Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sarkozy prend ses fonctions et rend gloire à la Résistance !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Sarkozy prend ses fonctions et rend gloire à la Résistance !   Mer 16 Mai 2007 - 15:03

Photo prise le 16 mai 2007/REUTERS/Jacky Naegelen




Nicolas Sarkozy commémore ce mercredi la mémoire de Clemenceau, de De Gaulle et des Jeunes Patriotes Résistants.

Ceci est très émouvant et très symbolique...
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Une journée pas comme les autres   Jeu 17 Mai 2007 - 12:09

Ci-dessous, un article sur le film de la journée de passation de pouvoirs que l'on a vécu hier, paru dans Le Parisien-Aujourd'hui en France de ce jeudi 17 mai 2007.

Pour la République, cette journée est toujours spéciale, un président s'en va, un nouveau arrive, les fastes se succèdent et les symboles également.

Que retiendra t-on de cette intronisation de Nicolas Sarkozy ?
Ses applaudissements à Jacques Chirac quittant l'Elysée ? Son hommage à Guy Môquet ? Sûrement un peu de tout cela...

Pour ma part, en tant que responsable politique, je retiendrai son premier discours dans la salle des fêtes de l'Elysée, aux propos brutaux, qui augure mal de la politique menée durant ce quinquennat.

Non, monsieur le président, la France n'était pas au bord du gouffre avant le 6 mai ! La stratégie du "moi ou le chaos" ne procède certainement pas des propos d'investiture que l'on attend d'un président nouvellement élu !

Bonne lecture.

Citation :
La longue journée du chef de l'Etat

10h45 COUR DE L'ELYSÉE. On se croirait au Festival de Cannes. Cécilia Sarkozy, très applaudie, vient d'entrer dans la cour de l'Elysée et pose avec ses deux filles, Judith et Jeanne-Marie, les deux fils de son époux, Pierre et Jean, et le petit dernier, Louis, qu'elle tient par la main.
Pour la première fois, une famille recomposée entre à l'Elysée. L'épouse du chef de l'Etat, vêtue d'une robe en « satin duchesse ivoire » de chez Prada, prend tout son temps sur le tapis rouge, devant les photographes, et demande à sa famille d'en faire autant : « Dites bonjour, les enfants. Dites bonjour à tout le monde. » Les autres invités ont déjà pris place dans la salle des fêtes. Une averse s'abat sur la cour.

11h BUREAU PRÉSIDENTIEL. Quelques parapluies s'ouvrent au moment où Nicolas Sarkozy arrive en voiture, avec trois minutes d'avance sur l'horaire prévu. Jacques Chirac l'accueille, un sourire mécanique aux lèvres. Les deux hommes s'enferment dans le bureau présidentiel , au premier étage. Là, Chirac confie les codes de la procédure nucléaire à son successeur et lui parle des dossiers urgents en cours.

11h35 PERRON DE L'ELYSÉE. Les deux hommes refont leur apparition sur le perron . Au moment de se quitter, Sarkozy retient Chirac quelques instants. On croit lire sur ses lèvres : « Dans quelques jours, j'aurai l'occasion de vous faire signe. » Lorsque Jacques Chirac monte dans sa voiture, son successeur l'applaudit. Tout comme le personnel de l'Elysée regroupé dans un carré réservé près de la sortie. Très émue, en jean, blouson de cuir rouge et sandales, Claude Chirac fume une cigarette et console une de ses collaboratrices qui vient d'éclater en sanglots. « Ça fait quand même bizarre, ça fait quand même bizarre », répète en boucle, les larmes aux yeux, une secrétaire qui a suivi Chirac depuis ses débuts. Certains collaborateurs de Chirac ont une fleur à la main, d'autres un appareil photo pour immortaliser l'instant. Le président de la République sortant baisse la vitre de sa C 6 et salue le personnel de la main. Un nouveau tonnerre d'applaudissements lui répond. Dans la rue, on entend des « Chirac, Chirac ». La voiture du nouveau retraité file vers le quai Voltaire. Claude Chirac reste à l'Elysée quelques minutes de plus pour emporter ses derniers cartons. « Bon, je vais enfin pouvoir sortir mon gros chien », glisse-t-elle en souriant.

11h40 SALLE DES FÊTES DE L'ELYSÉE. Nicolas Sarkozy pénètre dans la prestigieuse salle . Il est suivi par Dominique de Villepin, Patrick Ollier, président de l'Assemblée nationale, son homologue du Sénat, Christian Poncelet, et, quelques pas plus loin, Claude Guéant, son futur secrétaire général. Président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré prend la parole. « En tant que 23 e président de la République, vous incarnez la France, symbolisez la République et représentez l'ensemble des Français », déclare l'ultrachiraquien qui l'a tant combattu. Une salve de vingt et un coups de canon est tirée aux Invalides. Le général d'armée Jean-Pierre Kelche présente au nouveau président le grand collier de l'ordre national de la Légion d'honneur, dont il est désormais le grand maître. Puis il fait sa première déclaration et reprend les mots d'ordre de sa campagne. Il évoque ainsi « l'exigence de changement » et celle de « rompre avec les comportements du passé ». Il plaide pour l'ouverture à gauche qu'il veut mettre en place au gouvernement : « A tous ceux qui veulent servir leur pays, je dis, du fond de mon coeur, que je suis prêt à travailler avec eux » (lire page ci-contre). Les applaudissements crépitent. Nicolas Sarkozy embrasse sa femme, qui l'écoutait à sa droite, essuie une larme qui menaçait de couler sur sa joue. Il serre avec tendresse la main de Louis qui a eu du mal à rester en place durant les dix minutes de discours de son papa. Les quatre autres enfants du couple l'applaudissent chaleureusement. Puis il fait le tour rapide des quatre cents invités : sa mère, son père, ses frères, ses amis patrons (Martin Bouygues, Henri de Castries, Pierre Giacometti), ses amis politiques (Brice Hortefeux, Roger Karoutchi, les Balkany), ses amis intellos (Henri Guaino, Jean d'Ormesson, André Glucksmann, Max Gallo, à qui il dit « Merci pour tout »), quelques personnalités de l'opposition (Bertrand Delanoë, le communiste Jacques Bruhnes). Avec Philippe Séguin, il a un échange complice. Dans le parc, il passe en revue les troupes et a droit à sa première « Marseillaise » de la journée.

11h45 QUAI VOLTAIRE. Une demi-douzaine de policiers sont en faction devant la façade du n o 3, la nouvelle adresse des Chirac, un duplex prêté par leurs amis Hariri. Précédée de deux autres véhicules officiels, la voiture de Chirac s'engouffre sous le porche de l'immeuble dont le portail se referme aussitôt. L'intéressé, qui doit partir prendre quelques jours de vacances au Maroc, ne se montrera pas.

14h CHAMPS-ELYSÉES. Après un déjeuner familial, le président Sarkozy remonte l'avenue des Champs-Elysées à bord d'une Peugeot 607 décapotable, pour aller raviver la flamme du soldat inconnu à l'Arc de Triomphe. Il est suivi par la garde républicaine à cheval. Les trottoirs sont noirs de monde. Chacun se penche pour tenter d'apercevoir et de photographier le chef de l'Etat. Après plusieurs petits bains de foule à l'Etoile, Sarkozy redescend les Champs mais, c'est une innovation, il s'arrête successivement devant les statues du général de Gaulle et de Georges Clemenceau, où il dépose des gerbes.

15h BOIS DE BOULOGNE. Le nouveau président arrive au bois de Boulogne pour rendre hommage aux 35 résistants qui y ont été fusillés en août 1944. Dans la clairière de la cascade, une lycéenne lit la lettre de Guy Môquet que Nicolas Sarkozy veut faire lire chaque année dans toutes les classes de France. Il est ému aux larmes.

15h ENTRE BASTILLE ET NATION. 1 500 opposants (étudiants, lycéens, militants d'extrême gauche, anarchistes et simples citoyens) manifestent. Baptiste, 24 ans, explique : « En le voyant remonter les Champs, je me suis dit que ce n'était pas possible de le laisser tout seul comme ça. Il fallait réagir. » « Aujourd'hui, c'est le premier pas de la résistance à Sarkozy et à ce qu'il représente », hurle au micro un représentant de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). Après une heure et demie de marche, plusieurs manifestants n'ont pas envie de partir. Le son du djembé résonne. A 18 h 30, les forces de l'ordre investissent la place pour disperser les derniers manifestants.

17h46 BERLIN. Nicolas Sarkozy arrive dans la capitale allemande pour rencontrer Angela Merkel, relancer le processus européen et tenter de trouver une solution au problème EADS. Il embrasse la chancelière sur les deux joues puis la prend par l'épaule devant les photographes et les caméras. Un peu surprise, Merkel finit par jouer le jeu. « On est quand même loin du baisemain à la Chirac », s'étonne un diplomate allemand. Avant d'aller dîner, Sarkozy justifie sa présence aussi rapide à Berlin : « Pour la France, l'amitié franco-allemande est sacrée et rien ne saurait la remettre en cause. La politique de la France ne sera pas marquée du sceau de l'attentisme. Il y a urgence à agir pour sortir l'Europe de la paralysie. » Il ajoute que le dossier EADS (Airbus) constitue une « urgence » entre la France et l'Allemagne et qu'il ne faut « pas perdre une minute » pour le régler.

23h10 ROISSY. L'avion de Nicolas Sarkozy atterrit . Le chef de l'Etat regagne l'Elysée où l'attend sa famille. La fin d'une très longue journée pour le sixième président de la V e République.

Frédéric Gerschel, Didier Micoine, Ludovic Vigogne et Timothée Boutry

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
 
Sarkozy prend ses fonctions et rend gloire à la Résistance !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le lefebvotron !
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» ça me rend tellement heureuse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Présidentielles et législatives 2007-
Sauter vers: