Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "La Belgique n'existe plus !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: "La Belgique n'existe plus !"   Jeu 14 Déc 2006 - 14:09

Rappel du premier message :

Hier soir la RTBF a provoqué un séisme en Belgique en annonçant, ni plus, ni moins, que la Flandre avait proclamé son indépendance.

Elle a interrompu ses programmes à 20h15 pour lancer : «La Flandre a proclamé son indépendance!», «le roi a quitté le pays!», «la Belgique n’existe plus!». Puis de diffuser une édition spéciale du journal télévisé annonçant la sécession de la Flandre.

Une mauvaise blague belge qui n'a pas du tout fait rire le gouvernement surtout quand on sait que certains ambassadeurs à Bruxelles se sont laissés prendre au piège et ont envoyé des messages à leurs capitales ! (dixit la présidente du sénat belge, Anne-Marie Lizin)

Il en résulte deux réflexions :

¤ Sur la forme : cet épisode démontre une nouvelle fois le poids irréel des médias dans l'opinion publique qui peuvent faire croire tout et n'importe quoi au peuple crédule. La présentation d'une information même fausse à un très grand nombre de gens en arrive à créer une pensée commune qui devient "la" vérité. Cet incident est assez révélateur pour y attacher de l'importance et s'interroger légitimement sur les relations entre la politique et les médias ainsi que le rapport au peuple de ce pouvoir qui ne dit pas son nom.

¤ Sur le fond : la Belgique n'existe déjà plus, engluée dans un fédéralisme mortel et des identités nationales revendicatrices. Un "blogeur" titrait ce matin sur le site de Libération : "Massage cardiaque pour un chien empaillé" : mots très durs mais terriblement lucides sur la situation du pays où la Flandre et la Wallonie s’engagent chaque jour un peu plus dans des chemins séparés et où l'écart entre les deux communautés ne cesse de se creuser.

Comme dans beaucoup de domaines, De Gaulle l'avait ressenti avant tout le monde : à Robert Liénard de l'Université de Louvain, qui l'avait rencontré à l'Elysée, n'avait-il pas déclaré : "Dans les vingt ans qui viennent, le déséquilibre entre les représentants flamands et wallons sera bien plus grave encore qu'aujourd'hui. (...) C'est votre drame d'appartenir à un Etat qui assistera impassible à votre déclin." (Cité par Claude de Groulart dans De Gaulle : vous avez dit Belgique ?)

Le problème belge est un sujet que nous connaissons bien, nous autres gaullistes et qui nous tient à coeur.
Et de se poser la question de savoir, si demain la Flandre prenait non plus virtuellement comme hier soir mais officiellement son indépendance, comment la France réagirait face aux 3 millions de Wallons laissés sur le bord du chemin...
Un jour, peut-être, nous aurons à répondre à cette question par référendum : La France doit-elle accepter ou refuser d’intégrer la Wallonie ?

Pour sa part, De Gaulle a toujours refusé de prononcer en public, à la différence du Québec, une quelconque allusion ou le moindre mot de soutien en faveur des adeptes de la Wallonie française.

Pourtant, de ses entretiens avec Alain Peyrefitte, il ressort une ébauche de réponse politique :

Citation :

Entretien du général de Gaulle avec Alain Peyrefitte, 10 novembre 1965,
Alain Peyrefitte, C'était de Gaulle, De Fallois-Fayard, 2000, t. III, p. 329.


"Des Wallons m'avaient déjà demandé de les annexer à la fin de la guerre. Je n'ai pas voulu donner suite à leur démarche. En 45, il fallait respecter les frontières que nous a léguées l'Histoire, sauf les frontières des pays vaincus. C'est ce qui a été fait. La Belgique, il ne faut pas y toucher. Mais que les Wallons s'organisent pour défendre leur langue et leur culture, pour éviter que les Flamands ne leur marchent sur les pieds, nous n'y voyons aucune espèce d'inconvénient... Ou alors, il faudrait que les Flamands rendent la vie impossible aux Wallons, et qu'alors les Wallons se jettent dans nos bras. Mais nous n'avons surtout pas à bouger. Ce serait trop facile de nous accuser de vouloir nous arrondir aux dépens de la Belgique."

Entretien du général de Gaulle avec Alain Peyrefitte, 29 juillet 1967
Ibidem, t. III, p. 334.


"Je sais bien qu'après la Libération, il aurait suffi que je claque des doigts pour que la Wallonie demande son rattachement à la France. Mais justement, j'estimais qu'il ne m'appartenait pas de claquer des doigts. Il aurait fallu que les Wallons ou leurs représentants légitimes prennent l'initiative. La France n'avait pas à payer une dette comme au Canada. Un moment, j'avais songé à faire un voyage qui aurait commencé à Gand, je me serais arrêté à Dinant où j'ai été blessé en 14, à Namur, capitale de la Wallonie, j'aurais descendu la Meuse jusqu'à Liège, dont Michelet disait qu'elle était plus française que la France. Ç'aurait été comme le Chemin du Roy au Québec. Mais j'ai résisté à la tentation.
"Notez bien que depuis mon retour aux affaires, une de mes premières initiatives a été d'inviter le Roi et la Reine des Belges. On ne m'a jamais rendu l'invitation. On avait trop peur, sans doute, des manifestations populaires en Wallonie."
Il reprend, après quelques secondes : « J'avais reçu une délégation de Wallons, bien décidée à préparer le rattachement. Elle m'avait expliqué que les Flamands étaient de plus en plus arrogants et finiraient par faire d'eux-mêmes sécession. C'est peut-être comme ça que ça finira.
"La Wallonie existe, mais il n'y a pas une nation wallonne, les Wallons n'ont jamais cherché à devenir un État. Ils demandent à être intégrés au sein de la République française, dont ils ont déjà fait partie. C'est tout autre chose que, pour les Québécois, de s'émanciper de la domination anglo-saxonne.
"Beaucoup de Wallons pensent qu'ils seraient mieux traités par la France que par la Flandre. C'est probable. Ils retrouveraient au sein de la France la fierté d'appartenir à une grande nation, la fierté de leur langue et de leur culture, le goût de participer aux grandes affaires du monde et de se battre pour de grandes causes humaines.
"Toutes choses qu'ils ont perdues dans leur association contre nature, imposée par les Anglais, avec les Flamands qui ne les aiment pas et qu'ils n'aiment pas. Pour les besoins de l'unité de la Belgique, on a raboté ce qu'ils avaient de différent. Ils en sont frustrés."

La Wallonie française ? peut-être pas si irréaliste après tout !
En tout cas, les vrais gaullistes n'en seraient certainement pas gênés, bien au contraire...

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste

AuteurMessage
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: "La Belgique n'existe plus !"   Ven 14 Mai 2010 - 12:42

Nicolas Semaille a écrit:
Je pense qu'il faut au moins que la Wallonie devienne indépendante et partenaire de la France.

Oui mais que deviendraient alors Bruxelles et le roi des Belges ?
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Semaille

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: "La Belgique n'existe plus !"   Ven 14 Mai 2010 - 18:33

dadoun a écrit:
Oui mais que deviendraient alors Bruxelles et le roi des Belges ?

Le Parlement bruxellois décidera de l'avenir de Bruxelles (avec la Wallonie ou comme région autonome).

Quant au roi des Belges, il avait une raison d'être dans une Belgique unie mais si celle-ci devient confédérale, il n'en aurait plus.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: "La Belgique n'existe plus !"   Mer 19 Mai 2010 - 16:17

Nicolas Semaille a écrit:
L'Union Européenne n'est bien sûr jamais venue à notre secours...

L'Union Européenne tient plus que tout à l'unité (au moins de façade) de la Belgique car elle est à l'image de l'UE : une construction artificielle dans lequel les peuples ne se reconnaissent pas (ou de moins en moins).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La Belgique n'existe plus !"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"La Belgique n'existe plus !"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» M622 "Autun"
» 7ème croisière du "Billet"
» Pétition contre le projet de "Volerie des Aigles" à Navacelles.
» L'hymne "ma Normandie".
» Les infos sur le "boarding team" du LOMA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité internationale :: L'Europe-
Sauter vers: