Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 13:46

Communiqué de Presse


Les mouvements "Initiative Gaulliste ; Union Gaulliste ; Union du Peuple Français et Cercle Jeune France", ont participé à la campagne présidentielle et à la démarche de Nicolas Dupont-Aignan qui les a conduit à signer le Pacte pour la France le 31 mars dernier auquel ils sont toujours restés fidèles.

Cet acte devait sceller les bases de la refondation d'un mouvement gaulliste et républicain libre et indépendant "ayant vocation à prendre toute sa place dans la vie politique française".

Et de réaffirmer derrière Nicolas Dupont-Aignan, qu'ils ne devaient "pas aller à la soupe de x ou de y […] mais s’organiser, se structurer pour bâtir une politique nationale républicaine et sociale, une force politique d’inspiration gaulliste, indépendante de tout mouvement politique" (http://www.plusnews.fr/presidentielle/articles/000343_lhomme_quon_disait_prt.php)

Or, Nicolas Dupont-Aignan qui, après avoir maladroitement indiqué qu'il voterait pour Nicolas Sarkozy -afin de faire barrage à la gauche- vient d'annoncer -aussi bien sur son blog que sur le site de Marianne avant d'en informer ses sympathisants par lettre électronique- qu'il se plaçait, ainsi que son mouvement Debout la République, dans la majorité présidentielle.

http://www.marianne2007.info/Dupont-Aignan-sous-les-couleurs-de-la-majorite-presidentielle-aux-legislatives_a1415.html

http://www.nda2007.fr/blog/index.php/2007/05/22/153-le-blog-reprend#co

Fidèles à notre idéal gaulliste qui nous fait refuser aussi bien la gauche socialo-communiste que la droite libérale-capitaliste, nous ne pouvons que regretter cette décision.

Nous en prenons acte et considérons ne plus être tenus par cet accord signé en mars dernier.

Néanmoins, notre volonté de refondation reste intacte.

Malgré cet imprévu, notre combat pour la refondation d'un grand mouvement gaulliste et républicain, indépendant des autres partis et des clivages politiques, continue et prend chaque jour de l'ampleur.

C'est ainsi que nos quatre mouvements ont décidé de continuer à travailler ensemble dans le respect des valeurs qu'ils se sont toujours efforcés de défendre (indépendance nationale, institutions républicaines, association 'capital-travail', rassemblement par delà les clivages etc.).

Nous invitons celles et ceux qui partagent notre combat et qui sont attachés à ces idées et convictions à nous aider à faire vivre ce rassemblement des gaullistes et des républicains en nous rejoignant.

Aucun compromis, ni ralliement ne nous séparera, notre seul camp politique étant celui de la France.



Initiative Gaulliste

Union Gaulliste

Union du Peuple Français

Cercle Jeune France

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 15:36

Crying or Very sad NDA va se retrouver tout seul ... comme Bayrou ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 15:40

le capitaliste a écrit:
Crying or Very sad NDA va se retrouver tout seul ... comme Bayrou ! lol!

Si on doit comparer NDA à quelqu'un ce serait plutôt à Morin, comme lui, il n'aura plus qu'à présenter tous les membres de sa famille dans 5 ans.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 15:45

Bayrou a moins de 5 députés UDF à ses côtés.

Le PSLE (parti social libéral européen) regroupe un peu moins de 30 députés UDF.

Bref, Morin est actuellement plus fort que Bayrou et son MODEM.
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 15:48

le capitaliste a écrit:
Bayrou a moins de 5 députés UDF à ses côtés.

Le PSLE (parti social libéral européen) regroupe un peu moins de 30 députés UDF.

Bref, Morin est actuellement plus fort que Bayrou et son MODEM.

Morin n'a des députés que par les candidatures UDF d'il y a 5 ans, aujourd'hui ces candidats veulent retrouver leur siège et c'est l'UMP qui leur donnera, ils ne les retrouveront pas d'eux même.

Morin a 20 députés et aucune troupe ; Bayrou a plus de 70 000 membres au MODEM. Alors qui est tout seul ?

Mais nous dérivons du sujet initial et du communiqué commun...

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 16:27

Gaullistes, regroupez vous et nous vous suivrons !
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 16:53

Fidèle à la parole donnée et fidèle en amitié, France Bonapartiste maintient son travail aux côtés de DLR... mais ce travail ne veut pas dire un suivi inconditionnel sans critiques ni le bâillonnement de notre mouvement.

Nous saurons à chaque fois que cela est nécessaire dire notre façon de penser et de voir... mais nous gardons tout autant notre amitié et notre soutien à l'UPF et autres mouvements...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 17:00

Vous ne pensez pas qu'il serait mieux que tous les partis du 31/3/07 se regroupent, discutent avant de dire que ce regroupement est mort ?
Car plus tous les gaullistes seront unis, plus il sera dur aux autres de nous écraser, mais il y a un proverbe qui dit " Pour mieux diriger il faut diviser "

UPF, que faites vous aussi de VLR ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 17:04

Bureau National F.B. a écrit:
Fidèle à la parole donnée et fidèle en amitié, France Bonapartiste maintient son travail aux côtés de DLR... mais ce travail ne veut pas dire un suivi inconditionnel sans critiques ni le bâillonnement de notre mouvement.

Nous saurons à chaque fois que cela est nécessaire dire notre façon de penser et de voir... mais nous gardons tout autant notre amitié et notre soutien à l'UPF et autres mouvements...

Cette position me semble la bonne et puis rien ne dit qu'au fil du temps les 2% d'idées qui vous embêtent ne se rejoindront pas.

Peut être que DLR va vite se retrouver dans le camp de la France qui ne sera ni l'opposition systématique, ni l'accord à tout va.

Sur ce coup, les bonapartistes me semblent sages.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 17:37

anonyme gaulliste a écrit:
Vous ne pensez pas qu'il serait mieux que tous les partis du 31/3/07 se regroupent, discutent avant de dire que ce regroupement est mort ?
Car plus tous les gaullistes seront unis, plus il sera dur aux autres de nous écraser, mais il y a un proverbe qui dit " Pour mieux diriger il faut diviser "

UPF, que faites vous aussi de VLR ?

S'unir a toujours été notre volonté et notre but ultime mais certainement pas sous l'étiquette "majorité présidentielle" qui signifie le soutien systématique au gouvernement de Nicolas Sarkozy avec des règles strictes : vote de la confiance au gouvernement, du budget et du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, accord électoral pour les élections locales à venir, etc. ! Cela veut dire ça majorité présidentielle.

Prétendre rester indépendant alors que l'on fait partie d'un mouvement qui porte cette étiquette est une méconnaissance, voir pire, un abus de confiance envers les autres.

Le gaullisme a toujours été placé au dessus de ces querelles de clans.
Il est donc contre nature d'être gaulliste et de se situer systématiquement soit dans la majorité soit dans l'opposition. Sauf si bien sur ce sont les gaullistes qui sont au pouvoir, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Pour VLR, ce sont plutôt eux qui n'ont pas attendu leurs partenaires pour prendre position.
Néanmoins, je ne suis nullement (à titre personnel) opposé à travailler avec mais il faut qu'eux aussi se ne rangent pas systématiquement à gauche.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 17:39

Bureau National F.B. a écrit:
Fidèle à la parole donnée et fidèle en amitié

Fidèles à nos idées et fidèles à la France, nous ne pouvions continuer ainsi.

Vis-à-vis du Pacte pour la France, nous ne sommes pas les dissidents !
Au contraire, c'est plutôt DLR qui ne l'a pas respecté !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 17:47

Sébastien,

Je n'étais pas là le 31/03/07, donc je ne sais pas comment était organisée votre union, mais sur d'autres lieux, j'ai lu que le regroupement des gaullistes du 31/3/07 était un regroupement, mais où chaque parti restait indépendant.

Une autre chose, alors pourquoi votre trésorier est allé aux législatives sous l'étiquette DLR ?

Moi, je veux un grand parti gaulliste, bien structuré, implanté et fort et aussi bien DLR que vous ne me prouvez pas ceci.

Une dernière question pour le moment, l'UPF n'est pas un parti politique, se voit-il le devenir et comment va t-il se développer?
Je fus déjà déçu une fois dans un autre lieu, je ne donnerai plus mon appui comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 17:56

anonyme gaulliste a écrit:
Sébastien,

Je n'étais pas là le 31/03/07, donc je ne sais pas comment était organisée votre union, mais sur d'autres lieux, j'ai lu que le regroupement des gaullistes du 31/3/07 était un regroupement, mais où chaque parti restait indépendant.

Une autre chose, alors pourquoi votre trésorier est allé aux législatives sous l'étiquette DLR ?

Moi, je veux un grand parti gaulliste, bien structuré, implanté et fort et aussi bien DLR que vous ne me prouvez pas ceci.

Une dernière question pour le moment, l'UPF n'est pas un parti politique, se voit-il le devenir et comment va t-il se développer?
Je fus déjà déçu une fois dans un autre lieu, je ne donnerai plus mon appui comme ça !

L'UPF a vocation à devenir un parti politique à part entière qui recueillera tous les gaullistes et républicains venus de droite, de gauche ou du centre.

Pour notre trésorier, c'est son choix personnel, il est entièrement libre de se présenter et nous le soutenons forcement.

L'UPF se veut et se voudra toujours au dessus des partis et des clivages.
Nous acceptons la double appartenance, c'est ainsi que nous avons des membres déjà encartés à DLR, à l'UMP, au PS, au Mouvement Démocrate, au MRC, au RIF ou au MPF.

L'objectif est de reformer un mouvement républicain, social et patriote totalement indépendant qui n'agira pas pour un camp mais pour la France.
Comme ce fut le cas de notre ancêtre le Rassemblement du Peuple Français.

C'est cela le gaullisme ! Rassembler par delà les clivages pour la France et non rassembler des gens pour défendre une majorité présidentielle quelconque...

PS: Pour l'union élaborée le 31 mars dernier, cela devait se traduire par une confédération de mouvements or, nous nous sommes rendus compte qu'il n'en était rien puisque NDA a pris toutes les décisions sans consulter les mouvements signataires du Pacte pour la France.
C'est ainsi que c'est par internet que nous avons appris son annonce concernant le second tour de la présidentielle ainsi que son choix de placer ce parti qui devait nous confédérer dans la majorité présidentielle. Est ce acceptable ? Si on vous plaçait, sans vous consulter, dans un groupe contre votre propre volonté et qui est à l'opposé de vos convictions, que diriez vous ? Et que feriez vous ?

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle


Dernière édition par le Lun 28 Mai 2007 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 18:07

Sébastien a écrit:
L'UPF a vocation à devenir un parti politique à part entière qui recueillera tous les gaullistes et républicains venus de droite, de gauche ou du centre.

Pour notre trésorier, c'est son choix personnel, il est entièrement libre de se présenter et nous le soutenons forcement.

L'UPF se veut et se voudra toujours au dessus des partis et des clivages.
Nous acceptons la double appartenance, c'est ainsi que nous avons des membres déjà encartés à DLR, à l'UMP, au PS, au Mouvement Démocrate, au MRC, au RIF ou au MPF.

L'objectif est de reformer un mouvement républicain, social et patriote totalement indépendant qui n'agira pas pour un camp mais pour la France.
Comme ce fut le cas de notre ancêtre le Rassemblement du Peuple Français.

C'est cela le gaullisme ! Rassembler par delà les clivages pour la France et non rassembler des gens pour défendre une majorité présidentielle quelconque...

Je ne souhaite que ça et que cela marche !
Le début sera très très difficile, car pas de financement, mais à vous, et dès aujourd'hui, de faire de la communication pour vous faire connaître.

Juste une question, comment peut-on avoir une double appartenance?

Moi je serai partant pour un parti comme ça, je me positionne en attente, mais sachez que je reste ici pour discuter et peut être vous apporter de nouvelles idées, au moins une nouvelle position.

Je pense que NDA est un gaulliste, mais ce dont il a peur je crois c'est que lui et ses cercles disparaissent dans le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 18:15

anonyme gaulliste a écrit:
Je ne souhaite que ça et que cela marche !
Le début sera très très difficile, car pas de financement, mais à vous, et dès aujourd'hui, de faire de la communication pour vous faire connaître.

Juste une question, comment peut-on avoir une double appartenance?

Moi je serai partant pour un parti comme ça, je me positionne en attente, mais sachez que je reste ici pour discuter et peut être vous apporter de nouvelles idées, au moins une nouvelle position.

Je pense que NDA est un gaulliste, mais ce dont il a peur je crois c'est que lui et ses cercles disparaissent dans le néant.

Comment peut-on avoir la double appartenance ?
Comme le RPF du général, l'UPF sera au dessus des partis et non un parti comme les autres.

Il y a aujourd'hui des gaullistes dans presque tous les partis en France, il y en a au PS, au MODEM, à l'UMP, à DLR, au MRC, au MPF.

Il serait normal que ces gaullistes aient un endroit pour se retrouver et défendre ensemble leur vision de la France sans renier pour autant leur tendance, qu'ils se sentent plus proche de la gauche ou de la droite.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 18:22

Citation :
Comment peut-on avoir la double appartenance ?
Comme le RPF du général, l'UPF sera au dessus des partis et non un parti comme les autres.

Il y a aujourd'hui des gaullistes dans presque tous les partis en France, il y en a au PS, au MODEM, à l'UMP, à DLR, au MRC, au MPF.

Il serait normal que ces gaullistes aient un endroit pour se retrouver et défendre ensemble leur vision de la France sans renier pour autant leur tendance, qu'ils se sentent plus proche de la gauche ou de la droite.
Ce que vous dites, pour moi, c'est ce que NDA et DLR a proposé le 31/3/07, enfin c'est ce que j'ai lu.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 18:33

anonyme gaulliste a écrit:
Citation :


Comment peut-on avoir la double appartenance ?
Comme le RPF du général, l'UPF sera au dessus des partis et non un parti comme les autres.

Il y a aujourd'hui des gaullistes dans presque tous les partis en France, il y en a au PS, au MODEM, à l'UMP, à DLR, au MRC, au MPF.

Il serait normal que ces gaullistes aient un endroit pour se retrouver et défendre ensemble leur vision de la France sans renier pour autant leur tendance, qu'ils se sentent plus proche de la gauche ou de la droite.

Ce que vous dites, pour moi, c'est ce que NDA et DLR à proposé le 31/3/07, enfin c'est ce que j'ai lu.

Non ce n'était pas du tout cela.

Le pacte du 31 mars se voulait un rassemblement des mouvements ayant soutenu NDA aussi bien de la droite que de la gauche dans le but de reconstruire un mouvement gaulliste libre et indépendant, ce qui n'est aujourd'hui malheureusement plus le cas.

NDA voulait conserver son mandat à tout prix.
Entre un mandat et nos valeurs nous avons choisi.
Si nous voulions tant réussir en politique cela ferait longtemps que nous serions UMP et pro-Sarkozy... or, ce n'est pas le cas, nous ne sommes pas des carriéristes acharnés, nous défendons notre pays avant tout et surtout avant la gamelle.

Bien qu'il ne soit pas gaulliste de conviction, aujourd'hui celui qui occupe la position la plus gaullienne (ni soumis à la droite, ni soumis à la gauche) de notre vie politique c'est paradoxalement François Bayrou !
Si seulement NDA avait son courage Rolling Eyes

PS: Pour revendiquer la possibilié de double appartenance il faut pour cela que ce mouvement ne soit ni systématiquement classé dans la majorité, ni systématiquement classé dans l'opposition. Ce qui n'est pas le cas de DLR.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 19:27

Sébastien a écrit:
Bureau National F.B. a écrit:
Fidèle à la parole donnée et fidèle en amitié

Fidèles à nos idées et fidèles à la France, nous ne pouvions continuer ainsi.

Vis-à-vis du Pacte pour la France, nous ne sommes pas les dissidents !
Au contraire, c'est plutôt DLR qui ne l'a pas respecté !

Nous restons nous aussi fidèles à nos idées et fidèles à la France...

Nous laissons à NDA le bénéfice du doute quant à l'avenir et je pense que nous aurons bientôt une "réponse" avec le nouveau combat contre le "mini-traité" européen...

France Bonapartiste reste pour l'instant dans le travail en commun avec DLR mais aussi avec tous les autres mouvements du Pacte Pour la France...

Mais en temps et en heure nous saurons prendre les décisions qui s'imposent si jamais les choses n'allaient pas dans le sens de nos idées...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 20:00

J'ai lu votre position, celle des bonapartistes...

Et bien la mienne sera de vous observer, je décide donc qu'aucun parti n'aura mon adhésion en cette année 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Mermoz

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mar 29 Mai 2007 - 10:34

Votre décision est honorable et juste.

Ayant participé avec beaucoup d'énergie (perdue) à la campagne de NDA pour les signatures et avant cela pour le référendum, les différentes annonces du député de l'Essonne m'ont véritablement dégoûté de croire encore au chevalier blanc.

Cependant, c'est avec énormément de plaisir que je vois beaucoup de réactions positives au sein du mouvement gaulliste pour une prise de conscience commune de nos idées et une volonté inchangée de s'unifier pour arriver à nos buts.
Je rejoindrai donc, dès appel à cotisation, l'UPF et militerai en son sein pour les combats futurs qui nous attendent.

Je vous ferai remarquer que le député suppléant de la 5e circonscription du Var, M.Jousse, maire de Roquebrunne, qui soutenait activement NDA, ne l'a pas suivi dans son ralliement à Nicolas Sarkozy.
D'ailleurs, pas un gaulliste de mes amis et qui ne se sont pas ménagés pour M.Dupont-Aignan, tout aussi déçus que moi, ne suivra plus ce monsieur dans les prochaines échéances électorales.
Pas un candidat non plus dans le Var.

Il lui faudra assumer son choix et bientôt disparaître définitivement du paysage politique de premier plan qui l'avait vu être l'un des chantre du refus à la dictature de l'Europe.
Je soupçonne d'ailleurs son apparition dans ce paysage, au vu des résultats et des positions prises, d'avoir été une gigantesque supercherie de la part de son ex mentor, je cite : Charles Pasqua grand ami de Nicolas Sarkozy aussi...

Pour finir, voilà une réflexion et un proverbe bien connu :

NE MORD PAS LA MAIN QUI TE NOURRIT...

MAIS LA RAISON RESTERA AUX AFFAMÉS.

P.Marchand
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mar 29 Mai 2007 - 15:04

Mermoz pour NDA, certains d'entre nous pour Philippe de Villiers...

Que tous les indignés du second tour 2007 se retrouvent ensemble pour gagner 2012 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mar 29 Mai 2007 - 21:10

Que le gaullisme retrouve ses étendards et que la croix de Lorraine soit notre phare à tous !
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mar 29 Mai 2007 - 23:50

Etant à l'origine militant de VLR! (Vive La République!), j'ai adhéré à DLR après le meeting de Japy, mais j'avoue avoir été assez rapidement déçu par NDA.

Tout d'abord, la course aux signatures a été menée de façon assez étrange.
L'organisation locale de DLR est composée de responsables issus de l'UMP qui ont bien souvent gardé la double appartenance UMP/DLR et ne sont pas pressés de quitter l'UMP. La "base" et les nouveaux adhérents sont eux assez hostiles à l'UMP. D'où un manque de cohésion constituant un sérieux handicap pour le mouvement.
Par exemple, sur mon département, j'ai contacté le responsable (membre de l'UMP) qui après m'avoir soigneusement rappelé que "toute action militante sur le département passait par lui" (des fois que je fasse des tractages sans sa permission), ne m'a pas recontacté, ni répondu a mes messages, et a seulement fait suivre certains emails généraux du mouvement.

D'autre part, j'ai été plus que surpris d'apprendre, via le blog de NDA, que plusieurs parrainages étaient restés à la permanence de DLR et n'avaient pas été transmis au conseil constitutionnel, par soucis de "maintenir l'anonymat" des maires ayant soutenu NDA.
Explication assez boiteuse car soit NDA avait les 500 signatures (ce qui était quand même l'objectif) auquel cas les parrainages auraient été rendus public, soit il ne les avait pas auquel cas les parrainages n'étaient pas rendus public.
Plusieurs autres adhérents ont demandé des explications sur ce point mais aucune réponse précise n'a été apportée, et la censure du blog a fait son travail...

Ensuite, son envie de rallier Bayrou dès le 1er tour à la présidentielle m'a assez dégoûté, parce que comme souverainiste républicain, Bayrou ce n'est pas génial. On note que NDA, personnellement, aurait plutôt choisi le soutien à Bayrou, comme il l'a admis à la Maison de la Chimie le 31 mars, mais il a changé d'avis car les militants y étaient majoritairement opposés...

Autre surprise à la Maison de la Chimie, nous étions censés voter pour une motion, on avait même une enveloppe, or il y a eu une seule motion de présentée (malgré le fait que d'autres motions avaient été préparées), l'explication étant cette foi qu'"on n'était pas au Parti Socialiste" (je suis pas fan du PS, mais je dois reconnaître que le fonctionnement démocratique avec un vote sur les motions est un aspect positif du PS).
Finalement on a eu le droit à un vote a mains levées (pratiquement à la soviétique...) sur la motion unique.

J'ai appris un peu après que, se présentant comme le défenseur de l'indépendance de la France face aux USA et à l'OTAN, NDA n'en avait pas moins suivi un programme de "Young Leader" à la French American Foundation, un organisme chargé de promouvoir le lien transatlantique dans les domaines politiques, économiques, culturels, militaires...


Donc au bout du compte, pas mal de déceptions, et surtout de méfiance à l'égard des "responsables" des mouvements politiques qui devraient avoir un peu plus de respect pour les militants qui vont coller des affiches la nuit, tracter aux stations de RER...

Les militants s'engagent pour défendre des idées, des convictions, pas pour soutenir des compromis de couloirs pour l'obtention d'un siège de député...
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mer 30 Mai 2007 - 9:45

Comme quoi même les "petites" élites sont aussi tordues que dans les "grands" partis.

Au MPF c'est l'inverse (depuis l'après 2005) ; Philippe de Villiers est franchement quelqu'un de bien mais qui se fait "bouffer" dès qu'il s'associe à quelqu'un.
En ce moment c'est G. Peltier qui tient la barre avec ces acolytes du FNJ et donc tout le message villiériste est passé à la trappe au profit du message frontiste.

Espérons que les leaders de l'UPF n'auront pas la même attitude quand ce mouvement prendra son envol.
Surtout que pour "charmer" nos confrères souverainistes, il va quand même falloir faire des ronds de jambes à tous ces messieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Position: Réponse de l'UPF   Mar 19 Juin 2007 - 23:59

Position: Réponse de l'UPF

Depuis le dernier communiqué précisant notre point de vue quant à la décision de Nicolas Dupont-Aignan au terme de laquelle il a entendu placer DLR dans la majorité présidentielle, nous pouvons lire ici ou là des réactions qui méritent une mise au point de notre part.

A voir les commentaires de certains, on pourrait croire qu’en son temps de Gaulle aurait du accepter de se compromettre en soutenant le gouvernement (de droite) Pinay au lieu de résister comme il l’a fait et de rester droit dans ses bottes. Visiblement son attitude d’alors passerait aujourd'hui, aux yeux de quelques prétendus gaullistes, comme irresponsable, vouée à la marginalisation et à la mort politique.

Nous n'en sommes pas au point de nous prendre pour des nouveaux de Gaulle !
De Gaulle, il n'y en aura aucun autre, mais à l'Union du Peuple Français nous nous sommes toujours attachés à rester fidèles à son héritage et à sa vision de la France et de la politique.
Comment alors pourrions nous aller "à la soupe", comme de Gaulle le disait si bien à l’époque du RPF.

Voila pourquoi il est inconcevable pour nous de nous rattacher à une étiquette "majorité" notamment si celle-ci opte pour des positions contraires à nos convictions !

La mort politique nous guetterait alors ? C'est un risque qui ne nous fait nullement peur car sans aucun doute vaut-il mieux mourir politiquement mais dans la loyauté que de survivre en se ralliant et se reniant avec des personnes en totale opposition à ses propres valeurs.

Nous ne craignons pas un tel sort puisque l'UPF n'a pas été fondé (contrairement à d'autres mouvements) pour servir de tremplin à la carrière politique de qui que ce soit. Nous ne sommes pas des carriéristes.
Pour nous la politique est un engagement pour des valeurs, au service de tous et non pour une carrière et un strapontin, aussi honorifique soit-il.

Ce qu'est le gaullisme

Visiblement beaucoup se réclament de l'héritage du général de Gaulle sans savoir réellement ce que recouvre le gaullisme de conviction.

Contrairement à la caricature que l’on nous prête quotidiennement, le gaullisme n'est nullement la volonté de revenir à une politique menée dans les années 60 ! Le gaullisme a une vision qui s'ajuste sans commune mesure à la modernité et aux problèmes de la France d'aujourd'hui !
Néanmoins celui-ci est basé sur des principes et des convictions fortes qui font qu'une personne s’en affranchissant ne saurait se réclamer de cet héritage.

Le gaullisme ce n'est pas un pragmatisme à tout va qui ferait alors que tout le monde pourrait s'en réclamer.

Il est surtout basé sur les 4 axes qui constituent ce dont pourquoi le général de Gaulle s'est toujours battu :


1) L'indépendance nationale

Le premier axe du gaullisme de conviction est l'indépendance nationale.

Comment prétendre se réclamer du général de Gaulle lorsque l'on défend une vision de la France et de l'Europe radicalement différente de la sienne ? Tel est bien le cas de beaucoup de défenseurs de l'Europe supranationale, symbolisée par le Traité de Constitution Européenne et le Traité de Maastricht, qui n'hésitent pas à se revendiquer "gaulliste".
Nous ne pouvons que conseiller à ces personnes d'étudier la politique du général de Gaulle, de lire ses discours et oeuvres ! Il ne suffit pas d'admirer une personne pour se réclamer de son héritage politique.

Le droit des peuples à disposer d'eux mêmes, telle est la ligne directrice du gaullisme, conception qui ne vaut pas que pour les autres pays mais également pour la France.

Quelle était la vision du général de Gaulle sur l'Europe ? L'intéressé est sans doute le mieux à même pour y répondre.

Citation :
Après tant de leçons, on pourrait penser que, la guerre finie, les milieux qui prétendent conduire l’opinion se montreraient moins disposés à la subordination. Il n’en n’est rien. Au contraire! Pour l’école dirigeante de chaque parti politique, l’effacement de notre pays est devenu une doctrine établie et affichée. Tandis que du côté communiste, il est de règle que Moscou a toujours raison, toutes les anciennes formations professent le « supranational », autrement dit la soumission de la France à une loi qui ne serait pas la sienne. De là, l’adhésion à « l’Europe » vue comme une construction dans laquelle des technocrates formant un « exécutif » et des parlementaires s’investissant du législatif -la grande majorité des uns et des autres étant formée d’étrangers - auraient qualité pour régler le sort du peuple français. De là, aussi, la passion pour l'organisation atlantique qui mettrait la sécurité, par conséquent la politique, de notre pays à la discrétion d'un autre. De là, encore, l'empressement à subordonner les actes de nos pouvoirs publics à l'agrément d'institutions internationales où, sous les apparences de délibérations collectives, s'exerce en toutes matières, politiques, militaires, économiques, techniques, monétaires, l'autorité suprême du protecteur et où nos représentants, sans jamais dire: "nous voulons", ne feraient que "plaider le dossier de la France". De là, enfin, l’incessante irritation provoquée dans le gent partisane par l’action que je vais mener au nom d’une nation indépendante.

Charles de Gaulle, Mémoires d'Espoir

La politique européenne du général de Gaulle est toute entière résumée par le fameux compromis du Luxembourg, conséquence de la crise de la chaise vide, celle-là même étant causée par la volonté des autres nations européennes d'appliquer le vote à la majorité qualifiée.

Extension du vote à la majorité qualifiée repris dans la 1ère partie du TCE rejeté par les français le 29 mai 2005 et qui figure dans le nouveau traité voulu par le Président de la République !

Ainsi, peut-on véritablement se réclamer du gaullisme en étant favorable à ce système de vote à la majorité qualifiée que combattait le général de Gaulle, qui fait de l'Europe une super nation et de la France un lander dont les représentant ne ferait que plaider sa cause sans jamais dire "nous voulons" ?

La réponse semble évidente !

Tout prétendu gaulliste qui nous vanterait l'Europe supranationale de Schumann et Monnet est de fait ni plus, ni moins qu’un "usurpateur".


2) Les institutions

Le deuxième axe de la politique gaullienne tourne autour des institutions.

Des institutions qui font du Président de la République non plus l'inaugurateur des chrysanthèmes comme sous la IIIème et IVème République mais le véritable Chef de l'Etat se situant au dessus des partis politiques.

Citation :
C'est donc du chef de l'État, placé au-dessus des partis que doit posséder le pouvoir exécutif. Au chef de l'État la charge d'accorder l'intérêt général quant au choix des hommes avec l'orientation qui se dégage du Parlement. A lui la mission de nommer les ministres et, d'abord, bien entendu, le Premier, qui devra diriger la politique et le travail du Gouvernement. Au chef de l'État la fonction de promulguer les lois et de prendre les décrets, car c'est envers l'État tout entier que ceux-ci et celles-là engagent les citoyens. A lui la tâche de présider les Conseils du Gouvernement et d'y exercer cette influence de la continuité dont une nation ne se passe pas. A lui l'attribution de servir d'arbitre au-dessus des contingences politiques, soit normalement par le conseil, soit, dans les moments de grave confusion, en invitant le pays à faire connaître par des élections sa décision souveraine. A lui, s'il devait arriver que la patrie fût en péril, le devoir d'être le garant de l'indépendance nationale et des traités conclus par la France.

Charles de Gaulle, Discours prononcé à Bayeux le 16 juin 1946

Contrairement à ce qu'on peut souvent entendre, la Vème République n'est nullement responsable de la situation politique de la France. La Véme république est devenue ce que les hommes politiques ont voulu en faire car nos institutions ont sans cesse été modifiées.
Qui se souvient que de 1959 à 1969, deux gouvernements, conduit par Pompidou, ont été renversées par sa propre majorité ? Pourrait-on imaginer une telle situation de nos jours ?

Le régime des partis que le général de Gaulle dénonçait l’a emporté et impose sa prééminence.

Après la cohabitation, le quinquennat a fini de travestir la Vème République l'écartant définitivement de sa véritable nature.

L'inversement dans le calendrier fait que les législatives n'ont plus beaucoup d'intérêts ce qui traduit sans doute le faible taux de participation lors de la dernière législative en date.

La volonté de l'actuel président de la République de rendre des comptes directement au parlement achèvera la République gaullienne la transformant de fait en régime présidentiel de style USA.

Défendre la Vème République c'est défendre ses institutions d'origines, sa nature, ses fondements et non son chiffre. Comment un gaulliste pourrait, de ce fait, encourager et se déclarer favorable à la présence du président de le République à la tribune du parlement ?
Aucun gaulliste ne peut sincèrement se déclarer satisfait de voir le régime des partis dominer la vie politique plus fort que jamais grâce à son avatar, le bipartisme, qui met à mal notre démocratie.

Démocratie qu’il est d’ailleurs nécessaire de rééquilibrer.


3) La 3ème voie sociale

Le 3ème axe porte sur une alternative dans le domaine économique et social, une 3ème voie.

Plus communément connue comme "Association capital-travail" ou "participation", le gaullisme défend une vision de la politique économique et sociale qui s'oppose à la fois au système capitaliste (dans lequel les patrons détiennent le pouvoir et le capital) et au système socialiste (où l'Etat concentre entre ses mains la réalité des décisions et des moyens).

3ème voie économique dont les Pompidolistes ont, à l'époque, empêché sa mise en place.

La participation n'est nullement la traduction d'un capitalisme populaire comme le pensent ou le présentent quelques-uns mais bien une alternative aux deux systèmes classiques.

Citation :
" Il y a une troisième solution : c'est la participation, qui elle, change la condition de l'homme au milieu de la civilisation moderne. Dès lors que les gens se mettent ensemble pour une œuvre économique commune, par exemple pour faire marcher une industrie, en apportant soit les capitaux nécessaires, soit la capacité de direction, de gestion et de technique, soit le travail, il s'agit que tous forment ensemble une société, une société où tous aient intérêt à son rendement et à son bon fonctionnement et un intérêt direct.

Cela implique que soit attribué de par la loi, à chacun, une part de ce que l'affaire gagne et de ce qu'elle investit en elle-même grâce à ses gains. Cela implique aussi que tous soient informés d'une manière suffisante de la marche de l'entreprise et puissent, par des représentants qu'ils auront tous nommés librement, participer à la société et à ses conseils pour y faire valoir leurs intérêts, leurs points de vue et pour y faire valoir leurs propositions. C'est la voie que j'ai toujours cru bonne. C'est la voie dans laquelle j'ai fait déjà quelques pas ; par exemple, en 1945, quand, avec mon gouvernement, j'ai institué les comités d'entreprises, quand, en 1959 et en 1967, j'ai, par des ordonnances, ouvert la brèche à l'intéressement. C'est la voie dans laquelle il faut marcher. "


De Gaulle entretien avec Michel Droit 1968


La participation porte également sur le rôle important que doit tenir les acteurs économiques et sociaux dans la vie de notre nation, en associant dans une même chambre d'une part les représentants des collectivités locales et des activités régionales, d'autre part, des représentants des grands organismes d'ordre économique et social du pays.

Une assemblée qui rassemblerait alors toutes les forces vives de la nation.


4) La 3ème voie politique

Enfin le 4ème axe traduit le positionnement politique.

Le gaullisme n'est ni de droite, ni de gauche ou plutôt peut être considéré comme de gauche et de droite à la fois. Il ne vise pas au rassemblement exclusif des gaullistes mais au rassemblement du peuple français par delà les clivages et querelles partisanes puisqu’il agit dans l'intérêt général du pays et non pour l'intérêt d'un clan politiques ou d'une catégorie de la population.

C’est pourquoi nous déplorons de voir quelques personnes, se réclamant de la pensée du général de Gaulle, affirmer que se placer au dessus des clivages droite-gauche n'existe pas et qu'il faut forcément choisir entre un camp et l'autre. Cette vision de la politique n'est nullement celle du général de Gaulle mais celle de Georges Pompidou qui fut d'ailleurs l'inventeur de cette fameuse étiquette "majorité présidentielle" transformant malheureusement le président de la République en chef d'une majorité politique !

Le gaullisme est donc une force de rassemblement de ce fait il ne peut devenir le courant d'une majorité classée à droite ou à gauche. Le gaullisme ne peut être que majorité ou rien. Bien évidemment des personnes peuvent agir au sein de la traditionnelle bataille droite-gauche mais prétendre agir au nom du gaullisme va à l'encontre de l'action menée par le général de Gaulle et à sa mémoire.

Citation :
"La France, c’est tout à la fois, c’est tous les Français. C’est pas la gauche, la France ! C’est pas la droite, la France ! Naturellement, les Français comme de tout temps, ressentent en eux des courants. ...Prétendre faire la France avec une fraction, c’est une erreur grave, et prétendre représenter la France au nom d’une fraction, cela c’est une erreur nationale impardonnable"

Charles de Gaulle, 15/12/1965


"On ne peut pas être vraiment Gaulliste si on est de gauche, ni si on est de droite. Être Gaulliste, c'est être ni à gauche, ni à droite, c'est être au-dessus, c'est être pour la France "

Charles de Gaulle

De tout cela nous pouvons conclure qu'une personne se revendiquant "plutôt de droite" et "plutôt libérale" tout en se réclamant "du gaullisme" voir même du "gaullisme social" fait preuve d'une méconnaissance totale de ce qu'est le gaullisme, ce qui nous désole car donnant une fausse image aux français de la vision politique du général de Gaulle.

Enfin être gaulliste c'est passer un partenariat loyal mais avec la France, uniquement et non avec une majorité politique ! C'est agir avec la volonté de voir s'unir le peuple français et d'avoir pour seule ambition le redressement national et la grandeur de la France !


Voila pourquoi l'Union du Peuple Français, fidèle à la vision du général de Gaulle, a décidé de se placer au dessus des querelles droite/gauche et n'acceptera jamais de s’intégrer dans ce clivage qui ne sert, au final, qu'à diviser le peuple français en 2 camps. A nos yeux, il n'y aura jamais des français de droite d'un côté et des français de gauche de l'autre, il n'y a en France que des français qui ne peuvent redresser notre pays qu'en s'unissant et non en se raccrochant à l'étiquette d'une majorité de droite ou de gauche !

L'UPF n'a pas l'intention de devenir un "fan club du général de Gaulle" mais de défendre cette certaine idée de la France et cette vision de la politique qui habitait celui que les français ont élu le plus grand homme de l'histoire de notre pays !

Nous souhaitons également voir se rassembler ceux qui, sans forcément se réclamer du gaullisme pour telle ou telle raison, partagent nos valeurs et convictions.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle


Dernière édition par le Jeu 5 Juil 2007 - 0:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )
» 14-18 les bûcherons Canadiens dans l'Orne.
» La d&co dans tous ses états...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Le gaullisme :: Le gaullisme aujourd'hui-
Sauter vers: