Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De Gaulle et l'Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: De Gaulle et l'Algérie   Jeu 31 Mai 2007 - 15:21

De Gaulle a trahi tous les pieds noirs !
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Jeu 31 Mai 2007 - 19:53

le capitaliste a écrit:
De Gaulle a trahi tous les pieds noirs !

Le capitaliste, définition de pieds noirs ?

Et puis il est vrai que maintenant l'UMP a comme penseurs Blum et Jaurès.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Jeu 31 Mai 2007 - 22:26

anonyme gaulliste a écrit:
Le capitaliste, définition de pieds noirs ?

Et puis il est vrai que maintenant l'UMP a comme penseurs Blum et Jaurès.

Vu la façon dont ils défendent les pieds noirs et mettent de Gaulle plus bas que terre, je pense plutôt qu'ils s'inspirent de plus en plus des héritiers de l'OAS donc de l'extrême droite !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Ven 1 Juin 2007 - 0:11

La colonisation était une bombe a retardement.

Je pense que le De Gaulle de 1958 (avec le célèbre "Je vous ai compris") était sincère et celui de 1962 était lucide.

La décolonisation était inéluctable, l'époque de l'Empire colonial était révolue.

Par contre cela aurait sûrement pu mieux se passer.
En particulier pour la gestion de l "après Evian". La France n'aurait jamais du abandonner ceux qui s'étaient battu pour elle.

Je ne suis pas un adepte de la repentance, mais il faut reconnaître que la "mère-patrie" a une dette envers les harkis.
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Ven 1 Juin 2007 - 11:50

C'est certain !

Quand on voit la façon dont vivent les gens à Villeneuve s/Lot, c'est honteux et un manque de reconnaissance à tous ces gens qui ont combattu sincèrement pour la France.
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Sam 9 Juin 2007 - 20:33

El Caganer a écrit:
La France n'aurait jamais du abandonner ceux qui s'étaient battu pour elle.

Je ne suis pas un adepte de la repentance, mais il faut reconnaître que la "mère-patrie" a une dette envers les harkis.

Tous les harkis, tous les pieds-noirs ont été abandonnés et trahis par la France de De Gaulle.
C'est une honte et la seule repentance que je peux avoir vis à vis de l'histoire de ma Patrie, c'est vis à vis d'eux. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Sam 9 Juin 2007 - 22:58

Bon, le capitaliste, avant toute chose, tu te demanderas qui était le ministre de l'Intérieur de l'époque et qui avait comme femme l'une des plus riches propriétaires d'orangeraies en Algérie. Pour ton information, il se nommait Mitterrand.

Autre chose, sais-tu ce que ça veut dire Harki en Arabe ? *** Modéré - Inutile ***

Harki désigne un individu servant dans une harka et vient du mot arabe haraka signifiant mouvement et ceux qui n'ont pas voulu leur indépendance ont crée un mouvement, voilà pourquoi quand on parle des algériens qui voulaient rester français on dit Harki et il y a pas de S à la fin Wink
Les harkis comme tu dis et les algériens sont les mêmes.

Alors, il a fait quoi De Gaulle?
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Jeu 14 Juin 2007 - 19:05

le capitaliste a écrit:
Tous les harkis, tous les pieds-noirs ont été abandonnés et trahis par la France de De Gaulle.
C'est une honte et la seule repentance que je peux avoir vis à vis de l'histoire de ma Patrie, c'est vis à vis d'eux. Evil or Very Mad

Je ne rouvrirai pas (ce que de Gaulle avait appelé) la « boîte à chagrin ».

Pour autant, permettez quelques précisions d'importance.

1/ Sur les harkis

Ils méritent de ne pas être utilisés à des fins partisanes et de voir leur souffrance reconnue.

Comme anonyme gaulliste, j'ai de sérieux doutes sur votre compétence dans ce dossier tant vos lacunes sont patentes...

Vous êtes vous une seule seconde mis à la place des harkis dont vous utilisez la souffrance contre De Gaulle (cf. également les propos intolérables de G. Frêche accusant les harkis de complaisance avec le gaullisme) ?

Avez-vous jamais essayé de comprendre pourquoi tant d'entre eux n'ont pas voulu être acheminés en France ?

Connaissez-vous le Chapitre II, partie A, article 2 des Accords d'Evian ?

Savez-vous que des dispositions avaient été prévues pour assurer leur avenir notamment dans le cadre de l'armée française et dans le personnel civil des armées ?

Etc, etc.

2/ Sur les pieds-noirs

Vous oubliez un peu vite que les pieds-noirs sont en partie responsables à la fois de la guerre, du fait de leur opposition à toute remise en cause du statut colonial, et de l'échec des accords d'Evian, pour avoir cru en l'O.A.S. et rendu la cohabitation invivable !

Sans ignorer les blessures toujours ouvertes de cette communauté, il est plutôt malvenu de venir réclamer une extrême sollicitude !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Ven 11 Jan 2008 - 18:18

L'OAS a été créée en 1961, pour information. Des nationalistes qui ont voulu défendre leur nation cultivée et aménagée par leurs ancêtres.

De Gaulle a mené la pire politique en Algérie, vous pouvez reconnaître que la lâcheté envers les harkis et les pieds noirs est une tâche indélébile dans l'histoire du gaullisme.

De Gaulle est loin d'être l'immaculée conception.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Ven 11 Jan 2008 - 21:57

Bonjour Maréchal, en arabe harkis veut dire mouvement, alors vous parlez de quel mouvement en Algérie ?
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Ven 30 Oct 2009 - 18:00

gogogoug, vous rendez responsable de Gaulle par ailleurs sur ce forum de la mort des harkis...

Je vous rappelle que ce sont les militants du FLN qui les ont littéralement massacrés, malgré la victoire acquise des indépendantistes.

Je ne dis pas que l'évacuation et l'accueil en France fût honorable, bien au contraire, mais sans la soif de sang du FLN, la question de l'évacuation/accueil ne se serait même pas posée.
Revenir en haut Aller en bas
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Sam 31 Oct 2009 - 14:51

En tout cas, gogogoug, se disant étudiant en Histoire, prouve une chose : que bien des années après, selon que l'on soit pour ou contre une personne, certains voire beaucoup peuvent faire dire ce qu'ils veulent à l'Histoire.

Les uns retiendront simplement les Harkis, les autres que le général de Gaulle a été l'homme qui a lancé la décolonisation et les autres la guerre d'Algérie, une guerre de plus qui a tué beaucoup de monde et n'a rien changé jusqu'à nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
grossmann



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: de gaulle l'autre guerre   Dim 31 Jan 2010 - 18:28

Serge Moati est en train de réaliser un documentaire sur le rôle du général de Gaulle pendant les premières années de son retour au pouvoir (1958-1962) et le long chemin qui mènera l'Algérie vers l'indépendance :


-----------------------

Ajout du 24 Octobre 2010 :

Ce film documentaire sera diffusé le 2 novembre prochain sur France 2 à 20h35.

Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Lettre ouverte à France Télévision (une de plus...!)   Dim 7 Nov 2010 - 17:59

grossmann a écrit:
Ce film documentaire sera diffusé le 2 novembre prochain sur France 2 à 20h35.


France Télévisions continue son travail de sape. Après avoir diffusé un "Droit d'inventaire" consacré à l'ensemble de l'œuvre politique du général de Gaulle, un coup de projecteur a été porté sur son action concernant le problème algérien lors d'une soirée spéciale de triste mémoire.

Il ne sera pas dit que l'UPF laisse sans réponse un tel déchainement de haine anti-gaulliste.

-----------

Lettre ouverte à France Télévision (une de plus...!)


Putschiste, dictateur, manipulateur, menteur, cynique, ambitieux, traitre, assassin... voici brièvement brossée la description qu'il nous a été donné d'entendre à propos du général de Gaulle dans le docu-fiction "Je vous ai compris" de Serge Moati, diffusé mardi soir sur France 2.

Mais devait-on finalement s'attendre à autre chose venant de cet ancien conseiller de François Mitterrand qui a pris l'habitude de s'arranger avec l'histoire ?

Après avoir affirmé à plusieurs reprises que "Vichy, c'était la droite et que la Résistance, c'était la gauche" (cliché réducteur et ridicule s'il en est lorsque l'on constate que les plus grands collaborationnistes furent des gens de gauche issus de la SFIO ou du PCF tels Déat, Marquet, Doriot... pour ne citer que les plus célèbres d'entre eux) ; voulu faire croire aux Français que François Mitterrand avait été, finalement, un grand résistant dans la fiction (qui porte bien son nom) "Mitterrand à Vichy" il fallait bien, pour terminer le travail, salir l'image du libérateur de la France.

Nous ne pouvons que déplorer de voir France Télévision, chaine publique, cautionner de tels films révisionnistes et partisans sans qu'aucune contradiction ne puisse être apportée.

La désinformation ne marchera pas et se cacher derrière des images d'actualité habilement montées ne fera pas illusion ! Les gaullistes sont fiers de cette certaine idée de la France qui animait le général de Gaulle ! Et ils continueront à la défendre ainsi que l'honneur de celui que nos concitoyens ont désigné comme le plus grand Français de tous les temps !

Monsieur Moati et ses amis antigaullistes qui sont intervenus dans le documentaire qui a suivi ce piètre film -avec un Patrick Chesnais dont les habits du général semblaient trop grands pour lui, malgré son effort remarquable pour la voix- n'ont visiblement, eux, à la différence du général de Gaulle, rien compris...

La situation de 1958 ne fut nullement provoquée par le général de Gaulle mais par l'incapacité de la IVème République, livrée au régime des partis, à résoudre le conflit algérien.

L'émeute du 13 mai à Alger aboutissant à l'occupation du Gouvernement Général n'était pas sous-tendue par les gaullistes et le premier Comité de salut public qui est formé était composé de militaires et de civils pour la plupart inconnus, sans gaullistes déclarés. D'ailleurs, Delbecque, envoyé spécial à Alger par Chaban, a été pris de court par ce soulèvement et arrivé tardivement sur place, il ne devra sa présence au sein du Comité de salut public qu'en s'étant présenté comme l'envoyé de Soustelle.

Cette soirée télévisée orientée s'est contentée de présenter des témoignages de personnes qui n'étaient pas à Alger au moment de l'orchestration de ce soit disant putsch et nous aurions pu, si M. Moati l'avait souhaité, lui procurer le nom de ceux qui, et pour cause, savent réellement ce qu'il en était car parties-prenantes (Joseph Ortiz, Pierre Lagaillarde, Marcel Ronda ou Robert Martel, tous d'éminents gaullistes devant l'Eternel Rolling Eyes ) !

De Gaulle, qui a restauré l'autorité de l'Etat et la légalité républicaine à la Libération et qui fut sans doute par la suite le plus démocrate de tous les présidents, a hérité d'une situation qu'il n'a pas crée et, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas le président de la Vème République qui, Garde des Sceaux sous le gouvernement Mollet, a fait intensifier la torture en Algérie...

Quant au plan Challe, il s'agissait plus de ce que d'aucuns ont pu qualifier de "dérivatif" ou de "leurre" destiné à l'armée que d'une véritable mission. Cet acte marque la récupération par de Gaulle du monopole politique à propos de l'Algérie et ne saurait faire oublier que parallèlement, une politique de transformation économiques, de progrès social et de promotion des musulmans était mis en œuvre (cf. discours du plan de Constantine, le 3 octobre 1958).

Ces oublis volontaires, quand il ne s'agit pas de falsifications (un exemple parmi d'autres : le Rassemblement du Peuple Français, seul mouvement à avoir rassemblé les gaullistes de tous bords, aurait été dominé par un ramassis de nationalistes alors, qu'au contraire, il a recruté dans des milieux très variés, un nombre non négligeable d'ouvriers ayant même fait dire à Patrick Guiol que "le RPF incarne l'âge d'or d'un gaullisme plébéien !" ), entachent sérieusement la crédibilité et l'objectivité de ce docu-fiction ainsi que du documentaire qui s'ensuivit.

Mais, finalement, cette œuvre de destruction qui déconsidère le service public audiovisuel, n'est-elle pas la preuve que le gaullisme, qui a rendu à la France sa fierté et son indépendance, incarne encore aujourd'hui un idéal et une force que certains, jusqu'au plus haut sommet de l'Etat, craignent et veulent voir ranger aux oubliettes de l'histoire ?

Ces émissions doivent faire prendre conscience aux gaullistes de l'importance de disposer d'un mouvement politique unifié, véritable levier destiné, tout à la fois, à constituer un formidable vivier de militants ; à défendre nos valeurs et à présenter aux Français un projet basé sur des principes directeurs simples qui s'inscrivent pleinement dans la tradition humaniste et patriotique issue du gaullisme.
L'Union du Peuple Français s'attellera comme à son habitude à prôner ce grand rassemblement qui, à son image, ne peut être que totalement libre et indépendant, notamment de partis politiques qui réduisent le général de Gaulle et son héritage au rang de symboles par trop usités et galvaudés.

Puisque tout recommence toujours...

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle


Dernière édition par Sébastien le Lun 8 Nov 2010 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   Lun 8 Nov 2010 - 10:49

Sébastien a écrit:
grossmann a écrit:
Ce film documentaire sera diffusé le 2 novembre prochain sur France 2 à 20h35.


France Télévisions continue son travail de sape. Après avoir diffusé un "Droit d'inventaire" consacré à l'ensemble de l'œuvre politique du général de Gaulle, un coup de projecteur a été porté sur son action concernant le problème algérien lors d'une soirée spéciale de triste mémoire.

Il ne sera pas dit que l'UPF laisse sans réponse un tel déchainement de haine anti-gaulliste.

-----------

Lettre ouverte à France Télévision (une de plus...!)


Putschiste, dictateur, manipulateur, menteur, cynique, ambitieux, traitre, assassin... voici brièvement brossée la description qu'il nous a été donné d'entendre à propos du général de Gaulle dans le docu-fiction "Je vous ai compris" de Serge Moati, diffusé mardi soir sur France 2.

Mais devait-on finalement s'attendre à autre chose venant de cet ancien conseiller de François Mitterrand qui a pris l'habitude de s'arranger avec l'histoire ?

Après avoir affirmé à plusieurs reprises que "Vichy, c'était la droite et que la Résistance, c'était la gauche" (cliché réducteur et ridicule s'il en est lorsque l'on constate que les plus grands collaborationnistes furent des gens de gauche issus de la SFIO ou du PCF tels Déat, Marquet, Doriot... pour ne citer que les plus célèbres d'entre eux) ; voulu faire croire aux Français que François Mitterrand avait été, finalement, un grand résistant dans la fiction (qui porte bien son nom) "Mitterrand à Vichy" il fallait bien, pour terminer le travail, salir l'image du libérateur de la France.

Nous ne pouvons que déplorer de voir France Télévision, chaine publique, cautionner de tels films révisionnistes et partisans sans qu'aucune contradiction ne puisse être apportée.

La désinformation ne marchera pas et se cacher derrière des images d'actualité habilement montées ne fera pas illusion ! Les gaullistes sont fiers de cette certaine idée de la France qui animait le général de Gaulle ! Et ils continueront à la défendre ainsi que l'honneur de celui que nos concitoyens ont désigné comme le plus grand Français de tous les temps !

Monsieur Moati et ses amis antigaullistes qui sont intervenus dans le documentaire qui a suivi ce piètre film -avec un Pierre Chesnais dont les habits du général semblaient trop grands pour lui, malgré son effort remarquable pour la voix- n'ont visiblement, eux, à la différence du général de Gaulle, rien compris...

La situation de 1958 ne fut nullement provoquée par le général de Gaulle mais par l'incapacité de la IVème République, livrée au régime des partis, à résoudre le conflit algérien.

L'émeute du 13 mai à Alger aboutissant à l'occupation du Gouvernement Général n'était pas sous-tendue par les gaullistes et le premier Comité de salut public qui est formé était composé de militaires et de civils pour la plupart inconnus, sans gaullistes déclarés. D'ailleurs, Delbecque, envoyé spécial à Alger par Chaban, a été pris de court par ce soulèvement et arrivé tardivement sur place, il ne devra sa présence au sein du Comité de salut public qu'en s'étant présenté comme l'envoyé de Soustelle.

Cette soirée télévisée orientée s'est contentée de présenter des témoignages de personnes qui n'étaient pas à Alger au moment de l'orchestration de ce soit disant putsch et nous aurions pu, si M. Moati l'avait souhaité, lui procurer le nom de ceux qui, et pour cause, savent réellement ce qu'il en était car parties-prenantes (Joseph Ortiz, Pierre Lagaillarde, Marcel Ronda ou Robert Martel, tous d'éminents gaullistes devant l'Eternel Rolling Eyes ) !

De Gaulle, qui a restauré l'autorité de l'Etat et la légalité républicaine à la Libération et qui fut sans doute par la suite le plus démocrate de tous les présidents, a hérité d'une situation qu'il n'a pas crée et, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas le président de la Vème République qui, Garde des Sceaux sous le gouvernement Mollet, a fait intensifier la torture en Algérie...

Quant au plan Challe, il s'agissait plus de ce que d'aucuns ont pu qualifier de "dérivatif" ou de "leurre" destiné à l'armée que d'une véritable mission. Cet acte marque la récupération par de Gaulle du monopole politique à propos de l'Algérie et ne saurait faire oublier que parallèlement, une politique de transformation économiques, de progrès social et de promotion des musulmans était mis en œuvre (cf. discours du plan de Constantine, le 3 octobre 1958).

Ces oublis volontaires, quand il ne s'agit pas de falsifications (un exemple parmi d'autres : le Rassemblement du Peuple Français, seul mouvement à avoir rassemblé les gaullistes de tous bords, aurait été dominé par un ramassis de nationalistes alors, qu'au contraire, il a recruté dans des milieux très variés, un nombre non négligeable d'ouvriers ayant même fait dire à Patrick Guiol que "le RPF incarne l'âge d'or d'un gaullisme plébéien !" ), entachent sérieusement la crédibilité et l'objectivité de ce docu-fiction ainsi que du documentaire qui s'ensuivit.

Mais, finalement, cette œuvre de destruction qui déconsidère le service public audiovisuel, n'est-elle pas la preuve que le gaullisme, qui a rendu à la France sa fierté et son indépendance, incarne encore aujourd'hui un idéal et une force que certains, jusqu'au plus haut sommet de l'Etat, craignent et veulent voir ranger aux oubliettes de l'histoire ?

Ces émissions doivent faire prendre conscience aux gaullistes de l'importance de disposer d'un mouvement politique unifié, véritable levier destiné, tout à la fois, à constituer un formidable vivier de militants ; à défendre nos valeurs et à présenter aux Français un projet basé sur des principes directeurs simples qui s'inscrivent pleinement dans la tradition humaniste et patriotique issue du gaullisme.
L'Union du Peuple Français s'attellera comme à son habitude à prôner ce grand rassemblement qui, à son image, ne peut être que totalement libre et indépendant, notamment de partis politiques qui réduisent le général de Gaulle et son héritage au rang de symboles par trop usités et galvaudés.

Puisque tout recommence toujours...

Si l'on parle bien du même reportage (qui m'a laissé un mauvais arrière goût dans la bouche, et, n'importe qui ne connait pas l'histoire en détail peut être troublé), avez-vous également regardé son pendant, "François Mitterrand et la guerre d'Algérie" jeudi soir à 22h50 ? je ne l'ai pas vu et j'aurais aimé savoir ce que ça avait donné.

Attention, je parle bien du reportage, et non du docu-fiction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Gaulle et l'Algérie   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Gaulle et l'Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1958 guerre d'Algérie : 3 soldats français fusillés en Tunisie
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» photo algérie.
» Enrico Macias en Algérie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Le gaullisme :: L'héritage et la doctrine gaulliste-
Sauter vers: