Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Sam 23 Juin 2007 - 18:22

Ce matin, les européens se sont réveillés en apprenant l'accord au conseil européen de Bruxelles sur les contours d'un traité institutionnel simplifié...

Bon et bien on y arrive au mini-traité, il n'y a plus qu'à attendre le vote des 3/5 du Parlement et on l'aura...

Alors quoi comme différences ? je n'en ai vu aucune...

Certes, on enlève constitution comme nom, mais sinon le fond est le même qu'en 2005.
Ok, il n'y a plus un ministre des affaires étrangères, il devient juste le chargé des affaires étrangères... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: L'avis de NDA sur le compromis de Bruxelles   Sam 23 Juin 2007 - 19:12

Nicolas Dupont-Aignan a écrit:
L'Europe contre les peuples
Par Nicolas Dupont-Aignan, samedi 23 juin 2007 à 19:06 :: Réflexion

L’accord des 27 dirigeants ce matin à l’aube est un mauvais coup contre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

On assiste à la revanche des fédéralistes européens qui n’avaient pas supporté les NON français et hollandais à la Constitution européenne. Une revanche minutieusement préméditée puisque cette fois-ci tout est fait pour éviter de consulter les peuples. La ficelle est un peu grosse mais la manœuvre est habile.

Tout d’abord les dirigeants européens ont joué la crise pour faire croire à l’opinion que la panne d’Europe était la conséquence des refus français et hollandais alors qu’elle en était au contraire la cause. Ensuite ils ont minoré l’impact du traité le faisant passer pour un simple compromis entre les pays qui ont voté la Constitution et ceux qui l’ont refusé. Enfin, ils en déduisent que cela ne sert donc à rien de consulter les peuples et que les parlements feront bien l’affaire.

La réalité est bien évidemment tout autre. Le traité dit simplifié est une Constitution bis. Il reprend le cœur institutionnel du texte de 2005 qui consacrait l’Europe supranationale.

l’extension du domaine du vote à la majorité qualifiée supprime le droit de veto dans des secteurs clefs (immigration, négociations commerciales, sécurité intérieure etc…) C’est pour la France une catastrophe puisqu’elle est minoritaire dans une Europe à 27. La position de Nicolas Sarkozy est à cet égard incompréhensible. Comment peut-il la veille à Paris menacer les négociations commerciales à l’OMC d’un veto français alors qu’il s’en prive pour toujours le lendemain à Bruxelles ?
la personnalité juridique unique de l’Union et l’intégration de la charte des droits fondamentaux par une référence au traité affirme le super Etat européen (la Grande Bretagne a obtenu une exception)
la règle de la double majorité est acceptée (même si elle ne s’appliquera qu’en 2014 – 2017) et déséquilibre le couple franco allemand plaçant l’Allemagne en position de force au cœur de toutes les majorités.
Les différences entre le nouveau traité et l’ancienne constitution sont superficielles. Le France se targue d’avoir obtenu des avancées. Dans l’article sur les objectifs de l’Union, Nicolas Sarkozy a obtenu de supprimer la référence à la concurrence « libre et non faussée » mais ce principe est maintenu dans les traités existants !

Le Ministre des affaires étrangères perd son titre mais garde ses compétences. Il y a certes un protocole sur les services publics mais comment les sauvera-ton quand on sera mis en minorité au Conseil européen ?

En vérité, la supercherie est bien là. Pour endormir les Français on a supprimé le paquet cadeau et les rubans mais on a gardé le même produit. L’adoption de ce Traite représenterait un pas décisif vers la supranationalité. Cela conduirait un peu plus à la dépossession des peuples de leur souveraineté démocratique. Malgré leur refus ils pourraient en effet se voir appliqué dans de multiples domaines les dispositions législatives.

Pour la France, au modèle social et républicain minoritaire dans l’Europe à 27 cela signifierait la condamnation à mort de son exception et la fin de son indépendance. On ne peut pas comme vient de le faire Nicolas Sarkozy d’un côté se faire élire sur le refus de la pensée unique, la baisse de l’euro, une nouvelle protection aux frontières, et de l’autre côté accepter à Bruxelles les mécanismes des décisions supranationaux qui, nous mettant en minorité, empêcheraient la France de se redresser.

C’est pourquoi, tous ceux qui croient encore possible une autre politique pour notre pays doivent combattre ce texte. Il faut réveiller les peuples, leur expliquer les conséquences pratiques sur leur vie quotidienne. En France j’invite tous ceux qui ont voté NON à la Constitution européenne à se mobiliser pour exiger un référendum. L’UMP n’a pas au Parlement la majorité des 3/5ème lui permettant de faire voter la révision constitutionnelle préalable à l’adoption du traité. Il faut donc faire pression sur chaque Député quel que soit son parti pour lui demander de respecter le peuple en le consultant.

Comment en effet les dirigeants européens peuvent-ils croire sérieusement bâtir l’Europe en maîtrisant à ce point les peuples ? Ce coup de force ne doit pas passer, c’est aussi une question de moral politique. Il faut par ailleurs bien sûr préparer une autre Europe, celle des coopérations projet par projet qui respecte les Nations tout en leur permettant de relever les défis de la mondialisation.

Voilà le bel enjeu des deux prochaines années ! Faire aimer l’Europe en délimitant les frontières, en réformant l’euro, en rédigeant un vrai traité pour une confédération d’Etats nations.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 24 Juin 2007 - 13:47

Nicolas Dupont-Aignan est de retour ?
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 24 Juin 2007 - 15:54

Cerberux76 a écrit:
Nicolas Dupont-Aignan est de retour ?

Nicolas Dupont-Aignan n'a malheureusement plus aucune crédibilité pour parler du sujet.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 24 Juin 2007 - 17:18

Et qui en a ?
Vous peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 24 Juin 2007 - 17:41

Nous, peut-être que oui ou que non, en tout cas et c'est le reproche que je peux faire à Nicolas Dupont-Aignan, il a apporté son soutien à Sarkozy et à la majorité Présidentielle, alors que nul n'ignorait que Sarko et l'UMP veulent l'Europe actuelle.

Donc en effet, par ceci, malheureusement NDA (qui s'est fait élire sous le titre DIV DROITE et Majorité présidentielle), ne peut pas maintenant se révolter sur ce point.

Sarko à juste titre ne pourra que répondre : "Tu m'apportes ton soutien et tu veux râler ? Tu te tais et je me fiche de ce que tu représentes, la girouette."

Oui NDA peut venir rejoindre les souverainistes et les gaullistes, mais dommage pour lui, il ne peut plus être leur porte parole.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 24 Juin 2007 - 19:28

18 Juin a écrit:
Et qui en a ?
Vous peut-être ?

Mais il en faut bien un, et de toute urgence...

Alors qui ?

Ici et maintenant, il n'est plus question de petites magouilles électorales ou de quête du pouvoir.
Ici et maintenant, l'enjeu n'est pas les municipales ni les européennes.
Ici et maintenant se passe tout autre chose : l'avenir de la France.

Cette France que nous aimons, dans sa grandeur, dans son histoire, dans sa liberté, dans sa culture.

Et pour cela il faut réagir dès maintenant. Sans attendre. Ni la rentrée, ni demain.
La présidentielle doit se préparer dès maintenant. Sans précipitation, mais sans trop attendre.

Les français doivent voir en nous un espoir qu'ils ont pu avoir naguère dans le PS ou les extrêmes.
Et cet espoir il faut leur donner le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 24 Juin 2007 - 21:43

18 Juin a écrit:
Et qui en a ?
Vous peut-être ?

Certainement plus étant donné que Nicolas Dupont-Aignan s'est rangé aux côtés de Sarkozy alors qu'il savait très bien ce qu'il comptait faire !

Donc NDA n'a plus de légitimité pour parler du sujet.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 25 Juin 2007 - 10:21

Je pense que cette discussion est stérile.

Nicolas Dupont-Aignan est élu de la Majorité Présidentielle, il est rallié à Sarkozy depuis l'entre deux tours des présidentielles donc NDA est membre à part entière de ce que réalise l'Etat aujourd'hui, donc NDA approuve et signe ce nouveau traité.

Ce n'est pas parce que l'UPF n'a pas de leader médiatique que ses idées sont destinées à rester au placard. Tôt ou tard les français se rendront compte de qui n'a jamais plié l'échine et renié ses idéaux.

Maintenant qu'il a son siège de député NDA refait surface mais en 2008 il se recouchera à nouveau pour garder sa mairie !
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 25 Juin 2007 - 10:36

Wings a écrit:
Je pense que cette discussion est stérile.

Nicolas Dupont-Aignan est élu de la Majorité Présidentielle, il est rallié à Sarkozy depuis l'entre deux tours des présidentielles donc NDA est membre à part entière de ce que réalise l'Etat aujourd'hui, donc NDA approuve et signe ce nouveau traité.

Ce n'est pas parce que l'UPF n'a pas de leader médiatique que ses idées sont destinées à rester au placard. Tôt ou tard les français se rendront compte de qui n'a jamais plié l'échine et renié ses idéaux.

Maintenant qu'il a son siège de député NDA refait surface mais en 2008 il se recouchera à nouveau pour garder sa mairie !

Sans leader médiatique, le gaullisme restera au placard ou sera condamné à être galvaudé comme il l'est maintenant.
Il faut être naïf pour croire le contraire, et surtout pour croire que les Français s'en rendront compte tout seuls... Des "veaux", c'est ça.

Nicolas Dupont-Aignan a rallié la majorité présidentielle pour garder son siège : on comprend, on comprend pas, peu importe.

Ce n'est pas pour ça qu'il est d'accord avec tout et qu'il dit "amen" à chaque décision du "Sarko-team".

Petite remarque au passage : le mini-traité, on en a parlé le jour de l'accord, et puis plus rien dans les médias...
A la limite, les journaux parlent plus de Sarkozy au fort de Brégançon que de Sarkozy qui arrache un accord à nos amis européens (et notre souveraineté).

Pourquoi passe-t-on ce mini traité sous silence ?
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 25 Juin 2007 - 12:58

Ce mini traité est un répliquât du premier avec le troisième volet sur la Turquie en moins.

Il change de nom mais garde les mêmes buts et c'est Sarko qui le négocie avec l'appui direct du vote de Nicolas Dupont-Aignan.
NDA soutient l'abandon de notre pays à l'Europe donc il n'a rien à faire à la tête de l'UPF ou de l'ensemble des souverainistes, pas plus que Philippe de Villiers que j'ai soutenu et qui est lui aussi allé "manger de la Goulasch".

Il n'y a pas besoin d'un seul leader emblématique pour exister mais d'une équipe qui tient le cap et de + plusieurs leaders complémentaires sont plus efficace qu'une pensée unique.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 25 Juin 2007 - 20:42

Citation :
Mémorandum de Paul-Marie COÛTEAUX,
député français au Parlement européen,
vice-président du Groupe Indépendance et Démocratie,
directeur de L’Indépendance :


Ce que contient la Constitution européenne remaquillée

Courte relation d'une supercherie

Bon connaisseur du débat institutionnel européen, M. Bourlange s'émerveillait ce 24 juin sur France Culture (" l'Esprit public ") du " traité modificatif " adopté la veille, aux petites heures bruxelloises : " Toute la Constitution est là ! Il n'y manque rien ! ". Un titre du Monde (24 et 25 juin) l'exprime de façon explicite : " Les symboles disparaissent, le fond reste". Nous sommes bien en face d'une Constitution-bis ; comme je l'annonçais le 22 par un communiqué diffusé par l'AFP, " quelques jours après la fin du cycle électoral privant les Français de toute expression nationale avant des années, le sommet n'a d'autre but que de reprendre le texte rejeté, en le remaquillant pour éviter un nouveau référendum ".
Je mets les Français en garde : nous ne devons pas nous laisser abuser par les malicieuses déclarations des partisans les plus acharnés de la supranationalité qui font mine de regretter la Constitution, ni par une presse qui, largement dupe du maquillage, parle à tue tête de victoire diplomatique de M. Sarkozy, comme si la France qui a dit Non sortait victorieuse de l'épreuve : en réalité les nonistes sont refaits, ce que montre toute étude précise dudit " compromis " et de ses cinq points-clefs :

1-Personnalité juridique accordée à l'Union : c'était le point cardinal glissé dans le texte Giscard, celui qui permettait de parler de Constitution, puisqu'il crée un nouvel Etat, qui peut désormais être reconnu comme tel sur la scène internationale; il est repris tout aussi discrètement, mais tel quel, dans le traité dit " modificatif ".

2-Présidence stable de l'Union : si ce traité était ratifié, l'Union se trouverait aussitôt placée sous l'autorité d'un Président, réputé " stable " en raison d'un mandat allongé (de six mois à 2 ans et demi, et vraisemblabement porté ensuite à 5 ans comme le mandat parlementaire européen. Surtout, ce Président est désormais indépendant de tout Etat -alors qu'il était auparavant un chef de gouvernement en exercice ; il sera donc doté d'une autorité propre, ainsi que d'un secrétariat, puis d'un cabinet, etc.. gageons que cet instrument supranational d'autant plus efficace qu'il sera incarné…

3- Haut Représentant pour la politique étrangère : comme l'a avoué imprudemment Nicolas Sarkozy lors de son allocution télévisée du 20 juin, c'est un " ministre des relations extérieures sans le nom " (pour ne pas choquer les Anglais) ; mais, à l'instar du texte Giscard, il sera vice-président de la Commission, ce qui lui donnera un grand poids auprès des autres Commissaires, et sera doté d'un " service diplomatique " -en clair d'ambassades, les quelque 120 actuels bureaux de l'Union dans les capitales étrangères étant débaptisées et étoffés, leurs agents bénéficiant, (grâce à la personnalité juridique) d'immunités et privilèges diplomatiques. A terme, lorsque ce super-ministère aura pris son allure et son poids, les ministères nationaux seront marginalisés, ce que symbolise parfaitement la délocalisation du Quai d'Orsay annoncé par M. Kouchner. Quand à la référence à l'OTAN, elle peut disparaître puisque le nouveau texte renvoie explicitement au traité de Maëstricht, dont le titre V fixait que " Les Etats veillent à la conformité de leurs politiques nationales avec les positions communes " (art. J-2), et précisait que celles-ci devaient être compatibles avec " les cadres de l'OTAN ". A la politique étrangère commune, il manquait un instrument : le voici.

4- Décisions à la majorité qualifiée. Quel que soit le mode d'adoption (système de Nice ou système appliqué à partir de 2014), le nombre d'affaires qui échappent à l'unanimité, déjà important (ce sont toutes les affaires communautaires, la politique agricole, commerciale, douanière et, surtout, industrielle -dite " de concurrence ", où la commission est pleinement compétente- s'élargit à quarante nouveaux domaines, d'ordre économique (marché intérieur, énergie, recherche, politique sociale " partagée " avec les Etats) mais aussi d'ordre régalien (coopération judiciaire en matière pénale et coopération policière, porte ouverte à une " police fédérale ") en sorte que la compétence de l'Union concerne désormais presque tous les domaines de la décision et de la responsabilité politique -manquent encore la culture, l'éducation… Schéma fédéral classique, d'autant que le compromis de Luxembourg qui permet à un Etat d'invoquer ses intérêts vitaux, et dont le candidat Sarkozy avait fait grand cas au cours de sa campagne, n'apparaît plus : une décision adoptée à la majorité qualifiée s'appliquera dans tous les cas, et même un Etat qui n'y est pas favorable devra le mettre en œuvre, sous peine de sanctions.

5- Charte des droits fondamentaux. Elle s'applique désormais de droit (sauf pour la Grande-Bretagne, qui jouit d'une dérogation générale) ; non reprise in extenso, elle fait l'objet d'une référence, ce qui en droit revient au même -d'autant que le droit est ici interprété par la très supranationale Cour de Luxembourg. Ses dispositions justifient les critiques que nous avions développées en 2005 : comment admettre par exemple le droit pour tout citoyen de saisir la Cour européenne des Droits de l'Homme aux fins de condamner un Etat pour non respect de principes très généraux ? Tel celui de l'égalité, qui inspire déjà la reconnaissance de l'homoparentalité ou du mariage homosexuel, ou celui de la liberté religieuse contre un Etat appliquant une législation laïque -loi sur le voile à l'école par exemple, mais les cas sont multiples.

Il n'est bien entendu pas question d'accepter un tel traité ; contrairement à ce que prétend une propagande fort bien orchestrée, les concessions aux souverainistes n'en sont pas. Certes, ne figurent plus les symboles de l'Union, drapeau, hymne et devise ; mais ils ont déjà été adoptés en Conseil et continueront à sévir sans qu'il ait été besoin de les rappeler. Il en va ainsi de l'ancien art. 6 du texte Giscard posant la supériorité de la norme européenne sur la loi nationale. Si celle-ci ne figure plus dans le traité, il y est cependant renvoyé explicitement dans une déclaration additionnelle, qui elle-même rappelle la jurisprudence de la Cour de Justice européenne, ce qui revient au même. D'ores et déjà, outre les juges de Luxembourg, toutes les juridictions françaises adoptent depuis des lunes les normes européennes, écartant lois nationales, principes et dispositions constitutionnelles chaque fois qu'ils entrent en contradiction avec la loi européenne. De même, c'est une escroquerie intellectuelle de prétendre, comme le fait M. Sarkozy, que le principe de " concurrence libre et non faussée " a disparu du traité, puisque celui-ci renvoie à un protocole additionnel qui le proclame, et le présente même comme un " instrument politique majeur " au service des objectifs du nouveau traité -la gauche semble n'y voir que du feu.

Habiletés qui sont autant d'escroqueries morales, la pire étant de nommer traité simplifié un texte qui crée juridiquement un Etat et lui attribue de nombreuses compétences : il s'agit bien d'une Constitution, moins ronflante que le texte Giscard, mais d'autant plus habile.

Il y a deux ans, les supranationaux étaient décontenancés par le double Non français et hollandais ; nous savions qu'ils chercheraient une parade. Elle fut simple et terrible : le problème essentiel venant de la France, c'est elle et ses Français qu'il fallait circonvenir ; pour les oligarchies européennes, il aura suffi d'attendre l'élection présidentielle et de trouver un homme assez rusé pour s'imposer (avec leur aide, abondamment fournie par le système médiatique) et capable, une fois doté d'une fraîche légitimité d'annihiler en leur nom le Non des Français : la supercherie a parfaitement fonctionné. Restait à faire quelques concessions aux récalcitrants : un plus long délai pour la consultation des parlements nationaux, à la demande des Pays-Bas (et de partis danois) ; la prolongation pendant dix ans d'un système de pondération des voix qui avantage beaucoup une Pologne qui, elle, s'est bien battue -essuyant des quolibets innombrables : on moqua une phrase de son Président rappelant que, sans l'agression allemande de 1939, la Pologne aurait aujourd'hui quelque vingt millions d'habitants supplémentaires : un pays qui en détruit un autre peut-il, soixante ans plus tard, arguer de sa faiblesse pour le faire taire ? Il est vrai que l'habitude est désormais prise de tourner en dérision tout pays qui prétendra s'affirmer...

Il y a quelque chose d'insupportable dans l'actuelle fanfaronnade de M. Sarkozy assurant que " en un mois et demi, il s'est passé plus de choses qu'en deux ans ", ce qui est vrai : il s'est passé ceci que la France a été trahie par un ensorceleur qu'elle a pour son malheur placé à sa tête et qui peut désormais parler en son nom. Ceux qui, en votant pour M. Sarkozy ont permis cette supercherie portent une lourde responsabilité devant notre histoire.

J'appelle solennellement tous les Français qui ont dit Non à déjouer les propagandes -d'abord pour eux-mêmes ; je les appelle à étudier de près les informations qui filtreront de la prochaine Conférence intergouvernementale et le texte définitif signé à la fin de cette année ; je les appelle à se mobiliser pour exiger que sa ratification soit soumise à référendum ; je les appelle à exiger pour la France un statut à tout le moins comparable à celui de la Grande-Bretagne, et des protections pour les droits, les principes et les intérêts de la France et des Français -et d'abord le respect de la démocratie, c'est à dire de la souveraineté populaire, dont on ne voit que trop qu'elle disparaît avec la souveraineté nationale ; je les appelle à agir sur les partis ou les solidarités diverses qui peuvent permettre de faire barrage à cette ignominie lors du Congrès qui devra modifier une nouvelle fois notre Constitution ; je les appelle à manifester désormais les troisièmes vendredis de chaque mois, à compter du 19 octobre, quelles que soient leurs opinions ou leurs inclinations, pourvu qu'ils soient attachés à la survie de la France comme Nation libre parmi les Nations du monde.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Grognard
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 25 Juin 2007 - 23:02

La route que prend cette Europe est loin de la décision des français au référendum.

En même temps, il ne fallait pas voter OUI pour Maastricht et voter à chaque fois pour des présidents ou députés qui souhaitent cette Europe Mad

La route va être très longue... No
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Mar 26 Juin 2007 - 11:27

De toute façon on est fixé à présent et il faut bien se rendre à l'évidence que quand Sarkozy va se représenter dans 5 ans il y aura la constitution instituée et la Turquie intégrée.

Seules les élections européennes peuvent encore peut être freiner ce processus de décomposition des états et des nations. Mais avec qui ? Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers ? je pense qu'ils prendront "une tuile" à moins d'être intégrés dans un ensemble plus vaste que leurs groupuscules où ils ne seraient pas "têtes d'affiches".
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Sam 30 Juin 2007 - 13:30

Les eurosceptiques anglais (les plus souverainistes et les plus anti-européens) ont vivement applaudi ce mini-traité : je pense donc que ça va dans le bon sens.

La France conservera sa souveraineté politique ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 1 Juil 2007 - 0:29

le capitaliste a écrit:
Les eurosceptiques anglais (les plus souverainistes et les plus anti-européens) ont vivement applaudi ce mini-traité : je pense donc que ça va dans le bon sens.

La France conservera sa souveraineté politique ! Very Happy

L'Angleterre ne peut pas être mécontent puisque c'est le seul pays qui aura un statut particulier.

La France conservera sa souveraineté politique ? Avec les décisions à la majorité qualifiée cela m'étonnerait fort !

Le système de majorité qualifiée est l'antithèse de la souveraineté !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Dim 1 Juil 2007 - 18:18

Ce n'est pas évident de discuter avec quelqu'un qui ne sait même pas de quoi il parle...
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 2 Juil 2007 - 10:55

Cerberux76 a écrit:
Ce n'est pas évident de discuter avec quelqu'un qui ne sait même pas de quoi il parle...
La critique est facile, l'art est plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 2 Juil 2007 - 11:36

Les anglais seront toujours heureux de toute avancée puisqu'à chaque fois ils bénéficient d'un régime à part.

Quant à nous, nous allons nous faire avoir car ce mini traité est le même que la constitution rejetée par le peuple, à l'exception du troisième volet de l'adhésion turque.

Les souverainistes anglais qui votent OUI garderont leurs régimes spéciaux et la France qui vote NON n'aura plus de souveraineté...

Le capitaliste est bien dans son camp, il ne c'est pas trompé de champion.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Lun 2 Juil 2007 - 12:34

le capitaliste a écrit:
Cerberux76 a écrit:
Ce n'est pas évident de discuter avec quelqu'un qui ne sait même pas de quoi il parle...
La critique est facile, l'art est plus difficile.

Et vous savez de quoi vous parlez, vous qui ne faites que critiquer à longueur de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Sarkozy sauve l'Europe...   Mer 4 Juil 2007 - 1:10

Alors que les grandes lignes du « traité modificatif » que sera chargée de rédiger la prochaine conférence intergouvernementale (CIG) maintiennent l'essentiel des apports en matière institutionnelle du projet de Constitution européenne, notamment la création d'une présidence stable de l'Union, l'extension du vote au sein du Conseil à la majorité qualifiée, la répartition des compétences entre l'Union et les États membres, la suppression des trois piliers actuels ou la personnalité juridique de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy a jugé utile, lundi soir, de défendre son traité à Strasbourg, "improbable synthèse entre l'Europe du oui et celle du non"...

Improbable, certainement, le mot est faible monsieur le président !
Cette opération séduction ne manque pas de sel !

Comme je viens de le rappeler mais nous le savons tous maintenant, le fond du futur traité reste le même, la « substance » du traité constitutionnel européen a été sauvegardée et pour couronner le tout, il sera soumis au Parlement et non au vote du peuple français...

Justement, pour qui prend-il les français ?

A tous nos lecteurs et sympathisants, sachez (car nous ne nous étions pas encore officiellement exprimés sur le sujet) que ce manège médiatique ne marchera pas avec nous, l'UPF n'est dupe ni des méthodes, ni de l'ambition du président.

Plus que jamais, défendons notre NON pour une autre Europe !

NB : Pour conclure, à lire sur le sujet, un savoureux article de Dominique Dhombres paru dans l'édition du Monde du 04 juillet dont je partage tout à la fois le ton et l'analyse.

Dominique Dhombres a écrit:
Le sauveur suprême à Strasbourg
LE MONDE | 03.07.07 | 14h14

Encore une réunion républicaine ! A Strasbourg, cette fois. En quoi cela consiste exactement ? Le concept a évolué depuis qu'il s'agissait seulement de permettre au président de la République de tenir meeting sans paraître partisan. C'est désormais beaucoup plus simple : Nicolas Sarkozy dit et redit, devant une salle enthousiaste, à quel point il est content de lui. Il est surpris lui-même de découvrir à quel point il est excellent. On pouvait voir la scène lundi en fin d'après-midi sur les chaînes d'info. La comparaison s'impose, en ce début d'été, avec les séries américaines qui envahissent les écrans. La seule différence entre une série américaine et une réunion républicaine réside dans son champ d'application. Dans une série américaine, le héros est chargé de sauver le monde. Au cours d'une réunion républicaine, Nicolas Sarkozy annonce seulement comment il vient de sauver l'Europe et la France. Il n'y a que la dimension géographique qui change. Le principe reste le même. "L'Europe était en péril, minée par les crises à répétition, minée par la défiance des peuples, minée par le doute. Je crois qu'elle est sauvée", a-t-il dit à Strasbourg.

Sauvée par lui, bien sûr, et accessoirement par Angela Merkel. "C'est le succès de la volonté politique contre l'esprit d'abandon et de renoncement. Cela faisait deux ans que ça bougeait pas. Eh bien, en quelques semaines, ça s'est remis à bouger", disait-il encore. La preuve que la bête n'est pas morte, en quelque sorte. Là, évidemment, on frôle le film d'horreur. Les esprits tatillons qui déplorent l'absence d'effets spéciaux dans ce type d'événement doivent au moins reconnaître les talents exceptionnels déployés par l'acteur unique. C'était un véritable festival au Palais des congrès de Strasbourg. Du grand art ! Nicolas Sarkozy mimait, en levant les yeux au ciel, les interminables réunions que les technocrates européens sont censés tenir entre eux.

"Je veux parler à nos partenaires avec franchise. Je veux leur parler comme un homme politique élu qui parle à un autre homme politique élu et non comme un diplomate qui parle à un diplomate. Un expert à un expert. Un technicien à un technicien. Et à la fin, après s'être parlé, bâillant d'ennui, ils se disent : on a beaucoup travaillé, on remet ça au lendemain", expliquait-il. L'essentiel était dans le ton volontairement monocorde et dans le regard accablé. D'ailleurs, c'est bien simple, il se rendra lui-même, avec Christine Lagarde, à la prochaine rencontre des ministres européens des finances. Il est peu probable que l'un d'entre eux se lève pour lui chanter les paroles de L'Internationale : "Il n'est pas de sauveur suprême : ni Dieu, ni César, ni tribun !" Cela s'impose, pourtant.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Mer 4 Juil 2007 - 10:28

Christof. a écrit:
Improbable, certainement, le mot est faible monsieur le président !
Cette opération séduction ne manque pas de sel !

Au moins Sarkozy n'a jamais caché son affection pour l'Europe et la constitution Giscard ; souvenez-vous la belle couverture de magazine où il était tout souriant aux cotés de F.Hollande.

La couleuvre est très grosse mais ce traité, dont seul le nom et la suppression du troisième volet sur l'adhésion de la Turquie changent, on va se le manger tout en douceur via le parlement.

Les 55% de nonistes n'ont plus voix au chapitre et la démocratie va nous être difficilement concevable avec de tels actes anti-démocratiques.

Merci à Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers et autres renégats d'avoir favorisé l'accès au pouvoir d'un homme qui va nous brader en nous disant que c'est pour notre bien.

Sébastien a écrit:
le capitaliste a écrit:
Les eurosceptiques anglais (les plus souverainistes et les plus anti-européens) ont vivement applaudi ce mini-traité : je pense donc que ça va dans le bon sens.

La France conservera sa souveraineté politique ! Very Happy

L'Angleterre ne peut pas être mécontent puisque c'est le seul pays qui aura un statut particulier.

La France conservera sa souveraineté politique ? Avec les décisions à la majorité qualifiée cela m'étonnerait fort !

Le système de majorité qualifiée est l'antithèse de la souveraineté !

La France a déjà perdue sa souveraineté depuis longtemps et dès que quelque chose est fait de contraire aux principes de Bruxelles on est noyé sous les amendes. Il ne reste plus qu'à nous déclarer province d'Europe pour nous dissoudre totalement dans cette entité que le peuple a rejeté à 55%. De qui se moque t-on à la fin !

Quant aux anglais, ils approuvent tout du moment qu'ils gardent le droit de ne pas s'appliquer à eux même ce qui est décidé pour les autres alors comme exemple à suivre désolé mais ce n'est pas le bon. La Grande Bretagne fait autant partie de l'Europe que le Gabon !
Revenir en haut Aller en bas
mmig



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Jeu 13 Sep 2007 - 6:28

Je me permets de vous dire que le 22 septembre 2007 à 15h place d'Estienne d'Orves 75009 Paris (métro Trinité ligne 12) le Collectif France Indépendante (CFI) organise une manifestation contre cette "constitution bis".

Plus d'infos sur le blog : http://www.franceindependante.sup.fr
Revenir en haut Aller en bas
atlante



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Grande manifestation nationale   Ven 21 Sep 2007 - 12:17

A mon tour de vous indiquer la Manifestation pour un référendum sur la Constitution européenne le 19 octobre 2007 à 18 h 00 :
Place des Victoires à Paris !


Allons-y tous, aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   Sam 22 Sep 2007 - 19:05

atlante a écrit:
A mon tour de vous indiquer la Manifestation pour un référendum sur la Constitution européenne le 19 octobre 2007 à 18 h 00 :
Place des Victoires à Paris !


Allons-y tous, aussi !

Pour en savoir plus, voici un lien (mais je pense que Sébastien, Christophe ou d'autres de l'UPF nous en parleront) :

http://www.pmcouteaux.org/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accord des 27 sur un mini traité remplaçant le TCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mini-traité en cati-mini
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» pliko mini de peg perego
» Ma mini micro collec'7 mois plus tard une MAJ s'impose !
» Traité de Coopération Judiciaire avec la Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité internationale :: L'Europe-
Sauter vers: