Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Laos, la guerre oubliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Laos, la guerre oubliée   Mar 4 Sep 2007 - 20:37

Citation :

Depuis trente ans au fond de la jungle laotienne, dans une zone interdite, une armée de l'ombre continue son utopique combat contre les communistes. Ces maquisards se battent habillés d'uniformes fournis en 1970 par la CIA, avec des armes datant de la guerre du Vietnam rafistolées avec des agrafes... Ils appartiennent à l'ethnie montagnarde des Hmongs, au sein de laquelle Français et Américains avaient recruté les membres d'une armée supplétive. Leur peuple est massacré à petit feu par les autorités laotiennes dans l'indifférence la plus totale de la communauté internationale. Trente mille il y a dix ans, ils ne sont plus aujourd'hui que dix mille, dont une majorité de femmes et d'enfants à survivre face aux attaques répétées du régime néomarxiste dans une jungle où ils ne se nourrissent plus que de racines et d'écorces. En 2005, au péril de sa vie et de sa liberté, Cyril Payen est allé à la rencontre des rebelles Hmongs, pour nous offrir un témoignage sur ces guérilleros de l'impossible.

(Laos, la Guerre oubliée, par Cyril Payen, Robert Laffont, 280 pages, 18 euros.)

Alors que tous les regards, que tous les médias sont tournés sur le drame qui se déroule actuellement au Darfour, je me permets d'attirer votre attention et par la même occasion celle de la France sur le sort qui est réservé, depuis des décennies, au peuple Hmong dans la République du Laos.

Le gouvernement laotien s’est lancé, et ce depuis des années, dans l’élimination tant culturelle que physique du peuple Hmong et sans que cela ne fasse réagir les divers gouvernements des pays occidentaux ou autres. Notre pays devrait être touché et sensible à ses exactions car n’oublions pas que ces enfants, ces femmes et ces hommes qui tous les jours meurent, de faim, de maladie, de « mort violente », paient au prix fort la parole que leurs pères nous avaient faite … Ils paient encore aujourd’hui la fidélité de leurs pères à notre pays, à notre drapeau.

A moins de penser qu’il existe un classement, une sélection, médiatique et/ou humanitaire, peut-on rester sans rien dire, peut rester sans rien faire ? Notre pays ne peut-il pas peser, ne peut-il pas agir ? L’on me répondra sans doute que l’on ne peut rien faire, que ce serait de l’ingérence, mais qu’avons-nous fait en Somalie, en ex-Yougoslavie et peut être demain au Darfour ?

Je sais que vous ne pouvez rester insensible devant un tel drame, je vous demande donc de faire en sorte que la France pèse de tout son poids pour faire cesser le génocide Hmong, pour que la République du Laos permette à ces enfants, à ces femmes, à ces hommes de vivre en paix sur leur territoire ou bien d’aller vivre dans un pays tiers qui les accueillerait comme réfugiés.

Je me permets de vous rappeler quelques lignes de la loi du 23 février 2005 dont l’article 1er dit –« la Nation exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes qui ont participé à l’œuvre accomplie par la France dans les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française. Elle reconnait les souffrances éprouvées et les sacrifices endurés par les anciens membres des formations supplétives et assimilés et leur rend, ainsi qu’à leurs familles, solennellement hommage. »- l’article 4 lui précise qu’est accordé à –« l’histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus des territoires la place éminente à la quelle ils ont droit ».
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   Mer 5 Sep 2007 - 11:16

Bureau National F.B. a écrit:
Citation :

Depuis trente ans au fond de la jungle laotienne, dans une zone interdite, une armée de l'ombre continue son utopique combat contre les communistes. Ces maquisards se battent habillés d'uniformes fournis en 1970 par la CIA, avec des armes datant de la guerre du Vietnam rafistolées avec des agrafes... Ils appartiennent à l'ethnie montagnarde des Hmongs, au sein de laquelle Français et Américains avaient recruté les membres d'une armée supplétive. Leur peuple est massacré à petit feu par les autorités laotiennes dans l'indifférence la plus totale de la communauté internationale. Trente mille il y a dix ans, ils ne sont plus aujourd'hui que dix mille, dont une majorité de femmes et d'enfants à survivre face aux attaques répétées du régime néomarxiste dans une jungle où ils ne se nourrissent plus que de racines et d'écorces. En 2005, au péril de sa vie et de sa liberté, Cyril Payen est allé à la rencontre des rebelles Hmongs, pour nous offrir un témoignage sur ces guérilleros de l'impossible.

(Laos, la Guerre oubliée, par Cyril Payen, Robert Laffont, 280 pages, 18 euros.)

Alors que tous les regards, que tous les médias sont tournés sur le drame qui se déroule actuellement au Darfour, je me permets d'attirer votre attention et par la même occasion celle de la France sur le sort qui est réservé, depuis des décennies, au peuple Hmong dans la République du Laos.

Le gouvernement laotien s’est lancé, et ce depuis des années, dans l’élimination tant culturelle que physique du peuple Hmong et sans que cela ne fasse réagir les divers gouvernements des pays occidentaux ou autres. Notre pays devrait être touché et sensible à ses exactions car n’oublions pas que ces enfants, ces femmes et ces hommes qui tous les jours meurent, de faim, de maladie, de « mort violente », paient au prix fort la parole que leurs pères nous avaient faite … Ils paient encore aujourd’hui la fidélité de leurs pères à notre pays, à notre drapeau.

A moins de penser qu’il existe un classement, une sélection, médiatique et/ou humanitaire, peut-on rester sans rien dire, peut rester sans rien faire ? Notre pays ne peut-il pas peser, ne peut-il pas agir ? L’on me répondra sans doute que l’on ne peut rien faire, que ce serait de l’ingérence, mais qu’avons-nous fait en Somalie, en ex-Yougoslavie et peut être demain au Darfour ?

Je sais que vous ne pouvez rester insensible devant un tel drame, je vous demande donc de faire en sorte que la France pèse de tout son poids pour faire cesser le génocide Hmong, pour que la République du Laos permette à ces enfants, à ces femmes, à ces hommes de vivre en paix sur leur territoire ou bien d’aller vivre dans un pays tiers qui les accueillerait comme réfugiés.

Je me permets de vous rappeler quelques lignes de la loi du 23 février 2005 dont l’article 1er dit –« la Nation exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes qui ont participé à l’œuvre accomplie par la France dans les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française. Elle reconnait les souffrances éprouvées et les sacrifices endurés par les anciens membres des formations supplétives et assimilés et leur rend, ainsi qu’à leurs familles, solennellement hommage. »- l’article 4 lui précise qu’est accordé à –« l’histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus des territoires la place éminente à la quelle ils ont droit ».

Vous avez raison de rappeler des épisodes d'une Histoire trop souvent oubliée.

La France (enfin certains français, il ne faut pas généraliser !) est plus encline à tresser des lauriers à nos ennemis d'hier (voir le monument à la gloire d'Ho chi Minh à Montreuil, plaque en hommage au FLN inaugurée par Delanoe sur le pont St Michel à Paris...) et à oublier ceux qui se sont battus pour la France qu'ils considéraient comme leur patrie (les Montagnards d'Indochine dont les Hmongs, les Harkis d'Algérie, les francophones de Nouvelles Hébrides dans les années 80...) et que la France a abandonné.

Il ne s'agit pas de défendre la colonisation mais simplement de se rappeler que des populations d'Outre Mer ont cru en la France, se sont battus pour elle.
En retour la France n'a pas forcément été à la hauteur, et les a souvent abandonné.
Alors aujourd'hui, la moindre des choses est de se souvenir d'eux et d'essayer autant que possible d'atténuer leur souffrance actuelle via de l'aide humanitaire...

Une association existe afin de soutenir ces peuples francophiles, il s'agit de SOS Outremer : http://membres.multimania.fr/orphelin/index.htm

Cette association toujours active (malgré une mise à jour du site pas très récente) aide un orphelinat au Liban, les Harkis, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   Jeu 6 Sep 2007 - 9:07

Oui, ne les oublions pas.

Il serait même peut être bien que l'on le rappelle aux autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   Jeu 6 Sep 2007 - 10:26

Bien que je sois tout à fait d'accord avec vous tous, je préfère me concentrer sur la France.

En effet, l'état de notre pays ne nous permet plus de nous attendrir sur la misère du monde (que parfois nous avons nous même créée d'ailleurs).

Sauvons d'abord notre pays, notre culture et les français.
Si il reste quelque chose une fois tout remis en ordre, alors oui, aidons les autres.

Les gens en ont assez de créer de la richesse qui "s'envole" pendant que eux vivent ou survivent misérablement.
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   Jeu 6 Sep 2007 - 12:26

Wings a écrit:
Bien que je sois tout à fait d'accord avec vous tous, je préfère me concentrer sur la France.

En effet, l'état de notre pays ne nous permet plus de nous attendrir sur la misère du monde (que parfois nous avons nous même créée d'ailleurs).

Sauvons d'abord notre pays, notre culture et les français.
Si il reste quelque chose une fois tout remis en ordre, alors oui, aidons les autres.

Les gens en ont assez de créer de la richesse qui "s'envole" pendant que eux vivent ou survivent misérablement.

Là il ne s'agit pas de faire s'envoler de la "richesse" mais de sauver un peuple qui a tout "joué" pour nous aider...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   Mer 24 Oct 2007 - 22:31

Les Hmongs ont pris les armes et versé le sang au coté de soldats français, il me semble que c'est la moindre des choses que de les remercier comme il se doit.

Sinon, cela n'encouragera pas les alliances avec notre pays.
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   Mer 6 Aoû 2008 - 11:26

A voir sur le blog : " Ne les oublions pas ! "

N'hésitez pas à aller sur le lien et à faire circuler la pétition...

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   Mer 6 Aoû 2008 - 11:38

Bureau National F.B. a écrit:
A voir sur le blog : " Ne les oublions pas ! "

N'hésitez pas à aller sur le lien et à faire circuler la pétition...

Merci.

Pétition transmise et relayée sur le blog UPF Picardie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laos, la guerre oubliée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laos, la guerre oubliée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre du Vietnam
» La Guerre Froide
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» Prisonniers guerre 39/45 - FRABOLOT
» reportage sur les cites de la 1ere guerre Iepre Sailant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité internationale :: Le Monde-
Sauter vers: