Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les régimes spéciaux de retraite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Les régimes spéciaux de retraite...   Lun 17 Sep 2007 - 18:41

Rappel du premier message :

La réforme des régimes spéciaux de retraite, voulue par Sarkozy (et malheureusement la majorité des Français) est l'issue d'une incompréhension flagrante et d'un mépris envers nos fonctionnaires.

D'une part, personne ne s'est jamais dit que les régimes spéciaux faisaient en quelque sorte partie du salaire ? Comme les tickets resto. ou les chèques vacances dans d'autres entreprises, les voitures de fonction, les frais de déplacement, le prêt d'un ordinateur portable, un forfait mobile, un abattement d'impôts, des réductions dans divers magasins ?

D'autre part, que dire des "métiers dangereux", notamment à la SNCF, mal payés et fatigants ?

[Article du Monde ici, dans un centre SNCF près de chez moi : "Travailler plus vieux, non merci"]

Arrêtons d'accuser nos fonctionnaires de tous les maux du monde ! Nous devrions en être solidaires au contraire !
Et si les conditions sont si intéressantes, pourquoi ceux qui "gueulent" n'y vont pas ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
saco



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Lun 19 Nov 2007 - 19:06

Personnellement, je ne soutiens pas les grévistes pour des raisons d'équité, de financement des caisses des retraites mais aussi car je pense qu'il faut mettre en place une retraite par étapes.

Je suis d'accord avec ceux qui disent que le pouvoir d'achat des fonctionnaires ne représente pas une panacée.

Je m'oppose fortement aux contre-manifestations. Il s'agit là de mouvements qui ne sentent pas bon, cela rappelle un peu dans l'esprit certaines contre-manifestations... des associations comme Liberté-Chérie pensent d'avantage à diviser la France qu'à la rassembler. Les libres échangistes ont besoins de diviser pour vendre.

Au delà de tout cela, la question du pouvoir d'achat des français, de la reconstruction d'un espace public cohérent, d'une réflexion sur la précarité se posent.

Bien à vous,

saco
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Lun 19 Nov 2007 - 22:41

Lorsqu'on regarde qui fait grève demain, on se rend compte de la politique désastreuse du gouvernement :

- Fonction publique
- Education
- Etudiants
- SNCF
- RATP
- La Poste
- France Telecom
- Banque de France
- Hôpitaux
- Aéroports
- Air France
- Défense
- Météo France
- Employés de commerce
- Yoplait
- Recherche
- Presse

Il ne s'agit plus ici de polémiquer et de dire : "Ah ! Ce n’est pas bien ce qu'il fait Sarkozy ! La France n'est pas très très contente ! Oh la la !".

C'est grave, très grave ce qui se passe en ce moment.
On diminue les crédits de la recherche et de l'enseignement, on use jusqu'à la moelle les travailleurs au service de l'Etat, on coupe dans des budgets qui pourtant en ont besoin, on parle de "privilèges" (moi aussi j'aimerais passer ma vie dans une gare de triage), il y a des contre-manifestations de vieux bobos (il fallait les voir avec leurs écharpes en soie !)...

Mais enfin ! Mais où est ma France ? Comment en est-on arrivé à ce que les français mêmes dénigrent à ce point leurs compatriotes ? Comment se fait-il qu'ils ne défendent pas leurs services publics ? Leur éducation ? Leur recherche ? Leurs entreprises nationales, performantes et innovantes quoi qu'on en dise ? Tout le monde devrait être là, dans la rue, et les soutenir ! Car c'est aussi l'avenir de tous les français ! Alors je dis à tous ceux qui seront dans la rue demain (dont moi-même) : tenez bon, ne lâchez rien, ne perdez pas espoir.

Nous devrions tous être devant l'Elysée, à réclamer sa démission. Et personne ne bouge. C'est venu trop tard, il fallait réagir avant. Je suis écoeuré de tant de passivité, de soumission, d'asservissement. J'ai hâte que le traité européen soit adopté. Je pourrais quitter ce pays sans regret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 20 Nov 2007 - 9:31

Cerberux76 a écrit:
Lorsqu'on regarde qui fait grève demain, on se rend compte de la politique désastreuse du gouvernement :

- Fonction publique
- Education
- Etudiants
- SNCF
- RATP
- La Poste
- France Telecom
- Banque de France
- Hôpitaux
- Aéroports
- Air France
- Défense
- Météo France
- Employés de commerce
- Yoplait
- Recherche
- Presse

Il ne s'agit plus ici de polémiquer et de dire : "Ah ! Ce n’est pas bien ce qu'il fait Sarkozy ! La France n'est pas très très contente ! Oh la la !".

C'est grave, très grave ce qui se passe en ce moment.
On diminue les crédits de la recherche et de l'enseignement, on use jusqu'à la moelle les travailleurs au service de l'Etat, on coupe dans des budgets qui pourtant en ont besoin, on parle de "privilèges" (moi aussi j'aimerais passer ma vie dans une gare de triage), il y a des contre-manifestations de vieux bobos (il fallait les voir avec leurs écharpes en soie !)...

Mais enfin ! Mais où est ma France ? Comment en est-on arrivé à ce que les français mêmes dénigrent à ce point leurs compatriotes ? Comment se fait-il qu'ils ne défendent pas leurs services publics ? Leur éducation ? Leur recherche ? Leurs entreprises nationales, performantes et innovantes quoi qu'on en dise ? Tout le monde devrait être là, dans la rue, et les soutenir ! Car c'est aussi l'avenir de tous les français ! Alors je dis à tous ceux qui seront dans la rue demain (dont moi-même) : tenez bon, ne lâchez rien, ne perdez pas espoir.

Nous devrions tous être devant l'Elysée, à réclamer sa démission. Et personne ne bouge. C'est venu trop tard, il fallait réagir avant. Je suis écoeuré de tant de passivité, de soumission, d'asservissement. J'ai hâte que le traité européen soit adopté. Je pourrais quitter ce pays sans regret.

Cerberux, il ne faut pas baisser les bras justement, nous avons un lourd travail à faire, mais faisons voir qu'il y a autre chose que le bipartisme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Instit   Mar 20 Nov 2007 - 20:36

Cerberux pose LA question : " Mais enfin ! Mais où est ma France ? Comment en est-on arrivé à ce que les français mêmes dénigrent à ce point leurs compatriotes ? Comment se fait-il qu'ils ne défendent pas leurs services publics ? Leur éducation ? Leur recherche ? Leurs entreprises nationales, performantes et innovantes quoi qu'on en dise ? "

Mon hypothèse : depuis 1974, les français votent pour des dirigeants politiques qui ont deux objectifs :

1- Toujours moins d'Etat sur le plan politique :
- vers l'intérieur : toujours plus de décentralisation (loi Defferre en 1982, loi Raffarin en 2004),
- vers l'extérieur : toujours plus d'Europe supranationale.

2- Toujours moins d'Etat sur le plan économique : le gouvernement qui a le plus privatisé est le gouvernement Jospin ! Le gaulliste (?) Villepin a lancé la première étape de la privatisation de la DCN ! Comparez avec les idées du général de Gaulle ! Imaginez sa réaction s'il voyait toutes nos industries de défense privatisées !

Cette mode intellectuelle dure depuis 1974 : elle exalte l'individualisme aux dépens du collectif. Elle favorise l'égoïsme aux dépens de la solidarité. Elle pourrit notre mentalité. Elle détruit le sentiment national. Elle multiplie les ferments de dispersion dont parlait de Gaulle. Elle a pour conséquence que de plus en plus de français se foutent de la France. La France n'est plus leur problème. La France les indiffère. Ils se focalisent sur leur petit bonheur privé.

Chacun pour sa peau ! Et tant pis pour les pauvres ! Et tant pis pour la France ! Ailleurs, c'est mieux ! Dans les pays étrangers, c'est toujours mieux ! Alignons-nous ! Rentrons dans le rang ! Faisons comme les autres !

Si de Gaulle voyait ça...
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mar 20 Nov 2007 - 23:26

Instit a écrit:
Cerberux pose LA question : " Mais enfin ! Mais où est ma France ? Comment en est-on arrivé à ce que les français mêmes dénigrent à ce point leurs compatriotes ? Comment se fait-il qu'ils ne défendent pas leurs services publics ? Leur éducation ? Leur recherche ? Leurs entreprises nationales, performantes et innovantes quoi qu'on en dise ? "

Mon hypothèse : depuis 1974, les français votent pour des dirigeants politiques qui ont deux objectifs :

1- Toujours moins d'Etat sur le plan politique :
- vers l'intérieur : toujours plus de décentralisation (loi Defferre en 1982, loi Raffarin en 2004),
- vers l'extérieur : toujours plus d'Europe supranationale.

2- Toujours moins d'Etat sur le plan économique : le gouvernement qui a le plus privatisé est le gouvernement Jospin ! Le gaulliste (?) Villepin a lancé la première étape de la privatisation de la DCN ! Comparez avec les idées du général de Gaulle ! Imaginez sa réaction s'il voyait toutes nos industries de défense privatisées !

Cette mode intellectuelle dure depuis 1974 : elle exalte l'individualisme aux dépens du collectif. Elle favorise l'égoïsme aux dépens de la solidarité. Elle pourrit notre mentalité. Elle détruit le sentiment national. Elle multiplie les ferments de dispersion dont parlait de Gaulle. Elle a pour conséquence que de plus en plus de français se foutent de la France. La France n'est plus leur problème. La France les indiffère. Ils se focalisent sur leur petit bonheur privé.

Chacun pour sa peau ! Et tant pis pour les pauvres ! Et tant pis pour la France ! Ailleurs, c'est mieux ! Dans les pays étrangers, c'est toujours mieux ! Alignons-nous ! Rentrons dans le rang ! Faisons comme les autres !

Si de Gaulle voyait ça...

J'applaudis des deux mains. Tu traduis exactement, mot pour mot, ce que je pense.
Maintenant, il faut agir. Je suis prêt. Mais il faut le faire vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mer 21 Nov 2007 - 11:01

Instit a écrit:
Cerberux pose LA question : " Mais enfin ! Mais où est ma France ? Comment en est-on arrivé à ce que les français mêmes dénigrent à ce point leurs compatriotes ? Comment se fait-il qu'ils ne défendent pas leurs services publics ? Leur éducation ? Leur recherche ? Leurs entreprises nationales, performantes et innovantes quoi qu'on en dise ? "

Mon hypothèse : depuis 1974, les français votent pour des dirigeants politiques qui ont deux objectifs :

1- Toujours moins d'Etat sur le plan politique :
- vers l'intérieur : toujours plus de décentralisation (loi Defferre en 1982, loi Raffarin en 2004),
- vers l'extérieur : toujours plus d'Europe supranationale.

2- Toujours moins d'Etat sur le plan économique : le gouvernement qui a le plus privatisé est le gouvernement Jospin ! Le gaulliste (?) Villepin a lancé la première étape de la privatisation de la DCN ! Comparez avec les idées du général de Gaulle ! Imaginez sa réaction s'il voyait toutes nos industries de défense privatisées !

Cette mode intellectuelle dure depuis 1974 : elle exalte l'individualisme aux dépens du collectif. Elle favorise l'égoïsme aux dépens de la solidarité. Elle pourrit notre mentalité. Elle détruit le sentiment national. Elle multiplie les ferments de dispersion dont parlait de Gaulle. Elle a pour conséquence que de plus en plus de français se foutent de la France. La France n'est plus leur problème. La France les indiffère. Ils se focalisent sur leur petit bonheur privé.

Chacun pour sa peau ! Et tant pis pour les pauvres ! Et tant pis pour la France ! Ailleurs, c'est mieux ! Dans les pays étrangers, c'est toujours mieux ! Alignons-nous ! Rentrons dans le rang ! Faisons comme les autres !

Si de Gaulle voyait ça...

Malheureusement votre message est la triste réalité du moment.

Le français est devenu égoïste car il ne croit plus à rien, il n'a plus confiance qu'en lui même.

Il va falloir :

Lui redonner confiance, lui faire voir qu'il y a d'autres choses, une autre vision.

Je le redis, si nous pensons être ceux qui peuvent apporter du réconfort, il va falloir se FAIRE ENTENDRE et le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mer 21 Nov 2007 - 12:57

Instit a écrit:
Le gaulliste (?) Villepin a lancé la première étape de la privatisation de la DCN ! Comparez avec les idées du général de Gaulle ! Imaginez sa réaction s'il voyait toutes nos industries de défense privatisées !

En bonus, une p'tite chanson sur l'Arsenal (la DCN) de Brest et sa productivité légendaire !

Citation :
ON NE SORT PLUS QU'A JEUN DE L'ARSENAL

(paroles & musique: Christian Desnos )

Chétif :
Avant on picolait dans tous les ateliers
et la jambe de chinois faisait pas la matinée.
Autrefois on mangeait l’ midi à la gueule d’or,
maintenant si t’as faim vaut mieux bouffer dehors.

refrain : A l’arsenal, à l’arsenal, y’a plus personne à l’arsenal,
y’a plus personne qui gratte à l’arsenal !

Fañch :
La sieste du matin, y’a longtemps qu’c’est fini,
vu qu’ça nous empêchait d’dormir l’après-midi.
On apprenait l’métier comme élève aux arpètes,
de nos jours t’as au mieux l’intérim à perpète.

Yvon :
C’est sûr que l’on savait fabriquer des bateaux,
à présent y’a plus d’quoi construire un pédalo.
Dans le temps on avait l’inox pour les bricoles,
aujourd’hui y’a plus mèche de trouver un bout d’tôle.

J. Paul :
A l’époque on savait s’arranger des flics mar’,
ils sont plus nombreux qu’nous aujourd’hui, y’en a marre.
On était bien peinards, un statut d’ fonctionnaire,
il nous reste le privé ou bien les militaires.

Henry :
On peut toujours rêver, la Penfeld aux brestois
faut pas compter trop d’ssus pour créer des emplois.
C’en est vraiment fini de l’Arsouille de naguère,
si y’a plus d’bateaux gris, peut-être qu’y aura plus d’guerre ?

Instit a écrit:
Cette mode intellectuelle dure depuis 1974 : elle exalte l'individualisme aux dépens du collectif. Elle favorise l'égoïsme aux dépens de la solidarité. Elle pourrit notre mentalité. Elle détruit le sentiment national. Elle multiplie les ferments de dispersion dont parlait de Gaulle. Elle a pour conséquence que de plus en plus de français se foutent de la France. La France n'est plus leur problème. La France les indiffère. Ils se focalisent sur leur petit bonheur privé.

Chacun pour sa peau ! Et tant pis pour les pauvres ! Et tant pis pour la France ! Ailleurs, c'est mieux ! Dans les pays étrangers, c'est toujours mieux ! Alignons-nous ! Rentrons dans le rang ! Faisons comme les autres !

Si de Gaulle voyait ça...

Vous dites que ça dure depuis 1974, soit depuis la crise économique du choc pétrolier.

Quand les temps sont durs (en période de crise), dans une nation comme dans une famille, tout le monde doit se serrer la ceinture... et on voit que certains (régimes spéciaux) ne souhaitent pas participer à l'effort collectif.

C’est choquant, c'est en effet comme vous le soulignez le règne de l'individualisme et de l'égoïsme. Alors que de façon générale les contrats de travail se précarisent, que l'intérim devient la règle, certains estiment légitime de garder leur acquis hérités d'une autre époque, celle d'avant la crise.
Hier, en bas de la rue où je bosse, il y avait une manif contre les réformes du gouvernement et on n'y voyait que des patriotes : anarchistes de la CNT, LCR ... comme vous dites la France les indiffère...

Et vous avez raison l'injustice, le fait que certains refusent de se serrer la ceinture en période de crise présente un risque pour la cohésion nationale...

Finalement, les riches et les syndicalistes des régimes spéciaux ont un point commun, ils défendent leur propre steak et prétendent que c'est pour le bien du pays (pour les riches : le bouclier fiscal profite au pays en faisant rester les riches en France / pour les syndicalistes, a travers les régimes spéciaux, c'est l'ensemble du système social français qui est défendu)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Mer 21 Nov 2007 - 13:38

El Caganer a écrit:
Instit a écrit:
Le gaulliste (?) Villepin a lancé la première étape de la privatisation de la DCN ! Comparez avec les idées du général de Gaulle ! Imaginez sa réaction s'il voyait toutes nos industries de défense privatisées !

En bonus, une p'tite chanson sur l'Arsenal (la DCN) de Brest et sa productivité légendaire !

Citation :
ON NE SORT PLUS QU'A JEUN DE L'ARSENAL

(paroles & musique: Christian Desnos )

Chétif :
Avant on picolait dans tous les ateliers
et la jambe de chinois faisait pas la matinée.
Autrefois on mangeait l’ midi à la gueule d’or,
maintenant si t’as faim vaut mieux bouffer dehors.

refrain : A l’arsenal, à l’arsenal, y’a plus personne à l’arsenal,
y’a plus personne qui gratte à l’arsenal !

Fañch :
La sieste du matin, y’a longtemps qu’c’est fini,
vu qu’ça nous empêchait d’dormir l’après-midi.
On apprenait l’métier comme élève aux arpètes,
de nos jours t’as au mieux l’intérim à perpète.

Yvon :
C’est sûr que l’on savait fabriquer des bateaux,
à présent y’a plus d’quoi construire un pédalo.
Dans le temps on avait l’inox pour les bricoles,
aujourd’hui y’a plus mèche de trouver un bout d’tôle.

J. Paul :
A l’époque on savait s’arranger des flics mar’,
ils sont plus nombreux qu’nous aujourd’hui, y’en a marre.
On était bien peinards, un statut d’ fonctionnaire,
il nous reste le privé ou bien les militaires.

Henry :
On peut toujours rêver, la Penfeld aux brestois
faut pas compter trop d’ssus pour créer des emplois.
C’en est vraiment fini de l’Arsouille de naguère,
si y’a plus d’bateaux gris, peut-être qu’y aura plus d’guerre ?

Instit a écrit:
Cette mode intellectuelle dure depuis 1974 : elle exalte l'individualisme aux dépens du collectif. Elle favorise l'égoïsme aux dépens de la solidarité. Elle pourrit notre mentalité. Elle détruit le sentiment national. Elle multiplie les ferments de dispersion dont parlait de Gaulle. Elle a pour conséquence que de plus en plus de français se foutent de la France. La France n'est plus leur problème. La France les indiffère. Ils se focalisent sur leur petit bonheur privé.

Chacun pour sa peau ! Et tant pis pour les pauvres ! Et tant pis pour la France ! Ailleurs, c'est mieux ! Dans les pays étrangers, c'est toujours mieux ! Alignons-nous ! Rentrons dans le rang ! Faisons comme les autres !

Si de Gaulle voyait ça...

Vous dites que ça dure depuis 1974, soit depuis la crise économique du choc pétrolier.

Quand les temps sont durs (en période de crise), dans une nation comme dans une famille, tout le monde doit se serrer la ceinture... et on voit que certains (régimes spéciaux) ne souhaitent pas participer à l'effort collectif.

C’est choquant, c'est en effet comme vous le soulignez le règne de l'individualisme et de l'égoïsme. Alors que de façon générale les contrats de travail se précarisent, que l'intérim devient la règle, certains estiment légitime de garder leur acquis hérités d'une autre époque, celle d'avant la crise.
Hier, en bas de la rue où je bosse, il y avait une manif contre les réformes du gouvernement et on n'y voyait que des patriotes : anarchistes de la CNT, LCR ... comme vous dites la France les indiffère...

Et vous avez raison l'injustice, le fait que certains refusent de se serrer la ceinture en période de crise présente un risque pour la cohésion nationale...

Finalement, les riches et les syndicalistes des régimes spéciaux ont un point commun, ils défendent leur propre steak et prétendent que c'est pour le bien du pays (pour les riches : le bouclier fiscal profite au pays en faisant rester les riches en France / pour les syndicalistes, a travers les régimes spéciaux, c'est l'ensemble du système social français qui est défendu)

Oui c'est un point de vue.

Pourquoi ce sont toujours les pauvres travailleurs du public ou du privé qui doivent tout le temps faire des concessions.
Peut être qu'il aurait fallu que le privé, dont je fais partie, ne se laisse pas tout le temps rogner les acquis qu'ils ont eu du temps d'un certain Général.

Je pense que pour les gouvernements qui se sont succédés depuis 1974, c'est leur façon à eux, de renier et d'éliminer la période faste des avancées sociales de De gaulle.
On revient sur la durée de la cotisation de la retraite, mais c'est sous le Général qu'on avait négocié les 37 ans et demi, qu'on avait accordé certaines choses à certains.

On y revient simplement pour casser le progrès social de notre Général.

Le soucis actuel, ce n'est pas le problème de la durée c'est :

Dans le privé plus personne ne défend ses acquis, on mise à fond sur le dividende par actions qui va tomber en fin d'année, sur le cours boursier d'une action.
Ce qui a été mis en place dans les années 50-60 serait toujours valable aujourd'hui si et seulement si, on avait le retour du plein emploi, si on avait autant d'actifs que de retraités...
Mais non, on préfère délocaliser hors de France les sociétés, on n'est même plus capable d'attirer ici des investisseurs étrangers.

Voilà le souci, ce n'est pas le nombre d'annuité de cotisation retraite, c'est que notre pays se vide de son savoir-faire, de ses industries et de sa main d'oeuvre physique ou intellectuelle.

Moi je fais partie de la nouvelle génération qui pense que le privé s'est laissé avoir, alors si le public peut se défendre et bien qu'il le fasse, même si moi en tant que usager des transports en commun ça me fait ch*** cette grève.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: El Caganer   Mer 21 Nov 2007 - 14:14

El Caganer,

1- Je déteste les anarchistes de la CNT, les membres de la LCR, etc. Moi, je suis jacobin.

2- Concernant la DCN, êtes-vous favorable à sa privatisation ?

3- En ce qui concerne les régimes spéciaux, je pense qu'il y a deux possibilités :
- soit on accepte qu'il y ait des régimes spéciaux, et on n'y touche pas ;
- soit on refuse qu'il y ait des régimes spéciaux, et on supprime TOUS les régimes spéciaux.

Supprimer TOUS les régimes spéciaux de retraite, ça veut dire supprimer les régimes spéciaux des présidents de la République, des ministres, des députés, des sénateurs, des militaires, etc.

Que choisissez-vous ?

4- En ce qui concerne le bouclier fiscal, le Français les plus riches disent : " Baissez mes impôts sur le revenu, baissez mes impôts sur la fortune, baissez mes impôts sur les stock-options, etc. sinon je vais m'installer en Belgique, en Angleterre, etc. " El Caganer, à votre avis, que leur aurait répondu le général de Gaulle ?
Revenir en haut Aller en bas
saco



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Jeu 22 Nov 2007 - 18:42

1. Je pense que la LCR sert d'idiot utile intéressé au pouvoir en place, quant à la CNT, pour moi, c'est des clowns... assez dangereux pour certains.

2. Je suis contre les privatisations.

3. Il faut supprimer tous les régimes spéciaux sans différence et augmenter la durée de travail.

4. Il faut taxer les stock options et plus largement réfléchir à des taxes sur le capital (IDE, Tobin...). Si des français partent à l'étranger ce sont quelque part des traîtres à la patrie... Les libéraux et les libéraux-libertaires ne sont ni patriotes, ni préoccupés de moralité et encore moins de politique.

Bien à vous,

saco
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: D'accord !   Jeu 22 Nov 2007 - 21:08

Saco, d'accord sur tout, à une exception près : je ne pense pas que l’on doive augmenter la durée du travail. Je prends l'exemple de ma corporation. Je connais personnellement plusieurs instituteurs, plusieurs profs de collège, etc. qui sont aujourd'hui prêts à s'effondrer, physiquement et moralement.

Si on augmente la durée du travail, ça va être une hécatombe. Ils iront remplir les services de psychiatrie dans les hôpitaux. Ou alors ils seront en congé longue maladie.

Je ne parle que pour le département de la Dordogne, qui est un département rural. Je te laisse imaginer la situation dans certaines banlieues...

Augmenter la durée du travail aurait des effets indirects, non voulus, catastrophiques. Il y aurait des dommages collatéraux.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   Ven 23 Nov 2007 - 9:50

saco a écrit:
1. Je pense que la LCR sert d'idiot utile intéressé au pouvoir en place, quant à la CNT, pour moi, c'est des clowns... assez dangereux pour certains.

2. Je suis contre les privatisations.

3. Il faut supprimer tous les régimes spéciaux sans différence et augmenter la durée de travail.

4. Il faut taxer les stock options et plus largement réfléchir à des taxes sur le capital (IDE, Tobin...). Si des français partent à l'étranger ce sont quelque part des traîtres à la patrie... Les libéraux et les libéraux-libertaires ne sont ni patriotes, ni préoccupés de moralité et encore moins de politique.

Bien à vous,

saco

D'accord avec vous sur toute la ligne...

Si je suis contre les privatisations des industries de défense et des autres secteurs stratégiques (énergie), je pense cependant que les salariés de ces organismes publics doivent avoir le régime général et ne doivent pas bénéficier de dérogations.

Je suis aussi bien évidemment favorable à l'abolitions de TOUS les régimes spéciaux (à commencer par celui des parlementaires !)

Concernant la politique, il y a pour moi un lien essentiel entre le social (et donc la solidarité) et la nation (le sentiment d'appartenance à la "grande famille" qu'est la nation). Les gauchistes insistent sur le social mais sont hostiles à la nation, et la droite c'est l'inverse, elle invoque la nation mais ne fait rien pour le social.
Il faudrait en effet une fiscalité sur le capital, et favoriser les entreprises de type coopératives...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les régimes spéciaux de retraite...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les régimes spéciaux de retraite...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Régimes spéciaux de retraite : tous à 40 annuités
» Les régimes spéciaux de la retraite
» régimes spéciaux
» Retraites des régimes spéciaux
» Payer sa retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: Votre économie-
Sauter vers: