Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Immigration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Immigration   Mar 18 Sep 2007 - 15:26

Rappel du premier message :

L'immigration est une question centrale et décisive pour l'avenir de notre pays. Proposer de nouvelles règles pour une nouvelle immigration et une intégration réussie est très difficile compte tenu du politiquement correct qui entoure ce thème. Faux semblants, clichés, etc… permettent aux seuls mouvements d'extrême gauche ou droite et communautaristes de monopoliser les discours, soit angéliques et laxistes, soit racistes et fermés. Il nous semble tout d'abord normal d'effectuer une mise au point sur notre vision de la question France.

Que l'on se penche sur les origines de notre peuple, que l'on suive son développement à travers les siècles et deux observations se dégageront de cet examen.

Dès le début, dans le cadre des disciplines romaines, amalgames de peuples distincts, autochtones ou importées par de lointaines et successives invasions. Au long de la croissance nationale, et de manière continue, sédimentation et infiltrations d'éléments extérieurs incessamment assimilés à l'organisme français. Formation morale et spirituelle, absorption et fusion constantes forment donc les deux caractéristiques essentielles de ce que l'on peut appeler notre Nation.
Libre à d'autres de répudier par principe ce qui ne se range pas sous la rubrique d'une "tribu-mère", libre à nous de voir dans cette formule un retour vers la vieille opposition des clans.

La juxtaposition, puis l'union au sein d'un même peuple, sont les bases indiscutables sur lesquelles s'est édifiée notre Patrie.

Comment, dans ces conditions, notre pays commettrait-il l'erreur d'un exclusivisme "raciste" ? On ne voit pas d'après quelles normes on pourrait le codifier. Voudrait-on lui appliquer le discriminant négatif d'une xénophobie à retardement, quelles qu'en soient les victimes ? Ce serait à la fois se révolter contre l'ordre des choses, contre le bon sens, contre la nature. Et, pour ne parler que de ceux de 14-18, nos morts protesteraient, du fond de leurs tombes héroïques, si des gouvernements ou des hommes atteints de folie osaient arracher à la communauté française ceux qui, lui ayant donné leur sang, se sont, du même coup, incorporés à sa substance.
Le peuple français est une magnifique synthèse, disciplinée, cultivée, équilibrée. Il forme un tout, nulle recherche linguistique, nulle analyse d'hérédité ne peut prévaloir contre ce fait. Nulle considération de provenance géographique, d'appartenance religieuse ne saurait intervenir. La qualité, la dévotion française seules importent, à condition qu'elles soient sincères, éprouvées, confirmées…

Revenons à l’immigration, le constat de celle-ci doit se faire sans tabous.
Les politiques passées et actuelles sont un échec, il faut en changer en conciliant politique d'aide aux pays en voie de développement et nouvelles procédures.

Afin de maîtriser l'immigration, il est souhaitable et obligatoire de contribuer à réduire les inégalités qui existent entre les pays occidentaux et les pays en voie de développement. Pour ce qui est de la France, cette contribution devra s'orienter en priorité vers les pays francophones puis graduellement vers d’autres territoires.

Concernant les Etats, cette politique doit s'inscrire sur la base de la réciprocité, la France doit apporter à ses partenaires une aide technique, économique et financière dans la mesure où eux-mêmes font un réel effort de développement afin de faciliter le retour de leurs ressortissants ou bien de faire diminuer singulièrement leurs flux migratoires.

La France doit travailler sur une aide non étatique, ceci étant dû à une mauvaise volonté ou à une mauvaise gestion des Etats concernés, visant à encourager les initiatives personnelles et locales. Cette aide pourra tendre à développer des initiatives agricoles, économiques mais aussi éducatives et sanitaires portées par des ressortissants étrangers retournant dans leur pays d'origine. Ces initiatives pourraient être épaulées par une "banque coopérative pour le développement" qui serait financé en partie par l'argent des immigrés présent sur notre sol.

Ces politiques d'aides, étatiques et/ou privées, doivent avoir pour but de créer un flux qui permettrait aux élites, aux étudiants, aux commerçants et industriels, mais aussi aux ouvriers qualifiés d'enrichir leurs pays et de contribuer au développement de leurs sociétés.

Une fois le problème du développement posé, il faut aussi mettre en place de nouvelles procédures afin de réglementer et de limiter au mieux l’immigration.

La première des procédures doit se traduire par l'instauration d'un plafond des flux migratoires permettant de fixer ceux-ci à un total n'excédant pas un certain % des naissances en France. Ce plafond sera ensuite réparti par quotas entre les différents pays partenaires de la France. Cette politique, une fois le plafond et les quotas établis, sera gérée par une administration spécifique, l’Agence de Gestion de l'Immigration, regroupant des agents préfectoraux déjà en charge des questions migratoires, des agents du ministère de l'éducation nationale, des affaires sociales, du logement, des affaires étrangères et de l'intérieur.

Cette AGI aura un budget spécifique et aura dans chaque département une antenne locale. L'on trouvera aussi une antenne AGI dans chaque pays partenaire concerné par la politique d'immigration.

Tout candidat à l'immigration devra déposer une demande à l'antenne AGI de son pays respectif. Bien entendu, chaque pays disposera d'un nombre déterminé de place à l'entrée sur le territoire Français et de droit au séjour. Chaque demande sera traitée chronologiquement et afin d'éviter toute envie d'immigration clandestine, la file d'attente des dossiers en surplus sera reprise là où elle se sera arrêtée l'année précédente.

Cette sélection servira aussi à faire comprendre au candidat à l'immigration que venir sur le territoire français, et a fortiori vouloir dans le futur devenir français, impose le respect de lois fondamentales telles que le statut de la femme, les conditions du mariage, la séparation du pouvoir spirituel et temporel, etc…

Les demandes se feront soit individuellement soit en famille.
Toute demande individuelle sera irrévocable empêchant donc tout regroupement familial ultérieur. Par contre, les demandes familiales permettront une installation immédiate de toute la famille ou bien une installation différée. Concernant le regroupement familial, celui-ci devrait être aussi stoppé actuellement et ce pour une durée à définir.

Les candidats retenus, devront se soumettre à une préparation à l'immigration au cours de laquelle leur sera dispensée une formation linguistique ainsi que des informations sur le pays et la région d'accueil.
Une préparation professionnelle sera aussi effectuée sous la responsabilité et avec le financement des entreprises concernées ou de leur syndicat professionnel.

Les candidats retenus se verront remettre un Livret familial, sanitaire et scolaire afin de préparer leur arrivée mais aussi un suivi efficace par l'AGI.

Arrivé sur le territoire national, chaque nouvel immigré se verra remettre son titre de séjour, il en existera 3 catégories.

La 1ère catégorie, le titre de séjour unique valable 5 ans et renouvelable 2 fois : la carte de résident. A son arrivée le nouvel immigré se verra attribuer cette carte RES ainsi qu'une autorisation de travail effective immédiatement. A la fin de chaque tranche de 5 ans (dernier semestre par exemple), le titulaire de la carte RES devra se présenter à son antenne AGI et soit faire une demande de renouvellement de son titre de séjour soit faire connaître son souhait de retourner dans son pays d'origine. Au bout de 10 ans et s'il l'en fait la demande, le titulaire de la carte RES pourra faire une demande de naturalisation. Bien entendu, à l'issue du 2ème renouvellement et sans demande de naturalisation, le titulaire de la carte RES sera amené à quitter le territoire français.

La 2ème catégorie, le titre de séjour périodique valable 3 ans et renouvelable : la carte Passage. Celle-ci permettra à des étrangers un séjour et une autorisation de travail valable 6 mois (cumulés ou non). Cette carte s'adressera particulièrement aux chefs d'entreprise, aux chercheurs, aux travailleurs saisonniers, etc… Ce titre ne donne pas droit à une installation régulière sur le territoire français et encore moins à une demande de naturalisation.

La 3ème catégorie, le titre de séjour étudiant valable 5 ans et non renouvelable : la carte Etude. Cette carte permettra de recevoir une autorisation de travail mais ne donnera en aucun cas droit à une demande de naturalisation.

Les titulaires des cartes Pass ou Etude qui souhaiteraient bénéficier d'une carte RES devront déposer une demande à l'AGI de leur pays d'origine.
Leurs demandes seront prioritaires à condition de n'avoir, à aucun moment, enfreint la législation conditionnant leur ancien statut.

Il est évident que tout titulaire munis d'un des 3 titres de séjours présentés ci-dessous et commettant une ou des infractions, se verrait retirer le dit titre de séjour et expulsé (ainsi que sa famille pour les titulaires des cartes Pass et RES) vers son pays d'origine.

Tous les immigrés venant dans notre pays, dans le but de devenir à long terme français ou étant simplement de "passage", doivent pouvoir s'intégrer dans notre société. Quant on décide de vivre en France, d'y faire venir sa famille, voir d'y élever ses enfants, on s'efforce de respecter les lois mais aussi les coutumes et les usages.

Rien ne peut remettre en cause ce qui précède, ni la question religieuse, ni la question ethnique ni la question sociale. Mais il ne faut pas perdre de vue que la France, elle aussi, doit remplir certains devoirs afin de rendre cette intégration effective afin d’éviter tout communautarisme et permettre pour certains une assimilation (ou francisation) réussie. Ces devoirs, notre pays doit les remplir dans le domaine du logement, dans le domaine scolaire mais aussi dans le domaine social et sécuritaire.

Il ne faut pas se voiler la face, et les émeutes de novembre 2005 sont encore là pour nous le rappeler, mais nos dirigeants et les élites locales (pour certaines), par laxisme mais aussi par soucis d'électoralisme et de récupération, ont laissé se constituer des ghettos tout d'abord sociaux puis au fur et mesure ethniques ; ghettos qui sont devenus de véritables barils de poudre.

Notre pays a toujours su intégrer des migrants qui, mêlés aux autres français, se sont fondus dans la masse, mais de nos jours que faire lorsque la proportion d'étrangers dans une cité atteint 80 ou 90% de la population (idem dans les écoles) ?
A vouloir concentrer les spécificités, l'on renforce le sentiment d'exclusion et le communautarisme. Comment parler le français, comment vivre "à la française" là où personne ne le fait ou très peu voire très mal ?

Que faire alors ? Tout simplement avoir une politique volontariste sur plusieurs axes.

Concernant l'éducation, il ne faut pas avoir peur de fermer les classes, voir les écoles, qui regroupent plus d'un certain seuil d'enfants d'immigrés afin de mieux les répartir. Ensuite, ne pas hésiter à mettre en place des bourses d'internat afin de permettre une réussite scolaire à ceux qui en ont les moyens mais qui connaissent des conditions familiales ou environnementales peu favorables.

Concernant l'habitat, il faut transformer les cités soit pour reconstruire autrement soit pour rénover. Il faut aussi retrouver une plus grande mixité car il n'est pas normal de voir ce concentrer toute la population immigrée dans certaines banlieues, ce phénomène met de plus en plus à mal l'unité de la France.

Il faut aussi avoir le courage, pour retrouver le "mieux vivre" dans nos quartiers de mettre en place une véritable tolérance zéro. Si l'on veut intégrer, il faut se donner les moyens de casser l'oppression qui pèse sur les familles, sur les plus jeunes, sur les femmes, etc… Ce n'est pas en dépensant toujours plus pour "acheter" la paix que l'on résoudra les problèmes mais en changeant les règles. Tolérance zéro, apprentissage des règles et de la discipline à l'école comme à la maison.

Il faut aussi se pencher sur le problème que représente l'islamisation de plus en plus ouverte de bon nombre d'immigrés. Il est évident que seul peut exister en France un Islam modéré et fédéré, à mille lieux de ce que veulent les intégristes. Il faut que l'Islam de France soit tout d'abord un Islam français, il n'est pas normal que ce soit des nations étrangères qui nomment à la tête des grandes mosquées de France les responsables, exemple avec le grand recteur de la mosquée de Paris. Il n'est pas non plus normal que les imams, dans de nombreux cas, ne soient pas français et ne pratiquent que très difficilement notre langue. Tout comme, il n'est pas normal, que nous ayons aussi un Islam du "grand jour" et un "islam des caves" où le contrôle de ce qui s'y dit et s'y fait est très difficile. L'intégration des musulmans doit se faire, elle est possible mais il ne faut pas que celle-ci se fasse dans la légitimation et le cautionnement des mouvements intégristes…
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Dim 29 Juin 2008 - 15:04

El Caganer a écrit:
En effet, le patronat utilise de manière répugnante l'immigration clandestine.

L'émission "Envoyé Spécial" de la semaine dernière sur les sans-papiers était très intéressante : on voyait bien comment des patrons voyous exploitent les sans-papiers pour leur imposer des conditions de travail inhumaines. Un sociologue expliquait avec cynisme (mais hélas c'est la réalité) que les patrons préfèrent les "boubous aux beauf-beauf", soit les clandestins aux couches populaires françaises. Ce drame des sans-papiers montre un visage hideux d'un certain type de patronat qui gagne de l'argent sur l'exploitation des autres.

Les syndicats se trompent cependant de combat en soutenant les sans-papiers, car ils jouent le jeu du patronat.

La principale mesure de lutte contre l'immigration clandestine serait la lutte contre les employeurs de clandestins. Il faut absolument durcir la législation et prévoir de la prison ferme contre ces "patrons-délinquants".

Voilà une bonne position.

Vous croyez que les immigrés clandestins viennent sans emploi. Non, s'ils viennent, c'est qu'on leur a promis de travailler, certes en état d’exploitation, proche de l’esclavage, mais ils ont des patrons qui les ont fait venir.

Que ceux qui sont à la droite de la droite fassent le ménage chez eux, comme dans tout le patronat !
Demandez à tous ceux qui travaillent dans les secteurs de la restauration, du BTP, de l'automobile... s’ils sont tous en règle avec leurs papiers et si leurs employeurs sont aussi en règle, vous auriez beaucoup de surprises, même chez ceux qui se disent « patron » et membre de la droite de la droite.

L’immigration est un vaste sujet.
Tout le monde s'en sert et joue avec, alors prôner une immigration 0, c’est impossible et non applicable.

Une petite question comme ça, à "Pour la France" par exemple, êtes-vous prêt à vous lever le matin à 3h30 et aller ramasser les detritus de vos concitoyens, pour un salaire qui n’équivaut pas au SMIC ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Dim 29 Juin 2008 - 18:52

anonyme gaulliste a écrit:
Une petite question comme ça, à "Pour la France" par exemple, êtes-vous prêt à vous lever le matin à 3h30 et aller ramasser les detritus de vos concitoyens, pour un salaire qui n’équivaut pas au SMIC ?
Est-ce une raison pour employer des étrangers ou des clandestins ?

Il faut revaloriser les travaux manuels et cesser d'avoir recours à une immigration économique non qualifiée.
Revenir en haut Aller en bas
alexandre



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Dim 29 Juin 2008 - 18:57

anonyme gaulliste a écrit:
Une petite question comme ça, à "Pour la France" par exemple, êtes-vous prêt à vous lever le matin à 3h30 et aller ramasser les detritus de vos concitoyens, pour un salaire qui n’équivaut pas au SMIC ?

Moi personnellement, je peux me lever à 3h30 du matin pour aller ramasser les détritus de mes concitoyens ! Pas de problème !

Une seule question : que faire de la jeunesse d'origine étrangère dans nos banlieues ? Quand va t-on *** Modéré - Ethnocentrisme *** les faire "travailler" ? La majorité d'entre eux est au chômage ! Ramasser les détritus n'est pas une honte !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Lun 30 Juin 2008 - 8:46

alexandre a écrit:
Une seule question : que faire de la jeunesse d'origine étrangère dans nos banlieues ? Quand va t-on *** Modéré - Ethnocentrisme *** les faire "travailler" ? La majorité d'entre eux est au chômage ! Ramasser les détritus n'est pas une honte !

Le problème des banlieues ne repose pas sur le fait de devoir être éboueur pour vivre mais sur la "culture du glandouillage" qui existe parce qu'il est plus rémunérateur de ne rien faire que de travailler.

Quand on aura compris qu'il n'y a pas de sots métiers et qu'il faut + rémunérer un emploi qu'un chômeur, les choses bougeront.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 2 Juil 2008 - 16:07

alexandre a écrit:
Moi personnellement, je peux me lever à 3h30 du matin pour aller ramasser les détritus de mes concitoyens ! Pas de problème !

Une seule question : que faire de la jeunesse d'origine étrangère dans nos banlieues ? Quand va t-on *** Modéré - Ethnocentrisme *** les faire "travailler" ? La majorité d'entre eux est au chômage ! Ramasser les détritus n'est pas une honte !

Je ne crois pas que la jeunesse d'origine étrangère se complaise dans la "glandouille".

Je crois tout simplement que malheureusement, que l'on soit blanc, black ou beur... si l'on ne peut vivre dignement en travaillant (avoir un logement, des loisirs et faire des économies), beaucoup préfèreront rester chez leurs parents ou trainer dans la rue.

Je trouve aussi que le problème à résoudre, c'est celui de permettre à un Magrébin ou à un Français ayant les mêmes compétences pour un travail, d'avoir la même chance de décrocher un poste.

La discrimination positive n'est pas bonne, elle met en avant les origines au détriment des compétences.

Les Français d'origine étrangère, veulent qu'on les juge sur leur compétence et qu'ils soient considérés comme des Français comme les autres.

Le problème n'est pas la couleur de peau ou les origines, le souci est de savoir si l'on est tous regardés comme des Français et si l'on se sent tous Français.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 2 Juil 2008 - 18:24

anonyme gaulliste a écrit:
Le problème n'est pas la couleur de peau ou les origines, le souci est de savoir si l'on est tous regardés comme des Français et si l'on se sent tous Français.

Cette jeunesse dont on parlait précédemment ne se sentira JAMAIS française.

Elle hait les français (racisme anti-blanc) et les autorités françaises (police).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 2 Juil 2008 - 21:17

Pour la France a écrit:
Cette jeunesse dont on parlait précédemment ne se sentira JAMAIS française.

Elle hait les français (racisme anti-blanc) et les autorités françaises (police).

Juste une chose à vous répondre : je suis donc pour vous, à vos yeux, un raciste anti-blanc.

Que je sois fier de me dire Français et de mon drapeau Bleu-Blanc-Rouge ; que mes ancêtres aient combattu dans les tirailleurs pour libérer la métropole, n'a pas servi à grand chose alors.

*** Modéré - Inutile ***

Maintenant, je demanderais à ceux de l'UPF, de bien vouloir me donner une définition de ce qu'est être Français.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 2 Juil 2008 - 21:22

anonyme gaulliste a écrit:
Maintenant, je demanderais à ceux de l'UPF, de bien vouloir me donner une définition de ce qu'est être Français.

Être Français, c'est partager et adopter les valeurs de la République.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 3 Juil 2008 - 9:38

anonyme gaulliste a écrit:
Je ne crois pas que la jeunesse d'origine étrangère se complaise dans la "glandouille".

Je crois tout simplement que malheureusement, que l'on soit blanc, black ou beur... si l'on ne peut vivre dignement en travaillant (avoir un logement, des loisirs et faire des économies), beaucoup préfèreront rester chez leurs parents ou trainer dans la rue.

Je trouve aussi que le problème à résoudre, c'est celui de permettre à un Magrébin ou à un Français ayant les mêmes compétences pour un travail, d'avoir la même chance de décrocher un poste.

La discrimination positive n'est pas bonne, elle met en avant les origines au détriment des compétences.

Les Français d'origine étrangère, veulent qu'on les juge sur leur compétence et qu'ils soient considérés comme des Français comme les autres.

Le problème n'est pas la couleur de peau ou les origines, le souci est de savoir si l'on est tous regardés comme des Français et si l'on se sent tous Français.

Je suis tout à fait d'accord avec anonyme gaulliste :

Ce que veulent (à mon avis) les jeunes issus de l’immigration, ce n'est pas un régime de faveur (comme la discrimination positive) mais simplement être traités comme les autres Français, ni plus, ni moins. C'est cela la République et la méritocratie : on est jugé pour ce que l'on fait et pas pour notre nature biologique (homme/femme ; couleur de peau).

Maintenant, certains immigrés (une infime partie heureusement) sont tentés par le communautarisme (et donc ne se sentent pas Français).
Mais, ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que ce communautarisme est nourri par la classe politique actuelle, notamment et surtout par Sarkozy, qui ne s'adresse pas a la Nation française dans son ensemble mais à des "petites nations" religieuses / ethniques (discours destinés aux juifs, aux français "de souche", aux noirs, aux musulmans)

En ce sens, le communautarisme est un pur produit de nos "élites" politique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 3 Juil 2008 - 13:28

El Caganer a écrit:
anonyme gaulliste a écrit:
Je ne crois pas que la jeunesse d'origine étrangère se complaise dans la "glandouille".

Je crois tout simplement que malheureusement, que l'on soit blanc, black ou beur... si l'on ne peut vivre dignement en travaillant (avoir un logement, des loisirs et faire des économies), beaucoup préfèreront rester chez leurs parents ou trainer dans la rue.

Je trouve aussi que le problème à résoudre, c'est celui de permettre à un Magrébin ou à un Français ayant les mêmes compétences pour un travail, d'avoir la même chance de décrocher un poste.

La discrimination positive n'est pas bonne, elle met en avant les origines au détriment des compétences.

Les Français d'origine étrangère, veulent qu'on les juge sur leur compétence et qu'ils soient considérés comme des Français comme les autres.

Le problème n'est pas la couleur de peau ou les origines, le souci est de savoir si l'on est tous regardés comme des Français et si l'on se sent tous Français.

Je suis tout à fait d'accord avec anonyme gaulliste :

Ce que veulent (à mon avis) les jeunes issus de l’immigration, ce n'est pas un régime de faveur (comme la discrimination positive) mais simplement être traités comme les autres Français, ni plus, ni moins. C'est cela la République et la méritocratie : on est jugé pour ce que l'on fait et pas pour notre nature biologique (homme/femme ; couleur de peau).

Maintenant, certains immigrés (une infime partie heureusement) sont tentés par le communautarisme (et donc ne se sentent pas Français).
Mais, ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que ce communautarisme est nourri par la classe politique actuelle, notamment et surtout par Sarkozy, qui ne s'adresse pas a la Nation française dans son ensemble mais à des "petites nations" religieuses / ethniques (discours destinés aux juifs, aux français "de souche", aux noirs, aux musulmans)

En ce sens, le communautarisme est un pur produit de nos "élites" politique.

Je suis d'accord avec vous deux sur les principes mais moins sur votre chiffrage.

En effet, je pense que la société mitterrandienne a tellement favorisé "la glandouille" au détriment du travail que beaucoup se complaisent dans ce système. Et ceci, plus particulièrement, dans les milieux maghrébins *** Modéré - Inutile ***.

Bien sûr, c'est l'Etat qui en porte la responsabilité mais il y a des populations qui sont bien plus enclines à réclamer une aide que de chercher un travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 3 Juil 2008 - 22:00

Wings a écrit:
Je suis d'accord avec vous deux sur les principes mais moins sur votre chiffrage.

En effet, je pense que la société mitterrandienne a tellement favorisé "la glandouille" au détriment du travail que beaucoup se complaisent dans ce système. Et ceci, plus particulièrement, dans les milieux maghrébins *** Modéré - Inutile ***.

Bien sûr, c'est l'Etat qui en porte la responsabilité mais il y a des populations qui sont bien plus enclines à réclamer une aide que de chercher un travail.

Tout à fait ! Les socialistes ont toujours "fait du social" afin de calmer les cités : bref, on achetait la paix sociale à coup de subventions aux associations soit disant humanistes et qui sont en fait devenues des repères pour l'extrême-gauche et pour les communautaristes.

Je suis dès lors pour que l'on punisse très durement les délinquants des banlieues, que l'on rééduque les parents qui sont totalement irresponsables avec leurs jeunes et cela passe par la suppression des allocations familiales pour les enfants n'allant pas à l'école ou qui se jettent dans les bras de la délinquance.

Par contre, j'estime que nous avons fait une énorme erreur suite à la décolonisation du Maghreb sous De Gaulle : nous n'avons pas été dignes avec tous les harkis et nous ne le sommes pas plus actuellement avec les fils de harkis.
Ces jeunes veulent se sentir français et nous devons nous montrer dignes et courageux à leur égard.
Revenir en haut Aller en bas
Tomgu

avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mar 29 Juil 2008 - 19:21

Je crois que l'immigration zéro n'est ni possible, ni souhaitable.

En effet, en l'absence de réel contrôle des entrées et sorties du territoire, il n'est pas possible de gérer ce phénomène.
Ces flux sont préjudiciables pour les pays d'accueil (travail clandestin...) mais également pour les pays de départ (fuite des compétences, baisse démographique).

Une des solutions à envisager est alors le co-développement afin d'aider les populations.
En outre, les régularisations massives, telles que pratiquées en Italie ou en Espagne, sont inutiles car elles compliquent l'intégration, déjà difficile, des immigrés.
L'immigration choisie est également dommageable dans la mesure où les compétences pourraient être développées au sein même du pays, plutôt que d'être importées.

Finalement, à court terme, la limitation de l'immigration doit être fortement envisagée avec, en parallèle, un effort accru d'intégration.
Sur le long terme, la mise en place d'un co-développement semble être intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
http://lactualite.over-blog.com/
Alexandre M.

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : 94-75
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mar 29 Juil 2008 - 21:48

Pour la France a écrit:
Cette jeunesse dont on parlait précédemment ne se sentira JAMAIS française.

Elle hait les français (racisme anti-blanc) et les autorités françaises (police).

Je rejoins ton avis (je sais de quoi je parle, j'habite dans une ville assez "chaude").

Ces gens là ne veulent pas et ne cherchent pas à s'intégrer !

Ce n'est même pas du racisme anti-blanc qu'ils pratiquent, mais du racisme envers les personnes "normales", tout simplement !

Comme le dit Pour la France, il faut que ces personnes soient lourdement sanctionnées !
Et ce qui leur manque est bien sûr, une éducation des parents !
D'ailleurs, je partage ton avis sur le fait de supprimer les allocations familiales aux familles dont les enfants deviennent délinquants.

*** Modéré - Hors sujet ***
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 9:36

Tomgu a écrit:
[...] en parallèle, un effort accru d'intégration.

Qu'est-ce que cela veut dire concrètement ? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:13

Franck a écrit:
Qu'est-ce que cela veut dire concrètement ? Merci.

L'intégration consiste à permettre à des personnes nouvellement installées de pouvoir s'adapter à la vie du pays en question.

Cela va de la langue à la culture en passant par le mode de vie et le respect des valeurs du pays en question, dont la laïcité qui implique la pratique de la religion pour soi-même *** Modéré - Hors sujet *** sans chercher à les dénaturer en essayant de les remplacer par celles venues d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:19

Wings a écrit:
L'intégration consiste à permettre à des personnes nouvellement installées de pouvoir s'adapter à la vie du pays en question.

Cela va de la langue à la culture en passant par le mode de vie et le respect des valeurs du pays en question, dont la laïcité qui implique la pratique de la religion pour soi-même *** Modéré - Hors sujet *** sans chercher à les dénaturer en essayant de les remplacer par celles venues d'ailleurs.

Faites-vous une différence entre intégration et assimilation ?

Cordialement,

PS : je n'ai pas compris la fin de votre message Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:29

Franck a écrit:
Faites-vous une différence entre intégration et assimilation ?

Cordialement,

PS : je n'ai pas compris la fin de votre message Embarassed

Pour moi, l'intégration est de permettre à des personnes différentes de pouvoir vivre ensemble alors que l'assimilation est plutôt orientée vers la conversion à notre modèle.

Ce que je veux dire par exemple, vu que vous êtes croyant, c'est que l'on peut aider à l'intégration d'un musulman sans qu'il renonce à sa religion mais aussi sans qu'il cherche à l'imposer ici. L'assimilation serait de le convertir.
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:32

Wings a écrit:
Pour moi, l'intégration est de permettre à des personnes différentes de pouvoir vivre ensemble alors que l'assimilation est plutôt orientée vers la conversion à notre modèle.

Modèle américain en somme ?

Des communautés qui vivent ensemble mais chacune dans leur coin... pas très française comme proposition politique au vu de l'Histoire de notre pays.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:45

Franck a écrit:
Modèle américain en somme ?

Des communautés qui vivent ensemble mais chacune dans leur coin... pas très française comme proposition politique au vu de l'Histoire de notre pays.

Cordialement,

Non justement, ce que vous expliquez là c'est le communautarisme à la Sarkozy avec son Conseil Français du Culte musulman (viendra peut être un Conseil pour chaque religion ?). Les Américains sont justement l'exemple à ne pas suivre car "pousser" les gens à vivre repliés sur eux-mêmes ne peut qu'exacerber le rejet de ce qui est différent.

Ce que je pense, c'est que l'on doit pouvoir vivre avec des personnes de culture, de religion, ou de mode de vie différents du notre à partir du moment ou ceux-ci n'imposent pas aux autres ces différences et respectent ce qui existe dans le pays d'accueil.
En effet, on ne choisit pas de s'installer quelque part pour ensuite vouloir y adapter ce qui existait chez soi et que l'on a quitté.

*** Modéré - Hors sujet ***

Par exemple, un musulman qui refuse d'apprendre la langue, passe son temps à glaner des aides de l'état, maltraite sa femme, fait retirer un sapin de Noël d'une école ou veut imposer l'Islam en France, devrait être invité à retourner chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:51

Wings a écrit:
Par exemple, un musulman qui refuse d'apprendre la langue, passe son temps à glaner des aides de l'état, maltraite sa femme, fait retirer un sapin de Noël d'une école ou veut imposer l'Islam en France, devrait être invité à retourner chez lui.

S'il est né en France, vous le renvoyez où ?

Cordialement,

Franck
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:57

Franck a écrit:
S'il est né en France, vous le renvoyez où ?

Cordialement,

Franck

S'il est né en France, logiquement, il devrait être intégré puisqu'il a été élevé ici.

Les Français qui vont dans les camps en Irak ou en Afghanistan sont la preuve que l'Etat n'a pas joué son rôle d'intégrateur en isolant les étrangers dans des ghettos où la haine de la France est née.

Même de Gaulle a fait cette erreur avec les Algériens qui ont défendu la France et qui se sont retrouvés cloitrés en Languedoc-Roussillon dans des taudis (et qui y sont encore d'ailleurs).

Si on veut éviter ça, il faut vraiment que tout nouveau venu soit pris en charge par la collectivité afin qu'il trouve ses marques et ne soit pas laissé "à l'abandon" une fois ici.
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 10:59

Wings a écrit:
S'il est né en France, logiquement, il devrait être intégré puisqu'il a été élevé ici.

Les Français qui vont dans les camps en Irak ou en Afghanistan sont la preuve que l'Etat n'a pas joué son rôle d'intégrateur en isolant les étrangers dans des ghettos où la haine de la France est née.

Même de Gaulle a fait cette erreur avec les Algériens qui ont défendu la France et qui se sont retrouvés cloitrés en Languedoc-Roussillon dans des taudis (et qui y sont encore d'ailleurs).

Si on veut éviter ça, il faut vraiment que tout nouveau venu soit pris en charge par la collectivité afin qu'il trouve ses marques et ne soit pas laissé "à l'abandon" une fois ici.

Vous n'avez pas répondu à ma question.

Cordialement,

Franck
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 11:08

Franck a écrit:
Vous n'avez pas répondu à ma question.

Cordialement,

Franck

On n'expulse pas un Français de son pays.

Il est évident qu'il faut intervenir pour "redresser la barre" mais c'est un peu comme un truand : ou il corrige le tir ou il retourne en prison.

Il faut mettre en place des instances d'intégration pour les nouveaux venus et pour ceux nés en France dont les parents n'ont pas bénéficié de cette aide.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 12:35

Franck a écrit:
S'il est né en France, vous le renvoyez où ?

Cordialement,

Franck

Bonne question Franck !

Pour ma part, je suis plus partisan de l'assimilation que de l'intégration.

L'immigration relève avant tout d'une démarche volontaire de la part du migrant : il doit en accepter les conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 12:42

Cerberux76 a écrit:
Bonne question Franck !

Pour ma part, je suis plus partisan de l'assimilation que de l'intégration.

L'immigration relève avant tout d'une démarche volontaire de la part du migrant : il doit en accepter les conditions.

Merci Cerberux76.

Bonne réponse alors, si vous me le permettez.

Je suis également pour l'assimilation étant donné que c'est le modèle français.

Cordialement,

Franck
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immigration   

Revenir en haut Aller en bas
 
Immigration
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Cité de l’immigration
» [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin
» l'immigration "choisie", un exemple espagnol
» MESURES IMMIGRATION ARABIE SAOUDITE ET EMIRATS
» Drame de l'immigration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: L'UPF en action :: Programme de l'UPF-
Sauter vers: