Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La laïcité, un principe à géométrie variable...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Lun 25 Juin 2007 - 23:33

Rappel du premier message :

Christine Boutin a nommé un prêtre dans son cabinet ministériel et après on nous parlera de laïcité Evil or Very Mad

J'ai beau être catholique, je ne pense pas pour autant qu'un prêtre doit être nommé à ce genre de poste, mais venant de Boutin ce n'est pas très surprenant.

Citation :
14/06/2007
La Tribune.fr : Le père Petitclerc nommé au cabinet de Christine Boutin
Diplômé de Polytechnique, ce prêtre salésien travaillera sur la politique de la ville.

Le cas est suffisament rare pour être souligné. Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville, vient d'appeler à son cabinet le père Jean-Marie Petitclerc, prêtre salésien, pour "ses compétences et sa connaissance des quartiers en difficulté et de la jeunesse", relève le quotidien La Croix. Ce prêtre, bien connu pour son engagement auprès des jeunes, sera "chargé de mission à la coordination des acteurs locaux" et s'occupera de la politique de la ville.

Le père Petitclerc, 54 ans, a eu un parcours peu banal. Polytechnicien, il a hésité un certain temps, selon ses dires, entre la politique et l'engagement religieux. Finalement, il choisit cette dernière voie, à l'exemple de Don Bosco, fondateur des Salésiens. Il s'occupe ainsi d'action éducative pour les adolescents et sait trouver les mots pour s'adresser aux jeunes de tous les milieux, en difficulté ou non.

Il a également une expérience de l'action publique puisqu'il a occupé les fonctions de chargé de mission au cabinet de Pierre Cardo, maire de Chanteloup-les-Vignes et président du conseil général des Yvelines, où il avait déjà croisé Christine Boutin. En outre, il était membre du comité de suivi de l'Agence nationale de la rénovation urbaine et du Conseil national des villes.

Partisan de la fin des "zones" et d'un retour à plus de mixité sociale, il se déclare pour la remise en cause de la carte scolaire, "très pénalisante", et ne ménage pas ses critiques contre les ZEP.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com

AuteurMessage
lapergue

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Jeu 17 Jan 2008 - 21:12

Maréchal a écrit:
Oui et alors ? Les présidents de la IIIème République avaient encore moins de pouvoir, ça n'a pas empêché la loi sur la laïcité alors que le pays était majoritairement catholique.

La loi sur la laïcité, c'est juste une réplique moderne du Concordat de Napoléon.
L'Eglise anglicane, c'est le résultat d'un conflit entre un Pape et un roi anglais qui voulait faire annuler un mariage, le premier a refusé, le second a séparé son pays de l'Eglise Romaine.

Ces détails historiques de côté...

Un président de la République dans un régime présidentiel comme le notre NE DOIT PAS remettre en cause un des fondements de notre façon de vivre, de notre enseignement etc.
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Jeu 17 Jan 2008 - 21:19

lapergue a écrit:
La loi sur la laïcité, c'est juste une réplique moderne du Concordat de Napoléon.
L'Eglise anglicane, c'est le résultat d'un conflit entre un Pape et un roi anglais qui voulait faire annuler un mariage, le premier a refusé, le second a séparé son pays de l'Eglise Romaine.

Ces détails historiques de côté...

Un président de la République dans un régime présidentiel comme le notre NE DOIT PAS remettre en cause un des fondements de notre façon de vivre, de notre enseignement etc.


Le Concordat c'était pire, l'Eglise était soumise à l'Etat, d'ailleurs le petit père Combes était pour le maintenir.

Non, la laïcité "à la française" c'est pour détruire la religion catholique en France, et la substituer à la religion de l'Homme et de la République.

*** Modéré - Sources ? ***

Mais croyez-vous que Sarkozy en vantant les religions va remettre l'ordre moral ? J'en doute avec sa vie dissolue.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
lapergue

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Jeu 17 Jan 2008 - 21:27

Je ne sais pas Maréchal, Sarkozy n'est certes pas un modèle de vertu chrétienne, mais son homologue Bush non plus pourtant il a bien réussi à radicaliser la société américaine (avec l'aide de Ben Laden, certes...)

En ce qui me concerne je suis anticlérical primaire *** Modéré - Irrespectueux ***
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Jeu 17 Jan 2008 - 23:59

Bush est une conséquence de la mentalité américaine c'est tout.

L'anticléricalisme peut être considéré comme un racisme.

D'ailleurs la IIIème république et la Terreur ont persécuté les curés car ils étaient curés.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
lapergue

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Ven 18 Jan 2008 - 0:16

Maréchal a écrit:
Bush est une conséquence de la mentalité américaine c'est tout.

L'anticléricalisme peut être considéré comme un racisme.

D'ailleurs la IIIème république et la Terreur ont persécuté les curés car ils étaient curés.

L'anticléricalisme, un racisme ? Peut être. Métaphoriquement alors. Une religion n'a rien à voir avec une " race ".

Les curés ont été persécutés car ils représentaient l'Ancien Régime, même si je ne cautionne pas, ils payaient des siècles de prévarications et de fourvoiement moral.

Chacun est libre de sa spiritualité mais dans la sphère privée.

*** Modéré - Hors sujet ***
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Ven 18 Jan 2008 - 2:01

lapergue a écrit:
L'anticléricalisme, un racisme ? Peut être. Métaphoriquement alors. Une religion n'a rien à voir avec une " race ".

Les curés ont été persécutés car ils représentaient l'Ancien Régime, même si je ne cautionne pas, ils payaient des siècles de prévarications et de fourvoiement moral.

Chacun est libre de sa spiritualité mais dans la sphère privée.

*** Modéré - Hors sujet ***

On accuse tout de racisme, pourquoi pas l'anticléricalisme.

Le curé sous l'Ancien Régime a instruit, éduqué, soigné les corps et les âmes, donné l'aumône aux pauvres. Tout ce que l'Etat providence fait actuellement était du ressort du curé.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Ven 18 Jan 2008 - 10:57

Maréchal a écrit:
Le curé sous l'Ancien Régime a instruit, éduqué, soigné les corps et les âmes, donné l'aumône aux pauvres. Tout ce que l'Etat providence fait actuellement était du ressort du curé.

Non. Tout ce que fait l'Etat aujourd'hui relève du bon sens et d'un esprit humaniste que peu de pays dans le monde peuvent revendiquer. Tout le monde envie la France. Il n'y a que les Français pour ne pas le voir.
"Les français sont des veaux", c'est ça la phrase non ? Cool

Plus aucun sentiment d'unité, d'appartenance, car l'Etat ne fait rien pour créer cette unité.
Il n'y a guère que la Coupe du Monde pour rassembler les français désormais. La France gagne ? la consommation repart, quelle que soit la situation économique. La France perd ? le moral collectif baisse, et la consommation aussi. Ce sont ces grands évènements qui sont capables, aussi incroyable que cela puisse paraître, de dépasser les préoccupations quotidiennes des Français, et de les rendre enfin fiers de ce qu'ils sont. Les conséquences économiques suivront automatiquement.

A quand de grands projets, décidés par l'état, qui sauront nous rendre fiers, à nouveau, de notre pays ?
A quand des projets sur le long terme, des projets ambitieux, a la fois vitrines et symboles de la réussite française dans le monde, mais aussi vecteurs d'une unité nationale ?

C'est à l'Etat de donner les grandes impulsions, car l'Etat est garant de la cohésion nationale. Face à des gouvernements qui, progressivement, abandonnent les français à leur sort en se désengageant des domaines non régaliens, il est normal que les sentiments individualistes prennent le dessus.

Il n'y a plus aucune ambition dans nos gouvernements actuels, les dossiers se traitent au jour le jour, à court voir très court terme. Rarement au delà des 5 ans du mandat. Et c'est dommage, car sur 5 ans il est impossible de réaliser de grandes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Ven 18 Jan 2008 - 18:59

Cerberux76 a écrit:
Non. Tout ce que fait l'Etat aujourd'hui relève du bon sens et d'un esprit humaniste que peu de pays dans le monde peuvent revendiquer. Tout le monde envie la France. Il n'y a que les Français pour ne pas le voir.
"Les français sont des veaux", c'est ça la phrase non ? Cool

Plus aucun sentiment d'unité, d'appartenance, car l'Etat ne fait rien pour créer cette unité.
Il n'y a guère que la Coupe du Monde pour rassembler les français désormais. La France gagne ? la consommation repart, quelle que soit la situation économique. La France perd ? le moral collectif baisse, et la consommation aussi. Ce sont ces grands évènements qui sont capables, aussi incroyable que cela puisse paraître, de dépasser les préoccupations quotidiennes des Français, et de les rendre enfin fiers de ce qu'ils sont. Les conséquences économiques suivront automatiquement.

A quand de grands projets, décidés par l'état, qui sauront nous rendre fiers, à nouveau, de notre pays ?
A quand des projets sur le long terme, des projets ambitieux, a la fois vitrines et symboles de la réussite française dans le monde, mais aussi vecteurs d'une unité nationale ?

C'est à l'Etat de donner les grandes impulsions, car l'Etat est garant de la cohésion nationale. Face à des gouvernements qui, progressivement, abandonnent les français à leur sort en se désengageant des domaines non régaliens, il est normal que les sentiments individualistes prennent le dessus.

Il n'y a plus aucune ambition dans nos gouvernements actuels, les dossiers se traitent au jour le jour, à court voir très court terme. Rarement au delà des 5 ans du mandat. Et c'est dommage, car sur 5 ans il est impossible de réaliser de grandes choses.

Vous pensez vraiment ce que vous dites ???
Vous pensez que nous sommes gouvernés par le bon sens et l'humanisme ???

Je trouve que l'on est dirigé par des utopistes antihumanistes.
La preuve que notre époque ne respecte pas l'homme, il suffit de regarder l'art contemporain abstrait.

C'est depuis que l'Etat s'occupe de tout que l'individualisme augmente. Tocqueville a bien vu que l'étatisme allait de paire avec l'individualisme. L'Etat s'occupant de tout, l'individu ne s'occupe plus de son prochain. Je suis pour ma part pour remettre les corps intermédiaires et un sens politique des citoyens par une décentralisation politique.

Si vous voulez des projets à long terme, devenez royaliste.

*** Christof. - Encore une fois hors sujet, vous ne pouvez pas vous en empêcher... merci d'en revenir au débat sur la laïcité ***
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Voilà où mène le laxisme à l'égard de l'intégrisme   Dim 6 Avr 2008 - 18:40

Yahoo! Actualités France avec AFP a écrit:
Indignation en France après une nouvelle profanation de tombes musulmanes

Celine Cornu
Yahoo! Actualités France, 06.04.08

Quand la classe politique comprendra que la laïcité n'est pas une attaque contre l'Islam mais une protection de la religion personnelle pour chaque être humain, des choses comme ça ne se feront plus.

La religion est propre à chacun et doit rester le jardin privé de chacun ; à partir du moment où l'une d'elle tente d'étouffer les autres, il ne faut pas s'étonner de ce genre de réaction.

Il faut combattre l'islamisme intégriste et permettre aux musulmans de ne pas craindre la société française.

Créer des mosquées avec les fonds de l'Etat quand nos églises s'effondrent ; créer un organisme du culte musulman alors que les autres religions n'ont rien ; aider les français d'Al-Qaïda à revenir de Guantanamo ; adapter la cuisine des écoles au Coran... tout ceci contribue à marginaliser notre culture et notre identité, donc produit des réactions de haine et de violence de la part de gens tout aussi intolérables que les islamistes.

Condamnons les extrêmes et nous repousserons la haine et la violence,
Condamnons les religions hégémonistes et nous gagnerons paix et dignité dans notre religion propre à nous même.

C'est ça la laïcité, la liberté de croire à ce que l'on veut sans craindre le voisin qui pense autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Cimetiere   Lun 7 Avr 2008 - 23:09

Wings a écrit:
Yahoo! Actualités France avec AFP a écrit:
Indignation en France après une nouvelle profanation de tombes musulmanes

Celine Cornu
Yahoo! Actualités France, 06.04.08

Quand la classe politique comprendra que la laïcité n'est pas une attaque contre l'Islam mais une protection de la religion personnelle pour chaque être humain, des choses comme ça ne se feront plus.

La religion est propre à chacun et doit rester le jardin privé de chacun ; à partir du moment où l'une d'elle tente d'étouffer les autres, il ne faut pas s'étonner de ce genre de réaction.

[...]

C'est ça la laïcité, la liberté de croire à ce que l'on veut sans craindre le voisin qui pense autre chose.

La bêtise humaine n'a pas de limites !

Tu y vois un acte réfléchi, presque politique, j'y vois pour ma part un acte gratuit et irrationnel où la violence côtoie la haine.

Impossible en ce qui me concerne de transformer l'agression la plus sordide en réaction provoquée par une réflexion sur les religions.

Ces anciens combattants musulmans sont morts pour la France, cette profanation est une injure à leur mémoire et au delà.

Ce genre d'exactions mérite d'être condamné avec la plus grande fermeté !

Par contre, en effet, "la laïcité n'est pas une attaque" et qu'un débat puisse s'instaurer sur la législation des carrés confessionnels parait une impérative nécessité.
A ce titre, le communautarisme induit par la circulaire Alliot-Marie du 19 février 2008 ("si le principe de laïcité des lieux publics, en particulier des cimetières, doit être clairement affirmé, il apparaît souhaitable, par souci d'intégration des familles issues de l'immigration, de favoriser l'inhumation de leurs proches sur le territoire français") ouvre une boite de pandore qui deviendra vite irrefermable si l'on n'y prend gare...

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Mar 8 Avr 2008 - 9:48

Christof. a écrit:
Wings a écrit:
Yahoo! Actualités France avec AFP a écrit:
Indignation en France après une nouvelle profanation de tombes musulmanes

Celine Cornu
Yahoo! Actualités France, 06.04.08

Quand la classe politique comprendra que la laïcité n'est pas une attaque contre l'Islam mais une protection de la religion personnelle pour chaque être humain, des choses comme ça ne se feront plus.

La religion est propre à chacun et doit rester le jardin privé de chacun ; à partir du moment où l'une d'elle tente d'étouffer les autres, il ne faut pas s'étonner de ce genre de réaction.

[...]

C'est ça la laïcité, la liberté de croire à ce que l'on veut sans craindre le voisin qui pense autre chose.

La bêtise humaine n'a pas de limites !

Tu y vois un acte réfléchi, presque politique, j'y vois pour ma part un acte gratuit et irrationnel où la violence côtoie la haine.

Impossible en ce qui me concerne de transformer l'agression la plus sordide en réaction provoquée par une réflexion sur les religions.

Ces anciens combattants musulmans sont morts pour la France, cette profanation est une injure à leur mémoire et au delà.

Ce genre d'exactions mérite d'être condamné avec la plus grande fermeté !

Par contre, en effet, "la laïcité n'est pas une attaque" et qu'un débat puisse s'instaurer sur la législation des carrés confessionnels parait une impérative nécessité.
A ce titre, le communautarisme induit par la circulaire Alliot-Marie du 19 février 2008 ("si le principe de laïcité des lieux publics, en particulier des cimetières, doit être clairement affirmé, il apparaît souhaitable, par souci d'intégration des familles issues de l'immigration, de favoriser l'inhumation de leurs proches sur le territoire français") ouvre une boite de pandore qui deviendra vite irrefermable si l'on n'y prend gare...

L'acte de détériorer une sépulture est un acte particulièrement lâche et répugnant (le fait qu'il s'agisse de soldats morts pour la patrie étant un élément "aggravant").

Je pense comme Christof. que c'est le fait d'une bande de crétins plein de haine et je ne pense pas qu'il faille y voir de message politique particulièrement élaboré ou de revendications précises.

On peut simplement déplorer le traitement ultra médiatique de cet acte qui, aussi ignoble qu'il soit, reste "un tag" sur une stèle, et les médias et les hommes politiques devrait le prendre en tant que tel.
La condamnation doit bien évidemment être automatique pour ce genre d'actes mais n'en faisons pas trop, relativisons, n'importe quel adolescent paumé peut prendre une bombe de peinture et aller taguer une tombe.
Le fait que même le président se sente obligé de commenter cet acte doit faire réfléchir.

Ca me fait penser qu'il y a quelques années, un adolescent néo nazi avait poignardé un algérien, ça avait à peine fait 3 lignes dans le journal local. Mécontent du faible écho médiatique de son acte, il avait alors tagué et brisé des stèles juives dans un cimetière, et là le président et le 1er ministre avaient réagi, des test ADN avaient été réalisés, ça avait bouleversé toute la presse nationale.

Poignarder quelqu'un reste un acte autrement plus grave que taguer une stèle...
C'est aux médias et aux hommes politiques de ne pas entrer dans le jeu pervers souhaité par ces extrémistes en médiatisant ainsi un acte répugnant mais tellement facile à commettre.

De la même façon, concernant la fameuse banderole "anti-ch'tis" déployée lors de la finale de la Coupe de la Ligue, je trouve que l'écho médiatique et politique de cette affaire est beaucoup trop important pour une bande d'abrutis déployant une banderole insultante. Faire des test ADN pour cette affaire, franchement c'est aller un peu loin. Plus on médiatisera ces actes, plus il y en aura.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Laïcité   Dim 29 Juin 2008 - 19:28



Que proposez-vous concernant de telles attaques vis à vis de la laïcité ?
Revenir en haut Aller en bas
alexandre



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Dim 29 Juin 2008 - 22:14

Pour la France a écrit:


Que proposez-vous concernant de telles attaques vis à vis de la laïcité ?

C'est vrai qu'avec une communauté musulmane aussi importante et revendicative dans notre pays, la laïcité n'a plus de sens !

J'ai la nette impression qu'il ne faut surtout pas froisser les musulmans et que c'est la France qui doit s'adapter aux moeurs et coutumes de la religion mahométane !

La laïcité est appliquée de manière stricte pour les églises chrétiennes. Tout le monde doit être logé à la même enseigne : pas d'interdits alimentaires en cantine, pas de créneaux horaires dans les piscines pour les musulmanes, pas d'aide au financement pour les mosquées...
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Sam 6 Sep 2008 - 20:46

alexandre a écrit:
La laïcité est appliquée de manière stricte pour les églises chrétiennes.

Bonsoir,

Vous commettez un abus de langage, car la laïcité a été inventée par l'Eglise Catholique et Romaine.

Il ne faut pas confondre laïcité et laïque qui sont deux termes très différents.
Les médias et les mouvements gauchistes s'amusent à les employer n'importe comment pour encore apporter de la confusion à une époque qui n'en manque pas.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Dim 7 Sep 2008 - 15:10

Le Parisien - Aujourd'hui en France a écrit:
Polémique après le renvoi d’un procès en raison du ramadan

Valérie Brioux et Geoffroy Tomasovitch
Article paru dans l'édition du 06.09.08

Après l'affaire du mariage annulé, voilà que ces deux derniers jours, le monde politique, judiciaire et médiatique s'enflamme après le report au 19 janvier 2009, dans le souci d'une "bonne administration de la justice", d'un procès de braqueurs qui devait se tenir durant le ramadan...

Mais, autant j'avais pu soutenir la décision de Lille, autant je juge désastreuse celle de Rennes.

En effet, le procureur général de la cour d'appel de Rennes peut bien démentir et affirmer que la décision avait été prise "au vu de plusieurs éléments", force est de constater que la requête déposée par les avocats d'un des accusés invoquait bien le jeûne du ramadan pour justifier du renvoi... cet élément a donc nécessairement été pris en considération pour rendre l’ordonnance de renvoi.

Si cette affaire ne mérite certainement pas la polémique qui s'en est suivie, elle doit néanmoins être l'occasion de rappeler les principes pour lesquels nous nous battons : il n'est pas acceptable que le fonctionnement de la justice soit déterminé par les exigences religieuses des justiciables !

Ceci d'autant plus que dans les pays musulmans, les tribunaux, comme toutes les administrations, ne s'arrêtent pas de fonctionner durant le ramadan !

Les avocats ont usé avec brio de cet argument improbable mais pour ma part, dans un cas similaire, je n'imagine pas d'autre réaction que d'invoquer le bénéfice de ma clause de conscience.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Invité
Invité



MessageSujet: La nécessaire séparation de l'église et de l'état   Mar 9 Déc 2008 - 9:16

Yahoo! Actualités France avec AFP a écrit:
Le carré musulman d'un cimetière militaire près d'Arras à nouveau profané

Martin de Montvalon
Yahoo! Actualités France, 08.12.08

*** Modéré - Inutile ***

Il faut une refondation de la séparation de l'église et de l'Etat en imprimant nos racines chrétiennes et en canalisant les velléités d'hégémonisme de certaines religions.

Chacun a droit de pratiquer sa religion dans le respect de celle des autres sans chercher à imposer la sienne. Toute religion, ou fraction d'une religion, cherchant à étouffer les autres devrait être interdite tout comme on interdit les mouvements racistes ou prônant le terrorisme.

Ainsi, on évitera ce genre de débordements qui se répète malheureusement de plus en plus souvent.

Que dirons nous et que ferons nous le jour où les musulmans pratiquant leur religion dans la normalité attaqueront nos tombes par esprit de revanche et/ou de désespoir face à ce que certains ont fait à leurs sépultures ?
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Mar 9 Déc 2008 - 12:29

Wings a écrit:
Il faut une refondation de la séparation de l'église et de l'Etat en imprimant nos racines chrétiennes

Essayez un peu de venir m'imprimer vos racines chrétiennes, vous serez reçu.

Vous pensez réellement que le seul rempart contre un extrémisme, c'est d'en imposer un autre ?

Wings a écrit:
Que dirons nous et que ferons nous le jour où les musulmans pratiquant leur religion dans la normalité attaqueront nos tombes par esprit de revanche et/ou de désespoir face à ce que certains ont fait à leurs sépultures ?

Mais qui êtes-vous pour faire de telles prévisions ? Madame Soleil ? Jean-Marie Le Pen ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Mar 9 Déc 2008 - 13:16

C'est une incompréhension ou une volonté de déformer mes propos.

Imprimer notre culture d'essence chrétienne veut dire que nous nous protégeons de toute tentative de "remplacement" par une autre religion plus belliqueuse et moins tolérante.
Sous le principe qui régissait la séparation de l'église et de l'Etat, chacun était à sa place, mais l'islam tente par tous les moyens de s'imposer en tant que religion d'Etat par des manœuvres politiques.

Je dis simplement qu'il faut que les religions ne sortent pas de la sphère privée et qu'elles n'ont pas à gérer la vie des citoyens.

*** Modéré - Ethnocentrisme ***

Quand au second point, qu'est-ce qui provoque ce genre d'événements sinon l'exaspération des gens à l'égard d'une religion hégémonique ? au racisme anti-arabe s'oppose à présent un ras le bol des extrémistes, le tout orchestré par l'Etat.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Mar 9 Déc 2008 - 13:37

Wings a écrit:
une autre religion plus belliqueuse et moins tolérante.

Je ne pensais pas trouver de tels clichés sur le forum, surtout venant de vous !

Wings a écrit:
Quand au second point, qu'est-ce qui provoque ce genre d'événements sinon l'exaspération des gens à l'égard d'une religion hégémonique ? au racisme anti-arabe s'oppose à présent un ras le bol des extrémistes, le tout orchestré par l'Etat.

Il y a toujours eu du racisme et de la xénophobie en France, ce n'est pas nouveau et ce n'est pas né avec l'immigration musulmane. Les protestants, les juifs, les cathares, dès le Moyen Age, se sont fait persécuter.

Ce qui provoque ce rejet, ce n'est pas la prétendue hégémonie d'une religion sur une autre, c'est la peur, les malentendus et les "on dit", d'un côté comme de l'autre.

Tout comme les clichés, dans lesquels vous êtes tombé vous aussi !
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Mar 9 Déc 2008 - 14:28

Wings a écrit:
Sous le principe qui régissait la séparation de l'église et de l'Etat, chacun était à sa place, mais l'islam tente par tous les moyens de s'imposer en tant que religion d'Etat par des manœuvres politiques.

Concernant l'islam, il ne faut pas oublier que dans pas mal de cas, ce sont les autorités et les hommes politiques qui devancent ce qu'ils croient être les revendications des musulmans.

Par exemple, lors de l'affaire des soupes au cochon alors que pas une seule association musulmane n'avait demandé son interdiction, ni émis de critiques.

De plus, c'est Nicolas Sarkozy qui préfère aller voir les "responsables communautaires" (imams) en banlieue plutôt que d'aller rencontrer les élus qui ont une légitimité démocratique.

C'est le même Nicolas Sarkozy qui vante en Arabie Saoudite la sagesse et la tolérance de l'islam (l'islam wahhabite saoudien est l'un des plus répressif) et ensuite en France s'en prend à ceux qui "égorgent le mouton dans la baignoire".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Mer 10 Déc 2008 - 13:15

Cerberux76 a écrit:
Je ne pensais pas trouver de tels clichés sur le forum, surtout venant de vous !

Ce n'est pas un cliché mais la réalité des choses.

Allez en Tunisie ou dans un autre pays musulman et vous constaterez que les habitants locaux sont les premiers à dire que la certaine forme d'intégrisme des musulmans de la métropole nuit à l'islam modéré traditionnel.

Ceux qui provoquent récoltent ce qu’ils sèment et tout ça est orchestré par l'Etat, je le maintiens. Il n'y avait pas de tels problèmes avant que l'Etat ne vienne mettre son grain de sel.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Quick et la viande Hallal : de la déconnexion entre économie et culture   Dim 21 Fév 2010 - 12:07

Qui n'a pas entendu parler de cette fameuse affaire !

Quick, le groupe de restauration rapide, a décidé d'instaurer, dans 8 de ses restaurants, des menus Hallal, remplaçant par exemple le bacon par de la dinde fumée. Bien qu'il s'agisse d'une décision relativement stupide -les deux auraient pu cohabiter- elle révèle un problème déjà bien connu : les dérives d'un système financier complètement autonome, désynchronisé de la vie politique et culturelle d'un pays.

Ainsi, dénoncer l'immigration et l'islamisation de la France comme seule cause au problème, c'est, à mon sens, se tromper de cible. Il existe effectivement un marché du Hallal, estimé à 5,5 milliards d'euros pour 2010. C'est énorme, et on comprend aisément que ce potentiel aiguise les appétits.

Mais une fois n'est pas coutume, cette logique économique joue en solo, totalement indépendante du paysage politique et culturel français. La parfaite application du libéralisme : une économie libre, qui ne saurait supporter aucune contrainte réglementaire. Et le problème est bien là : cette économie qui n'a aucune frontière, aucune patrie, aucune autre culture que celle du profit, il faut la contrôler, la maîtriser, l'encadrer, afin de ne pas se retrouver dans une situation identique à celle-ci, où la loi du marché remplace celle de la République.

Où est l'égalité, inscrite au fronton de nos mairies, lorsqu'une autre culture prend le pas sur la nôtre au bénéfice de prévisions de chiffre d'affaires ? une histoire d'autant plus curieuse que la chaîne de restaurants Quick appartient à l'état Français, via la Caisse de Dépôts et Consignations, son bras armé économique. Attendons de voir comment va réagir l'Etat à la médiatisation de cette affaire ! Mais n'en attendons pas trop : l'expérimentation est menée déjà depuis juillet dernier, sans que cela n'émeuve personne, ni même nos autorités, pourtant garantes de notre égalité républicaine.

Ce processus de destruction culturelle est le même pour nos services publics.
La rentabilité est devenu le maître mot, nous faisant presque oublier la vocation de nos hôpitaux, de nos écoles, de nos transports en commun : l'égalité et la solidarité, pour que tous aient accès aux soins, à l'éducation et au travail. Encore une belle idée qui est en train de passer de mode, balayée par la propagande médiatique et politique de droite comme de gauche qui cherche à nous faire croire que les fonctionnaires sont des sangsues pour le contribuable, et les services publics des gouffres financiers, persuadant un peu plus le peuple de France que le capitalisme individualiste est leur salut et les précipitant vers les mutuelles et les retraites complémentaires. Ils en viennent même à maudire l'Education Nationale qui a pourtant fait d'eux ce qu'ils sont maintenant et pestent contre la désorganisation de la SNCF. De tout ceci, ils sont pourtant complices, collaborateurs actifs ou silencieux attirés par l'apât du gain, encore lui ! "Qu'il serait bon de ne pas payer pour les immigrés !", se dit la ménagère en congés maladie pour la cinquième fois de l'année. "Encore une augmentation d'impôts ! C'est un scandale !" s'offusque le mari en emmenant ses enfants à l'école de la République, oubliant lui aussi que tout ceci est gratuit. Le beurre et l'argent du beurre...

Ces bouleversements ne sont que le début : le lavage de cerveau dont sont victimes nos concitoyens, orchestré par des considérations économiques dont n'est d'ailleurs pas innocent le politique, va faire de la France un "pays du monde" intégré dans un processus de mondialisation toujours plus étouffant et nous privant de notre liberté de choix, annihilant jusqu'à notre culture.

Nous devons nous battre pour que les Français redeviennent maîtres de leur destin, en toute indépendance et sans l'influence néfaste de mécanismes financiers européens ou mondiaux. Fidèles à l'esprit de résistance qui a fait de la France ce qu'elle est, il est encore temps de nous rejoindre pour enrayer ce processus.
Revenir en haut Aller en bas
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Mar 23 Fév 2010 - 13:48

Cerberux76 a écrit:
Qui n'a pas entendu parler de cette fameuse affaire !

Quick, le groupe de restauration rapide, a décidé d'instaurer, dans 8 de ses restaurants, des menus Hallal, remplaçant par exemple le bacon par de la dinde fumée. Bien qu'il s'agisse d'une décision relativement stupide -les deux auraient pu cohabiter- elle révèle un problème déjà bien connu : les dérives d'un système financier complètement autonome, désynchronisé de la vie politique et culturelle d'un pays.

Ainsi, dénoncer l'immigration et l'islamisation de la France comme seule cause au problème, c'est, à mon sens, se tromper de cible. Il existe effectivement un marché du Hallal, estimé à 5,5 milliards d'euros pour 2010. C'est énorme, et on comprend aisément que ce potentiel aiguise les appétits.

Mais une fois n'est pas coutume, cette logique économique joue en solo, totalement indépendante du paysage politique et culturel français. La parfaite application du libéralisme : une économie libre, qui ne saurait supporter aucune contrainte réglementaire. Et le problème est bien là : cette économie qui n'a aucune frontière, aucune patrie, aucune autre culture que celle du profit, il faut la contrôler, la maîtriser, l'encadrer, afin de ne pas se retrouver dans une situation identique à celle-ci, où la loi du marché remplace celle de la République.

Où est l'égalité, inscrite au fronton de nos mairies, lorsqu'une autre culture prend le pas sur la nôtre au bénéfice de prévisions de chiffre d'affaires ? une histoire d'autant plus curieuse que la chaîne de restaurants Quick appartient à l'état Français, via la Caisse de Dépôts et Consignations, son bras armé économique. Attendons de voir comment va réagir l'Etat à la médiatisation de cette affaire ! Mais n'en attendons pas trop : l'expérimentation est menée déjà depuis juillet dernier, sans que cela n'émeuve personne, ni même nos autorités, pourtant garantes de notre égalité républicaine.

Ce processus de destruction culturelle est le même pour nos services publics.
La rentabilité est devenu le maître mot, nous faisant presque oublier la vocation de nos hôpitaux, de nos écoles, de nos transports en commun : l'égalité et la solidarité, pour que tous aient accès aux soins, à l'éducation et au travail. Encore une belle idée qui est en train de passer de mode, balayée par la propagande médiatique et politique de droite comme de gauche qui cherche à nous faire croire que les fonctionnaires sont des sangsues pour le contribuable, et les services publics des gouffres financiers, persuadant un peu plus le peuple de France que le capitalisme individualiste est leur salut et les précipitant vers les mutuelles et les retraites complémentaires. Ils en viennent même à maudire l'Education Nationale qui a pourtant fait d'eux ce qu'ils sont maintenant et pestent contre la désorganisation de la SNCF. De tout ceci, ils sont pourtant complices, collaborateurs actifs ou silencieux attirés par l'apât du gain, encore lui ! "Qu'il serait bon de ne pas payer pour les immigrés !", se dit la ménagère en congés maladie pour la cinquième fois de l'année. "Encore une augmentation d'impôts ! C'est un scandale !" s'offusque le mari en emmenant ses enfants à l'école de la République, oubliant lui aussi que tout ceci est gratuit. Le beurre et l'argent du beurre...

Ces bouleversements ne sont que le début : le lavage de cerveau dont sont victimes nos concitoyens, orchestré par des considérations économiques dont n'est d'ailleurs pas innocent le politique, va faire de la France un "pays du monde" intégré dans un processus de mondialisation toujours plus étouffant et nous privant de notre liberté de choix, annihilant jusqu'à notre culture.

Nous devons nous battre pour que les Français redeviennent maîtres de leur destin, en toute indépendance et sans l'influence néfaste de mécanismes financiers européens ou mondiaux. Fidèles à l'esprit de résistance qui a fait de la France ce qu'elle est, il est encore temps de nous rejoindre pour enrayer ce processus.

Rien à redire là dessus, il faudra juste qu'un jour ou l'autre le peuple français se mette dans la tête qu'il est maintenant fait d'autre chose que de têtes blondes et de chrétiens. Il est composé de multiples origines et multi-religions.

Pour que ceci intervienne, il faut simplement qu'un groupe ne prenne pas le pas sur un autre. Il ne faut pas imposer une chose à une autre.

Ne pas oublier que la devise de la France c'est LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony76



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Jeu 11 Mar 2010 - 2:23

Cerberux76 a écrit:
Qui n'a pas entendu parler de cette fameuse affaire !

Quick, le groupe de restauration rapide, a décidé d'instaurer, dans 8 de ses restaurants, des menus Hallal, remplaçant par exemple le bacon par de la dinde fumée. Bien qu'il s'agisse d'une décision relativement stupide -les deux auraient pu cohabiter- elle révèle un problème déjà bien connu : les dérives d'un système financier complètement autonome, désynchronisé de la vie politique et culturelle d'un pays.

Ainsi, dénoncer l'immigration et l'islamisation de la France comme seule cause au problème, c'est, à mon sens, se tromper de cible. Il existe effectivement un marché du Hallal, estimé à 5,5 milliards d'euros pour 2010. C'est énorme, et on comprend aisément que ce potentiel aiguise les appétits.

Mais une fois n'est pas coutume, cette logique économique joue en solo, totalement indépendante du paysage politique et culturel français. La parfaite application du libéralisme : une économie libre, qui ne saurait supporter aucune contrainte réglementaire. Et le problème est bien là : cette économie qui n'a aucune frontière, aucune patrie, aucune autre culture que celle du profit, il faut la contrôler, la maîtriser, l'encadrer, afin de ne pas se retrouver dans une situation identique à celle-ci, où la loi du marché remplace celle de la République.

Où est l'égalité, inscrite au fronton de nos mairies, lorsqu'une autre culture prend le pas sur la nôtre au bénéfice de prévisions de chiffre d'affaires ? une histoire d'autant plus curieuse que la chaîne de restaurants Quick appartient à l'état Français, via la Caisse de Dépôts et Consignations, son bras armé économique. Attendons de voir comment va réagir l'Etat à la médiatisation de cette affaire ! Mais n'en attendons pas trop : l'expérimentation est menée déjà depuis juillet dernier, sans que cela n'émeuve personne, ni même nos autorités, pourtant garantes de notre égalité républicaine.

Ce processus de destruction culturelle est le même pour nos services publics.
La rentabilité est devenu le maître mot, nous faisant presque oublier la vocation de nos hôpitaux, de nos écoles, de nos transports en commun : l'égalité et la solidarité, pour que tous aient accès aux soins, à l'éducation et au travail. Encore une belle idée qui est en train de passer de mode, balayée par la propagande médiatique et politique de droite comme de gauche qui cherche à nous faire croire que les fonctionnaires sont des sangsues pour le contribuable, et les services publics des gouffres financiers, persuadant un peu plus le peuple de France que le capitalisme individualiste est leur salut et les précipitant vers les mutuelles et les retraites complémentaires. Ils en viennent même à maudire l'Education Nationale qui a pourtant fait d'eux ce qu'ils sont maintenant et pestent contre la désorganisation de la SNCF. De tout ceci, ils sont pourtant complices, collaborateurs actifs ou silencieux attirés par l'apât du gain, encore lui ! "Qu'il serait bon de ne pas payer pour les immigrés !", se dit la ménagère en congés maladie pour la cinquième fois de l'année. "Encore une augmentation d'impôts ! C'est un scandale !" s'offusque le mari en emmenant ses enfants à l'école de la République, oubliant lui aussi que tout ceci est gratuit. Le beurre et l'argent du beurre...

Ces bouleversements ne sont que le début : le lavage de cerveau dont sont victimes nos concitoyens, orchestré par des considérations économiques dont n'est d'ailleurs pas innocent le politique, va faire de la France un "pays du monde" intégré dans un processus de mondialisation toujours plus étouffant et nous privant de notre liberté de choix, annihilant jusqu'à notre culture.

Nous devons nous battre pour que les Français redeviennent maîtres de leur destin, en toute indépendance et sans l'influence néfaste de mécanismes financiers européens ou mondiaux. Fidèles à l'esprit de résistance qui a fait de la France ce qu'elle est, il est encore temps de nous rejoindre pour enrayer ce processus.

Article très intéressant. Toutefois, je pense que vous commettez une erreur d'analyse en assimilant la problématique de la communautarisation de la société (Quick hallal) à celle de l'atteinte aux services publics.

Je partage votre point de vue au sujet de la défense des services publics contre l'idéologie ultralibérale et la quête du profit aux dépens de l'égalité des citoyens. En revanche, je pense que vous vous trompez en ce qui concerne votre analyse du Quick hallal.

Ce problème n'est pas le fruit des dérives du système financier (?), ou même de l'idéologie ultralibérale.
Si les services publics ont bel et bien pour vocation de ne pas se focaliser sur le profit mais de servir ses usagers sur un pied d'égalité et dans un cadre de neutralité sur le plan religieux notamment, il n'en va pas de même pour les petits commerces, dont l'appât du gain est l'objectif et la fin en soit de leur existence. Ou alors, il faut remettre en cause l'économie de marché et mettre en place un système collectiviste...

Restons sérieux. Vous prétendez que la politique poursuivie par ce fast food est totalement indépendante du paysage politique et culturel français. Mais alors pourquoi "halaliser" les menus ? tout simplement parce que le tissu économique "s'adapte" à ce paysage politique et culturel en forte évolution ! Vous prétendez que l'immigration et l'islamisation sont un faux problème. Au contraire ! C'est bel et bien la cause de la disparition du bacon dans les hamburgers de ce restaurant. Ce restaurant ne fait que répondre à la demande, ce qui semble d'ailleurs porter ses fruits.

S'attaquer aux Quicks hallal, c'est s'attaquer aux conséquences d'un problème et non à la cause, qui est la transformation de la société française. L'immigration massive de personnes originaires du Tiers Monde a été telle qu'il existe aujourd'hui des villes où les immigrés récents, de culture africaine et arabo-musulmane deviennent majoritaires. Rien d'étonnant donc, à ce que les burgers hallal remplacent les jambon-beurres dans ces zones où la culture française tend à disparaitre...
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   Jeu 11 Mar 2010 - 22:42

Anthony76 a écrit:
Article très intéressant. Toutefois, je pense que vous commettez une erreur d'analyse en assimilant la problématique de la communautarisation de la société (Quick hallal) à celle de l'atteinte aux services publics.

Je partage votre point de vue au sujet de la défense des services publics contre l'idéologie ultralibérale et la quête du profit aux dépens de l'égalité des citoyens. En revanche, je pense que vous vous trompez en ce qui concerne votre analyse du Quick hallal.

Ce problème n'est pas le fruit des dérives du système financier (?), ou même de l'idéologie ultralibérale.
Si les services publics ont bel et bien pour vocation de ne pas se focaliser sur le profit mais de servir ses usagers sur un pied d'égalité et dans un cadre de neutralité sur le plan religieux notamment, il n'en va pas de même pour les petits commerces, dont l'appât du gain est l'objectif et la fin en soit de leur existence. Ou alors, il faut remettre en cause l'économie de marché et mettre en place un système collectiviste...

Restons sérieux. Vous prétendez que la politique poursuivie par ce fast food est totalement indépendante du paysage politique et culturel français. Mais alors pourquoi "halaliser" les menus ? tout simplement parce que le tissu économique "s'adapte" à ce paysage politique et culturel en forte évolution ! Vous prétendez que l'immigration et l'islamisation sont un faux problème. Au contraire ! C'est bel et bien la cause de la disparition du bacon dans les hamburgers de ce restaurant. Ce restaurant ne fait que répondre à la demande, ce qui semble d'ailleurs porter ses fruits.

S'attaquer aux Quicks hallal, c'est s'attaquer aux conséquences d'un problème et non à la cause, qui est la transformation de la société française. L'immigration massive de personnes originaires du Tiers Monde a été telle qu'il existe aujourd'hui des villes où les immigrés récents, de culture africaine et arabo-musulmane deviennent majoritaires. Rien d'étonnant donc, à ce que les burgers hallal remplacent les jambon-beurres dans ces zones où la culture française tend à disparaitre...

Je ne nie pas cette réalité, j'aborde juste le problème sous un autre angle moins convenu que celui où tout le monde se précipite, à savoir l'immigration. Trop facile, trop simple. Simpliste même. Ce n'est pas le seul problème, il y en a tout un tas d'autres.

Qui de l'oeuf ou de la poule ? l'économie s'adapte aux tendances ou les encourage ? c'est sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La laïcité, un principe à géométrie variable...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La laïcité, un principe à géométrie variable...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cité provisoire de la forêt de Montgeon
» Dieppe la Cité de l'Ivoire.
» Et la littérature eut enfin droit de cité au Québec
» cité Kléber
» La Cité de l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: La politique-
Sauter vers: