Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Jeu 7 Juin 2007 - 23:21

Nous l'avions annoncé ici-même, Philippe CARTELLIER, trésorier de l'UPF, se présente aux élections législatives dans la 2ème circonscription du Rhône.

Sa candidature est un choix personnel ; son étiquette DLR sujette à discussion mais à l'UPF, nous sommes fidèles autant en amitié qu'aux statuts de notre mouvement qui autorisent la double appartenance.

Voter pour Philippe, c'est mettre en œuvre le seul vote gaulliste et républicain sur la circonscription !
Voter pour Philippe, c'est choisir une politique audacieuse de rupture face aux discours formatés des candidats dit "de gouvernement" !
Voter pour Philippe, c'est faire le pari de la jeunesse au service de Lyon et des lyonnais !

C'est la raison pour laquelle, nous invitons tous les lyonnais à voter et faire voter pour notre trésorier Philippe CARTELLIER dimanche prochain.

Vous trouverez ci-dessous, son affiche de campagne ainsi qu'une interview qui est en ligne sur le site web de DLJ Rhône-Alpes.

Souhaitons lui bonne chance !



Debout les Jeunes Rhône-Alpes a écrit:
Philippe Cartellier, vous êtes candidat aux législatives à Lyon sous l'étiquette de Debout La République, que voulez-vous dire aux lyonnais sur les raisons de votre candidature ?

Je veux mettre un terme aux 30 années de désillusions et d’échecs. Il faut comprendre que nous ne pourrons résoudre nos problèmes avec ceux qui les ont créés. Je me présente, ainsi, pour dire qu’une autre politique est possible, pour défendre un autre comportement : exemplarité des comportements, droiture, désintéressement, fierté de notre histoire, sens de l’intérêt national, désir de justice, volontarisme, voilà des mots qui veulent dire quelque chose pour moi, et qui méritent d’être partagés. Mais surtout, je suis candidat pour représenter dans ma circonscription les 55% de Français qui ont voté « NON » à la constitution européenne, car n’oublions pas que Nicolas Sarkozy va faire adopter les grandes lignes de ce traité constitutionnel au parlement.

Concrètement, en quoi vos propositions sont-elles différentes des autres ?

Je crois à l’unité de la République, ce qui signifie que tous nos concitoyens vivent avec des droits mais aussi des devoirs. Cela signifie que je suis farouchement opposé au communautarisme, à la discrimination positive et au vote des étrangers. Je suis, à l’opposé, attaché à la laïcité, je suis pour l’application ferme de la loi. Je crois, de surcroît, à l’école du mérite comme à l’utilité des services publics, dont le bon fonctionnement est indispensable à l’aménagement de notre territoire. Il est temps de privilégier ce qui rassemble à ce qui différencie.

Si je suis convaincu que le progrès social ne peut que résulter de l’efficacité économique, je suis tout autant convaincu qu’il ne peut exister de dynamisme économique durable et sain sans justice sociale. L’un ne va pas sans l’autre. Face à la mondialisation qui est un fait, je ne crois pas au statut quo que propose le PS car il conduit à la faillite de notre société, ni au nivellement par le bas proposé par l’UMP car il conduit à la mort de notre modèle social. Au contraire, par la réforme des relations du travail, la participation des salariés au capital de leur entreprise, le remplacement des charges qui pénalisent l’emploi et favorisent les délocalisations par une TVA sociale qui s’appliquera aux importations et pas uniquement aux produits français, je crois possible de renouer avec la croissance, l’emploi et le progrès social.

Je crois à la nécessité de bâtir la construction européenne sur les Nations et non contre elles. La belle idée européenne, c’est celle des projets, de la recherche, des infrastructures de transports propres, la préférence économique communautaire. Autant dire, l’inverse de l’Europe que construit la Commission de Bruxelles, celle de la Constitution européenne avec sa boulimie de directives, Bolkestein ou autres, et de diktats en tous genres.

Enfin, je crois à la nécessité en politique de proposer une vision sur le long terme. A gauche comme à droite, les élus se contentent de gérer la crise. Mais il faut voir plus loin. La crise de l’immigration ne trouverait-elle pas réponse dans une aide au développement des pays du sud plus dynamique ? La crise de l’environnement ne pourrait-elle pas être atténuée par une politique énergétique, le développement d’une agriculture propre ou la construction d’infrastructures de transports en commun et de marchandises dignes de ce nom ?

De gauche, comme de droite, les dirigeants prennent souvent leurs décisions au gré de l’actualité et des groupes de pression. Ils pensent à ce qui est bon pour eux avant de penser à ce qui est bon pour la France. La démarche que je défends, avec mes collègues gaullistes et républicains, est originale car cohérente et globale. Les propositions formulées ne sont pas une addition de mesures. Elles forment une vision globale de notre société que je veux défendre à l’Assemblée Nationale.

C’est parce que les Français retrouveront le goût de vivre ensemble qu’ils défendront davantage leur modèle. C’est parce qu’ils retrouveront leur marge de manœuvre dans une Europe des Nations qu’ils pourront mettre en œuvre l’économie participative qui rend sa dignité à l’homme.

Parlons de vous, comment êtes-vous rentré en politique ?

Mon premier engagement fut lors des élections européennes de 1999 où je militais pour la liste Pasqua-Villiers. Après notre victoire avec environ 13% des suffrages, je devins secrétaire départemental adjoint chargé des jeunes et des questions européennes du RPF dans mon département. Mouvement que j’ai quitté en 2002 pour soutenir Jean-pierre Chevènement. En 2005 j’ai rejoint Nicolas Dupont-Aignan et son mouvement Debout La République où je co-dirige la fédération du Rhône et coordonne l’action des jeunes dans la région.

Vous avez 24 ans, ce qui est plutôt jeune pour se présenter à une élection, quelle est la force de votre candidature ?

En France, être d’âge mûr pour gouverner est une idée reçue bien implantée alors que dans les pays dynamiques c’est l’inverse. Regardez M. Urmas Paet, actuel ministre des affaires étrangères estonien, est entré au gouvernement à l’âge de 29 ans ! Alors si un homme de 29 ans peut être un brillant ministre, un homme de 24 peut certainement être un bon député.

Mon age est un atout pour le dynamisme de notre République.

Un pays qui mise sur sa jeunesse est un pays dynamique, a contrario un pays qui ne mobilise pas les jeunes générations devient un pays en lambeaux.

Pourquoi avoir la 2ème circonscription du Rhône comme espace de représentation politique pour Debout La République ?

Je suis lyonnais, il est donc normal que je me présente dans une circonscription lyonnaise. Le choix de la 2ème circonscription est venu naturellement car je possède une connaissance profonde de ce territoire qui regroupe une grande partie du 2ème et du 9ème arrondissement, ainsi que le 1er et le 4ème.

Debout la République est le mouvement gaulliste, que dites-vous à tous les sceptiques qui estiment que le gaullisme est mort avec la figure du général ?

Alors que le gaullisme n’a que 50 ans d’existence contre 200 ans pour le socialisme et le libéralisme, le gaullisme serait vieillot ? C’est un comble !

Tout comme le socialisme de Madame Royal ne ressemble pas à celui de Jaurès, le gaullisme a évolué avec le temps. Je représente le gaullisme du XXIème siècle et non celui des De Gaulle, Malraux ou Chaban-Delmas, etc.

Dans la jungle de la mondialisation, être gaulliste et républicain, c’est se donner les moyens de promouvoir l’humanisme.

Philippe Cartellier, votre candidature est-elle orientée à Gauche ou plutôt à Droite ?

Comme je viens de le rappeler, je suis gaulliste. Le gaulliste ne se range pas dans un carcan idéologique, le gaulliste est un pragmatique. Je me présente comme un homme « de droite et de gauche à la fois, pour l’ordre et le mouvement à la fois, passionné et réaliste à la fois » comme se définissait le président Charles De Gaulle.

Serez vous dans l’opposition ou dans la majorité présidentielle ?

A côté de la majorité présidentielle. Je veux garder mon indépendance et ma liberté de ton et d’acte.

Pour conclure, comment avez-vous perçu l’élection présidentielle de cette année ?

Attristé de voir que cette élection a été un marché de dupes. Aucun débat de fond. Le choix des français a été cadenassé. C’est l’élite qui a dessiné les contours de cette campagne et ils ont gagné. Je ferais tout pour que le débat sur le fond ait lieu pendant cette campagne législative.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Ven 8 Juin 2007 - 1:10

Belle initiative !

Christof. a écrit:
son étiquette DLR sujette à discussion
C'est dommage de ne pas soutenir un parti républicain et gaulliste !
M. Cartellier a une meilleure analyse politique que le responsable de l'UPF...
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Ven 8 Juin 2007 - 9:30

18 Juin a écrit:
C'est dommage de ne pas soutenir un parti républicain et gaulliste !
M. Cartellier a une meilleure analyse politique que le responsable de l'UPF...

Qui porte un jugement de valeur si ce n'est vous par de tels propos ?

Un conseil, ne soyez pas si péremptoire et ne tentez pas de créer des divisions qui n'existent pas au sein du bureau de l'UPF !

Nous verrons bien à terme qui, de vous ou de nous, aura la meilleure analyse politique et si nos réserves (pour ne pas dire notre opposition) sur la stratégie adoptée par Nicolas Dupont-Aignan et DLR ne s'avéreront pas juste.

Quand NDA souhaitera faire entendre sa différence (à le supposer encore légitime pour le pouvoir...) et qu'il n'y arrivera pas, noyé qu'il sera dans le cadre de la majorité présidentielle, vous ne viendrez pas vous plaindre bien sûr !
Et si vous pensez que je suis dans le faux, regardez Michèle Alliot-Marie qui, malgré son mouvement "Le Chêne", et des réseaux autrement plus importants que ceux de NDA, a été réduite au silence...

Enfin, je ne vous accablerai pas de si bon matin en vous épargnant les incohérences politiques d'une telle stratégie.

Ce n'est ni le lieu, ni le moment.

Ce topic est consacré à la candidature de Philippe CARTELLIER et j'entends qu'il le reste.
Il a un challenge difficile mais passionnant à relever dans ce quartier historique de la Croix-Rousse qui évolue puisque pour la première fois depuis 1988, la gauche y est majoritaire.

Philippe a un discours original, il a besoin de nous tous pour le faire entendre et prendre date en vue des prochaines échéances électorales.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Wings
Invité



MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Ven 8 Juin 2007 - 10:35

Les réponses de son interview reflètent à 200% ce que pensent la plupart des électeurs, sur le plan national tout au moins car je ne connais pas Lyon.

Par contre on aurait pu avoir un exemple à propos d'union => pourquoi ne pas s'être présenté sous une étiquette UPF soutenu par DLR et autres ?

Cela aurait été un bon starter et un bon test.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Ven 8 Juin 2007 - 12:40

18 Juin a écrit:
Belle initiative !

Christof. a écrit:
son étiquette DLR sujette à discussion
C'est dommage de ne pas soutenir un Parti Républicain et Gaulliste !
M. Cartellier a une meilleure analyse politique que le responsable de l'UPF...

Pour compléter les propos de Christophe, permettez moi de vous dire que nous ne soutiendrons pas la démarche d'un mouvement qui roule pour cette majorité présidentielle, totalement étrangère aux valeurs et idéaux gaullistes !

Nous savons bien ce que de Gaulle pensait de ceux qui allaient "à la soupe" !

Mais Dupont-Aignan n'affirme t-il pas qu'il faut choisir entre majorité et opposition, bref entre la droite et la gauche et que vouloir se situer au dessus n'existe pas... Faudrait vraiment lui conseiller d'étudier ce qu'est le gaullisme et la position du général sur la question car visiblement niveau gaullisme il a encore des lacunes !

Maintenant, comme l'a rappelé Christophe, ce topic est consacré à notre ami Philippe, alors si vous voulez discuter de notre "analyse politique", c'est ici.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Ven 8 Juin 2007 - 22:25

Nous ne pouvons que souhaiter bonne chance à Philippe et s'il est élu, il y aura au moins un homme qui défendra une position digne !
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Lun 11 Juin 2007 - 16:14

Philippe a réalisé 0.27 % (119 voix).

Ce score n'est pas ridicule connaissant à la fois son âge qui est un facteur important (malheureusement), son manque de moyens pour mener campagne et son étiquette politique.

Nous ne pouvons que l'encourager à continuer, il est jeune et connaîtra d'autres lendemains qui chantent !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Wings
Invité



MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Lun 11 Juin 2007 - 16:34

C'est sûr qu'il faut savoir rester motivé.

Pour une première fois, avec de tels moyens et sous une étiquette "ambiguë" c'est déjà pas si mal.

Beaucoup ont commencé comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   Lun 11 Juin 2007 - 19:28

Oui, on ne peut que le féliciter, il a au moins eu le courage d'y aller.

Je dirai même qu'il pourrait, du fait de son initiative, être notre élément déclencheur.

Il a au moins une petite expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives   

Revenir en haut Aller en bas
 
P. Cartellier, trésorier de l'UPF, candidat aux législatives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amicale du 1° RCP Alain DEVILLEBICHOT, trésorier de l'Amicale, est décédé ce matin.
» [51] Marne
» [89] Yonne
» [39] Jura
» Le choix de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: L'UPF et les échéances de 2007-
Sauter vers: