Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La politique sarkozyste de santé publique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
remy2



Nombre de messages : 20
Localisation : 73
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: La politique sarkozyste de santé publique   Mer 4 Juil 2007 - 19:36

Etes-vous pour ou contre la franchise médicale ?

Personnellement, je n'y suis pas particulièrement opposé.

Cependant, je considère que cette franchise ne doit pas dépasser un certain seuil et qu'elle doit tenir compte des revenus Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mer 4 Juil 2007 - 21:43

Pour ma part, ni pour ni contre, le seul truc c'est que ceux qui vont peu chez le médecin seront d'office franchisés et ceux qui sont pauvres seront encore plus pénalisés.

Moi j'aurai plus vu un système du style 1€ non remboursable par visite Wink qui est le cas à l'heure actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Jeu 5 Juil 2007 - 10:24

Idem anonyme mais avec une sorte de "pénalité" pour ceux qui "abusent" de la médecine pour un oui ou pour un non.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Les nouvelles franchises, une injustice à dénoncer !   Mer 1 Aoû 2007 - 17:59

L'ordonnance pour un système de santé à deux vitesses


Une franchise sur les médicaments,
Une franchise sur les actes paramédicaux,
Une franchise sur les transports médicaux,

Sans oublier le passage du forfait sur les consultations ou actes médicaux de 1 à 4 € par jour.

Pour avaler la pilule, ne pas oublier un zeste de compassion en direction des malades du cancer ou d'Alzheimer.

Signé : Nicolas Sarkozy, apprenti médecin en vacances aux States...



Que les remèdes sarkozystes sont funestes !

En effet, le plan dévoilé hier à Dax par le président de la République n'est ni plus, ni moins que l'enterrement de première classe de la Sécurité sociale créée en 1945 par De Gaulle.

Comme le relève fort justement le Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS) dans son communiqué de presse, "les franchises sont une défaite de la solidarité entre les biens portants et les malades, entre ceux qui ont de bons revenus et ceux qui ont des ressources modestes."

Fini la solidarité intergénérationnelle, vive l'assurance individuelle !

Comme toujours avec Nicolas Sarkozy, il est nécessaire de montrer du doigt un fautif, un coupable : après le gréviste, voilà le malade ! Le patient n'a eu qu'un tort : être malade, pour cela il devra payer !

On rappellera que la future franchise médicale ne devrait pas être remboursée par les complémentaires santé et que l'Union des Caisses d'Assurance Maladie (Uncam) a d'ores et déjà précisé qu'elle n'était pas en mesure de plafonner les franchises médicales en fonction du revenu des assurés sociaux.

Bref, les conséquences vont être lourdes pour les plus modestes et nombreux seront ceux qui différeront ou pire, renonceront à leurs soins.

Une chose est certaine : que l'on ne compte pas sur l'UPF pour approuver l'instauration de ces mesures.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mer 1 Aoû 2007 - 19:25

Nous connaissons le dicton qu'appliquera Sarkozy durant tout son mandat : "les riches c'est fait pour être très riches et les pauvres très pauvres".

Ces derniers avaient au moins la possibilité de pouvoir se soigner, ce ne sera plus le cas désormais et l'on vient nous parler de progrès ?

Dans mon cas personnel, atteint d'une maladie, j'ai 14 cachets différents par jour soit 14 boites par mois ce qui revient à 7€ par mois de ma poche sans compter les visites médicales.

Merci monsieur Sarkozy, on sait maintenant que les malades qui ne gagnent pas bien leur vie n'ont qu'une seule chose à faire : "crever" !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mer 1 Aoû 2007 - 19:57

Et bien faites-vous entendre.

La remise en question de la Sécurité sociale par Sarkozy, est une possibilité pour les gaullistes que vous êtes, que nous sommes, de faire entendre médiatiquement notre différence, il va bien falloir qu'un jour ou l'autre l'UPF fasse entendre un début de voix.
Commencez par interpeller médiatiquement l'UMP (Marianne, Le Canard Enchaîné..., tout ce que Sarkozy adore comme presse, qui n'est pas encore sous sa coupe).

Moi, 1 € par consultation je dis ok, il faut un peu mettre la main à la poche, mais les 50€ que j'ai entendu non, cela va faire deux choses : ceux qui ont, comme moi, la chance pour le moment de ne pas à avoir aller souvent chez le médecin, seront donc non remboursés sur deux consultations et pour les moins chanceux qui ont besoin du médecin, et bien il va falloir rentabiliser les visites, donc au lieu d'y aller une fois par mois et bien ils iront 1 fois par semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mer 1 Aoû 2007 - 20:30

anonyme gaulliste a écrit:
Et bien faites-vous entendre.

La remise en question de la Sécurité sociale par Sarkozy, est une possibilité pour les gaullistes que vous êtes, que nous sommes, de faire entendre médiatiquement notre différence, il va bien falloir qu'un jour ou l'autre l'UPF fasse entendre un début de voix.
Commencez par interpeller médiatiquement l'UMP (Marianne, Le Canard Enchaîné..., tout ce que Sarkozy adore comme presse, qui n'est pas encore sous sa coupe).

Je crois que l'UPF s'est toujours fait entendre ou tout du moins a toujours fait en sorte, mais malheureusement nous ne sommes pas appuyés par un élu pour faire diffuser communiqués et autres réactions par la presse.

On ne peut pas se révolter contre ceux qui "vont à la soupe" et y aller nous-même pour passer dans les médias.

L'UPF se fera bientôt entendre dans toute la France, ne vous inquiétez pas mais ce sera par son propre mérite !

La parenthèse est fermée, revenons-en à ce sujet capital des nouvelles franchises, merci.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Wings
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Jeu 2 Aoû 2007 - 10:31

Sébastien, tout d'abord je vous exprime toute ma compassion pour votre santé et il y a malheureusement en effet beaucoup de gens qui ont un vrai besoin de se soigner mais il y a aussi un très grand nombre de malades imaginaires qui s'arrêtent pour un oui ou un non ou qui voient X médecins pour se "sécuriser" car ils sont toujours certains d'être malades.

Personnellement, j'ai eu plusieurs cas d'espèce dans mon entourage : mes deux grands mères voyaient leurs médecins plusieurs fois par mois et s'il ne leur donnait rien, elles allaient en voir un autre jusqu'à ce qu'elles obtiennent des médicaments alors qu'elles avaient une pêche d'enfer (elles sont décédées à 84 et 94 ans). Une tante aussi perpétuellement malade et toujours en arrêt maladie alors qu'elle se porte très bien.

C'est pour toutes ces personnes qu'il faut faire des gardes fous car elles sont très nombreuses et creusent le fameux trou de la Sécurité sociale.

Il y a aussi les abus avec la CMU et on soigne gratos des gens qui n'ont et ne cotiseront jamais, tout ça au détriment des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Jeu 2 Aoû 2007 - 17:53

Wings a écrit:
Sébastien, tout d'abord je vous exprime toute ma compassion pour votre santé et il y a malheureusement en effet beaucoup de gens qui ont un vrai besoin de se soigner mais il y a aussi un très grand nombre de malades imaginaires qui s'arrêtent pour un oui ou un non ou qui voient X médecins pour se "sécuriser" car ils sont toujours certains d'être malades.

Personnellement, j'ai eu plusieurs cas d'espèce dans mon entourage : mes deux grands mères voyaient leurs médecins plusieurs fois par mois et s'il ne leur donnait rien, elles allaient en voir un autre jusqu'à ce qu'elles obtiennent des médicaments alors qu'elles avaient une pêche d'enfer (elles sont décédées à 84 et 94 ans). Une tante aussi perpétuellement malade et toujours en arrêt maladie alors qu'elle se porte très bien.

C'est pour toutes ces personnes qu'il faut faire des gardes fous car elles sont très nombreuses et creusent le fameux trou de la Sécurité sociale.

Il y a aussi les abus avec la CMU et on soigne gratos des gens qui n'ont et ne cotiseront jamais, tout ça au détriment des autres.

Je sais qu'il peut y avoir des excès, mais est-ce de la faute de ces quelques personnes qui abusent que tout le monde doit en subir les conséquences ?

C'est comme pour le chômage, parce qu'une minorité se satisfait de cette situation, c'est tous les autres qui doivent être punis ?

Je ne vois pas les choses de la sorte.
Tout doit être jugé au cas par cas, il n'est pas normal que tout le monde paye pour les erreurs des autres !

C'est aux médecins d'être professionnels et de ne pas faciliter les abus de certains.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Wings
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Ven 3 Aoû 2007 - 10:27

C'est certain que la complaisance des toubibs y fait pour beaucoup mais je pense que vous minimisez le nombre des profiteurs du système qui sont bien plus nombreux que vous semblez le penser.

Les gens qui s'arrêtent pour un oui ou un non et qui usent de médocs pour le moindre bobo il y en a plein autour de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Jeu 25 Oct 2007 - 4:08

Wings a écrit:
Idem anonyme mais avec une sorte de "pénalité" pour ceux qui "abusent" de la médecine pour un oui ou pour un non.

La personne qui a une pathologie lourde, une longue maladie est-il une personne qui fait un "abus" ? votre intervention est particulièrement choquante Wings !

Le problème de fond est celui du déficit de la Sécurité Sociale ; il faut revenir à ce débat là... d'abord l'Etat ne paye pas ses dettes à la Sécu. puis il faut bien voir que trop de personnes bénéficient de la Sécu sans rien payer : la CMU est peut-être sociale mais elle a aussi des effets pervers. Les immigrés (entre autre les sans papiers) "coûtent" aussi très cher, il faut avoir le courage de le dire sans tabou et sans craindre les anathèmes. Je sais, toute vérité n'est pas bonne à dire mais c'est ainsi, il suffit que vous vous rendiez dans n'importe quel bureau de la Sécu. pour vous en rendre compte... descendez sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
lapergue

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Ven 15 Fév 2008 - 17:30

anonyme gaulliste a écrit:
Tous les vrais gaullistes sont contre cette franchise et nous, nous avons pas oublié à qui nous devons notre système de remboursement Wink

anonyme gaulliste, si le système de la Sécu. fut mis en place sous De Gaulle, cela reste quand même une exigence du PCF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Santé => tout sera à reconstruire   Mar 24 Juin 2008 - 10:30

Yahoo! Actualités France avec AFP a écrit:
Maladies longue durée: la fin du remboursement à 100% des médicaments envisagée

Yahoo! Actualités France, 24.06.08

Encore une atteinte grave aux acquis sociaux qui donnaient à chacun un droit d'accès aux soins.
A présent, seuls les riches pourront se soigner et les pauvres n'auront plus qu'à mourir rapidement pour diminuer le trou de la Sécurité Sociale.

Déjà (et c'est du vécu) on imposait les médicaments génériques à des gens greffés même quand il s'agissait de médicaments nouveaux et expérimentaux.

Décidément, tout sera à refondre après la (mauvaise) passe sarkoziste.

France-Soir avec Reuters a écrit:
Tollé contre un projet de baisse des remboursements de santé

Henri-Pierre André et Elizabeth Pineau, édité par Pascal Liétout
France-Soir.fr, 24.06.08
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mar 24 Juin 2008 - 18:24

Wings a écrit:
Yahoo! Actualités France avec AFP a écrit:
Maladies longue durée: la fin du remboursement à 100% des médicaments envisagée

Yahoo! Actualités France, 24.06.08

Encore une atteinte grave aux acquis sociaux qui donnaient à chacun un droit d'accès aux soins.
A présent, seuls les riches pourront se soigner et les pauvres n'auront plus qu'à mourir rapidement pour diminuer le trou de la Sécurité Sociale.

Déjà (et c'est du vécu) on imposait les médicaments génériques à des gens greffés même quand il s'agissait de médicaments nouveaux et expérimentaux.

Décidément, tout sera à refondre après la (mauvaise) passe sarkoziste.

France-Soir avec Reuters a écrit:
Tollé contre un projet de baisse des remboursements de santé

Henri-Pierre André et Elizabeth Pineau, édité par Pascal Liétout
France-Soir.fr, 24.06.08

Ceci n'est pas un plan du gouvernement, mais il s'agit de propositions de l'Assurance Maladie.

Je trouve qu'elles sont assez pertinentes, dans la mesure où il faut cesser que l'Etat subventionne les nombreux médicaments et traitements de confort.
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mar 24 Juin 2008 - 21:01

Pour la France a écrit:
Ceci n'est pas un plan du gouvernement, mais il s'agit de propositions de l'Assurance Maladie.

Je trouve qu'elles sont assez pertinentes, dans la mesure où il faut cesser que l'Etat subventionne les nombreux médicaments et traitements de confort.

Les maladies longue durée, c'est du confort ? lol! Ah oui, il fallait oser !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mer 25 Juin 2008 - 10:53

Pour la France a écrit:
Ceci n'est pas un plan du gouvernement, mais il s'agit de propositions de l'Assurance Maladie.

Je trouve qu'elles sont assez pertinentes, dans la mesure où il faut cesser que l'Etat subventionne les nombreux médicaments et traitements de confort.

Confort que les médicaments qui permettent de prolonger un peu la vie de condamnés par la maladie ?

Confort que les médicaments anti-rejet ?

Je pense que vos propos sont très déplacés et vous devriez vous excuser auprès des gens concernés par ces soucis de santé dont ils se passeraient bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mer 25 Juin 2008 - 11:55

Tout d'abord, avant de pousser des cris d'orfraies, il faudrait cesser de confondre entre une proposition de l'UNCAM et une proposition du gouvernement.

Vos attaques incessantes contre le gouvernement sont fatigantes et contre-productives...

Dans ce cas, il s'agit d'une proposition provenant de l'UNCAM et non du gouvernement.
De plus, quand je parlais de médicaments et de traitements de confort, je faisais par exemple allusion aux cures et aux médecins de complaisance.

Mais bon, tout ceci ne réglera pas le VRAI problème de l'Assurance Maladie : son déficit récurrent...
Pourquoi ne supprimerions-nous pas l'Aide Médicale d'Etat qui coûte depuis le gouvernement Jospin 1,2 milliards d'euros aux Français, et ceci afin de soigner des clandestins ?
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Sam 26 Juil 2008 - 10:04

Le Monde a écrit:
Sécurité sociale : le temps des inégalités, par Cécile Prieur

Cécile Prieur (Service Europe/France)
Article paru dans l'édition du 26.07.08
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Sécurité sociale => incapacité de l'état et des partenaires sociaux   Mar 29 Juil 2008 - 9:50

Yahoo! Actualités France avec AP a écrit:
Sécurité sociale: les mutuelles "paient l'incapacité de l'Etat", estime le président de la Mutualité française

Yahoo! Actualités France, 29.07.08

Bref, on paie de plus en plus, on est remboursé de moins en moins et le fameux "trou" devient un gouffre de plus en plus profond.

Un véritable audit est à mener afin de savoir où passe tout cet argent que nous donnons sans aucune visibilité sur la façon dont l'Etat et les partenaires sociaux gèrent la Sécurité sociale.

Il serait à peine étonnant qu'un jour nous apprenions que la Sécu a servi certains de la même façon que l'UIMM.

Comment de telles sommes peuvent elles être englouties ainsi alors que les malades ne sont pas convenablement remboursés sans mutuelle ; ne sont hospitalisés que le temps de l'intervention chirurgicale ou des soins sans être suivis de près les jours suivant comme auparavant ?

Toutes les mesures d'économies préconisées n'ont contribué en rien au redressement de la Sécu, bien au contraire, tout se dégrade de manière catastrophique alors que ceux qui étaient censés en être responsables n'ont plus de couverture convenable.

Qui s'engraisse sur le dos des cotisants ?
Quels partis, quels syndicats, ou quelles personalités engrangent tous ces fonds ?

Il faudra bien faire un jour toute la lumière sur ce qui pourrait bien être le "casse du siècle" !
Revenir en haut Aller en bas
Tomgu

avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mar 29 Juil 2008 - 19:39

Cela me fait plutôt rire d'entendre que la Sécurité sociale est en déficit et les plans mis en place par le gouvernement pour boucher ce fameux "trou" sont hilarants.

En effet, on rembourse de moins en moins de médicaments, on taxe de plus en plus d'actes médicaux...

Ces "mesurettes" ne modifient en rien le déficit (tout du moins dans le bon sens) mais rendent la vie dure aux français.

Pour véritablement changer la donne, il faut faire la chasse aux abus (consultations abusives, personnes allant à l'hôpital plutôt que cher leur médecin traitant...) et prendre l'argent là où il est.
Je ne pense pas, bien évidemment, aux poches des Français ou aux bénéfices (aussi gros soient-ils) des entreprises mais je pense aux sommes faramineuses dépensées par nos chers dirigeants à l'Elysée, Matignon ou par nos parlementaires.

En ces temps où les Français sont souvent sollicités, pourquoi ne pas demander à nos dirigeants, Français également, une petite contribution ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lactualite.over-blog.com/
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Mar 29 Juil 2008 - 23:49

Stéphane Lecocq in Le Parisien - Aujourd'hui en France a écrit:
« Des prélèvements répercutés sur les clients »

Bruno Mazurier
Article paru dans l'édition du 29.07.08

L'actualité du jour porte bien évidemment sur l'énième plan destiné à renflouer les caisses de l'assurance maladie dévoilé par Roselyne Bachelot et Eric Woerth.

Et je crois, au risque de décevoir les plus crédules, qu'il est important de dénoncer les mensonges relayés par les médias selon lesquels les patients seraient épargnés par ces mesures.

Car il ne faut pas s'attendre à ce que les assurés ne soient pas mis directement ou indirectement à contribution.
Cet article ci-dessus le prouve.

Pire, pour le gaulliste que je suis, (mais cela prouve, s'il en était besoin, le mépris dans lequel Nicolas Sarkozy tient le mécanisme de la participation qu'il ne maîtrise pas), ce plan prévoit qu'une partie des nouvelles recettes (300 millions d'€) proviendra d'une contribution des entreprises sur la participation, jusqu'ici exonérée de cotisations sociales...
Devinez qui affirmait pourtant, le 8 janvier dernier, qu'"un doublement ou un triplement de la réserve de participation" ne le choquerait pas. Rolling Eyes

Au final, ce plan, annoncé au coeur de l'été, n'est qu'un pas de plus vers la privatisation rampante de la Sécurité sociale (puisque les mutuelles vont être associées à sa gestion), sans discussion politique. A quand la vingt-cinquième réforme ?

-----------------------

Ajout du 10 Janvier 2009 :

A chaque cérémonie de voeux, sa polémique... après l'annonce controversée de la suppression du juge d'instruction mercredi, voilà que Nicolas Sarkozy a affirmé hier, à Strasbourg, que l'hôpital public ne souffre pas d'un manque de moyens mais d'un "déficit d'organisation".

Montrer ainsi du doigt des professionnels dévoués qui consacrent leur vie aux autres et font "avec les moyens du bord" tout en se défaussant de sa propre responsabilité est une attitude indigne.

A n'avoir de cesse de vouloir diminuer la part de l’hôpital public dans les dépenses de l’assurance maladie (alors qu'elle a diminué de 42,1 % à 34,5 % entre 1980 et 2003), Nicolas Sarkozy accentue la pression sur les personnels hospitaliers, à qui l'on demande de soigner plus à moyens constants avec les conséquences dramatiques que l'on a pu constater durant les fêtes.

La politique de santé ne doit pas se résumer à des slogans creux ou des discours-fleuves que l'on oublie aussi vite qu'ils ont été annonnés.

S'il y a bien un endroit qui ne mérite ni privatisation rampante, ni restrictions budgétaires, ni "polémiques parfaitement déplacées" (sic) (que le président de la République ne tarde pourtant pas à créer malgré ce discours moralisateur), il s'agit bien de l'hôpital !

D'autant plus qu'améliorer l'offre de soins et encourager une nouvelle organisation demande forcément des moyens...

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   Lun 12 Jan 2009 - 8:48

Encore une copie du système anglo-saxon.

Hier, au journal télévisé, on a pu voir un homme atteint d'un cancer généralisé obligé de se payer ses médicaments qui peuvent lui permettre de grappiller quelques mois de vie.

Sous prétexte que la médecine et les médicaments sont chers (et surtout qu'ils ne rapportent rien) on dérembourse aussi les soins qui sont vitaux, même pour des personnes ayant cotisé toute leur vie.

C'est proprement scandaleux, après la justice à deux vitesses, voici la médecine à vitesses variables suivant que l'on ait ou pas d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La politique sarkozyste de santé publique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La politique sarkozyste de santé publique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES ACCIDENTS DOMESTIQUES
» refus de PAI et code de la santé publique...
» le service de santé publique contre la lithothérapie
» Infos sur Linky d’EDF
» Décrypter la politique : "La Vie Publique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: La politique-
Sauter vers: