Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les régimes spéciaux de retraite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Les régimes spéciaux de retraite...   Lun 17 Sep 2007 - 18:41

La réforme des régimes spéciaux de retraite, voulue par Sarkozy (et malheureusement la majorité des Français) est l'issue d'une incompréhension flagrante et d'un mépris envers nos fonctionnaires.

D'une part, personne ne s'est jamais dit que les régimes spéciaux faisaient en quelque sorte partie du salaire ? Comme les tickets resto. ou les chèques vacances dans d'autres entreprises, les voitures de fonction, les frais de déplacement, le prêt d'un ordinateur portable, un forfait mobile, un abattement d'impôts, des réductions dans divers magasins ?

D'autre part, que dire des "métiers dangereux", notamment à la SNCF, mal payés et fatigants ?

[Article du Monde ici, dans un centre SNCF près de chez moi : "Travailler plus vieux, non merci"]

Arrêtons d'accuser nos fonctionnaires de tous les maux du monde ! Nous devrions en être solidaires au contraire !
Et si les conditions sont si intéressantes, pourquoi ceux qui "gueulent" n'y vont pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 10:07

Je trouve cette uniformisation des retraites très bien.
Chaque métier a ses difficultés et même les bureaucrates se tuent les yeux sur leur PC.

On choisi un métier, nul ne nous oblige à le prendre (pas encore tout au moins).
Je ne vois pas pourquoi à métier identique un fonctionnaire aurait + d'avantages qu'un privé.

L'égalité repose sur les règles du travail uniques pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 12:39

Et pourquoi, comme le disait si justement un syndicaliste, un nivellement par le bas ?

C'est une logique libérale capitaliste, tout comme l'abaissement du SMIC.
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 14:52

Pas d'accord, cette évolution serait un bénéfice pour tous.

Pourquoi nivellement par le bas ? parce qu'on supprime des avantages à une minorité ? non, pour moi c'est un nivellement, mais par le haut.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 17:51

Wings a écrit:
Pourquoi nivellement par le bas ? parce qu'on supprime des avantages à une minorité ? non, pour moi c'est un nivellement, mais par le haut.

Priver d'avantages une catégorie au lieu de la donner aux autres, non, ce n'est pas un nivellement par le haut...
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 18:40

Cerberux76 a écrit:
[Article du Monde ici, dans un centre SNCF près de chez moi : "Travailler plus vieux, non merci"]

Arrêtons d'accuser nos fonctionnaires de tous les maux du monde ! Nous devrions en être solidaires au contraire !
Et si les conditions sont si intéressantes, pourquoi ceux qui "gueulent" n'y vont pas ?

Moi j'ai candidaté 6 fois à la SNCF sans succès... tu penses sincèrement que la SNCF embauche tous ceux qui souhaitent y rentrer ?

Je "gueule" contre les régimes spéciaux, mais si la SNCF m'offre une place, je démissionne sur le champ de mon boulot actuel !

Les régimes spéciaux, ce sont des privilèges d'un autre âge... celui des loco à vapeur !
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 19:49

C'est sûr que bosser de nuit à ramper sous les locos diesel, ce sont des conditions idéales ! Et en plus ils se plaignent encore ? Ils ne veulent pas bosser jusqu'a 65 ans ? Quelle honte !

Sans parler du fait qu'ils représentent une infime minorité, une goutte d'eau dans l'océan des retraites... Encore une stratégie sarkoziste, détourner l'attention sur des problèmes mineurs afin de faire passer en douce et d'occulter d'autres réformes plus contestables...

D'autres hommes, en d'autres temps pas si lointains, ont eux aussi cherché des boucs émissaires pour faire leurs magouilles !

Ceux qui contestent les régimes spéciaux ne sont que des jaloux, frustrés d'être ce qu'ils sont, et qui cherchent avant tout une communauté pour cristalliser leur désespoir : en l'occurrence les fonctionnaires, et plus particulièrement les bénéficiaires des "régimes spéciaux".
Français, l'envie est un pêché capital. Il ne faut pas se laisser éblouir par de petits débats, car le problème, ce n'est pas la retraite du voisin. Le vrai problème, la vraie question, c'est l'avenir de la France.

Mais dans une société où l'on pense avant tout à soi, où il faut "gagner plus" pour vivre mieux, où l'on se bat pour que chaque denier public aille dans sa poche plutôt que dans celle de quelqu'un d'autre, dans une société aussi égoïste, aussi grise et terne, quelle place pour la France ?
Quelle place pour un sentiment d'unité, quelle place pour un vrai patriotisme, quelle place pour la fierté d'appartenir à une nation aussi belle que la notre ?

Les français sont-ils prêts à devenir français ?
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 21:05

Cerberux76 a écrit:
C'est sûr que bosser de nuit à ramper sous les locos diesel, ce sont des conditions idéales ! Et en plus ils se plaignent encore ? Ils ne veulent pas bosser jusqu'a 65 ans ? Quelle honte !

Sans parler du fait qu'ils représentent une infime minorité, une goutte d'eau dans l'océan des retraites... Encore une stratégie sarkoziste, détourner l'attention sur des problèmes mineurs afin de faire passer en douce et d'occulter d'autres réformes plus contestables...

D'autres hommes, en d'autres temps pas si lointains, ont eux aussi cherché des boucs émissaires pour faire leurs magouilles !

Ceux qui contestent les régimes spéciaux ne sont que des jaloux, frustrés d'être ce qu'ils sont, et qui cherchent avant tout une communauté pour cristalliser leur désespoir : en l'occurrence les fonctionnaires, et plus particulièrement les bénéficiaires des "régimes spéciaux".
Français, l'envie est un pêché capital. Il ne faut pas se laisser éblouir par de petits débats, car le problème, ce n'est pas la retraite du voisin. Le vrai problème, la vraie question, c'est l'avenir de la France.

Mais dans une société où l'on pense avant tout à soi, où il faut "gagner plus" pour vivre mieux, où l'on se bat pour que chaque denier public aille dans sa poche plutôt que dans celle de quelqu'un d'autre, dans une société aussi égoïste, aussi grise et terne, quelle place pour la France ?
Quelle place pour un sentiment d'unité, quelle place pour un vrai patriotisme, quelle place pour la fierté d'appartenir à une nation aussi belle que la notre ?

Les français sont-ils prêts à devenir français ?

Ah les étudiants... je ne te critique pas, j'étais comme toi avant ... l'entrée dans la vie active !

Tout frais diplômé, puis la galère commence... chômage, intérim, CDD, CNE (enfin je ne me plains pas, c'est le lot de beaucoup d'autres jeunes... selon les secteurs professionnels).

Donc voilà maintenant j'ai du mal à plaindre les salariés de la SNCF qui ont un boulot à vie, une bonne retraite et qui trouvent encore à se plaindre ! Peut être est-ce dû aux heures passées à attendre mon train de banlieue suite aux "mouvement sociaux"...

Je dirai que ce n'est pas de la jalousie, mais juste un souci d'égalité entre les citoyens et de justice. Les ressources de l'Etat ne sont pas illimitées, l'argent employé pour les privilèges des régimes spéciaux pourrait être utilisé ailleurs.

Citation :
dans une société aussi égoïste, aussi grise et terne, quelle place pour la France ?

Vouloir l'égalité entre les citoyens c'est justement renforcer la cohésion de la nation.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 21:45

Rien à voir ! Je travaille, moi aussi je fais CDD et intérim...

Ce qui ne m'empêche pas de penser ce que je dis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 22:06

Les régimes spéciaux, on va les changer pas de soucis, mais un grand régime spécial de retraite est souvent oublié par les différents partis, la retraite des parlementaires, ministres et président de la République...

Il n'est pas logique parce que vous êtes parlementaire pour 1 mandat, que l'on ait droit à un avantage à vie.
Idem pour les ministres sauf qu'il ne faut que 1 mois de ministère et le président n'en parlons même pas...

Pour les fonctionnaires, SNCF, RATP, EDF... le problème n'est pas la durée de cotisation et l'âge limite de la retraite : maintenant, même pour la fonction publique, il faut étudier jusqu'à 25 ans minimum pour y rentrer, donc 25+37 ans 1/2 ça donne un age minimum de départ de 62 ans et demi... et oui !!!
Ce qui a coulé tous les régimes et en particulier les régimes spéciaux, ce sont tous les points attribués gratuitement aux personnes ayant travaillés avant 1958 : ceux là ont eu des points sans qu'on leur demande s'il avait cotisé ou pas.

Voila le gouffre de l'ARRCO-AGIRC, mais aussi les millions que l'Etat doit à la CNAV.

Moi je suis dans le privé et j'ai commencé à bosser à 26 ans alors pour avoir mon nombre de trimestres je vais devoir bosser jusqu'à 66 ans et puis, pour rappel, l'âge légal pour la retraite complémentaire c'est 65 ans Wink si on la prend avant, on a un pourcentage dégressif par années prises en anticipé Smile
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 18 Sep 2007 - 22:19

Cerberux76 a écrit:
Rien à voir ! Je travaille, moi aussi je fais CDD et intérim...

Ce qui ne m'empêche pas de penser ce que je dis.

Ah ok... je croyais que tu étais étudiant en communication.

Je suis d'accord qu'il ne faut pas stigmatiser l'ensemble des fonctionnaires, mais il faut reconnaître que certains régimes spéciaux comme par exemple celui de la SNCF ne sont plus en phase avec les conditions actuelles de travail. Ces conditions se sont améliorées et les avantages acquis n'ont plus de raison d'être (comme la prime de charbon, toujours versée par la SNCF...).

D'autres métiers ont aussi dû se réformer, comme les fameux dockers, qui avaient hérité d'un statut datant d'une époque où ils déchargeaient les navires manuellement.
Les dockers marseillais, par exemple, par leurs grèves multiples pour protéger leur statut de privilégiés ont empêché le développement du port de Marseille pourtant idéalement situé géographiquement, favorisant les autres ports européens !

Quant à la SNCF, elle perd des trains complets sur le réseau national (pourtant fermé), avec en moyenne 5 jours de retard sur ses livraisons pendant que des boites comme DHL font un suivi au niveau mondial de colis de 500 g livrés en 48 heures...

Après, il ne faut pas s'étonner que le ferroviaire soit passé de 60% à 15% du tonnage des marchandises transportées en 30 ans.

Suite à la libéralisation du fret ferroviaire, les nouveaux concurrents de la SNCF sont 30% moins cher ... et respectent leurs délais, eux !
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mer 19 Sep 2007 - 10:20

El Caganer a écrit:
Ah ok... je croyais que tu étais étudiant en communication.

Rien n'empêche de faire les deux, étudier et travailler !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Lun 1 Oct 2007 - 15:26

On parle des régimes spéciaux, mais comme dit plus haut, il y a un régime spécial qui commence à faire parler de lui...

Message qui circule :

Citation :
Edifiant


PREPAREZ VOUS A TRAVAILLER POUR EUX


Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417 120 euros = 60 mois x 6952 euros.
C'est la nouvelle indemnité chômage des députés ! Repris ce matin sur RMC par JJ BOURDIN qui souligne que les élus de la gauche à la droite sont tous d'accord !

La plupart des médias n'en parlent pas !

A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront " à vie " 20 % de ce traitement :

soit 1390 euros par mois.

Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impots qui serviront à payer les "golden parachutes" de nos députés.

Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative.

Ce vote intervient au moment où les candidats nous parlent des efforts que devront consentir les Français pour réduire la dette et dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat !

L'information sur la nouvelle indemnité "chômage" des députés a été révélée par "Le Canard Enchaîné" le 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007.

Curieusement, ce sont les seuls médias à en avoir parlé. Silence total du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement pressés de dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (certes avec raison....).

Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi a été votée en douce, par tous les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de s'octroyer des avantages sur le dos des Français.

Avant de quiter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à l'unanimité et dans le silence complet, une loi pour que désormais, un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité mensuelle nette qui est à ce jour - selon info sur site Assemblée nationale - de 5178 euros, soit 6 952 euros brut. Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417 180 euros sur 5 ans !

Sans parler ce ce qu'il leur coûtera " à vie " ! Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée "par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle.

Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie", ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade. S'y ajoute l'indemnité de résidence, comme pour les fonctionnaires, au taux de 3 %. Selon l'article 2 de l'ordonnance précitée : "L'indemnité parlementaire est complétée par une indemnité dite de fonction".

Le montant de cette indemnité est égal au quart du montant de l'indemnité parlementaire (indemnité parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de résidence)

Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes:

- Indemnité de base : 5 400, 32 euros

- Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros

- Indemnité de fonction (25 % du total) : 1 390, 58 euros

Soit brut mensuel 6952, 91 euros .

Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel diverses retenues:

- Cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières années de mandat: 1 153, 08 euros

- Contribution exceptionnelle de solidarité : 55,62 Euros

- Contribution sociale généralisée et contribution au remboursement de la dette sociale : 539,55 euros

- Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 euros

Soit net mensuel 5 177, 66 euros.

Avant de quitter la présidence de l'Assemblée Nationale, Jean Louis Debré, nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis !

Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération de 5 ans, n'est tenu à aucun engagement quelconque, comme par exemple justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une activité justifiant cette "aide sociale"... bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires.

Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites, car évidemment aucun parti n'a protesté, vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré.

Si vous êtes scandalisé et refusez d'être pris pour un ***, diffusez au moins ce message !
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 9 Oct 2007 - 12:09

anonyme gaulliste a écrit:
On parle des régimes spéciaux, mais comme dit plus haut, il y a un régime spécial qui commence à faire parler de lui...

Message qui circule :

Citation :
Edifiant


PREPAREZ VOUS A TRAVAILLER POUR EUX


Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417 120 euros = 60 mois x 6952 euros.
C'est la nouvelle indemnité chômage des députés ! Repris ce matin sur RMC par JJ BOURDIN qui souligne que les élus de la gauche à la droite sont tous d'accord !

La plupart des médias n'en parlent pas !

A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront " à vie " 20 % de ce traitement :

soit 1390 euros par mois.

Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impots qui serviront à payer les "golden parachutes" de nos députés.

Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative.

Ce vote intervient au moment où les candidats nous parlent des efforts que devront consentir les Français pour réduire la dette et dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat !

L'information sur la nouvelle indemnité "chômage" des députés a été révélée par "Le Canard Enchaîné" le 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007.

Curieusement, ce sont les seuls médias à en avoir parlé. Silence total du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement pressés de dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (certes avec raison....).

Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi a été votée en douce, par tous les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de s'octroyer des avantages sur le dos des Français.

Avant de quiter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à l'unanimité et dans le silence complet, une loi pour que désormais, un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité mensuelle nette qui est à ce jour - selon info sur site Assemblée nationale - de 5178 euros, soit 6 952 euros brut. Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417 180 euros sur 5 ans !

Sans parler ce ce qu'il leur coûtera " à vie " ! Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée "par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle.

Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie", ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade. S'y ajoute l'indemnité de résidence, comme pour les fonctionnaires, au taux de 3 %. Selon l'article 2 de l'ordonnance précitée : "L'indemnité parlementaire est complétée par une indemnité dite de fonction".

Le montant de cette indemnité est égal au quart du montant de l'indemnité parlementaire (indemnité parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de résidence)

Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes:

- Indemnité de base : 5 400, 32 euros

- Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros

- Indemnité de fonction (25 % du total) : 1 390, 58 euros

Soit brut mensuel 6952, 91 euros .

Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel diverses retenues:

- Cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières années de mandat: 1 153, 08 euros

- Contribution exceptionnelle de solidarité : 55,62 Euros

- Contribution sociale généralisée et contribution au remboursement de la dette sociale : 539,55 euros

- Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 euros

Soit net mensuel 5 177, 66 euros.

Avant de quitter la présidence de l'Assemblée Nationale, Jean Louis Debré, nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis !

Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération de 5 ans, n'est tenu à aucun engagement quelconque, comme par exemple justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une activité justifiant cette "aide sociale"... bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires.

Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites, car évidemment aucun parti n'a protesté, vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré.

Si vous êtes scandalisé et refusez d'être pris pour un ***, diffusez au moins ce message !

Et si on ajoute à cela le salaire d'un maire d'une ville comme... disons Yerres, on obtient une belle somme !

Je me demande combien NDA reverse a DLR ! ... lui qui demande toujours de l'argent aux adhérents pour "maintenir l'indépendance de DLR"

Ce statut du député avec tous ces privilèges est choquant...
Revenir en haut Aller en bas
Hervé

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 9 Oct 2007 - 19:19

Ne tapez pas sur les députés, élus du peuple, faut-il le rappeler ! Depuis quand un gouvernement (et donc l'exécutif) s'occuperait-il de la situation des députés (relevant du législatif) ? N'est-ce pas mettre à mal le pouvoir législatif ?

Ne vous trompez donc pas : il faut s'attaquer au fond du problème, et le problème ce sont les régimes spéciaux des fonctionnaires et des agents du public. Il faut tout simplement supprimer leurs privilèges : nous sommes en 2007, et non plus avant 1789...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 9 Oct 2007 - 19:35

Hervé je suis désolé mais le régime des députés est un régime de fonctionnaire, de part leur statut ils sont hauts fonctionnaires d'Etat Wink.

Moi je pense que notre législatif est la représentation du peuple qui doit donner l'exemple, si leur statut leur permet d'avoir des privilèges alors pourquoi eux y ont-ils le droit et pas les autres fonctionnaires ?

Vous voulez qu'on s'attaque à tous les fonctionnaires et bien attaquons-nous aussi aux représentants du peuple (Parlement, ministres, Présidents...)
Revenir en haut Aller en bas
maximumuse

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mer 10 Oct 2007 - 9:50

Il n'est pas question de s'attaquer à qui que ce soit.

L'espérance de vie accroît la durée de la retraite, c'est aussi simple que ça, et on a pas l'argent pour payer la retraite de quelqu'un pendant 20, 30 40 voire 50ans !!!! c'est impossible !

Si un chauffeur de train devient centenaire, il peut espérer 50 ans de retraite...

D'accord c'est l'exemple extrême, mais c'est possible et ça n'est pas acceptable par le reste de la société qui voit son heure de départ reculer comme dans tous les autres pays d'ailleurs.

Mitterrand a commis un acte irresponsable lorsqu'il a décidé de la retraite à 60 ans, c'était bien sûr pour gagner des élections, mais financièrement ça tient pas la route aujourd'hui.

Tout a changé, la pénibilité des emplois est complètement bouleversée, la durée est fortement réduite (35h) les congés payés et arrêts maladies ont crus régulièrement, la santé d'un quinquagénaire de 2007 et de 1950 n'a strictement plus rien à voir.

Tout change, les réformes sont non seulement nécessaires mais indispensables, la France est un pays paralysé par ses syndicats réactionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://politiclub.forumpro.fr
Hervé

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mer 10 Oct 2007 - 15:43

maximumuse a écrit:
Mitterrand a commis un acte irresponsable lorsqu'il a décidé de la retraite à 60 ans, c'était bien sûr pour gagner des élections, mais financièrement ça tient pas la route aujourd'hui.

Tout a changé, la pénibilité des emplois est complètement bouleversée, la durée est fortement réduite (35h) les congés payés et arrêts maladies ont crus régulièrement, la santé d'un quinquagénaire de 2007 et de 1950 n'a strictement plus rien à voir.

Tout change, les réformes sont non seulement nécessaires mais indispensables, la France est un pays paralysé par ses syndicats réactionnaires.

Je ne peux qu'approuver vos dires. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mer 10 Oct 2007 - 16:29

Juste une petite chose, d'accord, pour le moment, ils ne sont pas au 41 ans du privé.

Mais il y a une grande différence entre ceux qui ont commencé il y a 30 ans et aujourd'hui.

Il y a trente ans et avant on pouvait commencer à travailler à 16-17-18 ans, maintenant on ne commence pas avant 25-26-27 ans...

Donc un calcul rapide pour 37 ans et demi de cotisation, si on commence à 18 ans on peut partir à 55 ans, mais dans le cas actuel on commence à 25 ans on ne peut partir avant 62 ans et demi Wink , donc pour le départ à 55 ans c'est même plus d'actualité.

Oui l'espérance de vie augmente, mais la durée des études aussi, donc on rentre plus tard sur le marché ou alors si on veut mettre 42 ans, ce qui va être le cas après 2012 lol!, et bien que l'on prenne en compte les années post BAC.
Revenir en haut Aller en bas
maximumuse

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Jeu 11 Oct 2007 - 7:12

Oui, il est sûr que la durée des études devra être prise en compte, finalement pour certaines, elles pourraient même compter comme années de cotisations.

Pour ceux qui ont travaillé depuis l'age de 15 ans, c'est sûr que c'est terrible d'être à l'usine ou la mine si jeune et évidemment cette pénibilité doit être prise en compte, à cet age là le lycée c'est quand même plus aware Laughing

De toute façon pour recadrer sur les régimes spéciaux, ils doivent être réformés au cas par cas en tenant compte justement de ce genre de situation, mais sur le fond ils n'ont sûrement pas plus de pénibilité qu'un manoeuvre du bâtiment, un metallo de Peugeot qui fait les 3x8 ou une infirmière d'hôpital.

Tout le monde a accepté ces reformes (et non pas sacrifice), ils doivent le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://politiclub.forumpro.fr
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Régimes spéciaux, vous dites ?   Jeu 15 Nov 2007 - 19:49

A lire d'urgence le billet du 15 novembre 2007 (aujourd'hui) :

20minutes.fr/etvous a écrit:
Témoignage d'un cheminot

Note parue dans le blog "Galères de grève" - 15.11.07
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Ven 16 Nov 2007 - 15:27

Cerberux76 a écrit:
A lire d'urgence le billet du 15 novembre 2007 (aujourd'hui) :

20minutes.fr/etvous a écrit:
Témoignage d'un cheminot

Note parue dans le blog "Galères de grève" - 15.11.07

lol! ça devient presque comique...

Citation :
Nous devons être "rentables". La politique de réduction d'emploi et de modernisation a donc continué. Et que penseriez vous si, aujourd'hui, la SNCF n'équilibrait pas ses comptes (et même, désormais, fait des bénéfices)? Nous en entendrions parler!!!

En effet, on en entend parler !
Dette de la SNCF : 8 milliards d'euros

Citation :
Si je me paye ma maison avec un crédit de 15 ans avec de plus grosses mensualités, est-ce que je m'occupe de savoir si mon voisin se paye la sienne avec un crédit sur 25 ans? La situation est là même pour nos retraites, nous nous payons nos "avantages".

La SNCF dispose d’une caisse de retraite propre.
Le coût de la retraite est de 24 milliards de francs. La différence de 14 milliards de francs qui assure l’équilibre de la caisse reste à la charge de l’Etat donc du contribuable.

Citation :
Il y a plus de 100 régimes spéciaux, mais attaquer la SNCF est un symbole.

Disons que c'est parce que c'est le plus coûteux pour le contribuable !
Cela ne veut pas dire que les autres régimes spéciaux (en particulier les parlementaires) sont justifiés. Il faut en finir avec TOUS les régimes spéciaux.

Citation :
Pourquoi ne dit-on pas à la population que 70% des déficits proviennent des caisses des agriculteurs qui perçoivent une retraite alors qu'ils n'ont jamais, ou très peu, cotisé?

L'affreux c'est toujours l'Autre...

C'est vrai qu'être agriculteur, se crever *** Modéré - Inutile *** dans les champs pour se faire rançonner par les grandes surfaces, c'est sûrement plus privilégié que les cheminots.

Citation :
Nous avons une haute idée du service public, de la sécurité, de la ponctualité, ceux qui sont venu avec moi en ligne ont pu juger.

Dans le milieu du transport (dans lequel je bosse) la ponctualité de la SNCF (particulièrement en fret) est légendaire ... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
nuggets

avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Ven 16 Nov 2007 - 16:22

Hervé a écrit:
Ne tapez pas sur les députés, élus du peuple, faut-il le rappeler ! Depuis quand un gouvernement (et donc l'exécutif) s'occuperait-il de la situation des députés (relevant du législatif) ? N'est-ce pas mettre à mal le pouvoir législatif ?

Ne vous trompez donc pas : il faut s'attaquer au fond du problème, et le problème ce sont les régimes spéciaux des fonctionnaires et des agents du public. Il faut tout simplement supprimer leurs privilèges : nous sommes en 2007, et non plus avant 1789...

Alors oui, mais supprime aussi les concours pour y accéder, et augmente les salaires des petits fonctionnaires à égalité d'ancienneté par rapport à un salarié du privé.

Beaucoup de fonctionnaires sont proches du SMIC, voir au SMIC !
J'ai rarement vu dans le privé des agents de maîtrise à 1 150 euros net, comme c'est le cas dans certaines administrations !

Moi ce qui m'amuse vraiment dans cette affaire, c'est que les français n'ont rien compris : salariés du privé, battez vous pour avoir les mêmes avantages et retraites que les fonctionnaires, ne marchez pas dans le sens du gouvernement !!!!!
Tout le monde devrait être à 37 annuités, point barre.

Vous ne voyez donc pas que l'on se dirige tout droit vers des emplois jusqu'à l'âge de 65 ans... Quelle honte !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Ven 16 Nov 2007 - 17:09

nuggets a écrit:
salariés du privé, battez vous pour avoir les mêmes avantages et retraites que les fonctionnaires, ne marchez pas dans le sens du gouvernement !!!!!
Tout le monde devrait être à 37 annuités, point barre.

Sur ce point je suis d'accord : au lieu d'aligner sur les annuités les plus hautes, pourquoi ne pas les aligner sur les plus basses ? Au moins tout le monde serait content Laughing
Revenir en haut Aller en bas
nuggets

avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Ven 16 Nov 2007 - 17:40

Cerberux76 a écrit:
Sur ce point je suis d'accord : au lieu d'aligner sur les annuités les plus hautes, pourquoi ne pas les aligner sur les plus basses ? Au moins tout le monde serait content Laughing

Ben ouais, les mecs se battent pour aller au boulot jusqu'à 70 ans !

Incroyable....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les régimes spéciaux de retraite...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités
» Les régimes spéciaux de la retraite
» régimes spéciaux
» Retraites des régimes spéciaux
» Payer sa retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: Votre économie-
Sauter vers: