Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Irak entre guerres et reconstruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: L'Irak entre guerres et reconstruction   Lun 20 Aoû 2007 - 22:15

France Offers U.S. Symbol With Iraq Trip


Tel est le titre de l'article de Kim Gamel paru aujourd'hui dans tous les journaux américains...

Est-il besoin de le traduire ?
Un symbole en effet que cette visite de Bernard Kouchner à Bagdad : celui de la revanche de l'administration Bush sur la politique française au Moyen-Orient ; celui du renoncement de Nicolas Sarkozy et de son ministre des affaires étrangères...

Le mot est faible, constatez plutôt :

"Now we are turning the page. There is a new perspective. We want to talk about the future. Democracy, integrity, sovereignty, reconciliation and stopping the killings. That's my deep aim" ... du grand Kouchner en anglais dans le texte !

La preuve que nos actuels dirigeants n'ont rien appris et rien compris !

La démocratisation ne se décrète pas !
Quatre ans après l'invasion de l'Irak, l'administration américaine ne l'admet toujours pas et force est de constater qu'ils en payent le prix chaque jour !

En donnant de réels signes d'infléchissement de sa politique vers un alignement progressif, la diplomatie française dilue tout reste de spécificité sur l'autel de l'atlantisme.

Il est certain que ce triste épisode devait arriver tôt ou tard.
L'actuel locataire de l'Elysée n'est t-il pas l'auteur des critiques de l'"arrogance" française et de la "grandiloquence stérile" de la France au moment de la crise irakienne au printemps 2003 ?

N'en déplaise à ces dirigeants médiocres, dépourvus de vision et de fierté au sujet de notre pays, "la France ne peut être la France sans la grandeur" ! Car si la France dispose d'une voix qui compte encore un tant soit peu au plan international, c'est bien parce qu'un homme d'exception lui a légué une place de puissance diplomatique majeure, influente et incomparable !

Et ce n'est certainement pas en adoptant pour ligne de conduite le tropisme proaméricain que l'on sortira l'Irak du marasme dans lequel il se trouve ou que l'on rendra à la France le statut qui lui revient de puissance mondiale interlocutrice privilégiée des "Anglo-Saxons" !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Ven 14 Mar 2008 - 16:46

Le Monde avec AFP a écrit:
Le Pentagone avoue discrètement qu'il n'y avait pas de lien entre Saddam Hussein et Al-Qaida

Le Monde.fr, 13.03.08

Le gouvernement des États-Unis a donc dit deux énormes mensonges :

1- L’Irak de Saddam Hussein n’avait pas d’armes de destruction massive.

2- Il n’y avait pas de connexions entre l'Irak de Saddam Hussein et Al-Qaida.

Mais alors pourquoi les États-Unis ont-ils envahi l’Irak le 20 mars 2003 ?

Et pourquoi les États-Unis occupent-ils encore l’Irak aujourd’hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Ven 14 Mar 2008 - 16:52

Vos derniers points ne sont pas une nouveauté, tout le monde savait bien que les non-armes irakiennes ainsi que le non-lien avec Ben Laden étaient des prétextes bidons pour attaquer l'Irak (ce que Chirac à eu le courage de rejeter et que Sarkozy aurait approuvé).

La volonté de domination des États-Unis se traduit systématiquement par des agressions contre tous ceux qui leur résistent : Irak, Lybie, Syrie, Cuba, Panama etc. même si ces pays sont des dictatures, ce n'est pas la raison des attaques américaines, la vraie raison étant qu'il faut courber l'échine devant les désidératas de l'Oncle Sam.

Et puis le pétrole irakien (une des toutes première réserves avec la Russie) n'est peut être pas étranger non plus à cette occupation qui s'éternise et ne se justifie plus.
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Ven 14 Mar 2008 - 18:19

Wings a écrit:
Vos derniers points ne sont pas une nouveauté, tout le monde savait bien que les non-armes irakiennes ainsi que le non-lien avec Ben Laden étaient des prétextes bidons pour attaquer l'Irak (ce que Chirac à eu le courage de rejeter et que Sarkozy aurait approuvé).

En effet.

De plus, Saddam Hussein, je ne vous l'apprends pas, était le dirigeant du parti Baas, un parti laïc. En conséquence, le lien Saddam Hussein-Ben Laden n'existe pas. Le dictateur irakien considérait d'ailleurs l'Islamisme comme un danger pour son régime, d'où l'écrasement de la révolte islamiste chiite par l'armée irakienne en 1991, juste après sa défaite contre les forces occidentales.

Wings a écrit:
Et puis le pétrole irakien (une des toutes première réserves avec la Russie) n'est peut être pas étranger non plus à cette occupation qui s'éternise et ne se justifie plus.

Je pense que c'est la raison principale.
Faire main basse sur le pétrole irakien, ainsi que sur les immenses profits que devaient générer la reconstruction. Et bien sûr installer un régime satellite.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Ven 14 Mar 2008 - 18:36

Brian, adhérent FB a écrit:
En effet.

De plus, Saddam Hussein, je ne vous l'apprends pas, était le dirigeant du parti Baas, un parti laïc. En conséquence, le lien Saddam Hussein-Ben Laden n'existe pas. Le dictateur irakien considérait d'ailleurs l'Islamisme comme un danger pour son régime, d'où l'écrasement de la révolte islamiste chiite par l'armée irakienne en 1991, juste après sa défaite contre les forces occidentales.

Et oui, la population américaine ne s'est jamais demandée pourquoi Saddam, présenté comme un complice d'Al Qaeda et un jihadiste islamiste, se serait encombré d'un vice-premier ministre chrétien, Tarek Aziz...
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Ven 14 Mar 2008 - 18:50

Je vous le dis, malgré ses "sautes d'humeur" (lol!), je l'aimais bien moi Saddam...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Ven 14 Mar 2008 - 19:34

Le pétrole est bien le but de cette guerre et une autre raison, il fallait un théâtre d'opération pour faire des essais réels des nouvelles armes américaines et puis comme en 36, on sait que pour faire repartir un peu l'économie d'un pays, une petite guerre n'est pas mal Sad
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Ven 28 Mar 2008 - 13:58

Yahoo! Actualités France avec AFP a écrit:
Irak: Maliki offre d'acheter les armes, la coalition intervient à Bassorah

Salam Faraj
Yahoo! Actualités France, 28.03.08

Les USA sont intervenus contre Saddam (un dictateur sunnite laïque) et soi disant contre Al-Qaida (mouvement sunnite) et maintenant ils se retrouvent avec une guerre civile en Irak.

Les chiites sont puissamment armés (l'armée du Mahdi) et souhaitent mettre en place un régime à l'iranienne.

Bref, un beau "succès" comme le dit Bush.

Il faut noter que la bataille contre les chiites de l'armée du Mahdi devait prouver au monde entier que l'armée irakienne pouvait assurer toute seule la sécurité en Irak et venir à bout de la milice chiite sans aide de la "coalition".

C'est raté, non seulement la milice chiite à pris le contrôle des villes de Nassirya et de Chatra, mais en plus l'armée irakienne a besoin du soutien de la coalition à Bassorah.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Dim 1 Juin 2008 - 16:30

Brian, adhérent FB a écrit:
Wings a écrit:
Et puis le pétrole irakien (une des toutes première réserves avec la Russie) n'est peut être pas étranger non plus à cette occupation qui s'éternise et ne se justifie plus.

Je pense que c'est la raison principale.
Faire main basse sur le pétrole irakien, ainsi que sur les immenses profits que devaient générer la reconstruction. Et bien sûr installer un régime satellite.

George W. Bush croit en Gog, en Magog, en la Fin des Temps, en l'Antéchrist, etc.

En septembre 2007, le magazine de l’Université de Lausanne a publié une interview incroyable du professeur de théologie Thomas Römer. Il révélait qu’au début 2003, George W. Bush a expliqué à Jacques Chirac pourquoi il fallait envahir l’Irak.
Le plus sérieusement du monde, George W. Bush a expliqué que Gog et Magog étaient à l’œuvre en Irak. Il a même ajouté que les prophéties bibliques étaient en train de s’accomplir.

Jacques Chirac n’a rien compris à cette histoire.
Il a donc demandé à ses services de faire une enquête sur Gog, sur Magog, et sur les prophéties de la Bible.

Voilà donc le théologien lausannois chargé d’éclairer l’Elysée sur Gog et Magog. Un travail que ce spécialiste de l’Ancien Testament effectue de bonne grâce, et dont il a parlé pour la première fois en septembre dernier dans cet article hallucinant du magazine de l’Université de Lausanne, maintenant que Jacques Chirac a pris sa retraite et que cet épisode appartient à l’histoire.

Plus largement, ce texte d’Ezéchiel dans l’Ancien Testament explique les liens très forts qui se sont tissés entre les Etats-Unis et l’Etat d’Israël.

Voilà qui surprendra plus d’un Européen, habitué à des analyses davantage fondées sur la géopolitique, les rapports de force, la carte des pipelines transportant du pétrole que par le religieux, quand il est question de la politique étrangère des Etats-Unis.
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   Mar 10 Juin 2008 - 13:51

Instit a écrit:
George W. Bush croit en Gog, en Magog, en la Fin des Temps, en l'Antéchrist, etc.

En septembre 2007, le magazine de l’Université de Lausanne a publié une interview incroyable du professeur de théologie Thomas Römer. Il révélait qu’au début 2003, George W. Bush a expliqué à Jacques Chirac pourquoi il fallait envahir l’Irak.
Le plus sérieusement du monde, George W. Bush a expliqué que Gog et Magog étaient à l’œuvre en Irak. Il a même ajouté que les prophéties bibliques étaient en train de s’accomplir.

Jacques Chirac n’a rien compris à cette histoire.
Il a donc demandé à ses services de faire une enquête sur Gog, sur Magog, et sur les prophéties de la Bible.

Voilà donc le théologien lausannois chargé d’éclairer l’Elysée sur Gog et Magog. Un travail que ce spécialiste de l’Ancien Testament effectue de bonne grâce, et dont il a parlé pour la première fois en septembre dernier dans cet article hallucinant du magazine de l’Université de Lausanne, maintenant que Jacques Chirac a pris sa retraite et que cet épisode appartient à l’histoire.

Plus largement, ce texte d’Ezéchiel dans l’Ancien Testament explique les liens très forts qui se sont tissés entre les Etats-Unis et l’Etat d’Israël.

Voilà qui surprendra plus d’un Européen, habitué à des analyses davantage fondées sur la géopolitique, les rapports de force, la carte des pipelines transportant du pétrole que par le religieux, quand il est question de la politique étrangère des Etats-Unis.

En effet, j'ai avalé cet article et c'est tout simplement édifiant !
J'ai dû rester quelques minutes inertes pour digérer l'information.

Peut-on parler d'une sorte de "néo-croisade" ?
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Nicolas Sarkozy et la collaboration «sans limites»   Mer 11 Fév 2009 - 15:53



Nicolas Sarkozy s'est rendu hier à Bagdad avec Bernard Kouchner, ce qui n'est pas sans rappeler la venue de François Mitterrand à Sarajevo en juin 1992... même ministre, même coups d'éclats.

Pour quels résultats ?

Dans tous les cas de figure, cette visite-éclair est injustifiée et inopportune :

- elle marque une nouvelle rupture (quasi obsessionnelle en matière diplomatique depuis son arrivée à l'Elysée) avec la position traditionnelle de la France en apportant un blanc-seing aux Etats-Unis et à sa "guerre pour la démocratie". Car, que l'Irak soit en voie de stabilisation ne veut pas dire pour autant que cette invasion était judicieuse.

- elle tombe à plat car comment croire naïvement que parce que les Etats-Unis entendent se désengager militairement du pays, ils abandonneront ce qui fût le réel motif (et le prix) de leur invasion : leur domination économique et stratégique dans le pays, particulièrement en ce qui concerne les vastes réserves inexploitées de pétrole.

Pendant que Nicolas Sarkozy gesticule et brasse du vent, c'est la France qui est deconsidérée dans le Monde... ou comment entamer le retour dans l'OTAN et préparer son alignement !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Irak entre guerres et reconstruction   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Irak entre guerres et reconstruction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Reconstruction du navire de La Fayette .
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité internationale :: Le Monde-
Sauter vers: