Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Nation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: La Nation   Ven 29 Déc 2006 - 8:58

Notre République et l’Etat ne seraient rien sans cet espace privilégié qu’est la Nation, espace qui se doit d’être le socle de la coopération et de la solidarité. Notre Nation a une Histoire, une culture, des valeurs, il est donc important de maintenir ou de faire renaitre le sentiment national, non pas comme un nationalisme exacerbé mais comme la condition de la démocratie, de l’assimilation, de l’égalité, du progrès. Sentiment national, cohésion nationale, voilà le ciment qui permettra à la France de rester une et indivisible et de faire fasse au trois dangers majeurs qui la guette.

En effet, notre pays, notre creuset, est menacé, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, par trois utopies antinationales, le communautarisme, l’européisme et le néo-capitalisme mondial.

Depuis bien trop longtemps, les soi-disant biens pensants ont voulu enterrer, diaboliser, supprimer même, les idées de Nation, de patriotisme, de souveraineté. Il y a des mots, des symboles, des figures historiques, des postures, qui jusqu’à présent, ne pouvaient être utilisées sans que vous soyez tout de suite taxé de fascistes, de réactionnaires, etc… Il plus que temps de dire stop et rétablir la vérité. Etre patriote ce n’est pas être contre l’exclusion de l’autre, être bonapartiste ce n’est pas être contre l’Europe et pour le repli sur soi.

Il y a aussi, sur notre sol, certaines personnes qui voudraient voir remis en cause ce qui fait les fondements même de notre Nation et de notre République. Remise en cause de l’égalité, de la laïcité, des lois de la République en tentant d’importer et d’imposer la supériorité du religieux sur le politique. D’autres voudraient aussi jouer de la peur, de la différence pour revendiquer des avantages supérieurs aux membres de la Nation. Le communautarisme, le retour d’un certain ordre religieux, mais aussi la discrimination positive et autres positionnements de ce genre sont à combattre.

Enfin, Le choix idéologique de l’ultra-libéralisme fait par certains, annonce l’effacement de ce qui est le modèle social de notre pays, fondé sur les droits collectifs, des biens communs, une protection sociale, l’intérêt général, des services publics, un code du travail. Leur but, que le politique et le social soient subordonnés durablement à l’économie. Là aussi il est temps de montrer qu’une autre voix existe.

Pour reconstruire une véritable cohésion nationale et être mieux armé pour faire fasse à ces dangers, il est plus que temps de revoir certaines de nos politiques qui montrent, de jours en jours, leurs limites.

Les bonapartistes s'y attacheront !
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: La Nation et De Gaulle...   Mer 3 Jan 2007 - 21:36

La Nation, quel terme magnifique et crucial dans notre politique !

Il embarrasse car, comme le note à juste titre le Bureau National France Bonapartiste ci-dessus, pour beaucoup, parler de la nation c’est endosser un fascisme ignominieux tant ce concept a été galvaudé par les extrêmes.

Dans les écrits et la politique de De Gaulle, notre héritage, la nation apparaît surtout sous les vocables d'indépendance nationale (à sauvegarder) et de supranationalité (à combattre).

Comme l'a affirmé si justement Maurice Agulhon, "il a même quasiment identifiée cette idée à sa mémoire."

Que reste t-il de ces données en 2007 ?
La Nation serait-elle condamnée à s'effacer au profit d'autres entités réputées plus "modernes" ou plus "fortes" pour être crédible dans le monde globalisé ?

Nous ne le croyons pas à l'UPF.

Un bref tour du monde suffit à prouver que l’idée même de Nation continue à structurer avec force et vitalité l’espace mondial contemporain.

Cela nous conduit à insister, sur deux enjeux primordiaux induits par l’idée de Nation aujourd’hui : la stabilité des frontières et la démocratisation.

¤ démocratisation car la Nation demeure le seul espace de l'exercice et de l'expression démocratique.
¤ stabilité des frontières car seule la Nation permet de renforcer la cohésion de l'Etat.

Plus que jamais la Nation demeure donc un concept indépassable à nos yeux.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Grognard
Invité



MessageSujet: Re: La Nation   Ven 22 Juin 2007 - 20:11

Les pouvoirs publics ont transformé, depuis 30 ans, la nation & le patriotisme, en tabous.

Au delà des systèmes sociaux propre à notre pays, la cohésion nationale tient surtout de ces valeurs.

"Quiconque se bat contre sa patrie est un enfant qui tue sa mère" Bonaparte 1793.
Revenir en haut Aller en bas
ombre

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Définition de l'idée de nation   Dim 21 Oct 2007 - 12:21

Extrait du dictionnaire Larousse sur le mot "nation" :

Grande communauté humaine, le plus souvent installée sur un même territoire et qui possède une unité historique, linguistique, culturelle, économique plus ou moins forte.

Le mot nation en lui même n'a rien d'agressif, je pense effectivement qu'il est plus habile d'utiliser le mot patrie, mais il ne faut pas oublier le terme nation.
Au MoDem nous avions commencé à dire il ne faut pas dire droite ni gauche puis aussi qu'il ne faut pas dire centre mais démocrate… je pense qu'il faut se dicter une conduite mais se laisser aussi une certaine souplesse surtout que la multiplicité des mots est un signe de liberté d'expression.

Ici à l'U.P.F. le sens de l'histoire de France a beaucoup d'importance et c'est bien, c'est parce que nous avons la même histoire que nous pouvons nous unir.

Il faut garder ce que l'histoire a construit de positif dans la mesure du possible.
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: La Nation   Sam 12 Jan 2008 - 18:29

La patrie c'est la terre de nos pères.
La Nation est l'héritage spirituel politique, matériel, culturel, artistique d'un territoire.

C'est idiot de se dire "démocrate" tout le monde dans la classe politique se dit démocrate.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
ombre

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: La Nation   Sam 12 Jan 2008 - 19:36

C'est tout simplement les chefs de partis politiques qui nous disent quels sont les mots qui sont les plus habiles à utiliser pour justement ne pas être pris au mot, mais ce qui compte est beaucoup plus ce que nous faisons que ce que nous disons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Nation   Dim 13 Jan 2008 - 10:05

Maréchal a écrit:
La patrie c'est la terre de nos pères.
La Nation est l'héritage spirituel politique, matériel, culturel, artistique d'un territoire.

C'est idiot de se dire "démocrate" tout le monde dans la classe politique se dit démocrate.

Je pense que vous et moi n'avons pas la même idée de la Nation.

Au fait, votre pseudo et votre position, me fait penser à l'ADMP (Association pour Défendre la Mémoire du Maréchal Pétain) qui a rejoint l'Action Française, mais peut-être êtes vous un de leur membre.
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: La Nation   Mer 16 Jan 2008 - 0:40

anonyme gaulliste a écrit:
Je pense que vous et moi n'avons pas la même idée de la Nation.

Au fait, votre pseudo et votre position, me fait penser à l'ADMP (Association pour Défendre la Mémoire du Maréchal Pétain) qui a rejoint l'Action Française, mais peut-être êtes vous un de leur membre.

Quelle est votre définition de la Nation : celle de Diderot et de BHL, un territoire où tout le monde obéit à la même loi ?

Je ne vois pas en quoi mon pseudo fait référence à l'ADMP, dont le président est lui aussi gaulliste.

Maréchal est en l'honneur de Mac Mahon, vainqueur en Crimée.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Nation   Mer 16 Jan 2008 - 9:59

Voila Maréchal ma définition et qui est celle du Dictionnaire de la langue française :

La Nation est un «ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique».

Ma seconde définition est celle d'avant la Révolution française où le terme « nation » était essentiellement utilisé dans le sens actuel de peuple, sans connotation politique développée.

Concernant Mac Mahon, il se nomme Patrice de Mac-Mahon.

Monsieur Maréchal si vous vous dites proche de cet homme, n'oubliez pas le 21/1 de rendre hommage comme je le ferai Wink.
Par la même, je vous conseille de lire ce livre Wink : Jean Charbonnel Les légitimistes : De Chateaubriand à de Gaulle, Editions de La Table Ronde, 2006. ce qui m'a fait venir en ce lieu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: La Nation   Mer 16 Jan 2008 - 23:20

anonyme gaulliste a écrit:
Voila Maréchal ma définition et qui est celle du Dictionnaire de la langue française :

La Nation est un «ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique».

Ma seconde définition est celle d'avant la Révolution française où le terme « nation » était essentiellement utilisé dans le sens actuel de peuple, sans connotation politique développée.

Concernant Mac Mahon, il se nomme Patrice de Mac-Mahon.

Monsieur Maréchal si vous vous dites proche de cet homme, n'oubliez pas le 21/1 de rendre hommage comme je le ferai Wink.
Par la même, je vous conseille de lire ce livre Wink : Jean Charbonnel Les légitimistes : De Chateaubriand à de Gaulle, Editions de La Table Ronde, 2006. ce qui m'a fait venir en ce lieu Smile

Nous avons la même définition de la Nation. J'ai bien aimé la définition de l'assimilation par un de ceux qui étaient chez Taddei.

Il y a un peuple, l'étranger ne pourra pas en faire partie, mais, il appartient à la Nation, il doit reconnaître l'héritage culturel, spirituel, moral, matériel... mais s'il meurt pour sa patrie, qu'il fusionne avec elle, il aime cette terre, alors la France est sa patrie, et son assimilation est réussie.

Je ne manquerai pas d'aller à la messe du roi. Je ne connais pas ce livre.
Vendredi repassera une émission sur radio courtoisie (21h30) où l'on reparlera des relations entre de Gaulle et Henri de France.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Nation   Jeu 17 Jan 2008 - 9:00

Maréchal a écrit:
Nous avons la même définition de la Nation. J'ai bien aimé la définition de l'assimilation par un de ceux qui étaient chez Taddei.

Il y a un peuple, l'étranger ne pourra pas en faire partie, mais, il appartient à la Nation, il doit reconnaître l'héritage culturel, spirituel, moral, matériel... mais s'il meurt pour sa patrie, qu'il fusionne avec elle, il aime cette terre, alors la France est sa patrie, et son assimilation est réussie.

Je ne manquerai pas d'aller à la messe du roi. Je ne connais pas ce livre.
Vendredi repassera une émission sur radio courtoisie (21h30) où l'on reparlera des relations entre de Gaulle et Henri de France.

Je compte sur vous Maréchal pour rendre hommage à un Bourbon Wink.

De Gaulle était pas si éloigné que cela d'un grand nombre d'idées royalistes, c'est même pour ça que le légitimiste qui est en moi, se retrouve gaulliste.

Maréchal une petite présentation de votre personne dans la section réservée à cet effet serait un plaisir Smile.

Pour l'étranger, ceci est une différence, n'oubliez pas que notre bon Louis XVI fut le premier des Hommes à reconnaître la différence au niveau de la Nation.

*** Christof. - Le sujet concerne la Nation, pas Maréchal ni le dernier roi de France, merci à tous de respecter les thématiques ***
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: La Nation   Mer 13 Aoû 2008 - 12:03

Pour poursuivre la discussion que nous avons eu dans le sujet sur la crise Géorgie/Ossétie du Sud...

A propos d'ingérence et de séparatisme...

Je suppose que vous devez aussi vigoureusement condamner le général De Gaulle et sa tentative d'annexer la région italienne francophone du Val d'Aoste à la fin de la guerre 39/45.

En effet l'armée française à occupé militairement cette région italienne francophone jusqu'en juin 1945 mais a du s'en retirer à la suite de (fortes) pressions américaines.

La France a néanmoins obtenu le rattachement des territoires italiens de Tende et La Brigue en 1947.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Nation   Jeu 22 Jan 2009 - 21:23

Il n'y a pas à transiger : la Nation et la souveraineté se définissent par une monnaie, un gouvernement national, une armée et des frontières.

Aujourd'hui, notre monnaie est l'Euro, nos frontières sont celles de Schengen, notre gouvernement est aux ordres de Bruxelles et de ses directives, enfin, notre armée est absorbée par l'Eurocorps, l'ONU ou l'OTAN.

La France n'est donc plus une entité identifiable comme un pays à part entière.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Hymne Breton au stade de France   Ven 8 Mai 2009 - 13:02

Citation :
Demain, ce samedi 9 mai à 20h45 se jouera au Stade de France, la finale de la Coupe de France de football, manifestation très ancienne hautement symbolique et populaire à laquelle assiste le président de la République.

Normalement, avant le début du match, on joue l'hymne national français, la Marseillaise. Le président de la République descend sur la pelouse, serre la main des joueurs, et donne le coup d'envoi. Le match peut alors commencer.

Cette année, la finale oppose Rennes à Guingamp, deux clubs situés en Bretagne comme chacun sait. Mais comme c'est la première fois que deux clubs bretons sont en finale, voici que la Bretagne n'en revient pas et se réveille ! Surtout le président socialiste de région, J.-Y. Le Driant et les autonomistes, mais de quelle façon ! Aussitôt refait surface le régionalisme breton surtout connu pour son obscurantisme, et l'union démocratique bretonne exige qu'on joue l'hymne breton lors de cette finale. Personne ne l'avait fait jamais fait pour aucune région jusque là. La Coupe de France, institution nationale, c'était sacré, comme le Tour de France. Si bien qu'une douce et sirupeuse berceuse, nommée « bro gozh ma zadoù » retentira au stade de France demain soir. Espérons qu'elle n'endormira personne. Mais attention à l'identité et l'unité nationales !

On ne sait pas encore comment la FFF, très ennuyée, introduira cet « hymne » pour binious, sur la pelouse, ni comment le président de la République réagira, mais il nous faut être vigilant. S'il est licite de jouer un hymne régional pour la finale de la coupe de la LIGUE, ce n'est pas normal pour la coupe de FRANCE. Il y a là un peu de France qu'on attaque, qu'on grignote, et qui sen va. Danger !

Dr J. Petroussenko

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: La Nation   Dim 10 Mai 2009 - 0:14

Sébastien a écrit:
Citation :
Demain, ce samedi 9 mai à 20h45 se jouera au Stade de France, la finale de la Coupe de France de football, manifestation très ancienne hautement symbolique et populaire à laquelle assiste le président de la République.

Normalement, avant le début du match, on joue l'hymne national français, la Marseillaise. Le président de la République descend sur la pelouse, serre la main des joueurs, et donne le coup d'envoi. Le match peut alors commencer.

Cette année, la finale oppose Rennes à Guingamp, deux clubs situés en Bretagne comme chacun sait. Mais comme c'est la première fois que deux clubs bretons sont en finale, voici que la Bretagne n'en revient pas et se réveille ! Surtout le président socialiste de région, J.-Y. Le Driant et les autonomistes, mais de quelle façon ! Aussitôt refait surface le régionalisme breton surtout connu pour son obscurantisme, et l'union démocratique bretonne exige qu'on joue l'hymne breton lors de cette finale. Personne ne l'avait fait jamais fait pour aucune région jusque là. La Coupe de France, institution nationale, c'était sacré, comme le Tour de France. Si bien qu'une douce et sirupeuse berceuse, nommée « bro gozh ma zadoù » retentira au stade de France demain soir. Espérons qu'elle n'endormira personne. Mais attention à l'identité et l'unité nationales !

On ne sait pas encore comment la FFF, très ennuyée, introduira cet « hymne » pour binious, sur la pelouse, ni comment le président de la République réagira, mais il nous faut être vigilant. S'il est licite de jouer un hymne régional pour la finale de la coupe de la LIGUE, ce n'est pas normal pour la coupe de FRANCE. Il y a là un peu de France qu'on attaque, qu'on grignote, et qui sen va. Danger !

Dr J. Petroussenko

L'hymne breton a été joué bien avant le début du match, en partie "non officielle", afin de mettre de l'ambiance. Ca vaut mieux que le "I will survive" des Bleus...

Notons enfin que la Marseillaise a été chantée par les supporters bretons (et pas sifflée comme cela devient hélas trop souvent une habitude)... donc aucune crainte à avoir sur la France qui serait attaquée, grignotée (ou tout du moins pas de la part des bretons)
Revenir en haut Aller en bas
Sentenza

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: La Nation   Sam 22 Nov 2014 - 23:18

Bonsoir.

Nous en étions donc à débattre des identités canaques et polynésiennes comme composantes de l'identité gauloise...
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La Nation   Lun 24 Nov 2014 - 17:41

Sentenza a écrit:
Bonsoir.

Nous en étions donc à débattre des identités canaques et polynésiennes comme composantes de l'identité gauloise...

Extraits du discours du Général de GAULLE - 30 août 1956 - Papeete - Tahiti :

"Je dis aux Tahitiens, je dis aux Polynésiens et je dirai aux Calédoniens, que la France, quelles que soient les apparences du moment, la France demeure un pays à la vie très profonde et très forte. La France a pu subir, et aujourd'hui encore parfois, recevoir des outrages de ceux-là même pour qui elle a fait le plus, mais la France n'en reste pas moins vivante et croyez-moi, tous les signes montrent que dans le lointain de l'avenir la France est appelée de nouveau à un très grand rôle mondial. Cela vous le savez, j'en suis sûr, et surtout vous le sentez, comme je le sens moi-même. C'est dire avec quelle confiance je suis venu vous voir. C'est dire avec quelle certitude je crois que votre pays doit continuer de faire la route avec la France vers le destin commun du progrès, du bonheur et de la grandeur."

Extraits du discours du Général de GAULLE - 4 septembre 1966 - Nouméa - Nouvelle-Calédonie :

"Vous avez un rôle français à jouer dans cette partie du monde. Vous êtes un morceau de la France, vous êtes la France Australe. Et vous devez dans la paix, comme vous l'avez fait dans la guerre, être pour toute la communauté nationale, un exemple, un exemple d'effort, de fraternité et de progrès."

Extraits du discours du Général de GAULLE - 9 septembre 1966 - Papeete - Tahiti :

"J'ai parlé des raisons de l'avenir, votre avenir. Il peut être magnifique. Au lieu d'un territoire lointain, isolé, comme était la Polynésie française, tout vous destine à être un centre essentiel des grandes communications du grand Pacifique, entre les continents d'Amérique Latine, du Japon, de Chine, d'Australie, un centre français. Pour ces communications mondiales, qu'elles soient maritimes ou aériennes, votre rôle est essentiel, et ce rôle-là aussi, je le salue dès aujourd'hui. Un territoire, avec sa nature, son caractère, son âme et son travail. Une France qui est avec lui pour l'aider à tous les égards. Un ensemble français qui représente de plus en plus de monde, avec sa puissance renaissante, avec son rayonnement, avec sa politique, qui représente le progrès des hommes, partout où ils sont. Qui représente le rapprochement et la dignité des peuples où qu'ils se trouvent et qui représentent la paix"

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Sentenza

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: La Nation   Lun 24 Nov 2014 - 18:33

Il parle de ces territoires comme de points stratégiques.

En quoi cela implique-t-il que le tahitien ne puisse être la langue officielle de Tahiti ?

Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La Nation   Lun 24 Nov 2014 - 18:55

Sentenza a écrit:
Il parle de ces territoires comme de points stratégiques.

En quoi cela implique-t-il que le tahitien ne puisse être la langue officielle de Tahiti ?

La réponse réside dans quelques éléments simples : l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine d'une part ; le fait que "la langue de la République est le français" (article 2 de la Constitution) d'autre part et, enfin, la loi organique du 27 février 2004 portant statut d’autonomie de la Polynésie française en son article 57 qui précise que :

"Le français est la langue officielle de la Polynésie française. Son usage s'impose aux personnes morales de droit public et aux personnes de droit privé dans l'exercice d'une mission de service public ainsi qu'aux usagers dans leurs relations avec les administrations et services publics.

La langue tahitienne est un élément fondamental de l'identité culturelle : ciment de cohésion sociale, moyen de communication quotidien, elle est reconnue et doit être préservée, de même que les autres langues polynésiennes, aux côtés de la langue de la République, afin de garantir la diversité culturelle qui fait la richesse de la Polynésie française.
"

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Sentenza

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: La Nation   Lun 24 Nov 2014 - 20:50

Tiens donc !

Et votre gaullisme approuve-t-il cela ?

Et pourquoi ce qui est valable pour Tahiti ne le serait-il pas pour la Corse et les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La Nation   Lun 24 Nov 2014 - 22:30

Sentenza a écrit:
Tiens donc !

Et votre gaullisme approuve-t-il cela ?

Et pourquoi ce qui est valable pour Tahiti ne le serait-il pas pour la Corse et les autres ?

Tant que le statut officiel du français est préservé, défendre son identité culturelle ne saurait être choquant.

Croyez-vous réellement que le gaullisme se réduit à un jacobinisme centralisateur alors que le général de Gaulle a quitté le pouvoir à cause du rejet du projet de régionalisation en 1969 ?

La Loi Deixonne qui a autorisé l'enseignement facultatif des langues régionales ne date pas d'hier et n'a pas été abrogée par le fondateur de la Vème République.

Notre opposition à la ratification de la Charte européenne des langues régionales se fonde tout simplement sur le respect de la Constitution gaullienne de 1958 car accorder des droits opposables à une langue supposerait de les étendre à toutes, ce qui porterait atteinte à l’indivisibilité de la République et à l’unicité du peuple français qu'il convient de préserver.

De plus, nous sommes très attachés à la défense de ce ciment qu'est le français, langue internationale parlé par 220 millions de locuteurs sur tous les continents avec statut de langue officielle (ou co-officielle) dans quelques 57 États répartis dans 29 pays ! La francophonie est une chance et une nécessité vitale !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Sentenza

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: La Nation   Sam 3 Jan 2015 - 22:29

Christof. a écrit:
Tant que le statut officiel du français est préservé, défendre son identité culturelle ne saurait être choquant.

Croyez-vous réellement que le gaullisme se réduit à un jacobinisme centralisateur alors que le général de Gaulle a quitté le pouvoir à cause du rejet du projet de régionalisation en 1969 ?

La Loi Deixonne qui a autorisé l'enseignement facultatif des langues régionales ne date pas d'hier et n'a pas été abrogée par le fondateur de la Vème République.

Notre opposition à la ratification de la Charte européenne des langues régionales se fonde tout simplement sur le respect de la Constitution gaullienne de 1958 car accorder des droits opposables à une langue supposerait de les étendre à toutes, ce qui porterait atteinte à l’indivisibilité de la République et à l’unicité du peuple français qu'il convient de préserver.

De plus, nous sommes très attachés à la défense de ce ciment qu'est le français, langue internationale parlé par 220 millions de locuteurs sur tous les continents avec statut de langue officielle (ou co-officielle) dans quelques 57 États répartis dans 29 pays ! La francophonie est une chance et une nécessité vitale !

En clair, lorsque le gouvernement des tsars voulait russifier la Pologne, c'était une saine politique...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Nation   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Nation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'addiction l’aliénation consommatrice
» Pupilles de la Nation (Loi du 27-07-1917)
» Pupille de la nation - Adoption
» Pupille de la nation
» écoles des cadets de la Nation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: La politique-
Sauter vers: