Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 DLR, souverainiste ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: DLR, souverainiste ou pas ?   Ven 19 Jan 2007 - 13:06

J'ai lu que Nicolas Dupont Aignan refusait l'étiquette "souverainiste". Savez-vous pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Ven 19 Jan 2007 - 13:14

El Caganer a écrit:
J'ai lu que Nicolas Dupont Aignan refusait l'étiquette "souverainiste". Savez-vous pourquoi ?

Réponse du premier intéressé le 11 octobre dernier lors du forum concernant l'actualité politique française organisé sur nouvelobs.com.

A la question : "Peut-on être gaulliste sans être souverainiste ?"

Voici la réponse très censée de NDA : Le gaullisme a obligatoirement en lui une part de souverainisme car sans la nation il n´y pas de démocratie. Pour autant, le gaullisme dépasse le souverainisme puisque ce dernier ne vise qu´à rendre le pouvoir au peuple. Le préalable certes. Mais il faut dire ensuite ce que l´on veut en faire. Le gaullisme c´est un patriotisme au service d´un humanisme.

J'en conclus donc que ce que vous avez lu n'est ni plus, ni moins que de la désinformation...

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français


Dernière édition par le Ven 19 Jan 2007 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Ven 19 Jan 2007 - 13:16

Christof. a écrit:
Réponse du premier intéressé le 11 octobre dernier lors du forum concernant l'actualité politique française organisé sur nouvelobs.com.

A la question : "Peut-on être gaulliste sans être souverainiste ?"

Voici la réponse très censée de NDA : Le gaullisme a obligatoirement en lui une part de souverainisme car sans la nation il n´y pas de démocratie. Pour autant, le gaullisme dépasse le souverainisme puisque ce dernier ne vise qu´à rendre le pouvoir au peuple. Le préalable certes. Mais il faut dire ensuite ce que l´on veut en faire. Le gaullisme c´est un patriotisme au service d´un humanisme.

J'en conclus donc que ce que vous avez lu n'est ni plus, ni moins que de la désinformation...

J'avais lu que NDA se proclamait "euroréaliste" et non pas souverainiste...
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Ven 19 Jan 2007 - 18:34

El Caganer a écrit:
J'avais lu que NDA se proclamait "euroréaliste" et non pas souverainiste...

C'est la même chose : l'Europe ne peut se fonder que sur la réalité des choses, c'est à dire les nations qui existent et qui doivent rester souveraines.

Concernant le gaullisme, on ne peut pas être gaulliste sans être souverainiste, c'est à dire défendre l'indépendance de la France.
Par contre on peut être souverainiste sans pour autant être gaulliste.

Le souverainisme parle uniquement de la souveraineté de la France, le gaullisme est plus vaste et exprime des valeurs et convictions dans de nombreux autres domaines.

Voila pourquoi nous sommes gaullistes et nous nous affirmons comme tel.
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
patriote



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 26 Mar 2008 - 9:28

Nicolas Dupont-Aignan a écrit:
Municipales : le triple désaveu

Texte publié dans la rubrique « opinions » du magazine Marianne du 22 mars 2008

N’en déplaise à ceux qui veulent nier l’évidence, les élections municipales sont une claque pour le président de la République et pour l’UMP.

Le coup de balancier vers la gauche a d’ailleurs épargné tous les candidats de droite qui avaient été critiques à l’égard du comportement et de la politique présidentiels.

En restant à la maison, les électeurs de Nicolas SARKOZY de mai 2007, notamment l’électorat populaire, n’ont pas – comme on veut le faire croire aujourd’hui – manifesté une impatience sur le rythme des réformes.

Contresens total qui, s’il conduisait à accélérer droit dans le mur, provoquerait de graves désordres sociaux.

Il s’agit en fait d’un triple désaveu.

- Désaveu du style présidentiel, tout d’abord. Ce qui devait arriver est arrivé. Nicolas SARKOZY, à force de s’agiter en tous sens, de résumer sa fonction à des coups de showbiz, de se complaire dans l’argent et l’étalage de son ego, a choqué et déçu la France réelle. En ne parvenant pas à endosser les habits présidentiels, il sème une profonde inquiétude dans le pays.

- Désaveu de l’ouverture. La soi-disant idée géniale finit logiquement en véritable fiasco. Le débauchage des KOUCHNER, BESSON et autres, n’a pas apporté une voix. L’électorat traditionnel de la droite a été oublié. Simple succursale de l’Elysée dirigée par un collaborateur du président, l’UMP est maintenue dans un état de léthargie totalement incompatible avec le rôle d’un parti majoritaire !

- Désaveu surtout de la politique menée car en vérité cette politique n’a rien à voir avec celle promise ou susurrée durant la campagne présidentielle. Les Français ont cru que Nicolas SARKOZY réussirait là où François MITTERAND et Jacques CHIRAC avaient échoué. Mais une fois élu, le volontarisme politique anti-pensée unique, inspiré par Henri GUAINO, a laissé la place au conformisme libéral, atlantiste et européiste.

Le traité de Lisbonne a été ratifié dans le dos du peuple, au plus total mépris des aspirations de justice sociale et de liberté démocratique exprimées lors du référendum de 2005, l’euro flambe sans susciter de réaction présidentielle sérieuse, les délocalisations se multiplient, les poches des Français se vident et la grogne sociale s’amplifie.

La question est simple aujourd’hui : le Président peut-il changer d’attitude ? Le Gouvernement peut-il changer de politique ? En toute probabilité, soyons francs, cela relèverait du miracle… Aussi, seule la pression d’une offre politique vraiment alternative peut faire évoluer le système. Il ne s’agit pas, fondamentalement, d’être un peu plus au centre, comme le préconisent certains, ou un peu plus à droite ou à gauche, comme le disent quelques autres.

Il faut en réalité mettre en œuvre une autre politique économique et sociale, qui protège davantage notre tissu industriel et nos emplois, réduise les inégalités criantes d’aujourd’hui au lieu de les exacerber et valorise nos atouts pour renouer avec la croissance. Bien entendu, cela implique de briser le tabou de la pensée unique européenne et de refonder la construction de l’Europe sur des bases enfin assainies. Dans le chaos libéral mondial qui se développe sous nos pieds, l’Europe peut renaître si le peuple français a le courage d’aller au bout de sa logique de mai 2005, remettant en cause les carcans de la Banque centrale européenne, de la Commission toute-puissante de Bruxelles et du gouvernement des juges de la Cour européenne de Justice. Avec un baril de brut à 110 $, un euro à plus d’1,6 $ (bientôt 1,7 ?), un déficit commercial et un chômage de masse structurellement grandissants, l’heure de vérité approche inexorablement.

L’alternative sera simple : ce sera la rue ou la rupture européenne. Les élections au Parlement européen de 2009 seront, à cet égard, déterminantes… Tous les gaullistes, les républicains, les forces politiques indépendantes des appareils et lucides quant à la situation, devraient s’unir pour percer dans les urnes et porter ce nouveau message d’espérance.

Nicolas DUPONT-AIGNAN Député DLR de l’Essonne Président de Debout la République
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 26 Mar 2008 - 10:31

Souverainistes, Gaullistes, Démocrates, tous ces termes commencent à être un peu caducs.

Je pense que l'état du pays devrait mener les français à se dire ou pour ou contre la sauvegarde de la Nation.

Après que l'on soit d'une tendance ou d'une autre, ça relève de la politique de tous les jours mais la survie du pays relève, elle, d'un état d'urgence avec toutes les bonnes intentions de toutes pensées philosophiques d'où qu'elles viennent.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mar 24 Juin 2008 - 0:45

El Caganer a écrit:
Christof. a écrit:
Réponse du premier intéressé le 11 octobre dernier lors du forum concernant l'actualité politique française organisé sur nouvelobs.com.

A la question : "Peut-on être gaulliste sans être souverainiste ?"

Voici la réponse très censée de NDA : Le gaullisme a obligatoirement en lui une part de souverainisme car sans la nation il n´y pas de démocratie. Pour autant, le gaullisme dépasse le souverainisme puisque ce dernier ne vise qu´à rendre le pouvoir au peuple. Le préalable certes. Mais il faut dire ensuite ce que l´on veut en faire. Le gaullisme c´est un patriotisme au service d´un humanisme.

J'en conclus donc que ce que vous avez lu n'est ni plus, ni moins que de la désinformation...

J'avais lu que NDA se proclamait "euroréaliste" et non pas souverainiste...

Comme quoi on peut se tromper sur les hommes (et il est juste de le reconnaître) ou comme quoi les hommes changent vite de convictions à l'aune de l’ambition personnelle, c'est au choix et il y a sûrement un peu des deux...

Je te fais donc mon mea culpa.

En effet, la nouvelle position de Dupont-Aignan sur le sujet est sans ambiguïté aucune.
Elle est issue du publireportage qui lui a été consacré par Marianne en avril dernier : "«Je ne veux pas être amalgamé avec le souverainisme ringard de Villiers : je suis un progressiste !»"

Cette affirmation ne peut manquer de surprendre à l'heure où notre famille politique aborde dans la désunion des discussions cruciales toutes entières tournées vers les échéances des européennes de juin 2009, et prend un relief tout particulier à la lecture du communiqué relayé par Michèle CAILLET ci-dessus.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 25 Juin 2008 - 10:54

Dupont-Aignan sert peut être une cause dédiée à la disparition du souverainisme qui permettra d'obtenir la disparition de notre Nation.
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 25 Juin 2008 - 15:42

Wings a écrit:
Dupont-Aignan sert peut être une cause dédiée à la disparition du souverainisme qui permettra d'obtenir la disparition de notre Nation.

Je n'irais pas jusque là Very Happy

Je pense que Dupont-Aignan n'a pas changé d'opinion à propos de son idée de l'Europe.
Simplement pour lui, la campagne a déjà commencé et son principal adversaire est de Villiers. Il essaie donc de fustiger ce dernier sur son coté "vieille France" qui pourrait déteindre sur son idée de l'Europe.

Lutte de vocabulaire et de langue certes, changement radical d'idées, non, je ne pense pas.
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Jeu 26 Juin 2008 - 15:35

A titre personnel, je ne pense pas que DLR change de cap... et je rejoins Dupont-Aignan pour dire stop à ce côté "vieille France".

Défendre la Nation ne veut dire s'enfermer dans des carcans vieillots... le coté "France, fille ainée de l'Eglise", "tradi-catho" ne me convient guère (c'est ce qui a perdu les bonapartistes à la fin du XIXème siècle)...

Sur Toulouse et sur Midi Pyrénées, je mènerai le combat "patriote social" aux cotés de DLR.
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Jeu 26 Juin 2008 - 16:13

Bureau National F.B. a écrit:
A titre personnel, je ne pense pas que DLR change de cap... et je rejoins Dupont-Aignan pour dire stop à ce côté "vieille France".

Défendre la Nation ne veut dire s'enfermer dans des carcans vieillots... le coté "France, fille ainée de l'Eglise", "tradi-catho" ne me convient guère (c'est ce qui a perdu les bonapartistes à la fin du XIXème siècle)...

Sur Toulouse et sur Midi Pyrénées, je mènerai le combat "patriote social" aux cotés de DLR.

Le côté "tradi-catho", ce n'est pas mon truc non plus.

Mais ce que Dupont-Aignan a fustigé, ce n'est pas cela, c'est le souverainisme.

Il est triste que NDA n'ait pas le courage de se revendiquer comme souverainiste tout en ayant l'ambition de rallier à sa personne les souverainistes.

Je crains que le message de NDA "pour une autre Europe" ne soit pas vraiment entendu par la population qui, du reste, est à mon avis assez réceptive à la cause souverainiste.

Il faut être clair et précis si on veut être entendu et compris.
Revenir en haut Aller en bas
alexandre



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Ven 27 Juin 2008 - 10:10

Je crois que Dupont-Aignan est un gaulliste sincère et un souverainiste honnête.

Il n'a jamais trahi ses convictions puisqu'il a quand même quitté l'UMP et fait de son club DLR un parti politique indépendant.

Je me retrouve dans ses idées et dans son projet pour une Europe des nations libres et souveraines.

De plus, NDA s'est ouvert aux gaullistes de gauche et principalement vers les chevènementistes.

*** Modéré - Hors sujet ***
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Ven 27 Juin 2008 - 10:28

alexandre a écrit:
Je crois que Dupont-Aignan est un gaulliste sincère et un souverainiste honnête.

Il n'a jamais trahi ses convictions puisqu'il a quand même quitté l'UMP et fait de son club DLR un parti politique indépendant.

Je me retrouve dans ses idées et dans son projet pour une Europe des nations libres et souveraines.

De plus, NDA s'est ouvert aux gaullistes de gauche et principalement vers les chevènementistes.

*** Modéré - Hors sujet ***

Un souverainiste honnête ? lui même refuse la qualification de souverainiste...

Un gaulliste sincère ? passons sur sa velléité de se rallier au très gaulliste Bayrou à la veille du 1er tour des présidentielles et au ralliement au très gaulliste Sarkozy pour le 2nd tour.
On va aussi passer sur le ralliement à la majorité présidentielle pour les législatives... ça fait quand même pas mal de ralliements et de tentatives d'alliances un peu étranges pour un gaulliste sincère.

NDA s'est ouvert aux gaullistes de gauche mais cela ne l'a pas empêché dans une interview de prendre à son compte ("nous avons connue") la défaite de la majorité aux municipales... comme quoi, même s'il n'est plus à l'UMP, il n'a pas encore (tout du moins dans sa pensée) vraiment rompu avec le parti sarkozyste.

De même, il s'était déclaré "plutôt libéral"... ce qui est assez étonnant pour quelqu'un qui se revendique comme gaulliste.

Cependant, notre but n'est pas de décerner des brevets de gaullisme mais de faire avancer nos idées.

Et force est de constater que NDA a accès a certains médias qui lui laissent porter un message républicain assez souverainiste (même s'il rejette ce qualificatif), et ça, on ne peut que s'en féliciter.

*** Modéré - Hors sujet ***
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: NDA   Dim 27 Juil 2008 - 19:13

El Caganer a écrit:
De même, il s'était déclaré "plutôt libéral"... ce qui est assez étonnant pour quelqu'un qui se revendique comme gaulliste.

Il y a des matins comme ça où, même en été, il est judicieux de se lever de bonne heure...

Je vous invite à visionner cette interview de Nicolas Dupont-Aignan (notamment et surtout ce qu'il dit à 6 mins 29), invité des 4 vérités de mardi dernier sur France 2.


_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Dim 27 Juil 2008 - 22:29

Sébastien a écrit:
Il y a des matins comme ça où, même en été, il est judicieux de se lever de bonne heure...

Je vous invite à visionner cette interview de Nicolas Dupont-Aignan (notamment et surtout ce qu'il dit à 6 mins 29), invité des 4 vérités de mardi dernier sur France 2.


Encore une chose que je sortirais à une certaine personne lorsqu'il me repassera un coup de fil...

C'est bien de donner le bâton pour se faire battre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Lun 28 Juil 2008 - 10:15

Oui, à 6 mins 29, Dupont-Aignan se dit de droite et pour le libéralisme.

Ok Cerberux76,
Citation :
C'est bien de donner le bâton pour se faire battre !

... mais avant de battre, il faut pouvoir ne pas se faire battre Wink.

*** Modéré - Hors sujet ***

Ce que l'on peut reprocher à NDA, on peut le reprocher à l'UPF.

Donc on stoppe là le sujet et on passe à autre chose. Je serais vous, je travaillerais sur les prochaines échéances Smile.

Cordialement.

Un Anonyme Gaulliste.

*** Christof. - En effet, on va stopper là cette discussion car elle ne concerne pas DLR mais le positionnement de l'UPF. Pour cela, vous pouvez l'engager dans la catégorie : L'UPF ***
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Lun 28 Juil 2008 - 12:31

anonyme gaulliste a écrit:
Oui, à 6 mins 29, Dupont-Aignan se dit de droite et pour le libéralisme.

Concernant le fait de se dire "de droite", c'est un débat que j'ai eu avec un responsable national de DLR qui m'a soutenu pendant 20 minutes que Dupont-Aignan n'avait jamais dit ça.

Maintenant oui, j'ai la preuve en vidéo. Et j'attends son prochain coup de fil Razz
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mar 9 Sep 2008 - 19:54

Cerberux76 a écrit:
Concernant le fait de se dire "de droite", c'est un débat que j'ai eu avec un responsable national de DLR qui m'a soutenu pendant 20 minutes que Dupont-Aignan n'avait jamais dit ça.

Maintenant oui, j'ai la preuve en vidéo. Et j'attends son prochain coup de fil Razz

L'on peut être de droite et être gaulliste, comme certains se disent gaullistes de gauche, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mar 9 Sep 2008 - 20:11

Bureau National F.B. a écrit:
L'on peut être de droite et être gaulliste, comme certains se disent gaullistes de gauche, non ?

Il dit qu'il est "de droite", pas qu'il est "gaulliste avec une sensibilité de droite". C'est un choix !
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mar 9 Sep 2008 - 20:25

Cerberux76 a écrit:
Il dit qu'il est "de droite", pas qu'il est "gaulliste avec une sensibilité de droite". C'est un choix !

Je trouve que là, c'est chercher la petite bête Wink

Dupont-Aignan se réclame du gaullisme à de très nombreuses reprises, il précise, justement, gaulliste "à sensiblité de droite libérale".
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mar 9 Sep 2008 - 20:59

Brian, adhérent FB a écrit:
Je trouve que là, c'est chercher la petite bête Wink

Dupont-Aignan se réclame du gaullisme à de très nombreuses reprises, il précise, justement, gaulliste "à sensiblité de droite libérale".

Gaulliste et libéral ? Allons !
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 10 Sep 2008 - 10:53

Cerberux76 a écrit:
Gaulliste et libéral ? Allons !

Oui, je sais bien Very Happy

Mais que voulez vous...

Au niveau économique, il n'est peut être pas ce qu'il y a de plus gaulliste, je vous l'accorde.
Mais nous pouvons le définir "gaulliste et pour l'indépendance nationale", ce qu'il est également. Et là, c'est bien du gaullisme Wink

De plus, DLR et l'UPF ont soutenu des candidats communs (Voltaire République aux législatives partielles du Rhône en 2008).

A mon avis, on ne peut pas nier le combat gaulliste de DLR.
Mais pour relativiser, il faut en effet noter que ce n'est pas un gaullisme total, le point de divergence étant surtout économique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 10 Sep 2008 - 11:25

Le gaullisme, ce n'est pas qu'une pensée, il y a des petites divergences de courants :

==> Quel genre de gaulliste êtes vous ?

Donc DLR est dans l'une des catégories et l'UPF est dans une autre.

Mais ceci ne devrait pas, pour 2009, empêcher de travailler ensemble, sauf si l'on veut entretenir les querelles de clochers.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 10 Sep 2008 - 14:25

anonyme gaulliste a écrit:
Le gaullisme, ce n'est pas qu'une pensée, il y a des petites divergences de courants :

==> Quel genre de gaulliste êtes vous ?

Donc DLR est dans l'une des catégories et l'UPF est dans une autre.

Mais ceci ne devrait pas, pour 2009, empêcher de travailler ensemble, sauf si l'on veut entretenir les querelles de clochers.

Pour faire plus simple DLR est dans l'héritage de George Pompidou et du néogaullisme (gaulliste de droite) tandis que l'UPF est dans l'héritage du général de Gaulle et du gaullisme orthodoxe.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   Mer 27 Jan 2010 - 12:42

Y a t-il une évolution chez DLR ?

A lire cet article qui montre, si c'est appliqué, un petit ou grand changement :

Midi Libre a écrit:
Les transfuges de Debout la République

midilibre.com, 24.01.10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DLR, souverainiste ou pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
DLR, souverainiste ou pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le blason du Comté de Bigorre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: La politique :: Les partis et mouvements politiques-
Sauter vers: