Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Discussion autour d'une Charte pour l'UPF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Dim 16 Sep 2007 - 22:02

Le document suivant est une Charte soumise à votre analyse et à votre réflexion.

Comme souligné par ailleurs, elle sera adoptée en octobre, lors de la signature des statuts confédéraux de l'UPF.

N'hésitez donc pas à discuter ici-même des points qui vous semblent nécessaire de préciser ou de modifier.

Citation :
CHARTE REPUBLICAINE DE L’UPF

UN CONSTAT : UNE FRANCE AFFAIBLIE


Depuis plus de trente ans, de reniements en abandons, nos dirigeants n'ont eu de cesse d'affaiblir notre pays, et de contribuer à son effacement. Les français ne voient plus la France, ils n'en distinguent plus les traits.

Voilà qu'aujourd'hui nos idéologues nous présentent les grands événements que nous vivons : mondialisation, fédéralisme européen, triomphe des marchés financiers, disparition des Etats - Nations comme des faits inéluctables s'imposant à nous, alors qu'ils ne sont rien que des choix opérés à l'insu des peuples.

Dans tous les cas ces affirmations idéologiques poursuivent le même objectif : faire croire à un sens de l'histoire, indépendant de toute volonté humaine, qui disqualifierait le pouvoir des peuples jugés inconstants, incompétents, au profit du pouvoir d'experts autoproclamés.

Aujourd'hui chacun peut mesurer les effets de cette politique : la fin de l'indépendance nationale, l'indivisibilité de la République contestée, un Etat bafoué face à des féodalités renaissantes, une insécurité croissante, un système d'enseignement déliquescent...

Face à ce naufrage, les membres de l’UPF se proposent de redonner vie à la démocratie en réaffirmant que celle-ci n'a de sens que si elle s'incarne dans la souveraineté populaire, dans la solidarité du peuple, dans la solidarité de la Nation, et dans les valeurs républicaines.

LA SOUVERAINETE POPULAIRE

La Souveraineté populaire doit se comprendre comme un appel au peuple et comme la participation la plus directe des citoyens dans les affaires de leur pays. Par ce que tout ce qui se fait sans le peuple est illégitime, nous voulons l'élargissement du champ d'action du référendum pour aborder les questions de sociétés ainsi que celle touchant à l'intégrité même de notre Nation et à sa souveraineté nationale.

L’INDEPENDANCE NATIONALE

L'Indépendance nationale doit permettre à notre pays d’être libre de ses politiques tant nationales qu'internationales. Pour cela, que nous rejetons absolument l’actuelle Europe supranationale et que nous préférons travailler à la construction d'une Europe nouvelle respectueuse de chaque nation qui la compose, en lieu et place d'un conglomérat fédéral visant à la dissolution de toutes identités nationales et qui n’apporte que baisse généralisée du niveau de vie et chômage de masse. L’indépendance nationale de la France doit nous permettre de retrouver le chemin de la prospérité et du progrès économique et social.

La France refuse, conformément à sa tradition, de se soumettre à une quelconque hégémonie politique ou économique. Nous réaffirmons le rôle international de la France par une politique étrangère indépendante.
Nous voulons aussi que la France regarde vers le grand large, tant du côté de la Francophonie que du reste du monde avec la mise en place de véritables politiques d'échanges dans tous les domaines.

Nous revendiquons le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ; cela étant valable tant pour la France que pour les autres nations du monde ; la France possède des valeurs universelles fondées sur la liberté et la justice.

L'ETAT-NATION ET LES VALEURS REPUBLICAINES

L’Etat - Nation est le lieu naturel ou peut s’exercer la démocratie C'est un Etat juste et fort qui doit s'imposer à tous les intérêts égoïstes pour ne servir que l'intérêt général. Il est le garant de l'unité nationale.

Pour nous la Nation est la seule échelle qui soit à la fois à la taille de l'homme et, à la dimension du monde, elle est notre bien commun et il n'y a pas de citoyenneté sans enracinement dans la Nation et sans attachement aux valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité qui ne peut exister sans la justice.

Avec Ernest Renan nous savons que " l'existence des nations est la garantie de la liberté qui serait perdue si le monde n'avait qu'une loi et qu'un seul maître."

DEFENSE DES INSTITUTIONS DE LA V EME REPUBLIQUE

Contrairement à ce qu'on peut souvent entendre, la V ème République n'est nullement responsable de la situation politique de la France. La V ème république est devenue ce que les hommes politiques ont voulu en faire car nos institutions ont sans cesse été modifiées. Nous souhaitons un retour à l’esprit et surtout à la lettre de nos institutions qui avait permis l’établissement d’un Etat républicain capable de faire respecter l’ordre et la justice. Ainsi l’autorité de l’Etat pourra s’appuyer sur l’adhésion de la nation.

« l’âme d’une nation ne se conserve pas sans un collège officiellement chargé de la garder » nous disait également Ernest Renan.

ETABLISSEMENT D’UNE DEMOCRATIE ECONOMIQUE ET SOCIALE NOUVELLE

L’UPF propose une voie nouvelle dans le domaine économique et social,.
Plus communément appelée "Association capital travail" ou "participation", nous défendons une vision de la politique économique et sociale qui s'oppose à la fois au système capitaliste (dans lequel les patrons détiennent le pouvoir et le capital) et au système socialiste (où l'Etat concentre entre ses mains la réalité des décisions et des moyens). La participation change la condition de l'homme au milieu de la civilisation moderne. Dès lors que les gens se mettent ensemble pour une œuvre économique commune en apportant soit les capitaux nécessaires, soit la capacité de direction, de gestion et de technique, soit le travail, il s'agit que tous forment ensemble une société où tous aient un intérêt direct à son rendement et à son bon fonctionnement.

Ainsi, le Progrès social est un vaste chantier touchant à de nombreux domaines. Il faut rénover en profondeur l'enseignement et la formation, clés de voûte de la société de demain.

La valeurs de la famille doivent être réhabilité car la famille est la collectivité sociale élémentaire, le socle qui permet le renouvellement des générations et la survie de la nation. Il nous faut proposer un nouveau contrat économique et social mobilisateur. Il faut mettre en place une cotisation sociale unique sur la consommation en lieu et place des charges sociales pesant sur le travail, une politique forte du logement, une incitation à entreprendre grâce, entre autre, à une nouvelle politique fiscale. Il convient de favoriser la petite entreprise celle qui crée l’essentiel de l’emploi en France, qui correspond bien au génie de notre peuple et à nos besoins.

En matière d’immigration, il faut sortir de la naïveté et reconnaître que la France n’a pas les moyens d’accueillir de nouvelles vagues migratoires.
Par contre, elle doit développer une véritable politique d'assimilation pour les populations étrangères présentes actuellement en toute légalité sur notre sol et qui respectent nos lois républicaines.

L’ECOLOGIE

Il convient d’admettre qu’il faut s’engager résolument dans une véritable politique écologique de défense de notre environnement, une véritable politique de développement durable car des catastrophes écologiques majeures nous attendent si nous ne faisons rien ! Il faut passer des discours aux actes, il y a urgence ! La France n’est grande que si elle sait montrer l’exemple au monde et si elle sait lui montrer ce qui est juste et vrai au détriment des intérêts égoïstes de quelques uns.
C’est pourquoi la souveraineté nationale doit être un moyen nous permettant d’effectuer une politique écologique active qui entraînera toutes les autres nations.

NOTRE INDEPENDANCE POLITIQUE

Nous avons un corps normalement constitué avec un bras droit et un bras gauche. Avec une tête qui nous dit sur quoi nous ne transigeons jamais: l'unité nationale qui refuse les nouvelles féodalités locales, l'indépendance nationale qui conditionne la souveraineté populaire, la laïcité qui interdit le communautarisme, l'Egalité des chances et la promotion du mérite. Des jambes pour avancer. Une poitrine où bat un coeur plein d'espoir, un coeur qui bat au même rythme que celui des Français, vide de haine ou de rancune mais qui bat loin de l'arrogance des castes qui veulent gouverner le pays et l'Europe.

Il résulte de ces valeurs que pour parvenir à nos fins, il est indispensable de maintenir notre indépendance politique par rapport à la droite et à la gauche car nous devons mettre nos moyens en adéquation avec nos objectifs politiques.

Nous voulons être une force de rassemblement au-delà de la droite et de la gauche car nous travaillons avant tout pour la France. Nous voulons passer un partenariat loyal avec les français, et non avec une majorité politique quelconque. Nous voulons agir avec la volonté d'unir le peuple français et d’avoir pour seule ambition le redressement national et la grandeur de la France.

C’est pourquoi, nous nous appelons l’Union du Peuple Français et que nous vous appelons à nous rejoindre afin d’offrir demain à notre nation et à toutes les nations pacifiques, un monde meilleur ou régnera plus de liberté et plus de justice.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle


Dernière édition par le Mar 18 Sep 2007 - 15:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 10:37

Voici mes premières réflexions à propos de cette Charte :

Préambule :
Je ne dirais pas depuis "plus de 30 ans" mais depuis 1981.
C'est l'avènement du PS au pouvoir qui a été le déclencheur de la descente aux enfers que nous connaissons depuis. Giscard n'était peut-être pas un super président mais lui et Barre ont fait du mieux qu'ils pouvaient dans les conditions économiques de l'époque. Les inclure aux causes de notre situation actuelle est injuste (30 ans = 1977 c.à.d. arrivée de Barre).

Souveraineté Populaire :
Comment la souveraineté peut-elle être appliquée avec le maintien du 49.3 ? il faut mettre à plat la Constitution afin que les grands sujets ne puissent pas être traités autrement que par référendum, lequel référendum doit être mis en place par une autorité "au dessus de tout soupçon" afin que le texte à voter ne soit pas restrictif ou cœrcitif.

Indépendance Nationale :
N'apparaît pas la réhabilitation des frontières nationales même avec la construction d'une autre Europe. Sans frontières internes, comment empêche t-on la drogue hollandaise ou espagnole (légale ou non) d'entrer en France et ce, quelque soit l'évolution choisie pour l'Europe.

Etat-Nation :
R.A.S.

Vème république :
Contrairement à l'UPF, je pense que cette République est à revoir et à changer car elle a tellement été modifiée et déviée de son sens originel qu'il serait plus facile d'en refaire une ayant pour base l'actuelle ainsi que les grands principes du 1er Empire. Il faut supprimer le 49.3, redonner un vrai pouvoir au Parlement, pourquoi pas supprimer le Sénat ou en changer le rôle en le dotant d'un rôle de "gardien" des institutions ; supprimer le Conseil Constitutionnel qui sert uniquement de refuge *** Modéré - Inutile ***

Démocratie économique et sociale :
- Enseignement adapté aux réalités économiques afin de ne pas conduire nos jeunes à des métiers peu ouverts ou mourants,
- Social : fin de l'assistanat qui permet de mieux vivre au chômage qu'en travaillant,
- Fiscal : CSG généralisée et supprimer tous les autres impôts afin d'établir une équité de taxe pour tous,
- Logement : vaste réhabilitation des ensembles qui ont conduit à la création de ghettos et loi visant à surtaxer les propriétaires ne louant pas les biens libres, voir à les saisir. Mise en place d'une assurance couvrant réellement les risques de location pour les dégradations et impayés.
- Immigration : pourquoi ne pas aborder ici le co-développement permettant aux Etats de garder leurs ressources humaines qui leur permettront de sortir du sous développement ?

Ecologie :
Insister sur les énergies renouvelables : nous savons très bien qu'en France la capacité de production de ces énergies est largement étouffée pour préserver les bénéfices des compagnies pétrolières.

Indépendance politique :
Les valeurs défendues ne peuvent pas être de "gauche", même du MRC, car ces gens là favorisent systématiquement l'assistanat social et ils ont créé le "patron exploiteur" dans l'esprit des gens. Faire un appel à l'union oui, mais pas à des gens qui ont conduit à la situation actuelle. Le MNR (par exemple) est plus respectable que le PCF (enfin à mon avis).

Enfin, ce qui n'apparaît pas dans la charte :
1/ Politique fiscale interne dans les grandes lignes,
2/ Politique générale : proportionnelle ; représentation des partis ; rôle de l'opposition,
3/ Rôle du président : gardien du "temple" ou réel gouverneur,
4/ Justice : peine de mort ; "vraie" perpétuité ; récidive ; traitement des violeurs d'enfants et déclarés "fous",
5/ Famille : quelle politique nataliste ? financement des parents souhaitant élever leurs enfants,
6/ Droits des femmes et équité hommes/femmes,
7/ Religion et préservation de la culture chrétienne française.

Voilà mes premières pensées mais je pense que l'intervention des autres forumeurs enrichira le débat.
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 11:18

Je pense qu'étant donné qu'il ne s'agit que d'une Charte, autant partir sur les bases d'un texte rassembleur et non rentrer dans trop de détails car cela pourrait être un repoussoir, les mouvements de l'UPF n'ayant pas tous les mêmes visions sur certains points...

Dans le temps, si tout se passe bien, l'UPF pourra réfléchir à un programme complémentaire ... voilà mon opinion vu de l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 11:37

Bureau National F.B. a écrit:
Je pense qu'étant donné qu'il ne s'agit que d'une Charte, autant partir sur les bases d'un texte rassembleur et non rentrer dans trop de détails car cela pourrait être un repoussoir, les mouvements de l'UPF n'ayant pas tous les mêmes visions sur certains points...

Dans le temps, si tout se passe bien, l'UPF pourra réfléchir à un programme complémentaire ... voilà mon opinion vu de l'extérieur.

Tout à fait, une charte représente les valeurs qui sont nôtres et qui nous rassemblent, ce n'est pas un programme.

Le programme viendra par la suite, chaque chose en son temps.
Nous avons déjà réalisé quelque chose de presque historique, jamais un projet de la sorte n'a atteint ce stade.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: une charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 19:12

Cher Wings,

Etant le rédacteur de cette Charte, je me dois donc de répondre à vos interrogations.
D’abord, il convient de préciser qu'il ne s'agit que d'une Charte, pas d'un programme politique détaillé, tout ce que vous citez à la fin de votre message fera l'objet d'autres textes de l'UPF : patience donc, nous ne sommes qu'au début du processus...
La Charte est là pour fixer nos valeurs et voir tout ce qui nous rassemble !

Préambule
Je ne suis pas d'accord avec vous : la descente aux enfers a commencé en 1974 avec l'élection du très libéral Valery Giscard d'Estaing à la présidence et avec l'arrivée en 1973 de la Grande Bretagne dans le marché commun, comme on disait à l'époque...
On a progressivement abandonné la préférence communautaire, inscrite dans le traité de Rome, pour s'orienter vers l'Europe ouverte à tous les vents ; une conception typiquement anglo-saxonne ... puis en 1975 le gouvernement français a instauré le regroupement familial pour les immigrés, le Premier Ministre était alors un certain Jacques Chirac...
1981 n'a fait que poursuivre cette politique favorable à la mondialisation de notre société et de notre pays.
Plus près de nous, les abandons successifs de notre souveraineté nationale ont été le fait de gouvernements ou de présidents de droite ou de gauche : Acte Unique, Maastricht, Nice, Constitution européenne etc...
Bref, la pseudo droite ou la pseudo gauche sont tous les deux co-responsables de la situation actuelle de la France. D'ailleurs, je vous rappellerais que tant le PS que l'UMP ont appelé à voter en faveur de la fameuse Constitution européenne que les français ont eu la sagesse de rejeter... aussi où est la différence ? Je ne la vois pas trop...

Souveraineté populaire
Effectivement, je suis d'accord avec vous, il faudrait que le Parlement retrouve plus de pouvoir, supprimer l'article 49-3 ainsi que le vote bloqué. Ce furent des réponses excessives aux errements de la IVème République... je suis d'accord avec vous, les grands sujets devraient être soumis au peuple français par la voie du référendum, d'ailleurs c'est ce qu'avait pratiqué le Général de Gaulle et qui avait permis de nous sortir du guêpier de l'Algérie ou de permettre l'élection du président au suffrage universel, hommage doit lui être rendu...

Indépendance nationale
L'UPF est bien favorable à la réhabilitation des frontières puisque nous combattons en faveur de la souveraineté nationale ; là encore je vous rappelle qu'il ne s'agit que d'une Charte pas d'un programme politique...

Vème République
La Vème république n'est nullement coupable en elle-même mais ce sont plutôt ses modifications successives et nombreuses sous un Président dit de droite, Jacques Chirac, pour permettre les abandons de souveraineté au profit du "machin" de Bruxelles...
Notre Constitution a été gravement défigurée, il conviendra de revenir sur toutes ces modifications effectuées au nom de l'Europe supranationale que nous rejetons absolument et que rejetait aussi le Général de Gaulle en son temps...
J'ai beaucoup de respect pour l'oeuvre de l'Empire mais je ne suis pas certain que cela puisse servir de bases pour une Constitution deux siècles plus tard ... il conviendra effectivement de la retoucher mais ne pas en modifier l'essence et les équilibres fondamentaux.
Le Sénat doit donc absolument être maintenu car il est une chambre de réflexion utile au travail parlementaire et les emballements d'une chambre "révolutionnaire" et unique ne me disent rien qui vaille ... cela aboutit parfois à des excès au mieux à l'impuissance version IVème République ... introduisons plus de proportionnelle au Sénat j'en conviens tout à fait mais ne le supprimons pas...
Nous pourrions le fusionner avec le Conseil Economique et Social tel que l'avait proposé le Général en 1969, j'y serais très favorable...
Dans toutes les démocraties occidentales il y a un organe de contrôle de constitutionnalité, je ne vois pas pourquoi on le supprimerait même s'il serait souhaitable que son recrutement soit revu et que le Parlement puisse intervenir dans les nominations...

Indépendance politique
Les valeurs que nous défendons ne sont ni de gauche ni de droite, ce sont tout simplement les valeurs républicaines qui appartiennent à tous les français ... il n'y a pas de partis plus ou moins respectables ce sont des catégories qui n'existent pas lorsqu'on est républicain, un peu d'effort et vous deviendrez un authentique républicain !
L’UPF cherche à regrouper tous les républicains quelque soient leurs sensibilités par ailleurs car aujourd’hui c'est bien la République qui est en danger, ne nous trompons pas d'enjeu. Ce n'est pas une pseudo lutte entre la droite et la gauche qui nous permettra d'avancer, on l'a bien vu avec l'exemple de Villiers qui a fait une campagne contre la mondialisation, pour la souveraineté nationale, contre l'immigration, pour finalement au deuxième tour appeler à voter pour un candidat qui est le principal porte-parole de la mondialisation libérale et qui est favorable à l'immigration et au communautarisme ... bref le plus éloigné des valeurs qu'il prétendait défendre au premier tour. Comprenne qui pourra !

Bien cordialement,

JOËL RIGOLAT
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 19:57

joel rigolat a écrit:
Souveraineté populaire
Effectivement, je suis d'accord avec vous, il faudrait que le Parlement retrouve plus de pouvoir, supprimer l'article 49-3 ainsi que le vote bloqué.

Supprimer le 49-3 ok mais le gouvernement fait quoi s'il se retrouve face à 10 000 amendements comme ce fut le cas à plusieurs reprises pour bloquer son action ?

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: une chartre pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 20:45

Sébastien a écrit:
Supprimer le 49-3 ok mais le gouvernement fait quoi s'il se retrouve face à 10 000 amendements comme ce fut le cas à plusieurs reprises pour bloquer son action ?

Les autres démocraties occidentales n'ont pas d'équivalent de l'article 49-3 ... c'est une bizarrerie française, complètement anti-démocratique : le Parlement doit pleinement jouer son rôle...

Il conviendrait de mieux encadrer le droit d'amendement des parlementaires par un filtre au niveau de la commission chargé d'étudier les projets et propositions de lois.
Ca me semblerait plus juste que d'empêcher les parlementaires de discuter ... là encore une petite réforme suffit à faire un grand changement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 20:55

Moi je la trouve bien cette Charte.

Oui, il faudrait revoir le principe du 49-3, pourquoi ne pas dire par exemple que si un groupe de la représentation nationale, élu au suffrage universel, n'est pas d'accord avec un texte proposé par le gouvernement, il puisse avoir la possibilité de réunir le peuple français pour lui demander conseil, par le biais du référendum.

Il faudrait juste situer un % pour qu'un groupe puisse lancer le référendum, par exemple que ce groupe réunisse au moins 1/3 des députés...

Il faut aussi, comme le dit Joël Rigolat, que le Parlement puisse jouer son rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 21:10

anonyme gaulliste a écrit:
Moi je la trouve bien cette Charte.

Oui, il faudrait revoir le principe du 49-3, [...]

Je pense que la position de chacun sur l'article 49-3 est un sujet qui n'a pas sa place ici ... la Charte doit fixer les grandes valeurs qui nous rassemblent, pour le reste cela fera l'objet de discussions programmatiques au sein de l'UPF ou ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 21:39

joel rigolat a écrit:
Je pense que la position de chacun sur l'article 49-3 est un sujet qui n'a pas sa place ici ... la Charte doit fixer les grandes valeurs qui nous rassemblent, pour le reste cela fera l'objet de discussions programmatiques au sein de l'UPF ou ailleurs...

Je le répète : rien à redire sur la Charte.

Je pense quand même qu'il aurait fallu mettre dans la Charte les conditions ou limites pour venir vous rejoindre (exemple quelqu'un de xénophobe...).

Je pense aussi qu'il serait bien de donner une petite définition de ce qu'est le peuple français. On parle de l'Europe, mais on oublie aussi nos Français des DOM-TOM, un petit mot sur eux dans la Charte serait bien, car en Guyane par exemple, ils ont eux aussi un souci avec les flux migratoires, la sécurité du département...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: une charte pour l'UPF   Lun 17 Sep 2007 - 22:15

anonyme gaulliste a écrit:
Je pense aussi qu'il serait bien de donner une petite définition de ce qu'est le peuple français. On parle de l'Europe, mais on oublie aussi nos Français des DOM-TOM, un petit mot sur eux dans la Charte serait bien, car en Guyane par exemple, ils ont eux aussi un souci avec les flux migratoires, la sécurité du département...

Pour moi, sont français tous ceux qui acceptent les lois de la République, ses valeurs fondamentales et veulent faire vivre la liberté, l'égalité et la fraternité quelque soit leurs origines ethniques ou religieuses...

La République ne fait aucune distinction entre les individus ... évidemment nos compatriotes des DOM-TOM sont des français à part entière pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mar 18 Sep 2007 - 10:03

joel rigolat a écrit:
Pour moi, sont français tous ceux qui acceptent les lois de la République, ses valeurs fondamentales et veulent faire vivre la liberté, l'égalité et la fraternité quelque soit leurs origines ethniques ou religieuses...

La République ne fait aucune distinction entre les individus ... évidemment nos compatriotes des DOM-TOM sont des français à part entière pour moi...

Ainsi que les non-français qui ont défendu la France en Algérie ou ailleurs et qui à mon avis ont les mêmes droits.

*** Modéré - Hors sujet ***
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mar 18 Sep 2007 - 15:51

Je crois qu'il faut mettre les choses au clair : la Charte de l'UPF sera républicaine et souverainiste, elle ne sera pas nationaliste.

Pourront nous rejoindre ceux qui s'y reconnaîtront une fois sa rédaction terminée. Il est hors de question de la rectifier pour attirer d'autres mouvements ou personnes.

Nous devons rassembler les français, voilà pourquoi nous avons donné ce nom à notre mouvement, il n'est donc pas question, comme je l'ai déjà indiqué à plusieurs reprises, de nous voir classer à droite, à gauche ou aux extrêmes.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mar 18 Sep 2007 - 21:35

Sébastien a écrit:
Je crois qu'il faut mettre les choses au clair : la Charte de l'UPF sera républicaine et souverainiste, elle ne sera pas nationaliste.

Pourront nous rejoindre ceux qui s'y reconnaîtront une fois sa rédaction terminée. Il est hors de question de la rectifier pour attirer d'autres mouvements ou personnes.

Nous devons rassembler les français, voilà pourquoi nous avons donné ce nom à notre mouvement, il n'est donc pas question, comme je l'ai déjà indiqué à plusieurs reprises, de nous voir classer à droite, à gauche ou aux extrêmes.

En effet Sébastien et c'est pour ça qu'il serait bien que ce point soit précisé dans votre Charte.
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mer 19 Sep 2007 - 10:33

Pourtant vos positions sont très très proches de ce que défendent Nicolas Dupont-Aignan et Villiers (tout au moins avant Peltier) donc sur la droite de la droite.

Etre de droite n'est pas une honte, être raciste, xénophobe, anti-démocrate, oui. Et encore, ce qui paraissait raciste il y a peu est reconnu aujourd'hui comme étant normal et vrai, tel dire que la France ne peut pas recueillir tous les miséreux du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mer 19 Sep 2007 - 11:18

Wings a écrit:
Pourtant vos positions sont très très proches de ce que défendent Nicolas Dupont-Aignan et Villiers (tout au moins avant Peltier) donc sur la droite de la droite.

Etre de droite n'est pas une honte, être raciste, xénophobe, anti-démocrate, oui. Et encore, ce qui paraissait raciste il y a peu est reconnu aujourd'hui comme étant normal et vrai, tel dire que la France ne peut pas recueillir tous les miséreux du monde.

NDA n'est pas à la droite de la droite il me semble, c'est un néo-gaulliste et moi je suis un gaulliste "orthodoxe" donc moins à droite que lui.

Nous sommes gaullistes donc pour nous "ce n'est pas la gauche la France, ce n'est pas la droite la France" d'ailleurs nous avons vu samedi des patriotes de gauche qui ont leur place à l'UPF.

Le Patriotisme n'est pas une exclusivité de droite.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mer 19 Sep 2007 - 11:29

Wings a écrit:
Pourtant vos positions sont très très proches de ce que défendent Nicolas Dupont-Aignan et Villiers (tout au moins avant Peltier) donc sur la droite de la droite.

Etre de droite n'est pas une honte, être raciste, xénophobe, anti-démocrate, oui. Et encore, ce qui paraissait raciste il y a peu est reconnu aujourd'hui comme étant normal et vrai, tel dire que la France ne peut pas recueillir tous les miséreux du monde.

Cher Wings,

Si vous regardez d'un peu plus près notre programme social en faveur de services publics forts ; d'un Etat interventionniste dans l'économie qui administre et qui planifie et qui assure la solidarité et la justice sociale, vous pourriez nous traiter de communistes ou de gauchistes !

Non, décidément, les gaullistes sont inclassables sur la fameuse réglette droite-gauche...

Bonne journée à vous.
Revenir en haut Aller en bas
maximumuse

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Dim 7 Oct 2007 - 14:44

Sébastien a écrit:
L’INDEPENDANCE NATIONALE

L'Indépendance nationale doit permettre à notre pays d’être libre de ses politiques tant nationales qu'internationales. Pour cela, que nous rejetons absolument l’actuelle Europe supranationale et que nous préférons travailler à la construction d'une Europe nouvelle respectueuse de chaque nation qui la compose, en lieu et place d'un conglomérat fédéral visant à la dissolution de toutes identités nationales et qui n’apporte que baisse généralisée du niveau de vie et chômage de masse. L’indépendance nationale de la France doit nous permettre de retrouver le chemin de la prospérité et du progrès économique et social.

La France refuse, conformément à sa tradition, de se soumettre à une quelconque hégémonie politique ou économique. Nous réaffirmons le rôle international de la France par une politique étrangère indépendante.
Nous voulons aussi que la France regarde vers le grand large, tant du côté de la Francophonie que du reste du monde avec la mise en place de véritables politiques d'échanges dans tous les domaines.

Ceci est un souverainisme pur et dur et très voisin de la charte du MPF de Mr de Villiers.

Que pensez vous de la phrase du Général "l'Europe de l'Atlantique à l'Oural" ?

Je pense qu'il ne faut pas être intégriste, ni fédéral pur, ni confédéral pur, certaines politiques peuvent et ont intérêt à se fédéraliser, d'autres non.
Actuellement l'UE est plutôt une pale copie du centralisme jacobin, recette appliquée à nos régions, pourtant si on prend l'exemple du continent nord américain, on peut avoir un grand ensemble hétéroclite, épanoui localement et fort collectivement.
Revenir en haut Aller en bas
http://politiclub.forumpro.fr
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Dim 7 Oct 2007 - 15:08

maximumuse a écrit:
Ceci est un souverainisme pur et dur et très voisin de la charte du MPF de Mr de Villiers.

Que pensez vous de la phrase du Général "l'Europe de l'Atlantique à l'Oural" ?

Je pense qu'il ne faut pas être intégriste, ni fédéral pur, ni confédéral pur, certaines politiques peuvent et ont intérêt à se fédéraliser, d'autres non.
Actuellement l'UE est plutôt une pale copie du centralisme jacobin, recette appliquée à nos régions, pourtant si on prend l'exemple du continent nord américain, on peut avoir un grand ensemble hétéroclite, épanoui localement et fort collectivement.

Non ce n'est pas du souverainisme pur et dur, nous sommes simplement partisans de l'Europe des nations comme le défendait de Gaulle.
L'Europe de l'Atlantique à l'Oural ? Bien sûr mais il n'a jamais dit qu'il fallait une Europe supranationale ou fédérale pour atteindre cet objectif.

De Gaulle était un grand défenseur de l'indépendance de la France (voir notamment la politique de la chaise vide qui conduisit au compromis du Luxembourg). Il me semble avoir déjà posté sur le forum les discours du général sur la construction européenne.

L'Europe doit être celle des réalités et la réalité c'est que l'Europe est composée de nations et que c'est par les nations que doit s'organiser l'Europe et non contre les nations comme le préconisent les euro-fédéralistes et supranationalistes.

Les USA sont un mauvais exemple pour la simple raison qu'ils ne regroupent pas des nations mais ce qui est l'équivalent de nos régions. La France ne doit pas devenir une région des Etats-Unis d'Europe.

Nous sommes partisans de la coopération renforcée (et volontaire) des nations européennes.

Pour trouver le souverainisme pur et dur, il faut plutôt chercher du côté d'un autre mouvement fondé par un pasquaïen qui défend l'idée de sortir de l'Europe du jour au lendemain (sans nous dire comment d'ailleurs), de reconstruire la ligne Maginot et de mettre des barbelés autour de la France.

Ce n'est pas du tout notre vision.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
maximumuse

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Dim 7 Oct 2007 - 20:06

Mais bon, traité de Maastricht, de Nice... difficile de tirer un trait sur 50 ans d'UE !

Une indépendance intégrale comme avant 1950 n'est sûrement pas notre intérêt, il ne faut pas oublier que l'absence de frontières, l'harmonisation des réglementations, l'euro ... toutes ces mesures fédérales permettent aux entreprises d'avoir un énorme marché.

Je trouve que l'idée la plus réaliste est celle de Mr Balladur : "l'Europe des cercles"

Un fédéralisme par petits cercles concentriques pour ce qui est un progrès et des collaborations pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
http://politiclub.forumpro.fr
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Dim 7 Oct 2007 - 21:12

L'Europe supranationale s'est construite en plusieurs étapes, elle ne pourra se défaire que progressivement également pour laisser place à une Europe des nations et des coopérations renforcées.

Fédéralisme signifie transmettre les pouvoirs régaliens qui incombent à une nation à un organisme supérieur. Ce qui reviendrait donc à dire que le France ne serait plus mettre de sa diplomatie, de sa propre sécurité et qu'elle devrait appliquer des choix qui n'émaneraient pas d'elle directement et dont elle pourrait même avoir été opposée.

Vous comprendrez donc que personnellement, attaché à la souveraineté nationale et populaire de notre pays, je ne suis pas favorable de voir la France n'être qu'un Lander d'un conglomérat national européen, qu'il soit composé de 5 ou 25 membres.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 8 Oct 2007 - 0:07

maximumuse a écrit:
Une indépendance intégrale comme avant 1950 n'est sûrement pas notre intérêt, il ne faut pas oublier que l'absence de frontières, l'harmonisation des réglementations, l'euro ... toutes ces mesures fédérales permettent aux entreprises d'avoir un énorme marché.

L'euro freine notre capacité d'exportation...

Quant à toutes ces "mesures fédérales [qui] permettent aux entreprises d'avoir un énorme marché", allez plutôt l'expliquer aux salariés des entreprises qui délocalisent en Roumanie !

Je ne vois pas en quoi l'indépendance intégrale n'est pas dans notre intérêt !
Indépendance ne veut pas dire absence de coopération ! On peut coopérer avec les pays voisins sans pour autant leur donner les clefs de la maison...
Revenir en haut Aller en bas
maximumuse

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Lun 8 Oct 2007 - 8:53

La délocalisation en Roumanie est un moindre mal, tout l'emploi manuel a déjà été délocalisé en Chine, Inde etc...

L'indépendance ne l'empêchera pas.

J'ai du mal me positionner, je pense que l'on avait un immense potentiel avec l'Europe des 6, voire des 12 et sans l'UK.

Ensuite, tout a basculé, enfin c'était le plan américain : UE=OTAN
Revenir en haut Aller en bas
http://politiclub.forumpro.fr
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mar 9 Oct 2007 - 11:24

Citation :
La délocalisation en Roumanie est un moindre mal, tout l'emploi manuel a déjà été délocalisé en Chine, Inde etc...

En attendant, le fait que leurs emplois partent à 4 000 km en Roumanie ou à 20 000 km en Chine ne change pas grand chose pour les salariés licenciés : au final c'est la précarité avec ses conséquences (dépression...)

Citation :
L'indépendance ne l'empêchera pas.

L'indépendance, c'est avant tout la maîtrise des outils économiques et monétaire ! A l'heure actuelle on ne peut plus rien faire sans Bruxelles, et comme les autres pays européens n'ont pas forcément la même situation économique et donc les mêmes besoins que nous, on est condamné à subir sans même pouvoir intervenir.
La France ne peut plus mener de politique monétaire, elle ne peut même plus soutenir ses entreprises ou protéger son marché intérieur. Pour les libéraux, le protectionnisme est une insulte alors qu'à la base, protéger l'économie nationale devrait être une priorité pour tout Etat digne de ce nom.

Citation :
J'ai du mal me positionner, je pense que l'on avait un immense potentiel avec l'Europe des 6, voire des 12 et sans l'UK.

Ensuite, tout a basculé, enfin c'était le plan américain : UE=OTAN

Dès le début, la construction européenne à été manipulée par les USA qui souhaitait en fait rentabiliser l'énorme investissement militaire US dans l'Europe dans les années 50 en développant un bloc européen homogène qui serait un débouché pour les entreprises US.

Les conseillers américains étaient en permanence derrière Schuman, ils ont participé à la rédaction des premiers traités européens (CECA...) comme l'explique en détail l'excellent livre de Florence Autret "L'Amérique à Bruxelles"
Revenir en haut Aller en bas
maximumuse

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   Mer 10 Oct 2007 - 9:41

Difficile de faire machine arrière sur l'Europe, de tirer un trait sur des contrats signés par plusieurs présidents et premiers ministres, même si l'on doit prendre acte du NON au TCE, sûrement le dernier référendum proposé avant longtemps.

Je me demande si le général aurait accepté l'intégration de la Grande-Bretagne, s'il aurait accepté l'extension à 27 Etats et quel serait son avis sur la Turquie ? scratch

C'est vrai qu'on peut observer la réussite de pays non intégrés : Suisse, Norvège, Japon ... mais on ne peut quand même pas nier que la politique commune des débuts a permis d'abord la pacification franco-allemande (pas évidente quand même) puis un développement économique fulgurant.

Et oui l'Europe est complètement aplatie sous le protectorat militaire US et à la botte de ses trusts de Hollywood à Kellogs, en passant par Nike et Marlboro... la liste est ahurissante !

*** Christof. - La Charte ayant été adoptée, ce sujet est verrouillé et la discussion se poursuit dans le sujet : CHARTE REPUBLICAINE DE L'UPF ***
Revenir en haut Aller en bas
http://politiclub.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussion autour d'une Charte pour l'UPF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion autour d'une Charte pour l'UPF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boutons autour de la bouche : pour quoi?
» L'UE propose une charte pour organiser les stages
» Forum RP et discussion autour de l'univers de Jojo's
» "Discussion autour de la Divine Comédie avec Dante"
» Inquiétude autour des futures normes pour la construction en aluminium

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: L'UPF en action :: Programme de l'UPF-
Sauter vers: