Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et pourquoi pas le bonapartisme ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Sam 26 Mai 2007 - 22:30

Pour remettre de l'ordre en France et offrir une alternative au modèle actuel, il faut être en mesure de mobiliser une force politique à la fois cohérente et déterminée. Or, aujourd'hui, les Français qui aspirent au renouveau sont suffisamment nombreux pour constituer un tel pôle. A partir de là, et à condition qu'ils cessent de se diviser et de se culpabiliser, ils pourront à nouveau peser sur le destin de leur pays. Le projet des bonapartistes est donc d'œuvrer à la mise en place d'un rassemblement qui puisse permettre à d'accéder "demain" au gouvernement de la France.

Si les tenants de la politique actuelle, et que tous connaissent depuis plus de 30 ans, ont réussi à imposer leurs vues, c'est parce qu'ils n'ont pas trouvé en face d'eux une force suffisante. Or, face à l'autisme et à l'aveuglement de la classe politique actuelle, nous sommes convaincus que ce puissant courant qui a manqué hier à notre pays peut désormais commencer à se constituer. Certes, nous le savons, beaucoup jugeront ce propos par trop optimiste et l'accueilleront avec ironie ou scepticisme. La disparition prolongée d'un mouvement bonapartiste, la multitude de petits mouvements souverainistes et la montée du Front national mais aussi l'éparpillement des forces patriotes et républicaines au sein des formations existantes (UMP par exemple) semble en être la cause. Pour autant, Il faut se persuader que ce qui était impossible est devenu possible. La scène politique nationale, hier encore complètement bloquée dans un clivage droite/gauche, est aujourd'hui, et ce depuis le 29 mai 2005, déverrouillée et les perspectives qui s'ouvrent paraissent désormais bien plus prometteuses.

Il s'agit donc d'entreprendre ce vaste travail de rassemblement afin de pouvoir demain remettre de l'ordre en France. Le but est bien de jeter les bases de cette grande force politique dont le pays a besoin. Pour y parvenir, il faut s'appuyer sur un mouvement bonapartiste fort.

France Bonapartiste est ce mouvement nouveau et original qui est le continuateur du mouvement de l'Appel au Peuple et du Rassemblement Bonapartiste. Il défend bien sûr l'essentiel des valeurs napoléoniennes.

En ce sens, il milite pour l'égalité des citoyens, la souveraineté du peuple, l'unité de la nation et le respect des droits des personnes. Il doit être attaché aux libertés ainsi qu'à la fraternité, la sûreté et à toutes les valeurs humanistes qui fondent notre civilisation. Il ne peut que condamner toute forme de racisme et d'antisémitisme. Nulle considération de provenance géographique, d'appartenance religieuse ne doit intervenir. La qualité, la dévotion française seules importent, à condition qu'elles soient sincères, éprouvée, confirmée. Il doit se faire le défenseur de la démocratie ainsi que le promoteur de toutes les vertus nécessaires à son épanouissement.

Il ne faut pas France Bonapartiste soit considéré comme un mouvement protestataire. Certes, s'il entend dénoncer tout ce qui ne va pas dans le pays et s'opposer au désordre qui le détruit, son propos doit être de rendre l'espoir aux Français et de leur proposer un projet constructif. Son objectif doit d'être d'exercer demain des responsabilités pour engager les grandes réformes qu'exige le renouveau de la France.

Mouvement responsable, il est ancré dans les réalités d'aujourd'hui et tourné vers les Français. Les cadres, les militants sont régulièrement en contact avec nos compatriotes, sur les marchés, dans les commerces, à la sortie des usines ou dans les cages d'escalier des immeubles. Chaque fois que se produisent des événements qui mettent en cause leur vie quotidienne et laissent indifférents les politiciens du système, les bonapartistes doivent être en mesure de réagir aux côtés des Français. Agressions violentes, fermetures d'usines, attaque contre l'unité de la Nation, atteintes au cadre de vie, etc… autant d'occasions parfois tragiques de venir apporter leur appui, de faire entendre leur voix.

France Bonapartiste se veut l'avocat de tous les bonapartistes et de tous les Français, il ne cherche pas à faire revivre un passé révolu. Bien sur, les bonapartistes, comme tous bons napoléoniens se laissent bercer par la nostalgie des époques impériales, des victoires de la Grande Armée comme des combats perdus, des charges héroïques du 1er Empire comme des progrès sociaux du Second. Mais c'est aux défis de demain qu'ils veulent et doivent répondre en prenant en compte les réalités et les mentalités du monde d'aujourd'hui. France Bonapartiste doit puiser sa vigueur parmi les Français tels qu'ils sont en ce début de siècle et doit apporter des solutions concrètes à leurs problèmes actuels. France Bonapartiste est un mouvement moderne qui entend réussir dans le temps présent.

La démarche doit être aux antipodes de toute attitude sectaire. Il ne faut pas chercher à s'isoler de la société, à se couper de certaines autres forces politiques, à s'enfermer dans un bunker d'où tous ceux qui ne sont pas bonapartistes seraient rejetés. Le Bonapartisme est par nature un instrument de rassemblement qui entend pratiquer l'ouverture et la main tendue. Beaucoup de Français de bonne volonté partageant ses convictions, œuvrent aujourd'hui dans d'autres organisations et il n'est pas question pour les bonapartistes de les traiter en adversaires ni même en concurrents. Il faut au contraire leur tendre la main, comme les bonapartistes doivent d'ailleurs tendre la main à d'autres mouvements dans un esprit de camaraderie pour créer des synergies et coopérer avec eux chaque fois que cela est utile à leurs idées communes (telle est d’ailleurs, sous conditions, la démarche lors des élections législatives de 2007 ou bien des prochaines élections de 2008 (municipales par exemple.)). Mais cette attitude de la main tendue ne doit pas porter les bonapartistes à des alliances contre nature en direction de mouvements anti-patriotes et/ou anti-démocratiques. Les bonapartistes n'ont rien à faire ni avec l'UMPS, ni avec les extrêmes gauche ou droite et encore moins avec les royalistes.

Le bonapartisme correspond d'abord au besoin de renouvellement de la scène politique française mais, surtout, il répond pleinement aux aspirations d'une large fraction de du peuple qui souhaite que l'on remette de l'ordre en France. Le bonapartisme se situe en effet au centre de gravité de ce vaste électorat qui a pu voter ou qui vote Pasqua, Chevènement, Villiers, Dupont-Aignan ou même Le Pen.

Un mouvement bonapartiste ouvre donc de très vastes perspectives politiques, car l'électorat qu'il peut rassembler est considérable. L'on peut penser que l'opinion publique se partage dorénavant en quatre grandes familles. Deux d'entre elles correspondent aux partis traditionnels de gauche comme de droite. Deux autres sont relativement nouvelles et ne peuvent être associées à de grands partis politiques institutionnels : celle des "mutants", qui rassemble tous les adeptes du mondialisme et de la morale libertaire, et celle des "gardiens", c'est-à-dire les Français attachés à leur identité, à leurs libertés, à la sécurité ainsi qu'aux valeurs traditionnelles. En d'autres termes, les "gardiens" peuvent, pour un grand nombre d'entre eux, se retrouver autour des idées et des valeurs du bonapartisme.

Ainsi la force politique que veut constituer France Bonapartiste, avec d'autres mouvements s'ils le souhaitent, peut-elle compter sur un électorat potentiel s'il s'en donne la peine. Autant dire que le vaste projet de renouveau, que les bonapartistes doivent proposer à leurs compatriotes, est parfaitement réalisable. Dès lors que tous les patriotes réussiront à se rassembler derrière un mouvement bonapartiste ou dans une Union pour la France, ils pèseront suffisamment pour gouverner le pays et y remettre de l'ordre.

Mais il faut voir combien la situation se révèle à la fois dramatique et prometteuse. Le courant bonapartiste au sein de la famille "souverainiste" et patriote a toujours été marginalisé mais surtout culpabilisé par certains républicains (gaullistes ou autres), il doit parvenir à s'imposer comme un interlocuteur incontournable. Aujourd'hui, cependant grâce au travail de certains, les blocages qui empêchent cette reconnaissance sont en train de sauter. Mais, il faut être parfaitement conscient, que des difficultés importantes existent, qu'il faut les aplanir. Le courant de pensée bonapartiste ne doit pas se balkaniser, se diviser, le temps est au rassemblement et non à la guerre de chapelles… un grand travail de reconstruction doit d'abord être mené à bien.

Mais tout cela peut aller assez vite, car il s'agit de clore rapidement le débat entre bonapartistes "monarchiques" et bonapartistes "républicains". La restauration du trône impérial n’est pas d’actualité aujourd'hui, le Prince Napoléon ne parle t-il pas de respect des institutions ? Un mouvement bonapartiste doit il devenir une pale copie, de l'Action Française par exemple, vivant dans le songe d'un retour à l'Empire ? Partir dans cette voie serait un handicap de plus à surmonter car les inquisiteurs du politiquement correct y trouveraient de quoi alimenter leurs procès d'intention et les affirmations gratuites à l'égard du bonapartisme. Ils ne se priveraient pas, en plus de traiter de fascistes ou de doux dingues nostalgiques les bonapartistes, de vouloir faire voir en eux un mouvement réactionnaire et ennemi de la Nation. Il est temps d'être clair, il est temps d'être réaliste. France Bonapartiste adhère ouvertement à la constitution de la Vème République. Il suffit de relire les trois premiers articles, originaux, de celle-ci pour comprendre cette adhésion – « Article 1: "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion." Article 2: "la langue de la République est le français." Article 3: "la souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum." » - . Mais cette adhésion ne fait pas rejeter par France Bonapartiste la possibilité d'une restauration impériale en faveur d'un membre, uniquement, de la Famille Impériale. Cette restauration ne pouvant se faire que par le souhait du Peuple.

Croyant aux bienfaits de l’action politique, France Bonapartiste refuse l’idéalisme, le romantisme, l'utopisme de ceux qui défendent leurs convictions en fuyant la vérité, colportant ainsi, par leur attitude, les germes de l’aigreur, de l’amertume et du désespoir. Il ne s’agit pas pour France Bonapartiste de témoigner, mais de combattre, c’est-à-dire d’inscrire ses idées dans le réel. Son but, repenser l'idée napoléonienne, remettre la "doctrine" bonapartiste dans le débat idéologique en les adoptant à notre siècle. Rassembler les Français et sympathisants étranger autour des idées bonapartistes. Passer à l'action concrète par un travail militant de tous les jours mais aussi impliquer le courant bonapartiste dans l'actualité politique en participant aux débats de société et aux diverses consultations populaires.

France Bonapartiste est mouvement populaire, accordant la primauté au chef de l’Etat et soucieux d’intégrer tous les citoyens au processus politique, tout en veillant à mieux intégrer l’Homme dans la société, en lui évitant l’aliénation propre au capitalisme et au collectivisme. Cette leçon ne doit pas être perdue, à l’heure où le gaullisme est trahi tous les jours par une majorité de ceux-là même qui s’en réclament ! Et pour retrouver les repères, il suffit de se retourner vers l’œuvre accomplie par nos deux empereurs pour constater –plus que jamais- que le bonapartisme conserve son actualité !

Pour le salut de notre peuple et de notre nation, que l’aigle vole de nouveau de clocher en clocher !
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Julien.G



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Dim 22 Juil 2007 - 18:04

Quelles sont les différences profondes avec le gaullisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Dim 22 Juil 2007 - 20:08

Julien.G a écrit:
Quelles sont les différences profondes avec le gaullisme ?

Il n'y a quasiment rien de différent.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Ven 11 Jan 2008 - 21:03

Sébastien a écrit:
Il n'y a quasiment rien de différent.

Quand même. Un a donné un empire à la France, l'autre l'a bradé.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
lapergue

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Ven 11 Jan 2008 - 21:10

Maréchal a écrit:
Quand même. Un a donné un empire à la France, l'autre l'a bradé.

La vilaine provocation stérile.
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Ven 11 Jan 2008 - 21:38

lapergue a écrit:
La vilaine provocation stérile.

N'est-ce pas le cas ?

Aussi, les Napoléon avaient un peu plus d'estime pour leurs fils qui voulaient qu'ils leur succédassent.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Lun 14 Jan 2008 - 13:09

Sans être gaulliste, il faut quand même bien reconnaître que les derniers grands dirigeants français sont => de Gaulle, Napoléon III, Napoléon 1er, Louis XIV...

Entre tous ceux là il n'y a eu que des opportunistes ou des mauvais (voir les 2)
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Jeu 17 Jan 2008 - 12:10

Wings a écrit:
Sans être gaulliste, il faut quand même bien reconnaître que les derniers grands dirigeants français sont => de Gaulle, Napoléon III, Napoléon 1er, Louis XIV...

Entre tous ceux là il n'y a eu que des opportunistes ou des mauvais (voir les 2)

Louis XV a fait progresser la science et la civilisation française.
Louis XVI était un grand roi, 1787 marque l'apogée de la France.
Louis XVIII et Louis-Philippe ont su réconcilier les français.
Charles X aurait pu être un grand roi mais dans une autre époque.

Ce qui leur manquait c'étaient des Richelieu.

Sinon je sais pourquoi les Napoléon ont échoué : ils ont voulu gouverner et non régner (ce fut le cas des rois qui ont chuté)
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Jeu 17 Jan 2008 - 12:20

Maréchal a écrit:
Louis XV a fait progressé la science et la civilisation française.
Louis XVI était un grand roi, 1787 marche l'apogée de la France.
Louis XVIII et Louis-Philippe on su reconcillier les français.
Charles X aurait pu être un grand mais dans une autre époque.

Ceux qui leurs manquaient c'étaient des Richelieu.

Sinon je sais pourquoi les Napoléon ont échoué: ils ont voulu gouverné et non règner (ce fut le cas des rois qui ont chuté)

Nous sortons du contexte de ce post, mais Maréchal je suis prêt à parler de la monarchie avec vous, on aborderait les trois branches (Bourbons, Orléanistes et les pro Catherine de France) Wink.

Les bonapartistes sont dans la même optique que les gaullistes et je dis que les légitimistes comme moi le sont aussi.
Je sais que certains Orléanistes ont de bons rapports avec certains de UPF et qu'ils sont proches sur les idées, donc tout est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Jeu 17 Jan 2008 - 12:46

Catherine de France ???

Je ne partage pas le mode de royauté de l'AF.

Je suis pour un roi qui règne.

*** Christof. - Comme l'a fort bien fait remarquer anonyme gaulliste, si vous souhaitez débattre du royalisme, ouvrez un sujet mais respectez celui-ci qui est consacré au bonapartisme ***
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Ven 18 Jan 2008 - 19:45

Julien.G a écrit:
Quelles sont les différences profondes avec le gaullisme ?

L'une des différences entre nous est notre attachement à une famille (tout du moins pour certains d'entre nous) qui malheureusement à ce jour est aux abonnés absents... mais sur l'essentiel nous sommes d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Sam 19 Jan 2008 - 0:57

Bureau National F.B. a écrit:
L'une des différences entre nous est notre attachement à une famille (tout du moins pour certains d'entre nous) qui malheureusement à ce jour est aux abonnés absents... mais sur l'essentiel nous sommes d'accord...

Vous soutenez le père (un gaucho centriste) ou le fils (qui a l'avantage d'être un bourbon par les femmes) ?

Le problème du bonapartisme c'est que sa légitimité vient du peuple et donc souhaite gouverner.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
lapergue

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Sam 19 Jan 2008 - 2:43

Maréchal a écrit:
Le problème du bonapartisme c'est que sa légitimité vient du peuple et donc souhaite gouverner.

La "légitimité du peuple" c'est la plus noble et la plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Sam 19 Jan 2008 - 9:21

lapergue a écrit:
La "légitimité du peuple" c'est la plus noble et la plus belle.

Tellement plus noble que depuis que le peuple donne la légitimité, on n'a pas eu de régime stable.

Comme a dit hier Paul-Marie Couteaux sur Radio-Courtoisie, de Gaulle n'a pas eu la légitimité du peuple (ballottage en 65 et failli perdre les élections en 67) mais une légitimité historique due à 40 et 58.

La légitimité est morte il y a 215 ans sur l'échafaud. Aucun régime n'a perduré.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Sam 19 Jan 2008 - 10:52

Maréchal a écrit:
Tellement plus noble que depuis que le peuple donne la légitimité, on n'a pas eu de régime stable.

Comme a dit hier Paul-Marie Couteaux sur Radio-Courtoisie, de Gaulle n'a pas eu la légitimité du peuple (ballottage en 65 et failli perdre les élections en 67) mais une légitimité historique due à 40 et 58.

La légitimité est morte il y a 215 ans sur l'échafaud. Aucun régime n'a perduré.

215 ans ? Tu zappes donc Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe ?

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Sam 19 Jan 2008 - 11:06

Sébastien a écrit:
215 ans ? Tu zappes donc Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe ?

Leurs régimes ont-ils perduré ?

Une dynastie ou un régime est légitime quand il ou elle dure !

Légitime vient du même mot que léguer.

*** Christof. - Quand vous aurez fini avec les hors sujets, on en reviendra peut-être au bonapartisme ***
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Lun 29 Sep 2008 - 18:41

Sébastien a écrit:
Il n'y a quasiment rien de différent.

Je suis d'accord, les affinités idéologiques entre le gaullisme et le bonapartisme sont évidentes, à tel point que l'on pourrait qualifier de "Bonapartisme moderne" à propos des idées gaullistes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Mar 30 Sep 2008 - 1:19

Brian a écrit:
Je suis d'accord, les affinités idéologiques entre le gaullisme et le bonapartisme sont évidentes, à tel point que l'on pourrait qualifier de "Bonapartisme moderne" à propos des idées gaullistes.

Je suis parfaitement d'accord sur la filiation évidente entre le bonapartisme et le gaullisme.

En résumé, au XIXème siècle nous avons eu le bonapartisme, au XXème siècle nous avons eu le gaullisme, à nous d'inventer ce que sera le XXIème siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Jeu 12 Aoû 2010 - 11:25

Valeurs Actuelles a écrit:
Napoléon III le Grand

Arnaud Folch
Valeurs Actuelles nº 3846 du 12 au 18 août 2010

Quelques précisions laissées en commentaires à cet article bienvenu sur Napoléon III où notre ami Raphael Dargent, grand spécialiste du sujet, est cité à de nombreuses reprises :

Citation :
Avant même Philippe Séguin, l'assimilation du gaullisme à un avatar du bonapartisme est devenue avec René Rémond un classique bien connu des analyses politiques.

Etant donné que le bonapartisme prône un État fort et centralisé, l’appel au peuple, l’indépendance nationale et le progrès social, les similitudes avec le gaullisme sont flagrantes et prouvent que ces principes sont bien intemporels.

Tout gaulliste qui se respecte entretient donc des liens ténus avec les bonapartistes, raison pour laquelle l’Union du Peuple Français, dernier mouvement réellement gaulliste dans le paysage politique français, a, par exemple, pu compter dans ses rangs nombre de bonapartistes dès sa création, état de fait confirmé en juillet dernier par l’intégration du « Mouvement Bonapartiste » au sein de cette confédération.

Mais il faut être prudent et mesurer les risques d'une assimilation trop rapide du gaullisme au bonapartisme et savoir en quel sens on prend la comparaison. Car, en réalité, le gaullisme a inauguré une sorte de bonapartisme démocratique… comme a pu l’affirmer à juste titre l’ancien ministre gaulliste Jean Charbonnel, « quel abîme, en réalité, entre un référendum de questionnement, propre à faire avancer les problèmes, et un plébiscite de ratification ! »

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   Lun 30 Aoû 2010 - 12:21

André Bellon, ancien député PS et président de la commission des affaires étrangères de son parti, publie un article à charge sur Napoléon III dans une tribune parue dans Marianne :

Marianne a écrit:
Contre la réhabilitation de Napoléon III

André Bellon
Marianne2.fr, 23.08.10

Mr Bellon a un combat de retard et adhère encore aux clichés répandus par la IIIe République après la chute de l'Empereur.

Il est temps que les républicains comme lui comprennent que les bonapartistes ne sont pas un danger pour la France, au contraire, et que les vrais dangers qui menacent notre pays aujourd'hui sont les intégristes religieux, les militants communautaristes et l'Union Européenne, sans oublier les indépendantistes des régions.

Pour revenir à son article, c'est quand même incroyable.

Il accuse Louis-Napoléon d'avoir "trahi la République" avec son coup d'Etat, mais se garde bien de rappeler que la loi votée par les députés de cette "République", le 31 mai 1850, supprime le suffrage universel (!), cause directe du coup d'Etat qui proclame son rétablissement !

Il met en avant les 400 morts du coup d'Etat comme une preuve de cruauté et d'illégitimité, mais se garde bien de rappeler les 5 000 tués par le gouvernement de la République lors des émeutes de 1848...

Ajouter que droite et gauche s'unissent dans le rétablissement de Napoléon III alors que la République est traitée de tous les maux, c'est le monde à l'envers...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Des idées napoléoniennes   Mer 29 Sep 2010 - 10:02

Louis Napoléon Bonaparte, 1839 a écrit:
« L'idée napoléonienne consiste à concilier l'ordre et la liberté, les droits du peuple et les principes d'autorité.
Elle trouve un élément de force et de stabilité dans la démocratie.
Elle ne suit ni la marche incertaine d'un parti ni les passions de la foule: elle commande par la raison.
Elle ne procède pas par exclusion, mais par réconciliation.
Elle donne à chacun l'emploi qui lui est dû, la place qu'il mérite selon sa capacité et ses œuvres.
N'ayant d'autre préoccupation que le bien, elle cherche par quel moyen elle peut rendre le pays prospère.
Elle va vivifier l'agriculture; elle invente de nouveaux produits; elle emprunte aux pays étrangers les innovations qui peuvent lui servir. Elle aplanit les montagnes, traverse les fleuves, facilite les communications et oblige les peuples à se donner la main. Elle emploie tous les bras et toutes les intelligences. […]
Ce qui distingue surtout une bonne administration, c'est lorsqu'elle améliore le sort des classes laborieuses, qu'elle éveille toutes les industries, qu'elle tient une balance égale entre les riches et les pauvres, entre ceux qui travaillent et ceux qui font travailler. […]
Répétons-le en terminant , l'idée napoléonienne n'est point une idée de guerre, mais une idée sociale, industrielle, commerciale et humanitaire.
»

-----------------------

Ajout du 30 Octobre 2010 :

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et pourquoi pas le bonapartisme ???   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et pourquoi pas le bonapartisme ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si on revoit pour les chars, pourquoi pas pour les navires?
» Pourquoi pas d'inscriptions marginales dans un acte ?
» Pourquoi critiquer ceux qui aident les animaux?
» Cameleon sur eBay: pourquoi ça part si peu cher?
» Pourquoi autant pour avantages sociaux ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Le gaullisme :: Le gaullisme aujourd'hui-
Sauter vers: