Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 28 Mai 2007 - 13:46

Rappel du premier message :

Communiqué de Presse


Les mouvements "Initiative Gaulliste ; Union Gaulliste ; Union du Peuple Français et Cercle Jeune France", ont participé à la campagne présidentielle et à la démarche de Nicolas Dupont-Aignan qui les a conduit à signer le Pacte pour la France le 31 mars dernier auquel ils sont toujours restés fidèles.

Cet acte devait sceller les bases de la refondation d'un mouvement gaulliste et républicain libre et indépendant "ayant vocation à prendre toute sa place dans la vie politique française".

Et de réaffirmer derrière Nicolas Dupont-Aignan, qu'ils ne devaient "pas aller à la soupe de x ou de y […] mais s’organiser, se structurer pour bâtir une politique nationale républicaine et sociale, une force politique d’inspiration gaulliste, indépendante de tout mouvement politique" (http://www.plusnews.fr/presidentielle/articles/000343_lhomme_quon_disait_prt.php)

Or, Nicolas Dupont-Aignan qui, après avoir maladroitement indiqué qu'il voterait pour Nicolas Sarkozy -afin de faire barrage à la gauche- vient d'annoncer -aussi bien sur son blog que sur le site de Marianne avant d'en informer ses sympathisants par lettre électronique- qu'il se plaçait, ainsi que son mouvement Debout la République, dans la majorité présidentielle.

http://www.marianne2007.info/Dupont-Aignan-sous-les-couleurs-de-la-majorite-presidentielle-aux-legislatives_a1415.html

http://www.nda2007.fr/blog/index.php/2007/05/22/153-le-blog-reprend#co

Fidèles à notre idéal gaulliste qui nous fait refuser aussi bien la gauche socialo-communiste que la droite libérale-capitaliste, nous ne pouvons que regretter cette décision.

Nous en prenons acte et considérons ne plus être tenus par cet accord signé en mars dernier.

Néanmoins, notre volonté de refondation reste intacte.

Malgré cet imprévu, notre combat pour la refondation d'un grand mouvement gaulliste et républicain, indépendant des autres partis et des clivages politiques, continue et prend chaque jour de l'ampleur.

C'est ainsi que nos quatre mouvements ont décidé de continuer à travailler ensemble dans le respect des valeurs qu'ils se sont toujours efforcés de défendre (indépendance nationale, institutions républicaines, association 'capital-travail', rassemblement par delà les clivages etc.).

Nous invitons celles et ceux qui partagent notre combat et qui sont attachés à ces idées et convictions à nous aider à faire vivre ce rassemblement des gaullistes et des républicains en nous rejoignant.

Aucun compromis, ni ralliement ne nous séparera, notre seul camp politique étant celui de la France.



Initiative Gaulliste

Union Gaulliste

Union du Peuple Français

Cercle Jeune France

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com

AuteurMessage
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mer 20 Juin 2007 - 7:58

On ne peut être que d'accord avec ce qui est écrit ci-dessus (avec peut être parfois quelques nuances et encore) mais est-ce une raison pour "taper" tout le temps sur Nicolas Dupont-Aignan ???

L'UPF est-il un mouvement de propositions et de progrès ou un simple mouvement de critiques et de rancoeurs ???

Proposez, avancez, marchez pour vos idées mais ne vous enfermez pas dans la critique stérile comme Asselineau et tant d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mer 20 Juin 2007 - 10:36

A nouveau F.B. je pense que vous traduisez mal les propos de Sébastien.

Il ne s'agit pas de jeter Nicolas Dupont-Aignan aux loups mais de lui faire prendre conscience de son erreur, surtout qu'il la reconnaisse (ce qui n'est pas gagné) et qu'il se résolve à se mettre en égalité au sein d'une union mais pas comme fer de lance car il n'en a plus la crédibilité.
Ce que je dit là est valable aussi pour Philippe de Villiers ou toute personne anti-Sarko s'étant plié à ses genoux après son élection.

Il ne s'agit pas de rancoeur mais d'avertissement quant à un éventuel retournement de chemise si jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mer 20 Juin 2007 - 11:02

Bureau National F.B. a écrit:
On ne peut être que d'accord avec ce qui est écrit ci-dessus (avec peut être parfois quelques nuances et encore) mais est-ce une raison pour "taper" tout le temps sur Nicolas Dupont-Aignan ???

L'UPF est-il un mouvement de propositions et de progrès ou un simple mouvement de critiques et de rancoeurs ???

Proposez, avancez, marchez pour vos idées mais ne vous enfermez pas dans la critique stérile comme Asselineau et tant d'autres...

Relisez notre manifeste.

Par cet article, nous invitons simplement les français à se méfier des "contrefaçons".

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Grognard
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Jeu 21 Juin 2007 - 0:09

Wings a écrit:
A nouveau F.B. je pense que vous traduisez mal les propos de Sébastien.

Il ne s'agit pas de jeter Nicolas Dupont-Aignan aux loups mais de lui faire prendre conscience de son erreur, surtout qu'il la reconnaisse (ce qui n'est pas gagné) et qu'il se résolve à se mettre en égalité au sein d'une union mais pas comme fer de lance car il n'en a plus la crédibilité.
Ce que je dit là est valable aussi pour Philippe de Villiers ou toute personne anti-Sarko s'étant plié à ses genoux après son élection.

Il ne s'agit pas de rancoeur mais d'avertissement quant à un éventuel retournement de chemise si jamais...

Nicolas Dupont-Aignan a fait un spectaculaire virage à 180° en laissant tout le monde derrière lui.

On peut tout de même avoir du mal à trouver une certaine cohérence dans ses actes entre sa pré campagne, son départ de l'UMP et sa prise de position en faveur de la majorité présidentielle... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Une présidentialisation sous tutelle européenne ?   Jeu 21 Juin 2007 - 2:50

Puisque Nicolas Dupont-Aignan a décidé d'empêcher les réactions à ses billets sur son blog, je me permets donc de retranscrire ici son dernier article avec ma réaction par la suite :

Citation :
Une présidentialisation sous tutelle européenne ?
Par Nicolas Dupont-Aignan, mercredi 20 juin 2007 à 19:46 :: Réflexion :: #159 :: rss

Aujourd’hui, le Président de la République a convié à l’Elysée les Parlementaires de l’UMP, du Nouveau Centre et les non inscrits comme moi, autour d’un «buffet déjeunatoire» d’un type nouveau sous la 5ème République.

Assis dans la salle des fêtes, nous avons écouté un long discours-programme du Président de la République. Propos bien sûr retransmis à la télévision.

Cet exercice appelle de ma part deux remarques, l’une sur la forme, l’autre sur le fond.

Sur la forme, la présidentialisation du régime est confirmée : un pas supplémentaire a ainsi été franchi avec ce quasi-discours de politique générale. Résultat : la fonction de Premier Ministre est progressivement vidée de son sens. Que pourra dire ce dernier devant l’Assemblée Nationale mardi prochain ? Soit il répète les propos du Président et son discours perd tout intérêt, soit il s’en écarte et les observateurs ne manqueront pas de s’en étonner. Le Premier Ministre devient ainsi une sorte de Vice-président américain.

L’autorité du Président s’affirme de plus en plus sur la majorité parlementaire. En convoquant la seule majorité à l’Elysée et en détaillant son programme comme s’il était déjà voté, le Président réduit encore plus l’autonomie des Députés et Sénateurs, simplement chargés des modalités d’application de ses décisions.

Et c’est bien là que la situation devient dangereuse. Car aux Etats-Unis, le Congrès est indépendant du Président. Il y a négociation entre eux, non pas sujétion. De surcroît, les élections à la Chambre des représentants sont fréquentes, et coïncident rarement avec celle du Président.

On peut comprendre la volonté de Nicolas SARKOZY de s’engager à fond dans son mandat. On ne peut cependant que s’interroger sur les dangers de tout concentrer à l’Elysée, au risque de voir le paratonnerre autrefois à Matignon se déplacer rue du Faubourg St Honoré.

Il faut aussi prendre garde à ne pas déséquilibrer davantage les pouvoirs entre l’exécutif et le législatif.

En tous cas, je ne regrette pas un instant de garder ma liberté en figurant sur les bancs des Non Inscrits de l’Assemblée Nationale. Plus que jamais notre démocratie aura besoin d’Hommes libres.

Sur le fond, le discours de Nicolas SARKOZY était offensif : je peux le signer des deux mains. Refus de la pensée unique, volontarisme économique, critique de l’Euro et du désarmement commercial unilatéral européen, …. la liste est longue des propos que je ne cesse de tenir moi-même depuis dix ans.

Mais alors, pourquoi partir demain à Bruxelles pour négocier un mini traité qui reprend les pires dispositions de la Constitution ?

L’extension de la majorité qualifiée dans de très nombreux domaines est une menace directe contre nos intérêts nationaux dans la mesure où elle conduira fatalement à la mise en minorité de la France sur des sujets aussi fondamentaux que l’agriculture, l’immigration, les négociations commerciales à l’OMC, les services publics, l’exception culturelle,… Cette extension anéantira tout droit de veto de la France, un droit de veto dont le Président vient pourtant de brandir la menace pour empêcher un mauvais accord agricole à l’OMC !

La pondération démographique remet excessivement en cause l’égalité entre la France et l’Allemagne en Europe, pilier fondamental de leur réconciliation depuis 1958, au risque de compromettre l’amitié franco-allemande.

En vérité, on nous prépare une mini-constitution bis, dont la ratification, de surcroît, est prévue par la voie parlementaire.

J’ai écrit à Nicolas SARKOZY il y a déjà dix jours pour le mettre en garde contre cette folie politique et institutionnelle. Ma lettre est désormais publique.

Car, au-delà de la vision que l’on peut avoir de l’Europe, il faut bien comprendre qu’en signant un tel traité, la France s’interdirait de mettre en œuvre le redressement nécessaire.

J’invite tous ceux qui veulent en savoir plus à lire ma lettre. En tous cas, je ferai tout pour éviter que l’on passe autour du cou de la Nation le nœud coulant de la supranationalité !

Monsieur Dupont-Aignan, vous n'avez pas tardé une fois élu pour reproduire le petit jeu que vous aviez mené pendant 5 ans à savoir s'opposer aux décisions de la majorité tout en vous réclamant d'elle !

Vous connaissiez les positions de Sarkozy mais cela ne vous a pas empêché de le soutenir et maintenant vous nous interprétez le résistant offusqué par ce mini traité.

Il faut savoir sur quel pied danser et apparemment ce n'est pas votre cas.

Mais votre posture ne trompe personne.
Le seul fait que vous ayez accepté de vous rendre à cette réunion prouve que vous êtes bel et bien dans la majorité, un non inscrit de façade !

Vous ne vous en étiez d'ailleurs pas caché sur vos tracts pendant votre campagne des législatives où vous vous êtes présenté avec le label "majorité présidentielle" et "soutenu par l'UMP".

Dans cette triste mascarade, nous n'avons à plaindre que ces pauvres bougres dont vous vous êtes servis pour "marchander" avec l'UMP et que vous avez délibérément envoyé au "casse pipe" vous souciant peu de l'état des finances que leur laissera une telle campagne !
D'ailleurs, leurs situations ne vous intéressait guère puisque votre première réaction fut de parler de votre réélection en négligeant ces troupes qui n'avaient eu de cesse de vous soutenir et qui ne pouvaient imaginer un seul instant que DLR n'avait pas été fondé pour défendre une certaine idée de la France mais pour promouvoir votre carrière !

J'espère pour eux qu'ils se réveilleront assez tôt, surtout avant qu'il ne soit trop tard pour notre pays !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle


Dernière édition par le Mer 24 Oct 2007 - 19:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Jeu 21 Juin 2007 - 15:56

Sébastien a écrit:
Puisque Nicolas Dupont-Aignan a décidé d'empêcher les réactions à ses billets sur son blog, je me permets donc de retranscrire ici son dernier article avec ma réaction par la suite :

Citation :
Une présidentialisation sous tutelle européenne ?
Par Nicolas Dupont-Aignan, mercredi 20 juin 2007 à 19:46 :: Réflexion :: #159 :: rss

Aujourd’hui, le Président de la République a convié à l’Elysée les Parlementaires de l’UMP, du Nouveau Centre et les non inscrits comme moi, autour d’un «buffet déjeunatoire» d’un type nouveau sous la 5ème République.

Assis dans la salle des fêtes, nous avons écouté un long discours-programme du Président de la République. Propos bien sûr retransmis à la télévision.

Cet exercice appelle de ma part deux remarques, l’une sur la forme, l’autre sur le fond.

Sur la forme, la présidentialisation du régime est confirmée : un pas supplémentaire a ainsi été franchi avec ce quasi-discours de politique générale. Résultat : la fonction de Premier Ministre est progressivement vidée de son sens. Que pourra dire ce dernier devant l’Assemblée Nationale mardi prochain ? Soit il répète les propos du Président et son discours perd tout intérêt, soit il s’en écarte et les observateurs ne manqueront pas de s’en étonner. Le Premier Ministre devient ainsi une sorte de Vice-président américain.

L’autorité du Président s’affirme de plus en plus sur la majorité parlementaire. En convoquant la seule majorité à l’Elysée et en détaillant son programme comme s’il était déjà voté, le Président réduit encore plus l’autonomie des Députés et Sénateurs, simplement chargés des modalités d’application de ses décisions.

Et c’est bien là que la situation devient dangereuse. Car aux Etats-Unis, le Congrès est indépendant du Président. Il y a négociation entre eux, non pas sujétion. De surcroît, les élections à la Chambre des représentants sont fréquentes, et coïncident rarement avec celle du Président.

On peut comprendre la volonté de Nicolas SARKOZY de s’engager à fond dans son mandat. On ne peut cependant que s’interroger sur les dangers de tout concentrer à l’Elysée, au risque de voir le paratonnerre autrefois à Matignon se déplacer rue du Faubourg St Honoré.

Il faut aussi prendre garde à ne pas déséquilibrer davantage les pouvoirs entre l’exécutif et le législatif.

En tous cas, je ne regrette pas un instant de garder ma liberté en figurant sur les bancs des Non Inscrits de l’Assemblée Nationale. Plus que jamais notre démocratie aura besoin d’Hommes libres.

Sur le fond, le discours de Nicolas SARKOZY était offensif : je peux le signer des deux mains. Refus de la pensée unique, volontarisme économique, critique de l’Euro et du désarmement commercial unilatéral européen, …. la liste est longue des propos que je ne cesse de tenir moi-même depuis dix ans.

Mais alors, pourquoi partir demain à Bruxelles pour négocier un mini traité qui reprend les pires dispositions de la Constitution ?

L’extension de la majorité qualifiée dans de très nombreux domaines est une menace directe contre nos intérêts nationaux dans la mesure où elle conduira fatalement à la mise en minorité de la France sur des sujets aussi fondamentaux que l’agriculture, l’immigration, les négociations commerciales à l’OMC, les services publics, l’exception culturelle,… Cette extension anéantira tout droit de veto de la France, un droit de veto dont le Président vient pourtant de brandir la menace pour empêcher un mauvais accord agricole à l’OMC !

La pondération démographique remet excessivement en cause l’égalité entre la France et l’Allemagne en Europe, pilier fondamental de leur réconciliation depuis 1958, au risque de compromettre l’amitié franco-allemande.

En vérité, on nous prépare une mini-constitution bis, dont la ratification, de surcroît, est prévue par la voie parlementaire.

J’ai écrit à Nicolas SARKOZY il y a déjà dix jours pour le mettre en garde contre cette folie politique et institutionnelle. Ma lettre est désormais publique.

Car, au-delà de la vision que l’on peut avoir de l’Europe, il faut bien comprendre qu’en signant un tel traité, la France s’interdirait de mettre en œuvre le redressement nécessaire.

J’invite tous ceux qui veulent en savoir plus à lire ma lettre. En tous cas, je ferai tout pour éviter que l’on passe autour du cou de la Nation le nœud coulant de la supranationalité !

Monsieur Dupont-Aignan, vous n'avez pas tardé une fois élu pour reproduire le petit jeu que vous aviez mené pendant 5 ans à savoir s'opposer aux décisions de la majorité tout en vous réclamant d'elle !

Vous connaissiez les positions de Sarkozy mais cela ne vous a pas empêché de le soutenir et maintenant vous nous interprétez le résistant offusqué par ce mini traité.

Il faut savoir sur quel pied danser et apparemment ce n'est pas votre cas.

Mais votre posture ne trompe personne.
Le seul fait que vous ayez accepté de vous rendre à cette réunion prouve que vous êtes bel et bien dans la majorité, un non inscrit de façade !

Vous ne vous en étiez d'ailleurs pas caché sur vos tracts pendant votre campagne des législatives où vous vous êtes présenté avec le label "majorité présidentielle" et "soutenu par l'UMP".

Dans cette triste mascarade, nous n'avons à plaindre que ces pauvres bougres dont vous vous êtes servis pour "marchander" avec l'UMP et que vous avez délibérément envoyé au "casse pipe" vous souciant peu de l'état des finances que leur laissera une telle campagne !
D'ailleurs, leurs situations ne vous intéressait guère puisque votre première réaction fut de parler de votre réélection en négligeant ces troupes qui n'avaient eu de cesse de vous soutenir et qui ne pouvaient imaginer un seul instant que DLR n'avait pas été fondé pour défendre une certaine idée de la France mais pour promouvoir votre carrière !

J'espère pour eux qu'ils se réveilleront assez tôt, surtout avant qu'il ne soit trop tard pour notre pays !

Ca confirme la mise en avant d'une personne à son seul profit et bien en deçà de l'avenir des citoyens et notre pays.

Ce n'est pas avec DLR qu'il faut envisager une alliance mais avec ses électeurs.
NDA est au chaud pour 5 ans à l'Assemblée mais j'espère qu'il va perdre sa mairie l'année prochaine ou alors nos concitoyens sont complètement aveugles...
Revenir en haut Aller en bas
Grognard
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Ven 22 Juin 2007 - 19:56

Sébastien a écrit:
Puisque Nicolas Dupont-Aignan a décidé d'empêcher les réactions à ses billets sur son blog, je me permets donc de retranscrire ici son dernier article avec ma réaction par la suite :

Citation :
Une présidentialisation sous tutelle européenne ?
Par Nicolas Dupont-Aignan, mercredi 20 juin 2007 à 19:46 :: Réflexion :: #159 :: rss

Aujourd’hui, le Président de la République a convié à l’Elysée les Parlementaires de l’UMP, du Nouveau Centre et les non inscrits comme moi, autour d’un «buffet déjeunatoire» d’un type nouveau sous la 5ème République.

Assis dans la salle des fêtes, nous avons écouté un long discours-programme du Président de la République. Propos bien sûr retransmis à la télévision.

Cet exercice appelle de ma part deux remarques, l’une sur la forme, l’autre sur le fond.

Sur la forme, la présidentialisation du régime est confirmée : un pas supplémentaire a ainsi été franchi avec ce quasi-discours de politique générale. Résultat : la fonction de Premier Ministre est progressivement vidée de son sens. Que pourra dire ce dernier devant l’Assemblée Nationale mardi prochain ? Soit il répète les propos du Président et son discours perd tout intérêt, soit il s’en écarte et les observateurs ne manqueront pas de s’en étonner. Le Premier Ministre devient ainsi une sorte de Vice-président américain.

L’autorité du Président s’affirme de plus en plus sur la majorité parlementaire. En convoquant la seule majorité à l’Elysée et en détaillant son programme comme s’il était déjà voté, le Président réduit encore plus l’autonomie des Députés et Sénateurs, simplement chargés des modalités d’application de ses décisions.

Et c’est bien là que la situation devient dangereuse. Car aux Etats-Unis, le Congrès est indépendant du Président. Il y a négociation entre eux, non pas sujétion. De surcroît, les élections à la Chambre des représentants sont fréquentes, et coïncident rarement avec celle du Président.

On peut comprendre la volonté de Nicolas SARKOZY de s’engager à fond dans son mandat. On ne peut cependant que s’interroger sur les dangers de tout concentrer à l’Elysée, au risque de voir le paratonnerre autrefois à Matignon se déplacer rue du Faubourg St Honoré.

Il faut aussi prendre garde à ne pas déséquilibrer davantage les pouvoirs entre l’exécutif et le législatif.

En tous cas, je ne regrette pas un instant de garder ma liberté en figurant sur les bancs des Non Inscrits de l’Assemblée Nationale. Plus que jamais notre démocratie aura besoin d’Hommes libres.

Sur le fond, le discours de Nicolas SARKOZY était offensif : je peux le signer des deux mains. Refus de la pensée unique, volontarisme économique, critique de l’Euro et du désarmement commercial unilatéral européen, …. la liste est longue des propos que je ne cesse de tenir moi-même depuis dix ans.

Mais alors, pourquoi partir demain à Bruxelles pour négocier un mini traité qui reprend les pires dispositions de la Constitution ?

L’extension de la majorité qualifiée dans de très nombreux domaines est une menace directe contre nos intérêts nationaux dans la mesure où elle conduira fatalement à la mise en minorité de la France sur des sujets aussi fondamentaux que l’agriculture, l’immigration, les négociations commerciales à l’OMC, les services publics, l’exception culturelle,… Cette extension anéantira tout droit de veto de la France, un droit de veto dont le Président vient pourtant de brandir la menace pour empêcher un mauvais accord agricole à l’OMC !

La pondération démographique remet excessivement en cause l’égalité entre la France et l’Allemagne en Europe, pilier fondamental de leur réconciliation depuis 1958, au risque de compromettre l’amitié franco-allemande.

En vérité, on nous prépare une mini-constitution bis, dont la ratification, de surcroît, est prévue par la voie parlementaire.

J’ai écrit à Nicolas SARKOZY il y a déjà dix jours pour le mettre en garde contre cette folie politique et institutionnelle. Ma lettre est désormais publique.

Car, au-delà de la vision que l’on peut avoir de l’Europe, il faut bien comprendre qu’en signant un tel traité, la France s’interdirait de mettre en œuvre le redressement nécessaire.

J’invite tous ceux qui veulent en savoir plus à lire ma lettre. En tous cas, je ferai tout pour éviter que l’on passe autour du cou de la Nation le nœud coulant de la supranationalité !

Monsieur Dupont-Aignan, vous n'avez pas tardé une fois élu pour reproduire le petit jeu que vous aviez mené pendant 5 ans à savoir s'opposer aux décisions de la majorité tout en vous réclamant d'elle !

Vous connaissiez les positions de Sarkozy mais cela ne vous a pas empêché de le soutenir et maintenant vous nous interprétez le résistant offusqué par ce mini traité.

Il faut savoir sur quel pied danser et apparemment ce n'est pas votre cas.

Mais votre posture ne trompe personne.
Le seul fait que vous ayez accepté de vous rendre à cette réunion prouve que vous êtes bel et bien dans la majorité, un non inscrit de façade !

Vous ne vous en étiez d'ailleurs pas caché sur vos tracts pendant votre campagne des législatives où vous vous êtes présenté avec le label "majorité présidentielle" et "soutenu par l'UMP".

Dans cette triste mascarade, nous n'avons à plaindre que ces pauvres bougres dont vous vous êtes servis pour "marchander" avec l'UMP et que vous avez délibérément envoyé au "casse pipe" vous souciant peu de l'état des finances que leur laissera une telle campagne !
D'ailleurs, leurs situations ne vous intéressait guère puisque votre première réaction fut de parler de votre réélection en négligeant ces troupes qui n'avaient eu de cesse de vous soutenir et qui ne pouvaient imaginer un seul instant que DLR n'avait pas été fondé pour défendre une certaine idée de la France mais pour promouvoir votre carrière !

J'espère pour eux qu'ils se réveilleront assez tôt, surtout avant qu'il ne soit trop tard pour notre pays !

On a presque l'impression que Nicolas Dupont-Aignan est stupéfait de constater l'action politique de N. SARKOZY.

Les intentions de ce dernier étaient pourtant claires durant la campagne ... pas pour tout le monde à priori.

En recevant la lettre de NDA sur l'Europe, notre président a du certainement remettre en question ses intentions européennes et son mini traité ... compte tenu du poids politique, de l'influence et la crédibilité de son interlocuteur !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Ven 22 Juin 2007 - 22:36

Oui je pense que Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers sont perdus, ils ne savent plus sur quel pied danser.
Il leur faudrait un grand mentor, un De Villepin, un Seguin, un homme de poigne quoi !

Tiens je vais poser une simple question :

De Villepin, fan de Napoléon Ier, est-il adhérent de France Bonapartiste ?
Si ce n'est pas le cas, peut être que l'UPF et France Bonapartiste pourraient le faire venir, il a un point commun avec nous tous : il est gaulliste et bonapartiste Wink et je ne rigole pas.

Grognard a écrit:
On a presque l'impression que Nicolas Dupont-Aignan est stupéfait de constater l'action politique de N. SARKOZY.

Les intentions de ce dernier étaient pourtant claires durant la campagne ... pas pour tout le monde à priori.

En recevant la lettre de NDA sur l'Europe, notre président a du certainement remettre en question ses intentions européennes et son mini traité ... compte tenu du poids politique, de l'influence et la crédibilité de son interlocuteur !

Mais Grognard, l'espoir fait vivre.

Ou peut être que NDA pense être à lui seul, (allez on va mettre le député MPF avec lui) le représentant des 55% de Nonistes.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Ven 22 Juin 2007 - 23:29

anonyme gaulliste a écrit:
Oui je pense que Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers sont perdus, ils ne savent plus sur quel pied danser.
Il leur faudrait un grand mentor, un De Villepin, un Seguin, un homme de poigne quoi !

Tiens je vais poser une simple question :

De Villepin, fan de Napoléon Ier, est-il adhérent de France Bonapartiste ?
Si ce n'est pas le cas, peut être que l'UPF et France Bonapartiste pourraient le faire venir, il a un point commun avec nous tous : il est gaulliste et bonapartiste Wink et je ne rigole pas.

Pour savoir qui est gaulliste et qui ne l'est pas, il suffit de relire la partie de notre article appelée "Ce qu'est le gaullisme".

Après étudions les convictions de De Villepin et on pourra alors en savoir plus sur sa tendance politique. Wink

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Sam 23 Juin 2007 - 18:48

Sébastien a écrit:
Pour savoir qui est gaulliste et qui ne l'est pas, il suffit de relire la partie de notre article appelée "Ce qu'est le gaullisme".

Après étudions les convictions de De Villepin et on pourra alors en savoir plus sur sa tendance politique. Wink

Je trouve que De Villepin est vraiment bien mais il y a juste un point sur lequel il m'a pas mal déçu : lorsqu'il a soutenu la révision de la constitution permettant la suspension du droit de vote de citoyens français sur un territoire français (la Nouvelle Calédonie) pour un référendum pourtant crucial pour leur avenir (l'indépendance du territoire).
En tant que républicain cette mesure est intolérable.

Sinon De Villepin me semble être l'un des rares hommes politique sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Dim 24 Juin 2007 - 13:44

El Caganer a écrit:
Je trouve que De Villepin est vraiment bien mais il y a juste un point sur lequel il m'a pas mal déçu : lorsqu'il a soutenu la révision de la constitution permettant la suspension du droit de vote de citoyens français sur un territoire français (la Nouvelle Calédonie) pour un référendum pourtant crucial pour leur avenir (l'indépendance du territoire).
En tant que républicain cette mesure est intolérable.

Sinon De Villepin me semble être l'un des rares hommes politique sincère.

Tout à fait d'accord !

Il semble sincère et aimer son pays plus que lui même.

C'est un des rares que j'appréciais énormément pour son charisme, sa culture et son intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Dim 24 Juin 2007 - 19:27

Pour en revenir au sujet, moi cela ne me gêne aucunement que NDA et DLR, mouvement gaulliste et républicain, se retrouve dans la majorité présidentielle et soutienne des UMpistes plutôt que des PS ;
idem pour les extrêmes droites FN et MPF...

Parfois, il faut savoir faire des choix et le moins pire, le doigt sur la braguette, c'est l'UMP ;

Pour qu'un jour nos idées soient majoritaires, il faudra bien avoir des élus ! et pour avoir des élus, vous savez comment il faut faire ? faire des alliances de circonstance !

Alors oui NDA a bien fait d'être majorité présidentielle ;
Alors oui NDA a le droit de parler pour les souverainistes ;

C'est le leader naturel des souverainistes ; c'est d'ailleurs le rare élu que nous ayons !!!
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 25 Juin 2007 - 10:15

Entièrement opposé à cette dernière remarque !

Cela voudrait dire qu'il faut "aller à la soupe" dès qu'on prend une "tuile".
Ce n'est pas ce que les français attendent à mon avis, ils veulent des gens droits dans leurs bottes et qui se soucient peu de leur carrière politique personnelle mais du pays et de ses citoyens.

Oui Nicolas Dupont-Aignan a sa place mais en reniant ce qu'il vient de faire à ces deux élections ... sinon qu'il réintègre l'UMP.
S'il veut faire une carrière people en politique il s'y prend très bien ; si il veut faire avancer le souverainisme il ne contribue qu'à ridiculiser ces idées la !
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 25 Juin 2007 - 17:39

18 Juin a écrit:
Pour en revenir au sujet, moi cela ne me gêne aucunement que NDA et DLR, mouvement gaulliste et républicain, se retrouve dans la majorité présidentielle et soutienne des UMpistes plutôt que des PS ;
idem pour les extrêmes droites FN et MPF...

Parfois, il faut savoir faire des choix et le moins pire, le doigt sur la braguette, c'est l'UMP ;

Pour qu'un jour nos idées soient majoritaires, il faudra bien avoir des élus ! et pour avoir des élus, vous savez comment il faut faire ? faire des alliances de circonstance !

Alors oui NDA a bien fait d'être majorité présidentielle ;
Alors oui NDA a le droit de parler pour les souverainistes ;

C'est le leader naturel des souverainistes ; c'est d'ailleurs le rare élu que nous ayons !!!

"Aller à la soupe" ce n'est pas une attitude gaullienne.
Voila pourquoi, par exemple, Nicolas Dupont-Aignan n'a plus de légitimité pour protester sur le projet de mini-traité !

Enfin, le gaullisme est une force de rassemblement et de ce fait il ne peut être que la force principale d'une majorité ou rien du tout.
Le gaullisme ne peut nullement être un simple courant d'une majorité.

DLR voulant incarner un de ces courants, ce mouvement ne peut donc se revendiquer du gaullisme mais simplement comme étant un mouvement républicain-souverainiste de droite !

Anecdote, à la mise en sommeil du RPF, les gaullistes se sont rassemblés pour la plupart derrière Chaban en se revendiquant comme "républicains sociaux". Ce mouvement avait même soutenu le gouvernement de Mendès-France mais sans jamais se cacher derrière le nom du général qui n'acceptait pas qu'on l'associe à un gouvernement classé de droite ou de gauche !

Aller à l'encontre de ce que pensait le général en prétendant le faire au nom de son héritage est une insulte à sa mémoire !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mar 26 Juin 2007 - 10:06

Voici une partie du contenu de la lettre électronique de DLR que les adhérents et sympathisants ont reçu hier soir :

Citation :
Debout la République a réuni ce samedi son Conseil National, dans la perspective de ses prochaines universités de rentrée. Le positionnement stratégique du mouvement dans le contexte de l’après-présidentielle et la réorganisation future de DLR ont été évoqués. Il a été réaffirmé la volonté de bâtir un parti politique indépendant, qui s’inscrit dans la majorité présidentielle mais conserve sa liberté de parole et de ton, tout comme sa vigilance. A cet égard, le Conseil National de DLR a exprimé à l’unanimité son opposition au projet de traité « simplifié » conclu samedi matin à Bruxelles.

Mais pourquoi ?! Pourquoi ?!

Quelqu'un peut-il m'expliquer, de manière raisonnée et intelligente, ce choix ? Parcequ'il faut que je comprenne...

Quelle est la vision de NDA ?
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Mar 26 Juin 2007 - 10:53

La vision de Nicolas Dupont-Aignan, comme Philippe de Villiers, est celle de quelqu'un qui a fait du "lèche botte" pour garder son fauteuil et qui, à présent, espère récupérer tous les gens qu'il a trahi.

J'espère que tous les sympathisants ou adhérents déçus de DLR et du MPF ne vont pas se laisser avoir par ces mensonges électoralistes et vont venir vers nous au lieu de rentrer à la maison comme "des chèvres" !
Revenir en haut Aller en bas
remy2



Nombre de messages : 20
Localisation : 73
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Dim 1 Juil 2007 - 21:34

Vous ne réussirez jamais à faire de votre parti une véritable force politique si vous n'avez pas d'alliés.

Et justement l'UMP constitue pour vous un véritable allié. Même si vous n'êtes pas d'accord d'un point de vue économique et "européiste" il faut tout de même avouer que vous avez plus de points communs avec l'UMP qu'avec le PS.

Etes vous pour le mariage homosexuel ?
Etes vous favorable à une immigration sans limite ?
Etes vous prêt à décrier la valeur du travail ?

Cordialement

REMY B.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Dim 1 Juil 2007 - 22:05

remy2 a écrit:
Vous ne réussirez jamais à faire de votre parti une véritable force politique si vous n'avez pas d'alliés.

Et justement l'UMP constitue pour vous un véritable allié. Même si vous n'êtes pas d'accord d'un point de vue économique et "européiste" il faut tout de même avouer que vous avez plus de points communs avec l'UMP qu'avec le PS.

Etes vous pour le mariage homosexuel ?
Etes vous favorable à une immigration sans limite ?
Etes vous prêt à décrier la valeur du travail ?

Cordialement

REMY B.

L'UPF ne sera pas la caution gaulliste d'un mouvement conservateur-libéral.

Accepter des alliances ? Bien sûr mais pour cela nos éventuels partenaires doivent accepter nos 4 fondements essentiels qui sont ceux du gaullisme.

1) L'Indépendance nationale : ce qui signifie le refus de la soumission de la France à l'UE et donc le rejet des prises de décisions à la majorité qualifiée. Ce qui signifie également ne pas s'aligner sur les USA !

2) Défense des institutions de la Vème République : telles qu'elles furent voulues par de Gaulle et Debré donc il est exclu pour nous de voir un jour le président de la République venir s'expliquer devant le Parlement et de voir également la suppression des domaines qui lui sont réservés ... 2 réformes institutionnelles défendues par Sarkozy et l'UMP.

3) La 3ème voie sociale : Refus du libéralisme et du socialisme, associer le capital et le travail afin que les ouvriers participent directement à la vie et aux résultats de leur entreprise. Mais pour bien comprendre ce dont nous parlons il faut connaître la vision économique et sociale défendue par de Gaulle.

4) Enfin sur le positionnement, comme je l'ai déjà affirmé, le gaullisme est une force de rassemblement par delà les clivages. Il ne peut donc qu'être la force principale d'une alliance.

L'UMP peut travailler avec nous s'il le désire, tout comme le PS mais ce sera alors sur les lignes du gaullisme. Donc vous voyez, une alliance avec l'un d'eux est exclue à l'heure actuelle.

Nous ne serons jamais du style à mettre de côté nos convictions pour des postes. Wink

Enfin, j'avais déjà rapporté cette anecdote dans un précédent post mais je vais le remettre afin de montrer l'attitude de de Gaulle face aux alliances.

Citation :
Raconté par Jean-Marcel Jeanneney (sur le système des apparentements):

Les collaborateurs de de Gaulle, pour la plupart, veulent accepter les apparentements, de Gaulle refuse absolument, il ne veut pas d'apparentements avec la droite. On lui dit : "mais alors vous aurez très peu d'élus" "Eh bien tant pis" (répond le général)

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Dim 1 Juil 2007 - 23:06

Les "sympathisants gaullistes" (entre gros guillemets) de l'UMP devraient arrêter tout bonnement d'essayer de concilier l'inconciliable : la politique de Sarkozy et les valeurs du Gaullisme.

On ne peut pas "être" pour les deux, elles sont totalement opposées.
Revenir en haut Aller en bas
remy2



Nombre de messages : 20
Localisation : 73
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 2 Juil 2007 - 9:42

Sébastien a écrit:
remy2 a écrit:
Vous ne réussirez jamais à faire de votre parti une véritable force politique si vous n'avez pas d'alliés.

Et justement l'UMP constitue pour vous un véritable allié. Même si vous n'êtes pas d'accord d'un point de vue économique et "européiste" il faut tout de même avouer que vous avez plus de points communs avec l'UMP qu'avec le PS.

Etes vous pour le mariage homosexuel ?
Etes vous favorable à une immigration sans limite ?
Etes vous prêt à décrier la valeur du travail ?

Cordialement

REMY B.

L'UPF ne sera pas la caution gaulliste d'un mouvement conservateur-libéral.

Accepter des alliances ? Bien sûr mais pour cela nos éventuels partenaires doivent accepter nos 4 fondements essentiels qui sont ceux du gaullisme.

1) L'Indépendance nationale : ce qui signifie le refus de la soumission de la France à l'UE et donc le rejet des prises de décisions à la majorité qualifiée. Ce qui signifie également ne pas s'aligner sur les USA !

2) Défense des institutions de la Vème République : telles qu'elles furent voulues par de Gaulle et Debré donc il est exclu pour nous de voir un jour le président de la République venir s'expliquer devant le Parlement et de voir également la suppression des domaines qui lui sont réservés ... 2 réformes institutionnelles défendues par Sarkozy et l'UMP.

3) La 3ème voie sociale : Refus du libéralisme et du socialisme, associer le capital et le travail afin que les ouvriers participent directement à la vie et aux résultats de leur entreprise. Mais pour bien comprendre ce dont nous parlons il faut connaître la vision économique et sociale défendue par de Gaulle.

4) Enfin sur le positionnement, comme je l'ai déjà affirmé, le gaullisme est une force de rassemblement par delà les clivages. Il ne peut donc qu'être la force principale d'une alliance.

L'UMP peut travailler avec nous s'il le désire, tout comme le PS mais ce sera alors sur les lignes du gaullisme. Donc vous voyez, une alliance avec l'un d'eux est exclue à l'heure actuelle.

Nous ne serons jamais du style à mettre de côté nos convictions pour des postes. Wink

Enfin, j'avais déjà rapporté cette anecdote dans un précédent post mais je vais le remettre afin de montrer l'attitude de de Gaulle face aux alliances.

Citation :
Raconté par Jean-Marcel Jeanneney (sur le système des apparentements):

Les collaborateurs de de Gaulle, pour la plupart, veulent accepter les apparentements, de Gaulle refuse absolument, il ne veut pas d'apparentements avec la droite. On lui dit : "mais alors vous aurez très peu d'élus" "Eh bien tant pis" (répond le général)

D'accord vous êtes donc totalement opposés à l'heure actuelle à l'idée d'une alliance avec un "gros" parti.

Votre démarche est très courageuse mais également suicidaire.
En effet, regardez de plus près les résultats des candidats de DLR aux législatives. Aucun candidat, sauf NDA, ne dépasse 1 %.
Or, il est très difficile dans ce cas là de survivre pour un parti (d'un point de vue économique tout d'abord).

Néanmoins, je considère votre initiative comme courageuse et vos militants peuvent être fiers de votre attitude.
Vous ne les trahirez et vous resterez fidèles à vos convictions !

BRAVO !

Cordialement,

REMY B.
Revenir en haut Aller en bas
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 2 Juil 2007 - 11:08

En fait, vous souhaitez être le Modem confédéraliste
(à l'opposé du Modem fédéraliste)

Intéressant...
Mais difficile sans élus nationaux...
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 2 Juil 2007 - 11:13

Et mieux vaut perdre pour nos idées que de gagner en les reniant par association (de malfaiteurs Laughing ) avec l'UMP ou autre pro-européen format actuel.
Revenir en haut Aller en bas
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 2 Juil 2007 - 11:42

Et n'avoir jamais aucun élu...
(comme le FN)

Alors quelle utilité de créer un parti politique ?
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 2 Juil 2007 - 11:53

Je pense que l'utilité de ce qu'essaie de faire l'UPF ne va pas être visible tout de suite mais que cela va payer dans les 5 ans qui viennent.

Notez qu'il ne s'agit pas de créer un nouveau parti mais de fusionner au sein d'une alliance les projets communs à des mouvements existants.

On peut être d'un parti et adhérer à l'UPF ou on peut être que UPF voir rien (comme moi).
C'est cela qui donnera de la valeur à ce mouvement car il ne fera aucune compromission avec qui que se soit pour des élus ou des postes.

Et mieux vaut perdre pendant 5 ans et n'avoir aucun élu mais montrer notre droiture et notre honnêteté, ce qui paiera à cours terme !
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   Lun 2 Juil 2007 - 12:56

anonyme gaulliste a écrit:
Oui je pense que Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers sont perdus, ils ne savent plus sur quel pied danser.
Il leur faudrait un grand mentor, un De Villepin, un Seguin, un homme de poigne quoi !

Tiens je vais poser une simple question :

De Villepin, fan de Napoléon Ier, est-il adhérent de France Bonapartiste ?
Si c'est pas le cas, peut être que l'UPF et France Bonapartiste pourraient le faire venir, il a un point commun avec nous tous : il est gaulliste et bonapartiste Wink et je ne rigole pas.

Non, De Villepin n'est pas membre de FB...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'UPF ne suivra pas NDA dans la majorité présidentielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )
» 14-18 les bûcherons Canadiens dans l'Orne.
» La d&co dans tous ses états...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Le gaullisme :: Le gaullisme aujourd'hui-
Sauter vers: