Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'avenir des retraites du régime général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: L'avenir des retraites du régime général   Lun 23 Juil 2007 - 15:05

Rappel du premier message :

Le Figaro a écrit:
Sécurité sociale : le Sénat lance deux pavés dans la mare

Béatrice Taupin
Article paru dans l'édition du 23.07.07

Quel politicien aura le courage de dire la vérité aux français, et donc de leur dire que la France sera obligée de favoriser les retraites complémentaires par capitalisation ?
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm

AuteurMessage
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: L'avenir des retraites du régime général   Jeu 15 Avr 2010 - 9:40

Le débat est relancé. Toujours sur le même axe, la durée.

Peut être que l'on devrait soumettre avant tout la remise en commun de toutes les caisses de retraites : plus de régimes spéciaux et l'on irait déjà mieux.

*** Modéré - Hors sujet, cf. topic sur Les régimes spéciaux de retraite... ***
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'avenir des retraites du régime général   Mar 7 Sep 2010 - 17:07

Jamais auparavant les syndicats n'avaient appelé à la mobilisation nationale aussitôt après la rentrée.

Il faut dire que le sujet est d'importance et que le calendrier est court puisque l'adoption définitive du texte sur la réforme des retraites est prévue pour fin octobre.

Face à une majorité présidentielle qui, non seulement, reste sourde à toutes revendications (notamment à la proposition de l'UPF, et bien d'autres avec nous, d'élargir l'assiette des cotisations soit aux revenus du capital, soit à d'autres formes de revenus du travail) mais, en plus, bafoue et ignore le dialogue social, il va de soi qu'en dernier recours le rapport de force peut faire changer la donne à la marge.

Qu'une réforme soit nécessaire ne fait aucun doute mais celle-ci est profondemment injuste car, en restant inflexible sur le très symbolique recul de l'âge légal de départ à la retraite, le gouvernement n'ignore pas que ce sont les salariés, déjà précaires, qui seront les plus touchés. Quant à la pénibilité, elle sert de variable d'ajustement et risque de connaitre le même sort qu'en 2003.

Aussi, vous l'aurez compris, c'est avec un regard plutôt sympathique que l'UPF observe cette journée de grève et de manifestations.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: L'avenir des retraites du régime général   Mer 8 Sep 2010 - 10:40

Christof. a écrit:
Jamais auparavant les syndicats n'avaient appelé à la mobilisation nationale aussitôt après la rentrée.

Il faut dire que le sujet est d'importance et que le calendrier est court puisque l'adoption définitive du texte sur la réforme des retraites est prévue pour fin octobre.

Face à une majorité présidentielle qui, non seulement, reste sourde à toutes revendications (notamment à la proposition de l'UPF, et bien d'autres avec nous, d'élargir l'assiette des cotisations soit aux revenus du capital, soit à d'autres formes de revenus du travail) mais, en plus, bafoue et ignore le dialogue social, il va de soi qu'en dernier recours le rapport de force peut faire changer la donne à la marge.

Qu'une réforme soit nécessaire ne fait aucun doute mais celle-ci est profondemment injuste car, en restant inflexible sur le très symbolique recul de l'âge légal de départ à la retraite, le gouvernement n'ignore pas que ce sont les salariés, déjà précaires, qui seront les plus touchés. Quant à la pénibilité, elle sert de variable d'ajustement et risque de connaitre le même sort qu'en 2003.

Aussi, vous l'aurez compris, c'est avec un regard plutôt sympathique que l'UPF observe cette journée de grève et de manifestations.

Je trouve dommage que seuls les partis dit de gauche, surtout le PS, aient été visibles dans les manifestations.

Soit c'est toute la classe politique qui participe, soit on laisse ce combat aux syndicats.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'avenir des retraites du régime général   Mer 8 Sep 2010 - 17:18

dadoun a écrit:
Je trouve dommage que seuls les partis dit de gauche, surtout le PS, aient été visibles dans les manifestations.

Soit c'est toute la classe politique qui participe, soit on laisse ce combat aux syndicats.

La prochaine fois, faites-nous penser de vous envoyer un drapeau de l'UPF ! Wink

Plus sérieusement, le fait qu'il y ait eu, hier, entre un et trois millions de Français, selon les sources, à manifester contre le projet de réforme des retraites doit nous interroger en tant que gaullistes (autant qu'il doit sérieusement interpeller le gouvernement).

En effet, comment notre famille politique pourrait rester silencieuse alors que se prépare en germe un système de protection sociale à deux vitesses !
Le temps n'est vraiment pas aux jeux de mots sur le nom du ministre du Travail mais impose le devoir d'être force de proposition et d'avancer résolument sur ce dossier.

Avec la réforme qui est proposée, les Français vont travailler plus longtemps sans pour autant améliorer leur pension.

Or, l'opposition de gauche, seule, serait-elle capable de comprendre leur légitime inquiétude ?

Gaullistes et humanistes par nature, nous sommes aussi légitimes que d'autres à pouvoir affirmer qu'il est impossible de réussir une réforme équitable et efficace des retraites sans faire preuve d'un minimum de préoccupation sociale. Car, affronter avec courage et responsabilité le défi des retraites, comme l'UMP aime le répeter à l'envi, ne doit pas pour autant conduire à sous-estimer l'impact d'une telle décision sur le tissu social en France.

Quels arguments le gouvernement peut-il décemment avancer pour estimer que faire peser le poids de cette réforme essentiellement sur les salariés n'est que justice ? absolument aucuns !

C'est ce que les millions de manifestants, plus nombreux que le 24 juin dernier, ont voulu faire passer comme message dans les rues de près de 220 villes de France.

Et, malheureusement, il est à craindre que ce ne sont pas les maigres concessions attendues de l'exécutif qui satisferont les attentes de ceux qui, comme nous, veulent préserver la retraite par répartition fondé par le général de Gaulle et refusent de voir les inégalités se creuser entre les retraités.

Rien n'est acquis, tout reste à faire.

-----------------------

Ajout du 16 Septembre 2010 :

Au terme de 70 heures de débats houleux, les députés ont adopté hier, en première lecture et sous la pression des syndicats, le projet de réforme des retraites.

Entre le coup de force du président d'une Assemblée Nationale devenue une simple chambre d'enregistrement et la théâtralisation des élus de gauche allant jusqu'à poursuivre Bernard Accoyer dans les couloirs, le moins que l'on puisse dire c'est que le Parlement n'est pas sorti grandi d'une journée qui marquera profondément le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

De l'outrage à l'outrance, c'est le peuple français tout entier qui a été bafoué par l'attitude indigne de ses représentants, tout bord politique confondu.

En attendant, même si la partie n'est pas entièrement jouée (faute de majorité absolue au Sénat, l'UMP pourrait être obligée de négocier), tout semble déjà écrit, preuve en est la déclaration ubuesque de Nicolas Sarkozy qui, lors d'un déjeuner avec les sénateurs UMP, a affirmé, grand seigneur, qu'il leur restait "un peu de marge" pour modifier le texte !

Dans quelle République vit-on !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: L'avenir des retraites du régime général   Ven 1 Oct 2010 - 11:47

Invité a écrit:
Un exemple qui permet de voir que le nombre d'années de cotisation est important, mais que l'age minimum de la retraite ne veut plus rien dire :

Je suis sûr que vous connaissez autour de vous des jeunes retraités qui sont partis en pré-retraite vers 55 ou 57 ans et qui demandent leurs droits à la retraite à 60 ans mais il faut déjà qu'ils aient le nombre de trimestres, sinon c'est là qu'on rachète des points et ça coûte cher.

Si on la prend à 60 ans et qu'on a le nombre de trimestres, la retraite Sécurité Sociale est de 50 à 60% de la moyenne de vos 20 meilleures années (donc déjà pas lourde Neutral ).
Vous me direz mais il y a la complémentaire, celle que tout le monde nomme AGIRC-ARRCO (qui ne font plus qu'une maintenant) et bien vous devez savoir, que pour avoir votre complémentaire à taux plein, c'est 65 ans qu'il faut avoir et c'est l'âge légal, si on demande à l'avoir avant et bien on touche le montant que l'on aurait du avoir à 65 ans moins 2% par année anticipée (principe de la durée), donc si vous la demandez à 60 ans vous avez 90% de ce que vous auriez du toucher à 65 ans.

Je tiens à préciser que le montant que vous allez calculer pour votre complémentaire peut vous paraître bien, sauf que ce montant sera pour le trimestre, car elle est versée au trimestre.

En conclusion, on ne peut plus maintenant pour la jeune génération, la prendre à 55 ans, même à 60 ans, car on n'aura pas nos nombres d'annuités.
Le montant sera calculé sur les 20 meilleures années et pas comme avant sur les 10 dernières années Smile .

Alors Messieurs dames les politiciens, attaquez vous aux vrais problèmes à savoir, non pas l'age minimum, mais comment les jeunes qui sont moins nombreux que ceux du Baby Boom, vont faire pour donner les cotisations qui vont permettre de payer les retraites.

La solution, elle est simple, refaire le plein emploi, arriver à ce qu'il y ait autant d'actifs que de retraités et pour ça il faut que le travail reste en France, car ce n'est pas en délocalisant une société en Roumanie, que les cotisations vont être payées et revenir en France.
Ce n'est pas en augmentant les cotisations que l'on aura plus d'emplois, les gens auront moins de net et donc consommeront moins et retour du chômage...
Ce n'est pas en augmentant les heures supplémentaires sans cotisations, c'est moins cher pour le patron, mais il y a moins de cotisations pour la Sécurité Sociale, ARRCO, ASSEDIC..., peut être plus pour les impôts, mais ceci sert à payer les dépenses de l'Etat, donc pas de retour au retraites.

Comme l'avait dit cette personne à cette époque, changer l'âge légal ne résoudra rien, car naturellement cet âge est déjà décalé.

Mais peut-être que les gaullistes que nous sommes devrions crier plus fort ce constat ou alors se joindre aux manifestations des 2 et 12 octobre Wink

Pour améliorer le problème de la retraite, revenons au plein emploi et demandons la relocalisation des sociétés en France comme vient de le faire Rossignol.

-----------------------

Ajout du 12 Octobre 2010 :

En ce jour de grève nationale, le gaulliste que je suis descendra dans la rue.

Il est dommage que notre Parlement passe par la force un texte sans écouter ceux qu'ils sont censés représenter.

Pousser à la radicalisation du mouvement n'est pas un bien nécessaire, messieurs les parlementaires.

A nos représentants de la Nation je pose la question, avez-vous pensé à nos seniors et à notre jeunesse en élaborant ce texte sur les retraites ?
J'espère que vous aussi allez avoir 42 annuités pour toucher votre retraite parlementaire.

-----------------------

Ajout du 13 Octobre 2010 :

Un petit article interessant qui prouve que cette réforme n'est pas si nécessaire que cela.

Pour une fois que l'Europe nous est favorable ! Very Happy

DéCHIFFRAGES, blog de "ré-information" économique a écrit:
Une réforme des retraites surdimensionnée

Jean-François Couvrat, 11.10.10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'avenir des retraites du régime général   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'avenir des retraites du régime général
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Rythme régime dukan
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» L'avenir de l'Orne.
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» Sève de Bouleau bio Régime Dukan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: Votre économie-
Sauter vers: