Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le chantier institutionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Le chantier institutionnel   Jeu 12 Juil 2007 - 22:50

Rappel du premier message :

Citation :
A Epinal, Nicolas Sarkozy inscrit ses projets institutionnels dans la tradition gaulliste

En choisissant la ville d'Epinal pour exposer son projet de réforme des institutions, jeudi 12 juillet, Nicolas Sarkozy a voulu s'inscrire dans la tradition gaulliste : le 29 septembre 1946, le général de Gaulle s'était exprimé dans la cité vosgienne sur le même sujet.

Et la comparaison ne s'arrête pas là : le président de la République a réaffirmé son attachement à la Ve République. "Je veux m'inscrire dans la tradition gaulienne, nos institutions actuelles sont les meilleures que la France ait jamais connues (...). Je l'ai dit au cours de la campagne présidentielle : je n'ajouterai pas l'incertitude institutionnelle à la crise identitaire et sociale que traverse notre pays. Je ne changerai pas les grands équilibres de nos institutions", a-t-il prévenu.

Comme prévu, il a annoncé la création d'une commission chargée d'une réflexion sur les institutions, un groupe d'une quinzaine de membres présidé par Edouard Balladur et associant hommes politiques de différents partis, juristes, intellectuels, dont Pierre Mazeaud, Guy Carcassonne, Olivier Schrameck. Le chef de l'Etat a confirmé sa volonté d'y voir Jack Lang, qui a démissionné des instances dirigeantes du PS. M. Sarkozy a aussi annoncé que le comité devra émettre des propositions d'ici au 1er novembre.

" IL FAUT QUE LE CHEF DE L'ÉTAT EN SOIT UN"

"Il est vrai que depuis un demi-siècle, le monde et la société française ont beaucoup changé et que le moment est venu de nous interroger sur la manière dont ces changements affectent nos modes de gouvernement et l'idée que nous nous faisons de la démocratie", a déclaré Nicolas Sarkozy en émettant quelques pistes de réflexion.

Reprenant les mots du général de Gaulle, Nicolas Sarkozy a déclaré :"Il faut que le chef de l'Etat en soit un." Les propositions du chef de l'Etat accentuent le rôle du président de la République. En reprenant, notamment, la possibilité pour celui-ci de s'exprimer une fois par an devant le Parlement.

Il a également évoqué les sujets dont pourrait débattre la commission : la limitation du nombre de mandats présidentiels, le pouvoir de nomination aux postes de haute responsabilité, les pouvoirs du Parlement, l'introduction d'une dose de proportionnelle, le rôle de l'opposition, celui du Sénat, du premier ministre. L'article 49-3 et l'article 16 (pouvoirs exceptionnels exercés par le président en temps de crise) devraient être également abordés, ainsi que la polémique récurrente sur l'indépendance de la justice.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-934993@51-934576,0.html

Qu'en pensez-vous ? Moi ça me répugne.

Pour quoi passe le gaullisme après ça ? Il faut un communiqué, soit de DLR, soit de l'UPF pour dénoncer cette position.

On ne peut pas laisser dire ça.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Le chantier institutionnel   Mar 22 Juil 2008 - 20:50

Sébastien a écrit:
Le Congrès vient, ce soir, de mettre un terme aux fondements des institutions initiées par le général de Gaulle.

Nous ne pouvons que regretter ce choix et les méthodes utilisées par l'Elysée pour obtenir ce résultat.

Notons que cette réforme institutionnelle n'a été approuvée que par une seule voix. Ce n'est donc pas la victoire éclatante qu'espérait Mr Sarkozy.

Nous regrettons l'esprit partisan qui a vu certains Parlementaires (dont le fils même du concepteur de la Vème République) pourtant opposés à cette réforme, la ratifier par fidélité à la majorité présidentielle.

En cette soirée une certitude, l'Union du Peuple Français continuera à défendre les vraies institutions gaulliennes.

Un communiqué du bureau national suivra dans la semaine.

Cette ratification est digne des réunions de la Cosa Nostra *** Modéré - Inutile ***... harcèlements moraux, menaces de supprimer les circonscriptions des députés récalcitrants etc. et tout ce que l'on ne sait pas encore (menaces physiques ? corruption ? ).

Tout cela pour que Sarkozy puisse sortir la tête de l'eau, d'à peine une voix...
Comme l'a dit Wings, Sarkozy peut remercier Lang : son carriérisme, son opportunisme, sa fourberie et sa "faux-cuterie" ont une place malheureusement trop grande dans son esprit.

Toujours est-il que l'adoption de cette réforme des Institutions va finalement aller contre la séparation des pouvoirs et vers l'adoption du système anglo-saxon (l'exécutif pourra s'exprimer chez le législatif): l'alignement sur ce système, en tout point, est le but premier recherché par ce gouvernement.

*** Modéré - Hors sujet ***

Une rupture est bien en marche, pas celle des promesses de campagne, mais la vraie : un virage sec à droite, qui fera rentrer dans le rang européiste atlantiste cette France française, que De Gaulle a sauvé des effets annexants du plan Marshall, en éliminant "ses tares institutionnelles et culturelles".

Il devient plus qu'urgent de renverser la machine sarkozyste. Cela doit être fait, à mon avis, à chaque élection possible, tant que cela n'implique pas d'échanger un extrême pour un autre, bien sûr (LCR, POI, MPF, FN).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chantier institutionnel   Lun 25 Aoû 2008 - 20:54

Brian, adhérent FB a écrit:
Sébastien a écrit:
Le Congrès vient, ce soir, de mettre un terme aux fondements des institutions initiées par le général de Gaulle.

Nous ne pouvons que regretter ce choix et les méthodes utilisées par l'Elysée pour obtenir ce résultat.

Notons que cette réforme institutionnelle n'a été approuvée que par une seule voix. Ce n'est donc pas la victoire éclatante qu'espérait Mr Sarkozy.

Nous regrettons l'esprit partisan qui a vu certains Parlementaires (dont le fils même du concepteur de la Vème République) pourtant opposés à cette réforme, la ratifier par fidélité à la majorité présidentielle.

En cette soirée une certitude, l'Union du Peuple Français continuera à défendre les vraies institutions gaulliennes.

Un communiqué du bureau national suivra dans la semaine.

Cette ratification est digne des réunions de la Cosa Nostra *** Modéré - Inutile ***... harcèlements moraux, menaces de supprimer les circonscriptions des députés récalcitrants etc. et tout ce que l'on ne sait pas encore (menaces physiques ? corruption ? ).

Tout cela pour que Sarkozy puisse sortir la tête de l'eau, d'à peine une voix...
Comme l'a dit Wings, Sarkozy peut remercier Lang : son carriérisme, son opportunisme, sa fourberie et sa "faux-cuterie" ont une place malheureusement trop grande dans son esprit.

Toujours est-il que l'adoption de cette réforme des Institutions va finalement aller contre la séparation des pouvoirs et vers l'adoption du système anglo-saxon (l'exécutif pourra s'exprimer chez le législatif): l'alignement sur ce système, en tout point, est le but premier recherché par ce gouvernement.

*** Modéré - Hors sujet ***

Une rupture est bien en marche, pas celle des promesses de campagne, mais la vraie : un virage sec à droite, qui fera rentrer dans le rang européiste atlantiste cette France française, que De Gaulle a sauvé des effets annexants du plan Marshall, en éliminant "ses tares institutionnelles et culturelles".

Il devient plus qu'urgent de renverser la machine sarkozyste. Cela doit être fait, à mon avis, à chaque élection possible, tant que cela n'implique pas d'échanger un extrême pour un autre, bien sûr (LCR, POI, MPF, FN).

Dans la droite ligne de la gauche, vous ne faites que prédire des désastres et des maux qui ne viendront pas.

Ne faites donc pas peur aux Français avec vos slogans !
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Le chantier institutionnel   Lun 25 Aoû 2008 - 21:50

Pour la France a écrit:
Dans la droite ligne de la gauche, vous ne faites que prédire des désastres et des maux qui ne viendront pas.

Ne faites donc pas peur aux Français avec vos slogans !

C'est cela, oui.

Si les Français devaient avoir peur de nos slogans, je n'ose imaginer leur état quand ils verront la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Milan



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Vote blanc   Lun 4 Avr 2011 - 13:28

dadoun, vous envisagez par ailleurs sur ce forum de comptabiliser le vote blanc comme un vote exprimé et l'inclure dans les pourcentages de votes.

Oui mais ensuite ?

Si le blanc arrive en 3ème position ou plus, il ne sert à rien.

Si le blanc arrive en 2ème position, est-il vraiment plus démocratique d'opposer le 1er candidat contre le votre blanc plutôt que d'opposer le 1er candidat contre celui qui est positionné juste après le vote blanc ?

Et si enfin le vote blanc arrive en tête, que fait-on ? on recommence l'élection ? avec qui, les mêmes candidats ? ou on laisse vide le siège à pourvoir ?
Revenir en haut Aller en bas
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: Le chantier institutionnel   Mar 5 Avr 2011 - 9:03

Milan a écrit:
dadoun, vous envisagez par ailleurs sur ce forum de comptabiliser le vote blanc comme un vote exprimé et l'inclure dans les pourcentages de votes.

Oui mais ensuite ?

Si le blanc arrive en 3ème position ou plus, il ne sert à rien.

Si le blanc arrive en 2ème position, est-il vraiment plus démocratique d'opposer le 1er candidat contre le votre blanc plutôt que d'opposer le 1er candidat contre celui qui est positionné juste après le vote blanc ?

Et si enfin le vote blanc arrive en tête, que fait-on ? on recommence l'élection ? avec qui, les mêmes candidats ? ou on laisse vide le siège à pourvoir ?

S'il est en deuxième position, le candidat en tête saurait qu'il est élu avec simplement 10 ou 15% des voix et non pas, comme tous l'annoncent lors de chaque second tour, élu avec + de 50%.

Si le vote blanc arrive en tête, la logique voudrait que les candidats qui se sont présentés ne se représentent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Le chantier institutionnel   Mer 6 Avr 2011 - 13:36

dadoun a écrit:
S'il est en deuxième position, le candidat en tête saurait qu'il est élu avec simplement 10 ou 15% des voix et non pas, comme tous l'annoncent lors de chaque second tour, élu avec + de 50%.

Si le vote blanc arrive en tête, la logique voudrait que les candidats qui se sont présentés ne se représentent pas.

Ca serait un beau bordel, pire qu'en Allemagne quand ils ont cherché pendant plusieurs jours à constituer une majorité !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: Le chantier institutionnel   Mer 6 Avr 2011 - 16:54

Sébastien a écrit:
Ca serait un beau bordel, pire qu'en Allemagne quand ils ont cherché pendant plusieurs jours à constituer une majorité !

Certes Sébastien, mais au moins comme cela peut être qu'un renouvellement politique serait possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chantier institutionnel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chantier institutionnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» CHANTIER EN COURS, LEVER LE PIED
» Le chantier du grand stade du Havre (76) rentre dans la dernière ligne droite...!!!
» Date prévisionnelle de visites de chantier
» Visite de chantier
» Énigme n°91 - Construction d'une Bisquine sur le chantier Louis Julienne à Granville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: La politique-
Sauter vers: