Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +   Mar 15 Mai 2007 - 21:11

Ci-dessous, un article sur l'"ouverture" programmée au sein du futur gouvernement, paru dans Le Parisien-Aujourd'hui en France de ce mardi 15 mai 2007.

Nicolas Sarkozy se reconvertirait-il dans le dialogue et le rassemblement ?

Soyons rassurés, il n'en est rien.
Cet exercice d'équilibriste n'est autre que la volonté du nouveau président de prendre à contre-pied ses adversaires, tactique ingénieuse destinée à diviser et affaiblir les socialistes et les centristes à quelques semaines des législatives.

Et sur le fond, quelle ouverture ! Hubert Védrine et Bernard Kouchner... pour le côté gauche sociale et populaire, on repassera !
Sébastien a d'ailleurs brillement dénoncé cette supercherie dans un autre topic.

En bref, de la politique politicienne de bas étage qui ne dupera personne et présage mal de la suite du quinquennat.

Bonne lecture.

Le Parisien-Aujourd'hui en France a écrit:
Demain, Nicolas Sarkozy entre à l'Elysée. Le nouveau président fait le forcing pour intégrer des personnalités de gauche au gouvernement. Bernard Kouchner et Hubert Védrine sont pressentis.

FRANÇOIS BAYROU en rêvait, Nicolas Sarkozy est peut-être en train de le faire : réunir des femmes et des hommes de droite et de gauche pour travailler ensemble au sein du gouvernement. Pour l'instant, les personnalités de gauche contactées n'ont pas officiellement fait connaître leur réponse. Mais aucune d'entre elles n'a, d'emblée, repoussé les offres en arguant du clivage droite-gauche. Pour Sarkozy, c'est déjà une victoire. Lui qui a été élu sur une ligne très à droite, assumée et décomplexée, en raflant au passage les voix du Front national, est en train de tenter ce à quoi Jacques Chirac, malgré ses 82 % de voix, n'avait pas même songé en 2002. C'est le temps de l'ouverture.
On parle donc de Bernard Kouchner, le « french doctor », chouchou des Français dans les sondages, pour les Affaires étrangères ; d'Hubert Védrine, ancien ministre de Lionel Jospin, pour le même poste ou, à défaut, pour la Justice. On sait qu'Anne Lauvergeon, patronne d'Areva et ancienne proche collaboratrice de François Mitterrand à l'Elysée, est très courtisée pour un grand ministère de l'Industrie. D'autres noms pourraient apparaître : une « personnalité emblématique de la gauche » sera reçue cet après-midi par Sarkozy. Claude Allègre, l'ami de Lionel Jospin, a indiqué qu'il ne voulait pas être ministre mais qu'il pourrait accepter une mission sur l'avenir des universités. Et le maire socialiste de Mulhouse, le très blairiste Jean-Marie Bockel, n'attend qu'un coup de téléphone du président pour faire partie de lu gouvernement...
Pendant la campagne, d'autres personnalités de gauche avaient affiché leur soutien à Sarkozy ou lui avaient manifesté leur sympathie, comme Michel Charasse le recevant avec force embrassades dans sa mairie de Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme). Leur point commun : ils ont tous été mitterrandistes.

« Trahison de soi-même »

Nicolas Sarkozy, qui succédera demain à l'Elysée à Jacques Chirac (le président sortant s'adressera ce soir à 20 heures aux Français pour leur dire au revoir) prend donc tout son monde à revers. Et jette le trouble à gauche, comme à droite. Au PS, on ne voit pas d'un bon oeil ces tentatives de débauchages individuels que Dominique Strauss-Kahn assassine d'un mot cruel : « Trahison de soi-même ». Et à droite, c'est la grogne. Hier, au conseil national de l'UMP, le trouble était palpable. A la tribune, Patrick Devedjian a exprimé tout haut ce que les autres murmuraient dans les couloirs : « Je suis pour aller très loin dans l'ouverture, très loin, y compris jusqu'aux sarkozystes... »
C'est qu'à droite, on sait compter : Sarkozy a annoncé quinze ministres (auxquels s'ajouteront des secrétaires d'Etat fin juin). Mais il a aussi promis la parité hommes/femmes, et prévu de faire des places aux élus UDF qui ont lâché Bayrou pour le soutenir au second tour. Et voilà qu'on leur annonce maintenant des ministres venant de la gauche. Le compte est vite fait : ça signifie beaucoup de ministères en moins pour les fidèles du nouveau président de la République. Qui, visiblement, n'en a cure. La compétence, dit-il, vaut mieux que la fidélité. Ce qu'il veut, c'est sélectionner, comme il l'avait annoncé avant même son élection, « la meilleure équipe de France possible ». Et, au passage, si l'ouverture fonctionne, réaliser d'entrée un joli coup politique.

Béatrice Houchard

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +   Mar 15 Mai 2007 - 21:13

Une supercherie... lol!

Et De Gaulle ? Et les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +   Mer 16 Mai 2007 - 3:43

le capitaliste a écrit:
Une supercherie... lol!

Et De Gaulle ? Et les autres ?

En ce qui concerne De Gaulle, ce n'était pas une ouverture mais un gouvernement d'union nationale notamment du au fait qu'il n'était ni de droite ni de gauche.

Le seul à avoir pratiqué une ouverture, c'est à dire faire rentrer quelques personnalités qui ne sont pas de son camp politique, c'est Mitterrand.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +   Mer 16 Mai 2007 - 14:23

J'ai la mémoire courte : qui avait-il donc fait rentrer dans son gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +   Mer 16 Mai 2007 - 18:01

le capitaliste a écrit:
J'ai la mémoire courte : qui avait-il donc fait rentrer dans son gouvernement ?

Cf. ma réponse précise sur le sujet ici.

Un groupe dissident de l'UDF avait même été fondé à l'Assemblée dans ce cadre : l'Union du Centre.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +   Mer 16 Mai 2007 - 23:49

Merci. Bon, on verra bien de toute manière demain ou plus vraisemblablement vendredi de quelles personnalités ce nouveau gouvernement sera composé.
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ouverture du gouvernement, 1 tactique politique de +
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PS, UMP : d'accord sur l'essentiel, ils mènent la même politique
» Le Politique selon Platon
» nego csq visit gouvernement a ma... (rde)
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Présidentielles et législatives 2007-
Sauter vers: