Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 bleu blanc et rouge vif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bleu blanc et rouge vif



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: bleu blanc et rouge vif   Sam 11 Aoû 2007 - 18:04

Bleu blanc et rouge vif : 35 ans, ancien cadre C.G.Tiste, admirateur de Jaurès, habitant dans la périphérie de Paris.

J'ai tenu de nombreux sièges dans des usines, sitting et autres...
Je suis un syndicaliste pur jus et le resterait !

Je suis membre de la Gauche Nationale depuis maintenant plusieurs années, je n'ai donc nullement de leçons de militantisme à recevoir.
Votre débat représente pour nous une tempête dans un verre d'eau.

Je connaissais plusieurs mouvements gaullistes sérieux, j'ai même fréquenté les Chevènementistes, mais pas le votre. Ce n'est pas grave, si vous avez des questions, prière de nous les faire parvenir directement.

Pour le reste, il est quand même navrant de voir faite des reductio ad hitlerum à tout bout de champ !
Vous n'êtes pas censé savoir qu'un affreux fasciste tel que Georges Valois ou encore Philippe Barrès (fils de Maurice et membre du faisceau) et bien d'autres (Estienne d'Orves de l'Action Française, De La Rocque des Croix-de-Feu) appartenait à la résistance. De même, les premiers résistants étaient tous nationalistes, ils n'avaient pas leur drapeau bleu blanc rouge dans leur poche ou coincé entre leurs fesses !

Quant à notre programme, j'ai dans ma bibliothèque celui du Rassemblement du Peuple Français de 1950 intitulé "L'association Capital-Travail" (dédicacé par M. Kohen, visiblement responsable du RPF de l'époque à Mr de Moustien) qui ne fut jamais appliqué mais qui est très proche du notre. Nous n'avons donc, là aussi, nulle leçon à recevoir.

Prière au moins de savoir de quoi vous parlez si vous souhaitez faire des références historiques. Nationaliste et fier, anticapitaliste et fier (habitant en banlieue, là non plus je n'ai pas de leçon à recevoir) et identitaire (pour la défense de nos racines et des différences, car que l'on soit black, blanc ou beur on a pas à avoir honte de qui nous sommes et de nos racines) !

Cordialement,

Un ultra-souverainiste !
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: bleu blanc et rouge vif   Sam 11 Aoû 2007 - 19:10

Dites donc, pour des personnes qui ne sont pas en contact avec les membres du CFI je trouve que vous avez été alerté assez rapidement de nos remarques sur votre mouvement.

Enfin, je ne vous apprendrai pas ce qu'est la gauche nationale et ce que cette doctrine a provoqué dans l'histoire.

Quand on se dit "nationalistes, socialistes et identitaires", on ne peut avoir que le genre de remarques qui furent les nôtres. Si vous ne voulez pas d'amalgames il ne fallait pas user de ces termes.

Si d'anciens membres du mouvement du colonel de La Rocque ont rejoint de Gaulle et la résistance, ce n'est pas sous le sigle du national-socialisme qui est l'antithèse même du gaullisme.

Concernant la participation, vous n'avez rien inventé, c'est une idée vieille de 2 siècles et prônée par l'église depuis le rérum novarum du Pape Léon XIII. Et je ne pense pas que ce pape fut national-socialiste !

Nous n'avons jamais remis en cause votre militantisme mais simplement expliqué que votre idéologie et la notre ne sont pas compatibles.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
bleu blanc et rouge vif



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: bleu blanc et rouge vif   Sam 11 Aoû 2007 - 19:21

Sébastien a écrit:
Dites donc, pour des personnes qui ne sont pas en contact avec les membres du CFI je trouve que vous avez été alerté assez rapidement de nos remarques sur votre mouvement.

C'est qu'à la Gauche Nationale nous ne représentons pas un verre d'eau, voilà tout Smile

Citation :
Enfin, je ne vous apprendrai pas ce qu'est la gauche nationale et ce que cette doctrine a provoqué dans l'histoire.

Chevènement, Soral, de Cassagnac, Protot ou encore Blanqui sont donc d'affreux néo-nazis ? Vous êtes obsédés ma parole !

Citation :
Quand on se dit "nationalistes, socialistes et identitaires", on ne peut avoir que le genre de remarques qui furent les nôtres. Si vous ne voulez pas d'amalgames il ne fallait pas user de ces termes.

Je pense surtout que vous n'y connaissez rien.

Citation :
Si d'anciens membres du mouvement du colonel de La Rocque ont rejoint de Gaulle et la résistance, ce n'est pas sous le sigle du national-socialisme qui est l'antithèse même du gaullisme.

Le Colonel De La Rocque lui-même et le gros de son équipe au sein du PARTI SOCIAL FRANCAIS (groupe de résistance).

Quant au numéro 2 du faisceau (Jacques Artuys) il a été le fondateur de l'Organisation Mondiale Combattante.

Quant aux nationalistes de gauche il y en a eu aussi chez les gaullistes, puisque De Gaulle lui-même se définissait ni de droite ni de gauche.

Citation :
Concernant la participation, vous n'avez rien inventé, c'est une idée vieille de 2 siècles et prônée par l'église depuis le rérum novarum du Pape Léon XIII. Et je ne pense pas que ce pape fut national-socialiste !

Vous faites l'amalgame, ensuite vous faites la différence ? C'est une farce !

Citation :
Nous n'avons jamais remis en cause votre militantisme mais simplement expliqué que votre idéologie et la notre ne sont pas compatibles.

Oh c'est exact, par contre avant de donner des leçons aux autres sachez au moins de quoi vous parlez, nous sommes aussi "explicites" pour éviter que les gens comme vous viennent dans nos rangs, nous voulons des hommes de combat, prêts à se sacrifier pour nos enfants, tels autrefois les résistants, non des gaullistes de salon.

Merci donc, la prochaine fois que vous jugez un mouvement, de ne pas le faire avec mépris...

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: bleu blanc et rouge vif   Sam 11 Aoû 2007 - 19:48

bleu blanc et rouge vif a écrit:
C'est qu'à la Gauche Nationale nous ne représentons pas un verre d'eau, voilà tout Smile

Ce n'est pas ce qu'affirment vos alliés de l'ARN qui nous ont raconté que vous étiez une dizaine.

bleu blanc et rouge vif a écrit:
Chevènement, Soral, de Cassagnac, Protot ou encore Blanqui sont d'affreux néo-nazi donc? Vous êtes obsédés ma parole

Chevènement a toujours rejeté le nationalisme, être souverainiste ne signifie pas être nationalisme, sinon je pense qu'il ne se serait jamais opposé à Le Pen en 2002.
Quant à vos autres références ce n'est pas ma tasse de thé, notamment Soral, si c'est bien du même que nous parlons qui est aujourd'hui un conseiller de Le Pen.

bleu blanc et rouge vif a écrit:
Je pense surtout que vous n'y connaissez rien.

Je connais très bien toutes les idéologies politiques.

bleu blanc et rouge vif a écrit:
Le Colonel De La Rocque lui-même et le gros de son équipe au sein du PARTI SOCIAL FRANCAIS (groupe de résistance).

Quant au numéro 2 du faisceau (Jacques Artuys) il a été le fondateur de l'Organisation Mondiale Combattante.

Quant aux nationalistes de gauche il y en a eu aussi chez les gaullistes, puisque De Gaulle lui-même se définissait ni de droite ni de gauche.

Si de Gaulle était ni de droite, ni de gauche, il ne pouvait alors être de gauche nationale...
Étudiez un peu son passé et vous verriez qu'il avait été proche de la démocratie chrétienne avant guerre, ainsi n'est-il pas étonnant que le premier mouvement à se revendiquer de de Gaulle et à user de la croix de Lorraine en symbole fut le MRP, avant le clash que nous connaissons entre ce mouvement et le général, ce qui provoqua la fondation du RPF.

Citation :
Origine politique de Charles de Gaulle

L'appartenance, dans les années trente, de Charles de Gaulle à la mouvance politique de la démocratie chrétienne et philosophique du personnalisme chrétien est souvent méconnue. Elle est pourtant décisive dans la formation et la compréhension du tercérisme gaulliste. Charles de Gaulle fréquente en effet quatre lieux rattachés à cette mouvance.
Charles de Gaulle participe tout d'abord à des réunions et à des colloques de la Jeune République, résurgence politique après sa condamnation par Pie X du mouvement d’action catholique créé par Marc Sangnier, le Sillon.
La Jeune République représente l'aile gauche de la démocratie chrétienne et soutient les gouvernements de gauche du Front Populaire.
C’est ensuite le lieutenant-colonel de Gaulle qui ordonne et conclut, anonymement, les débats organisés par le quotidien L'Aube entre le 7 et le 23 novembre 1933 sur les armées de conscription ou de métier.
Fondé en 1932 et dirigé par Francisque Gay (issu du Sillon), L'Aube est en effet un point de rencontre entre les membres des partis politiques (Parti Démocrate Populaire et Parti de la Jeune République) et des syndicats (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens) qui se réclament de la démocratie chrétienne.
Charles de Gaulle s’abonne également à Sept, hebdomadaire créé en mars 1934 par les éditions dominicaines du Cerf dans le prolongement de la condamnation de l’Action Française par Pie XI.
Situé à l’aile la gauche de la démocratie chrétienne, Sept se saborde cependant en août 1937 à la demande de sa hiérarchie, après les dénonciations successives dont il a fait l’objet de la part des catholiques de droite et des évêques italiens et espagnols. Un groupe de laïcs assure toutefois à partir de novembre 1937 l’héritage légué par Sept en publiant l’hebdomadaire Temps présent, avec pour directeur de la rédaction Stanislas Fumet.
Abonné à Temps présent, Charles de Gaulle adhère également aux Amis de Temps présent, cercle militant des lecteurs de l’hebdomadaire. Dans son dernier numéro de juin 1940 Temps Présent salue ainsi la nomination de Charles de Gaulle au poste de sous-secrétaire d'État à la guerre dans le gouvernement de Paul Reynaud à travers un texte intitulé "Les Amis de Temps présent à l’honneur".
Enfin, Charles de Gaulle fréquente les membres du groupe de réflexion personnaliste L’Ordre Nouveau, participant en 1934-1935 à certaines de ses réunions. Créé en 1930 par Alexandre Marc-Lipiansky, avec Arnaud Dandieu et Robert Aron, L’Ordre Nouveau publie de mai 1933 à septembre 1938 une revue éponyme dont le premier numéro définit ainsi la démarche : "Contre le désordre capitaliste et l’oppression communiste, contre le nationalisme homicide et l’internationalisme impuissant, contre le parlementarisme et le fascisme, L’Ordre nouveau met les institutions au service de la personnalité et subordonne l’État à l’homme".
Charles de Gaulle est entré en relation avec L’Ordre Nouveau par l’intermédiaire d’Henri Daniel-Rops (Henri Petiot), qui collabore également aux hebdomadaires Sept et Temps nouveau. C’est également à la demande d’Henri Daniel-Rops que Charles de Gaulle entreprend la publication de ses études historiques sur l'armée française. Il publie ainsi en 1938 La France et son armée aux Éditions Plon, dans la collection "Présences", dirigée depuis 1935 par Henri Daniel-Rops.
Si gaullisme et démocratie-chrétienne convergent sur la doctrine sociale, ils divergent cependant rapidement quant à la conception de la Nation : l'unitarisme et le souverainisme des gaullistes s'oppose au fédéralisme des démocrates-chrétiens et des personnalistes.


http://gaullisme.free.fr/DroiteGauche.htm

bleu blanc et rouge vif a écrit:
Oh c'est exact, par contre avant de donner des leçons aux autres sachez au moins de quoi vous parlez, nous sommes aussi "explicites" pour éviter que les gens comme vous viennent dans nos rangs, nous voulons des hommes de combat, prêts à se sacrifier pour nos enfants, tels autrefois les résistants, non des gaullistes de salon.

Merci donc, la prochaine fois que vous jugez un mouvement, de ne pas le faire avec mépris...

Cordialement,

Les membres de l'UPF sont actifs, aussi bien sur le net que sur le terrain, nous n'avons aucune leçon de patriotisme à recevoir !

Nous sommes le seul mouvement gaulliste à être référencé sur des sites étrangers. Je ne pense pas que c'est en restant inactifs que l'on obtient cela.

Question donner sa vie pour sa patrie, issu d'une famille de résistants et d'engagés volontaires et ayant, par mon combat, décidé de rester dans la logique de ma famille, donner ma vie pour mon pays ne me fait nullement peur.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Julien.G



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: bleu blanc et rouge vif   Dim 12 Aoû 2007 - 11:45

Sébastien, quelles différences faites-vous entre le nationalisme et le souverainisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Nationalisme et Souverainisme   Dim 12 Aoû 2007 - 14:38

Julien.G a écrit:
Sébastien, quelles différences faites-vous entre le nationalisme et le souverainisme ?

La question était posée à Sébastien mais je me permets d'y répondre.

La phénomène nationaliste est ambigu car tout dépend sur quels éléments insistent ses instigateurs mais dans tous les cas l'idéologie nationaliste comporte une vision autoritaire des rapports de l'homme à la société et se traduit par des pratiques autoritaires qui affirment la primauté de l'intérêt national, sur les intérêts particuliers et sur les intérêts des autres nations.

Le souverainisme, concept plus récent, n’est pas un nationalisme agressif et haineux, mais une pensée tenant pour indissociables ses deux composantes : la souveraineté nationale et la souveraineté populaire.

Pour l'Action française, "l’approfondissement du souverainisme débouche sur le nationalisme" ... quelques idées et valeurs en plus, inutile de détailler lesquelles.

Gaullistes, nous avons en mémoire cet avertissement du Général, proche de la citation de Romain Gary :

"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres."

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
bleu blanc et rouge vif



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: bleu blanc et rouge vif   Lun 13 Aoû 2007 - 7:02

Pardonnez-moi, je n'avais pas vu que vous aviez déplacé le fil, je croyais que vous aviez supprimé mes posts, ce qui avait eu le bon don de me scandaliser Laughing

Citation :
Ce n'est pas ce qu'affirment vos alliés de l'ARN qui nous ont raconté que vous étiez une dizaine.

Pour ma part, je ne les connais pas et ne les ai jamais rencontré.

Citation :
Chevènement a toujours rejeté le nationalisme, être souverainiste ne signifie pas être nationalisme, sinon je pense qu'il ne se serait jamais opposé à Le Pen en 2002.
Quant à vos autres références ce n'est pas ma tasse de thé, notamment Soral, si c'est bien du même que nous parlons qui est aujourd'hui un conseiller de Le Pen.

Pour avoir été chez les Chevènementistes je peux vous assurer que ce n'est pas le cas. Je me souviens notamment d'une réunion ou un étranger du nord de l'Europe était venu nous parler des "nationalistes de gauche" dans un café, mais bon, tracter avec des jeunots en costards cravates quand mes camarades défilent... très peu pour moi!

Que ce soit votre tasse de thé ou non je le comprends, il n'empêche que leur existence prouve que le nationalisme de gauche est.

Citation :
Je connais très bien toutes les idéologies politiques.

Après tout, je laisse le bénéfice du doute! Cool

Citation :
Si de Gaulle était ni de droite, ni de gauche, il ne pouvait alors être de gauche nationale...

Et cela n'empêchait en rien ses partisans de l'être.

Citation :
Étudiez un peu son passé et vous verriez qu'il avait été proche de la démocratie chrétienne avant guerre, ainsi n'est-il pas étonnant que le premier mouvement à se revendiquer de de Gaulle et à user de la croix de Lorraine en symbole fut le MRP, avant le clash que nous connaissons entre ce mouvement et le général, ce qui provoqua la fondation du RPF.

Il a été proche de l'Action Française aussi, il était même surnommé par certain le "Général d'Action Française" c'est pour dire !
Quant à Mitterrand lui c'était les Croix-de-Feu, pourtant il a fini à la tête du PS...

Citation :
Les membres de l'UPF sont actifs, aussi bien sur le net que sur le terrain!

Nous sommes le seul mouvement gaulliste à être référencé sur des sites étrangers. Je ne pense pas que c'est en restant inactifs que l'on obtient cela.

Et pourtant, je n'avais jamais entendu parler de vous auparavant !

Citation :
Question donner sa vie pour sa patrie, issu d'une famille de résistants et d'engagés volontaires et ayant, par mon combat, décidé de rester dans la logique de ma famille, donner ma vie pour mon pays ne me fait nullement peur.

Je suis moi aussi originaire d'une famille de résistant (mais communiste), mes idées viennent de mes parents.
C'est la réalité du quotidien et la fréquentation de ce groupe qui m'a fait devenir ce que je suis et je puis vous assurer que j'en suis très fier.

Maintenant, pour moi, la seule différence qu'il y a entre souverainistes et nationalistes c'est la mollesse des uns et le feu sacré des autres.

Cordialement...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bleu blanc et rouge vif   

Revenir en haut Aller en bas
 
bleu blanc et rouge vif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BIG Jim
» Dentifrice
» Lundi le 11-11-2013
» LES MANDALAS
» Un fard rouge bordeaux chez Mac?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Divers :: Présentation-
Sauter vers: