Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Reconciliation nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Wings
Invité



MessageSujet: Reconciliation nationale   Mar 12 Juin 2007 - 13:47

Rappel du premier message :

Sites de F.Abed, partisan de l'union avec ceux qui ne "mangent pas à la soupe" :

www.reconciliationnationale.fr

www.lappelaupeuple.fr

Réconciliation Nationale est composée de gens très sympas et avec de très bonnes idées, proches des nôtres mais qui désirent "absorber" tout le monde sous l'égide de leur mouvement avec leur chef et à l'exclusion de toute personnalité ayant échoué jusqu'à présent => Nicolas Dupont-Aignan, Philippe de Villiers, Mégret, etc etc.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Julien.G



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Reconciliation nationale   Mer 26 Sep 2007 - 19:30

Citation :
Paris le 26 septembre 2007.

En souvenir de la bataille de Zurich qui se déroula les 25 et 26
septembre 1799, lors de laquelle le général Masséna, surnommé « l'Enfant
chéri de la Victoire » par Bonaparte, battit les Austro-Russes, évitant
à la France une nouvelle invasion. Que le souvenir de cette victoire
anime tous ceux qui combattent pour une France libre et indépendante et
qu'il réveille les autres, trop souvent abrutis par le prêt-à-penser.

NI ORDRE MONDIAL NI ORDRE EUROPEEN ! TOUS UNIS LE 19 OCTOBRE 2007 !

Hier, le président de la République Monsieur Nicolas Sarkozy, également
ambassadeur des Etats-Unis en France, a prononcé un discours à l'O.N.U.

Ce dernier ne peut qu'inspirer la plus grande méfiance aux
indépendantistes que nous sommes, surtout lorsque Monsieur Sarkozy
plaide en faveur d'un « nouvel ordre mondial pour le XXIe siècle ». Le
mot est lancé. Pas assez satisfait d'intégrer de force la France à un
ensemble politique européen vide de sens contre les voux de la Nation,
son Excellence dit tout haut ce que nous redoutons le plus : la mise en
place d'un gouvernement mondial dans lequel les peuples libres ne
pourront plus disposer d'eux-mêmes.
Cette déclaration mondialiste est naturellement à rapprocher d'un récent
événement passé totalement sous silence grâce à la complicité
bienveillante des médias, à savoir que Monsieur Jean-Pierre Jouyet, l'un
des nombreux ministres « d'ouverture » du gouvernement Fillon, s'est
prononcé, il y a deux semaines, pour la suppression pure et simple de
l'obligation constitutionnelle de soumettre tout nouvel élargissement
européen à référendum. Cette disposition législative avait été
introduite lors de la révision constitutionnelle du 1er mars 2005 par
l'ancien président Monsieur Jacques Chirac, au travers de l'article 88-5
de la Constitution de la Ve République. Nous voyons très bien l'actuelle
volonté de l'équipe présidentielle visant à écarter le peuple français
de la conduite des affaires de la Nation. Cette idée doit être mise en
parallèle avec sa détermination à créer un gouvernement mondial afin de
refuser aux peuples libres la maîtrise de leurs destins.

Devant la menace grandissante de disparition de la France, nous appelons
une nouvelle fois à l'union des forces vives de la Nation par delà la
gauche et la droite et par delà toutes nos différences, afin de nous
rassembler derrière le seul drapeau national pour accomplir une nouvelle
fois le miracle français. Seule l'union nous permettra de vaincre nos
ennemis. Il est donc vital de recréer l'Union Sacrée pour défendre
l'indépendance de la France face aux menées européistes et mondialistes.

Nous refuserons toujours la mise sous tutelle de notre pays via des
institutions supranationales et toute mondialisation qu'elle soit
« alter » ou libérale.

Le combat est loin d'être gagné, alors unissons-nous et restons plus que
jamais mobilisés. Nous appelons toutes les organisations et tous les
patriotes regroupés au sein du Collectif France Indépendante ainsi que
toutes les organisations et tous les patriotes qui le soutiennent, sans
exclusive, à se joindre, sous la seule bannière nationale, à la
manifestation qui aura lieu le 19 octobre à 18 h place des Victoires et
à en faire un événement en faveur du respect du vote du peuple français
qui a exprimé de manière claire et nette son refus de toute constitution
européenne lors du référendum du 29 mai 2005.

Transformons l'essai de la manifestation du 22 septembre 2007, qui fut
un très large succès, malgré le silence assourdissant des médias et
rappelons à ce gouvernement de rencontre que pour le peuple souverain
NON c'est NON !


Le Bureau de Réconciliation Nationale

-----------------------

Ajout du 8 Octobre 2007 :

Citation :
Paris, le 8 octobre 2007.

En souvenir du 8 octobre 1799, jour anniversaire du débarquement du général Bonaparte à Fréjus, après une glorieuse campagne en Égypte. Alors que le gouvernement du Directoire était livré aux intrigues, à la corruption et que les armées françaises subissaient défaite sur défaite en Europe, le futur Empereur des Français revenait sur le sol national afin d’éviter à notre pays un nouveau désastre militaire et politique. Puisse cet exemple du retour d’Egypte nous vacciner contre toute rêverie mondialiste ou internationaliste et faire revenir tous les Français, à commencer par nos « élites », à leur devoir le plus sacré : la défense de l’indépendance de la France pour laquelle des millions d’hommes ont donné leur vie à travers les siècles.

Lettre ouverte aux députés français, s’il en reste

Objet : exigence du respect du vote en défaveur du traité constitutionnel européen du 29 mai 2005


Madame, Monsieur le député,


Je vous écris aujourd’hui car des manœuvres politiques cruciales pour l’avenir de notre pays se déroulent depuis le 6 mai 2007, suite à l’élection de notre nouveau président de la République.

Celui-ci, non content de poser avec le drapeau européiste dans le cadre de sa photo officielle, a enclenché un processus qui, à terme, relancerait la lourde et inefficace machine bruxelloise pour nous incorporer coûte que coûte à un ensemble européen vide de sens, aussi bien historiquement que politiquement, cantonnant la France au statut d’une simple province des nouveaux Etats-Unis d’Europe sous tutelle américaine.

Il y a de fortes probabilités pour que nous soyons opposés sur un certain nombre de sujets touchant à la politique intérieure. Nonobstant cette évidence, de plus grands devoirs vous appellent et vous commandent d’agir pour la France et seulement pour elle. Il est important que vous vous engagiez à tout mettre en œuvre pour que le vote des Français exprimé de manière franche le 29 mai 2005 soit respecté, afin d’éviter au pays de poursuivre une dérive qui le mènerait inévitablement à sa perte et à la vôtre par la même occasion.

Dépositaire des vœux de la Nation, élu au suffrage universel direct, représentant du peuple, vous ne pouvez sous aucun prétexte oublier ce qui doit animer votre combat politique, à savoir la défense de la nation française en tant que pays souverain et indépendant de toute instance supranationale.
Une écrasante majorité de 92 % d’entre vous vota en 2005 en faveur des modifications constitutionnelles en vue de l’adoption du Traité Constitutionnel Européen (T.C.E.), ce même traité qui fut rejeté par 55 % des Français le 29 mai 2005, alors que le temps de parole dans les médias s’est révélé être en totale défaveur des partisans du non, selon les propres chiffres du CSA indiquant 70 % du temps d’antenne pour les partisans du oui.

Vous comprendrez donc aisément que le refus des Français de voir notre pays tomber sous le joug d’instances étrangères correspond bien, en étudiant un tant soi peu ces différents chiffres, à un profond sentiment d’attachement de nos compatriotes à notre pays, non seulement en termes patriotiques mais également comme seul garant du maintien des acquis sociaux conquis de haute lutte par notre peuple.

Vous n’imaginez pas à quel point l’adoption du T.C.E. aurait plongé notre pays dans un abîme politique, économique et social sans précédent. Aujourd’hui, la menace de voir disparaître la France refait surface pour le plus grand bonheur des contempteurs de la France éternelle, indivisible et souveraine.

En tant que Français, nous ne pouvons souffrir une telle forfaiture. Héritiers d’une nation millénaire, ayant su de tous temps résister à la pensée dominante en affirmant nos spécificités, qu’elles soient culturelles ou politiques, il ne serait pas conforme à la tradition française d’indépendance et de résistance, de sombrer en raison de la mainmise de l’hydre européiste sur nos institutions.

Ce n’est pas la première fois que je constate, comme tous les Français, le non-respect de la souveraineté nationale. En tant que représentant du peuple, vous ne pouvez accepter la trahison manifeste qui s’opéra lors des journées des 21 et 22 juin dernier, dénommées pour la galerie « sommet européen », lors duquel fut à peine remanié un texte que le peuple français refusa il y a maintenant plus de deux ans. Vous ne pouvez non plus ignorer les infâmes et continuelles attaques contre la langue française qui ont pour résultat de provoquer le déracinement de notre peuple. A ce sujet, l’idée même de ratifier le protocole de Londres est une ignominie que vous n’auriez jamais du tolérer, car celui-ci reléguera inévitablement notre langue à un idiome tribal sur son propre sol.

Dans les semaines qui viennent, le président de la République, descendant au niveau d’un chef de coterie, véritable représentant du parti de l’étranger et à ce titre passible de la
Cour de Justice de la République, va tenter d’imposer, par voie parlementaire, un « mini-traité », aussi appelé par certains « traité simplifié », pour apporter encore plus de confusion dans l’esprit de nos compatriotes.

Ce texte aujourd’hui à l’état de projet mais dont nous connaissons d’ores et déjà les principaux points actés lors des nouvelles journées des dupes des 21 et 22 juin dernier, reprend pour l’essentiel le contenu du défunt traité constitutionnel européen pourtant massivement rejeté par le peuple français lors du référendum du 29 mai 2005. Il s’agit ni plus ni moins de sceller le destin de la France en l’enchâssant dans un carcan européiste, lequel est ouvert aux quatre vents d’une économie mondiale débridée, dans laquelle les firmes supranationales dictent désormais leur volonté aux nations au détriment des solidarités nationales et des systèmes de protection sociale qui en sont l’expression institutionnelle.

Dites-vous bien que cela, le peuple français ne l’acceptera jamais même s’il est aujourd’hui anesthésié et à maints égards abruti par des médias indignes consacrant l’essentiel de leurs gros titres à des faits divers centrés sur l’émotion. Faut-il vous rappeler que les Français ne se laissent jamais piétiner très longtemps ? Est-il encore nécessaire de préciser que les historiens dénombrent pas moins de 7000 jacqueries entre l’élection d’Hugues Capet et la mort de Louis XVI. Ce n’est donc pas un phénomène nouveau, mais une caractéristique intrinsèque de notre peuple. Vous pouvez donc être certain que tôt ou tard le peuple français se réveillera et qu’alors un vent de colère soufflera sur le pays, qui s’abattra d’abord sur les félons.

Le nouveau président, élu « démocratiquement » avec l’appui sans précédent du complexe médiatico-financier ne doit pas aller contre la volonté du peuple en lui imposant une décision différente de son choix exprimé on ne peut plus clairement le 29 mai 2005. Il ne le peut pas sauf à prendre le risque d’initier une réaction en chaîne dont il constituera le dernier maillon avec toute la classe politique qui aura permis une telle trahison.

Nombre d’entre vous furent peut-être contraints, il y a deux ans, de voter à l’opposé de leurs sentiments les plus intimes ; d’autres furent, sûrement, victimes d’égarement. Puisse le peuple français vous pardonner. Et puissent vos propres enfants vous pardonner lorsqu’ils s’apercevront que vous avez fait d’eux des apatrides, des nomades, nonobstant leur probable maîtrise de la langue des nouveaux maîtres, l’anglais d’aéroport aussi éloigné de la langue de Shakespeare que la langue de nos enfants, formatés par une Education nationale qui n’a plus de nationale que le nom, l’est du français classique parlé par toutes les anciennes cours européennes.

Aujourd’hui, il vous est possible de laisser un souvenir plus honorable à la Patrie en respectant son vœu le plus cher qui est simplement la volonté de demeurer indépendante. Vous êtes notre seul espoir à court terme puisque, du fait de la volonté du chef de l’Etat, qui n’a de français que l’habitat, c’est à vous que reviendra de sceller notre destin. Vous êtes l’élite, c’est-à-dire l’avant-garde de tout le peuple français et l’on attend de vous que vous vous comportiez comme telle. Cette fois-ci, ne nous décevez pas.

Le temps est venu de la résistance aux forces du renoncement et de la décomposition. Tous les Français, quelle que soit leur origine, quelle que soit leur croyance, doivent se rassembler pour, une nouvelle fois, faire face, éviter le désastre et montrer le chemin à un monde désorienté.

Je reste à votre disposition pour vous rencontrer afin de vous exposer librement et en détail les raisons qui me font craindre le pire en cas d’adoption du mini-traité européiste par voie parlementaire, ainsi que sur la nécessité de mobiliser l’ensemble de la classe politique pour le respect du résultat démocratique du 29 mai 2005.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur le député, en l’assurance de ma haute considération, qui ne pourrait que se transformer en mépris si vous abusiez du pouvoir que vous a conféré le peuple français pour manquer à votre obligation de faire respecter le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.


Franck ABED
Président de Réconciliation Nationale
Revenir en haut Aller en bas
alexandre



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Reconciliation nationale   Sam 28 Juin 2008 - 17:51

Qu'est devenu le parti politique Réconciliation Nationale ?

On ne l'entend plus ! L'a t-on déjà entendu au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Reconciliation nationale   Jeu 3 Juil 2008 - 17:13

alexandre a écrit:
Qu'est devenu le parti politique Réconciliation Nationale ?

On ne l'entend plus ! L'a t-on déjà entendu au moins ?

Je peux désormais répondre à ta question.

Le secrétariat général de l'UPF vient à l'instant de recevoir le communiqué de Réconciliation Nationale annonçant sa dissolution dans un mouvement baptisé la "Droite Socialiste".

Je conseille fortement à tous d'aller visiter ce site ainsi que cet article édifiant qui vous montrera de quoi il s'agit en réalité.

Que la discussion que nous avions en septembre 2007 prend aujourd'hui un relief particulier !


Citation :
Paris, le 3 juillet 2008.

En souvenir du sacre d'Hugues Capet, devenu Hugues Ier, roi des Francs,
le 3 juillet 987 en la vieille cathédrale de Noyon. Hugues Capet ouvre
la voie à la lignée des capétiens qui régnera sur la France pendant plus
de 800 ans.


DISSOLUTION DE RECONCILIATION NATIONALE
DANS LA DROITE SOCIALISTE



Ceci est le dernier communiqué de Réconciliation Nationale.

Après trois années de combat acharné, Réconciliation Nationale a décidé
sans aucun état d'âme de se dissoudre corps et âme dans le mouvement le
plus dynamique de la famille nationale française :

LA DROITE SOCIALISTE.

Nous nous mettons ainsi au service de Thömas Werlet, jeune et brillant
président-fondateur de la Droite Socialiste dans son œuvre de conquête
du pouvoir au service du redressement de la France et de la prospérité
du peuple français.

Nous rejoignons le seul parti français qui ose dénoncer sans fard le
seul, l'unique, le véritable ennemi de notre nation et de toutes les
nations européennes : le sioniste, notamment dans son œuvre
d'abâtardissement de nos nations au travers d'une immigration-invasion
destinée à faire oublier l'éternel fauteur de trouble qu'il est.

Nous nous engageons de toutes nos forces aux côté de Thömas Werlet et de
la DROITE SOCIALISTE pour nous opposer à un gouvernement qui n'a plus de
français que le nom et qui n'est plus qu'un organe d'exécution des
directives du B'naï B'rith (franc-maçonnerie juive internationale) et du
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) en vue de
l'établissement d'un gouvernement mondial destiné à niveler toutes
différences pour créer l'homo œconomicus, l'Homme avec un grand H,
déshumanisé, déraciné, déculturé et devenu ainsi capable de consommer
partout dans le monde les mêmes produits indifférenciés fabriqués par
les nouveaux esclaves des pays à bas coûts que lui vendront les
multinationales aux mains des mêmes sionistes, au prix d'un chômage de
masse pour nos compatriotes Français. La boucle sera ainsi bouclée.

C'est pour protester contre cette manipulation qui dure depuis plus de
60 ans que nous appelons les vrais Français, les patriotes, les
nationaux ou nationalistes de tous poils, et notamment tous les membres
du Collectif France Indépendante à se joindre à nous pour participer
massivement à la manifestation organisée par la DROITE SOCIALISTE en
date du

12 juillet 2008 à 17 heures

Place de la Sorbonne

Métro Cluny-la-Sorbonne (Ligne 10)

POUR DIRE

NON AU DEFILE DE L'ARMEE ISRAELIENNE SUR LES CHAMPS-ELYSEES
LORS DU DEFILE DU 14 JUILLET, JOUR ANNIVERSAIRE DE LA PRISE DE JERUSALEM
PAR LES PREMIERS CROISES EN 1099, DE LA POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE LA
BASILIQUE SAINT-DENIS EN 1140 ET AUSSI DE l'INSTARATION DU RITE
TRIDENTIN DE L'EGLISE CATHOLIQUE PAR SAINT PIE V EN 1570 !

NON A LA FORFAITURE DU « PRESIDENT » SARKOZY VISANT A FAIRE DE LA
FRANCE LE 53ème ETAT DU BLOC SIONISTE (ISRAEL - ETATS-UNIS -
GRANDE-BRETAGNE) !

Cela fait plus de trente ans qu'aucune manifestation osant braver le
tabou des tabous ne s'était tenue à Paris. Alors venez nombreux et même
très nombreux pour prouver à la canaille sioniste et à ses séides que
nous sommes ici chez nous !

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus depuis toutes ces années.
Victoire Salut à notre pays et à la Droite Socialiste !


Le Bureau de Réconciliation Nationale

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Reconciliation nationale   Jeu 3 Juil 2008 - 19:33

Sébastien a écrit:
Je peux désormais répondre à ta question.

Le secrétariat général de l'UPF vient à l'instant de recevoir le communiqué de Réconciliation Nationale annonçant sa dissolution dans un mouvement baptisé la "Droite Socialiste".

Je conseille fortement à tous d'aller visiter ce site ainsi que cet article édifiant qui vous montrera de quoi il s'agit en réalité.

Que la discussion que nous avions en septembre 2007 prend aujourd'hui un relief particulier !


Citation :
Paris, le 3 juillet 2008.

En souvenir du sacre d'Hugues Capet, devenu Hugues Ier, roi des Francs,
le 3 juillet 987 en la vieille cathédrale de Noyon. Hugues Capet ouvre
la voie à la lignée des capétiens qui régnera sur la France pendant plus
de 800 ans.


DISSOLUTION DE RECONCILIATION NATIONALE
DANS LA DROITE SOCIALISTE



Ceci est le dernier communiqué de Réconciliation Nationale.

Après trois années de combat acharné, Réconciliation Nationale a décidé
sans aucun état d'âme de se dissoudre corps et âme dans le mouvement le
plus dynamique de la famille nationale française :

LA DROITE SOCIALISTE.

Nous nous mettons ainsi au service de Thömas Werlet, jeune et brillant
président-fondateur de la Droite Socialiste dans son œuvre de conquête
du pouvoir au service du redressement de la France et de la prospérité
du peuple français.

Nous rejoignons le seul parti français qui ose dénoncer sans fard le
seul, l'unique, le véritable ennemi de notre nation et de toutes les
nations européennes : le sioniste, notamment dans son œuvre
d'abâtardissement de nos nations au travers d'une immigration-invasion
destinée à faire oublier l'éternel fauteur de trouble qu'il est.

Nous nous engageons de toutes nos forces aux côté de Thömas Werlet et de
la DROITE SOCIALISTE pour nous opposer à un gouvernement qui n'a plus de
français que le nom et qui n'est plus qu'un organe d'exécution des
directives du B'naï B'rith (franc-maçonnerie juive internationale) et du
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) en vue de
l'établissement d'un gouvernement mondial destiné à niveler toutes
différences pour créer l'homo œconomicus, l'Homme avec un grand H,
déshumanisé, déraciné, déculturé et devenu ainsi capable de consommer
partout dans le monde les mêmes produits indifférenciés fabriqués par
les nouveaux esclaves des pays à bas coûts que lui vendront les
multinationales aux mains des mêmes sionistes, au prix d'un chômage de
masse pour nos compatriotes Français. La boucle sera ainsi bouclée.

C'est pour protester contre cette manipulation qui dure depuis plus de
60 ans que nous appelons les vrais Français, les patriotes, les
nationaux ou nationalistes de tous poils, et notamment tous les membres
du Collectif France Indépendante à se joindre à nous pour participer
massivement à la manifestation organisée par la DROITE SOCIALISTE en
date du

12 juillet 2008 à 17 heures

Place de la Sorbonne

Métro Cluny-la-Sorbonne (Ligne 10)

POUR DIRE

NON AU DEFILE DE L'ARMEE ISRAELIENNE SUR LES CHAMPS-ELYSEES
LORS DU DEFILE DU 14 JUILLET, JOUR ANNIVERSAIRE DE LA PRISE DE JERUSALEM
PAR LES PREMIERS CROISES EN 1099, DE LA POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE LA
BASILIQUE SAINT-DENIS EN 1140 ET AUSSI DE l'INSTARATION DU RITE
TRIDENTIN DE L'EGLISE CATHOLIQUE PAR SAINT PIE V EN 1570 !

NON A LA FORFAITURE DU « PRESIDENT » SARKOZY VISANT A FAIRE DE LA
FRANCE LE 53ème ETAT DU BLOC SIONISTE (ISRAEL - ETATS-UNIS -
GRANDE-BRETAGNE) !

Cela fait plus de trente ans qu'aucune manifestation osant braver le
tabou des tabous ne s'était tenue à Paris. Alors venez nombreux et même
très nombreux pour prouver à la canaille sioniste et à ses séides que
nous sommes ici chez nous !

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus depuis toutes ces années.
Victoire Salut à notre pays et à la Droite Socialiste !


Le Bureau de Réconciliation Nationale

En effet Sébastien, les informations que vous nous communiquez sont édifiantes ! Shocked

Je connaissais déjà la repoussante entente Renouveau Français - Kémi Seba, mais je dois ajouter Droite Socialiste à l'équation...

Vraiment, ce petit camp qui se forme me débecte (le mot est faible) autant par le fond que par la forme !

Ces relents néo-nazis et néo-fascistes sont inacceptables !
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Reconciliation nationale   Ven 4 Juil 2008 - 8:19

Sébastien a écrit:
Je peux désormais répondre à ta question.

Le secrétariat général de l'UPF vient à l'instant de recevoir le communiqué de Réconciliation Nationale annonçant sa dissolution dans un mouvement baptisé la "Droite Socialiste".

Je conseille fortement à tous d'aller visiter ce site ainsi que cet article édifiant qui vous montrera de quoi il s'agit en réalité.

Que la discussion que nous avions en septembre 2007 prend aujourd'hui un relief particulier !


Citation :
Paris, le 3 juillet 2008.

En souvenir du sacre d'Hugues Capet, devenu Hugues Ier, roi des Francs,
le 3 juillet 987 en la vieille cathédrale de Noyon. Hugues Capet ouvre
la voie à la lignée des capétiens qui régnera sur la France pendant plus
de 800 ans.


DISSOLUTION DE RECONCILIATION NATIONALE
DANS LA DROITE SOCIALISTE



Ceci est le dernier communiqué de Réconciliation Nationale.

Après trois années de combat acharné, Réconciliation Nationale a décidé
sans aucun état d'âme de se dissoudre corps et âme dans le mouvement le
plus dynamique de la famille nationale française :

LA DROITE SOCIALISTE.

Nous nous mettons ainsi au service de Thömas Werlet, jeune et brillant
président-fondateur de la Droite Socialiste dans son œuvre de conquête
du pouvoir au service du redressement de la France et de la prospérité
du peuple français.

Nous rejoignons le seul parti français qui ose dénoncer sans fard le
seul, l'unique, le véritable ennemi de notre nation et de toutes les
nations européennes : le sioniste, notamment dans son œuvre
d'abâtardissement de nos nations au travers d'une immigration-invasion
destinée à faire oublier l'éternel fauteur de trouble qu'il est.

Nous nous engageons de toutes nos forces aux côté de Thömas Werlet et de
la DROITE SOCIALISTE pour nous opposer à un gouvernement qui n'a plus de
français que le nom et qui n'est plus qu'un organe d'exécution des
directives du B'naï B'rith (franc-maçonnerie juive internationale) et du
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) en vue de
l'établissement d'un gouvernement mondial destiné à niveler toutes
différences pour créer l'homo œconomicus, l'Homme avec un grand H,
déshumanisé, déraciné, déculturé et devenu ainsi capable de consommer
partout dans le monde les mêmes produits indifférenciés fabriqués par
les nouveaux esclaves des pays à bas coûts que lui vendront les
multinationales aux mains des mêmes sionistes, au prix d'un chômage de
masse pour nos compatriotes Français. La boucle sera ainsi bouclée.

C'est pour protester contre cette manipulation qui dure depuis plus de
60 ans que nous appelons les vrais Français, les patriotes, les
nationaux ou nationalistes de tous poils, et notamment tous les membres
du Collectif France Indépendante à se joindre à nous pour participer
massivement à la manifestation organisée par la DROITE SOCIALISTE en
date du

12 juillet 2008 à 17 heures

Place de la Sorbonne

Métro Cluny-la-Sorbonne (Ligne 10)

POUR DIRE

NON AU DEFILE DE L'ARMEE ISRAELIENNE SUR LES CHAMPS-ELYSEES
LORS DU DEFILE DU 14 JUILLET, JOUR ANNIVERSAIRE DE LA PRISE DE JERUSALEM
PAR LES PREMIERS CROISES EN 1099, DE LA POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE LA
BASILIQUE SAINT-DENIS EN 1140 ET AUSSI DE l'INSTARATION DU RITE
TRIDENTIN DE L'EGLISE CATHOLIQUE PAR SAINT PIE V EN 1570 !

NON A LA FORFAITURE DU « PRESIDENT » SARKOZY VISANT A FAIRE DE LA
FRANCE LE 53ème ETAT DU BLOC SIONISTE (ISRAEL - ETATS-UNIS -
GRANDE-BRETAGNE) !

Cela fait plus de trente ans qu'aucune manifestation osant braver le
tabou des tabous ne s'était tenue à Paris. Alors venez nombreux et même
très nombreux pour prouver à la canaille sioniste et à ses séides que
nous sommes ici chez nous !

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus depuis toutes ces années.
Victoire Salut à notre pays et à la Droite Socialiste !


Le Bureau de Réconciliation Nationale

Pauvre France... vraiment du grand n'importe quoi... mais, ne l'avais-je pas dit depuis le début ?
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reconciliation nationale   Ven 4 Juil 2008 - 9:34

Sébastien a écrit:
Je peux désormais répondre à ta question.

Le secrétariat général de l'UPF vient à l'instant de recevoir le communiqué de Réconciliation Nationale annonçant sa dissolution dans un mouvement baptisé la "Droite Socialiste".

Je conseille fortement à tous d'aller visiter ce site ainsi que cet article édifiant qui vous montrera de quoi il s'agit en réalité.

Que la discussion que nous avions en septembre 2007 prend aujourd'hui un relief particulier !


Citation :
Paris, le 3 juillet 2008.

En souvenir du sacre d'Hugues Capet, devenu Hugues Ier, roi des Francs,
le 3 juillet 987 en la vieille cathédrale de Noyon. Hugues Capet ouvre
la voie à la lignée des capétiens qui régnera sur la France pendant plus
de 800 ans.


DISSOLUTION DE RECONCILIATION NATIONALE
DANS LA DROITE SOCIALISTE



Ceci est le dernier communiqué de Réconciliation Nationale.

Après trois années de combat acharné, Réconciliation Nationale a décidé
sans aucun état d'âme de se dissoudre corps et âme dans le mouvement le
plus dynamique de la famille nationale française :

LA DROITE SOCIALISTE.

Nous nous mettons ainsi au service de Thömas Werlet, jeune et brillant
président-fondateur de la Droite Socialiste dans son œuvre de conquête
du pouvoir au service du redressement de la France et de la prospérité
du peuple français.

Nous rejoignons le seul parti français qui ose dénoncer sans fard le
seul, l'unique, le véritable ennemi de notre nation et de toutes les
nations européennes : le sioniste, notamment dans son œuvre
d'abâtardissement de nos nations au travers d'une immigration-invasion
destinée à faire oublier l'éternel fauteur de trouble qu'il est.

Nous nous engageons de toutes nos forces aux côté de Thömas Werlet et de
la DROITE SOCIALISTE pour nous opposer à un gouvernement qui n'a plus de
français que le nom et qui n'est plus qu'un organe d'exécution des
directives du B'naï B'rith (franc-maçonnerie juive internationale) et du
CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) en vue de
l'établissement d'un gouvernement mondial destiné à niveler toutes
différences pour créer l'homo œconomicus, l'Homme avec un grand H,
déshumanisé, déraciné, déculturé et devenu ainsi capable de consommer
partout dans le monde les mêmes produits indifférenciés fabriqués par
les nouveaux esclaves des pays à bas coûts que lui vendront les
multinationales aux mains des mêmes sionistes, au prix d'un chômage de
masse pour nos compatriotes Français. La boucle sera ainsi bouclée.

C'est pour protester contre cette manipulation qui dure depuis plus de
60 ans que nous appelons les vrais Français, les patriotes, les
nationaux ou nationalistes de tous poils, et notamment tous les membres
du Collectif France Indépendante à se joindre à nous pour participer
massivement à la manifestation organisée par la DROITE SOCIALISTE en
date du

12 juillet 2008 à 17 heures

Place de la Sorbonne

Métro Cluny-la-Sorbonne (Ligne 10)

POUR DIRE

NON AU DEFILE DE L'ARMEE ISRAELIENNE SUR LES CHAMPS-ELYSEES
LORS DU DEFILE DU 14 JUILLET, JOUR ANNIVERSAIRE DE LA PRISE DE JERUSALEM
PAR LES PREMIERS CROISES EN 1099, DE LA POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE LA
BASILIQUE SAINT-DENIS EN 1140 ET AUSSI DE l'INSTARATION DU RITE
TRIDENTIN DE L'EGLISE CATHOLIQUE PAR SAINT PIE V EN 1570 !

NON A LA FORFAITURE DU « PRESIDENT » SARKOZY VISANT A FAIRE DE LA
FRANCE LE 53ème ETAT DU BLOC SIONISTE (ISRAEL - ETATS-UNIS -
GRANDE-BRETAGNE) !

Cela fait plus de trente ans qu'aucune manifestation osant braver le
tabou des tabous ne s'était tenue à Paris. Alors venez nombreux et même
très nombreux pour prouver à la canaille sioniste et à ses séides que
nous sommes ici chez nous !

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus depuis toutes ces années.
Victoire Salut à notre pays et à la Droite Socialiste !


Le Bureau de Réconciliation Nationale

J'ai reçu comme vous ce tissu d'âneries.

Ces messieurs auraient tout aussi bien fait de se renommer en Parti National Socialiste des Travailleurs Français, si vous voyez ce que je veux dire.

Ça y est, Le Pen a un successeur, et il va être encore pire que lui ! affraid

*** Christof. - Ce mouvement politique n'existant plus, la discussion devient sans objet - Sujet verrouillé ***
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reconciliation nationale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reconciliation nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Normandité et identité nationale
» CULTURE - La langue italienne et l'unité nationale
» Vous voulez écouter ce qui se dit à l 'Assemblée nationale?
» Fête nationale de la Frite !
» Journée nationale des aveugles et malvoyants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: La politique :: Les partis et mouvements politiques-
Sauter vers: