Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Immigration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Immigration   Mar 18 Sep 2007 - 15:26

Rappel du premier message :

L'immigration est une question centrale et décisive pour l'avenir de notre pays. Proposer de nouvelles règles pour une nouvelle immigration et une intégration réussie est très difficile compte tenu du politiquement correct qui entoure ce thème. Faux semblants, clichés, etc… permettent aux seuls mouvements d'extrême gauche ou droite et communautaristes de monopoliser les discours, soit angéliques et laxistes, soit racistes et fermés. Il nous semble tout d'abord normal d'effectuer une mise au point sur notre vision de la question France.

Que l'on se penche sur les origines de notre peuple, que l'on suive son développement à travers les siècles et deux observations se dégageront de cet examen.

Dès le début, dans le cadre des disciplines romaines, amalgames de peuples distincts, autochtones ou importées par de lointaines et successives invasions. Au long de la croissance nationale, et de manière continue, sédimentation et infiltrations d'éléments extérieurs incessamment assimilés à l'organisme français. Formation morale et spirituelle, absorption et fusion constantes forment donc les deux caractéristiques essentielles de ce que l'on peut appeler notre Nation.
Libre à d'autres de répudier par principe ce qui ne se range pas sous la rubrique d'une "tribu-mère", libre à nous de voir dans cette formule un retour vers la vieille opposition des clans.

La juxtaposition, puis l'union au sein d'un même peuple, sont les bases indiscutables sur lesquelles s'est édifiée notre Patrie.

Comment, dans ces conditions, notre pays commettrait-il l'erreur d'un exclusivisme "raciste" ? On ne voit pas d'après quelles normes on pourrait le codifier. Voudrait-on lui appliquer le discriminant négatif d'une xénophobie à retardement, quelles qu'en soient les victimes ? Ce serait à la fois se révolter contre l'ordre des choses, contre le bon sens, contre la nature. Et, pour ne parler que de ceux de 14-18, nos morts protesteraient, du fond de leurs tombes héroïques, si des gouvernements ou des hommes atteints de folie osaient arracher à la communauté française ceux qui, lui ayant donné leur sang, se sont, du même coup, incorporés à sa substance.
Le peuple français est une magnifique synthèse, disciplinée, cultivée, équilibrée. Il forme un tout, nulle recherche linguistique, nulle analyse d'hérédité ne peut prévaloir contre ce fait. Nulle considération de provenance géographique, d'appartenance religieuse ne saurait intervenir. La qualité, la dévotion française seules importent, à condition qu'elles soient sincères, éprouvées, confirmées…

Revenons à l’immigration, le constat de celle-ci doit se faire sans tabous.
Les politiques passées et actuelles sont un échec, il faut en changer en conciliant politique d'aide aux pays en voie de développement et nouvelles procédures.

Afin de maîtriser l'immigration, il est souhaitable et obligatoire de contribuer à réduire les inégalités qui existent entre les pays occidentaux et les pays en voie de développement. Pour ce qui est de la France, cette contribution devra s'orienter en priorité vers les pays francophones puis graduellement vers d’autres territoires.

Concernant les Etats, cette politique doit s'inscrire sur la base de la réciprocité, la France doit apporter à ses partenaires une aide technique, économique et financière dans la mesure où eux-mêmes font un réel effort de développement afin de faciliter le retour de leurs ressortissants ou bien de faire diminuer singulièrement leurs flux migratoires.

La France doit travailler sur une aide non étatique, ceci étant dû à une mauvaise volonté ou à une mauvaise gestion des Etats concernés, visant à encourager les initiatives personnelles et locales. Cette aide pourra tendre à développer des initiatives agricoles, économiques mais aussi éducatives et sanitaires portées par des ressortissants étrangers retournant dans leur pays d'origine. Ces initiatives pourraient être épaulées par une "banque coopérative pour le développement" qui serait financé en partie par l'argent des immigrés présent sur notre sol.

Ces politiques d'aides, étatiques et/ou privées, doivent avoir pour but de créer un flux qui permettrait aux élites, aux étudiants, aux commerçants et industriels, mais aussi aux ouvriers qualifiés d'enrichir leurs pays et de contribuer au développement de leurs sociétés.

Une fois le problème du développement posé, il faut aussi mettre en place de nouvelles procédures afin de réglementer et de limiter au mieux l’immigration.

La première des procédures doit se traduire par l'instauration d'un plafond des flux migratoires permettant de fixer ceux-ci à un total n'excédant pas un certain % des naissances en France. Ce plafond sera ensuite réparti par quotas entre les différents pays partenaires de la France. Cette politique, une fois le plafond et les quotas établis, sera gérée par une administration spécifique, l’Agence de Gestion de l'Immigration, regroupant des agents préfectoraux déjà en charge des questions migratoires, des agents du ministère de l'éducation nationale, des affaires sociales, du logement, des affaires étrangères et de l'intérieur.

Cette AGI aura un budget spécifique et aura dans chaque département une antenne locale. L'on trouvera aussi une antenne AGI dans chaque pays partenaire concerné par la politique d'immigration.

Tout candidat à l'immigration devra déposer une demande à l'antenne AGI de son pays respectif. Bien entendu, chaque pays disposera d'un nombre déterminé de place à l'entrée sur le territoire Français et de droit au séjour. Chaque demande sera traitée chronologiquement et afin d'éviter toute envie d'immigration clandestine, la file d'attente des dossiers en surplus sera reprise là où elle se sera arrêtée l'année précédente.

Cette sélection servira aussi à faire comprendre au candidat à l'immigration que venir sur le territoire français, et a fortiori vouloir dans le futur devenir français, impose le respect de lois fondamentales telles que le statut de la femme, les conditions du mariage, la séparation du pouvoir spirituel et temporel, etc…

Les demandes se feront soit individuellement soit en famille.
Toute demande individuelle sera irrévocable empêchant donc tout regroupement familial ultérieur. Par contre, les demandes familiales permettront une installation immédiate de toute la famille ou bien une installation différée. Concernant le regroupement familial, celui-ci devrait être aussi stoppé actuellement et ce pour une durée à définir.

Les candidats retenus, devront se soumettre à une préparation à l'immigration au cours de laquelle leur sera dispensée une formation linguistique ainsi que des informations sur le pays et la région d'accueil.
Une préparation professionnelle sera aussi effectuée sous la responsabilité et avec le financement des entreprises concernées ou de leur syndicat professionnel.

Les candidats retenus se verront remettre un Livret familial, sanitaire et scolaire afin de préparer leur arrivée mais aussi un suivi efficace par l'AGI.

Arrivé sur le territoire national, chaque nouvel immigré se verra remettre son titre de séjour, il en existera 3 catégories.

La 1ère catégorie, le titre de séjour unique valable 5 ans et renouvelable 2 fois : la carte de résident. A son arrivée le nouvel immigré se verra attribuer cette carte RES ainsi qu'une autorisation de travail effective immédiatement. A la fin de chaque tranche de 5 ans (dernier semestre par exemple), le titulaire de la carte RES devra se présenter à son antenne AGI et soit faire une demande de renouvellement de son titre de séjour soit faire connaître son souhait de retourner dans son pays d'origine. Au bout de 10 ans et s'il l'en fait la demande, le titulaire de la carte RES pourra faire une demande de naturalisation. Bien entendu, à l'issue du 2ème renouvellement et sans demande de naturalisation, le titulaire de la carte RES sera amené à quitter le territoire français.

La 2ème catégorie, le titre de séjour périodique valable 3 ans et renouvelable : la carte Passage. Celle-ci permettra à des étrangers un séjour et une autorisation de travail valable 6 mois (cumulés ou non). Cette carte s'adressera particulièrement aux chefs d'entreprise, aux chercheurs, aux travailleurs saisonniers, etc… Ce titre ne donne pas droit à une installation régulière sur le territoire français et encore moins à une demande de naturalisation.

La 3ème catégorie, le titre de séjour étudiant valable 5 ans et non renouvelable : la carte Etude. Cette carte permettra de recevoir une autorisation de travail mais ne donnera en aucun cas droit à une demande de naturalisation.

Les titulaires des cartes Pass ou Etude qui souhaiteraient bénéficier d'une carte RES devront déposer une demande à l'AGI de leur pays d'origine.
Leurs demandes seront prioritaires à condition de n'avoir, à aucun moment, enfreint la législation conditionnant leur ancien statut.

Il est évident que tout titulaire munis d'un des 3 titres de séjours présentés ci-dessous et commettant une ou des infractions, se verrait retirer le dit titre de séjour et expulsé (ainsi que sa famille pour les titulaires des cartes Pass et RES) vers son pays d'origine.

Tous les immigrés venant dans notre pays, dans le but de devenir à long terme français ou étant simplement de "passage", doivent pouvoir s'intégrer dans notre société. Quant on décide de vivre en France, d'y faire venir sa famille, voir d'y élever ses enfants, on s'efforce de respecter les lois mais aussi les coutumes et les usages.

Rien ne peut remettre en cause ce qui précède, ni la question religieuse, ni la question ethnique ni la question sociale. Mais il ne faut pas perdre de vue que la France, elle aussi, doit remplir certains devoirs afin de rendre cette intégration effective afin d’éviter tout communautarisme et permettre pour certains une assimilation (ou francisation) réussie. Ces devoirs, notre pays doit les remplir dans le domaine du logement, dans le domaine scolaire mais aussi dans le domaine social et sécuritaire.

Il ne faut pas se voiler la face, et les émeutes de novembre 2005 sont encore là pour nous le rappeler, mais nos dirigeants et les élites locales (pour certaines), par laxisme mais aussi par soucis d'électoralisme et de récupération, ont laissé se constituer des ghettos tout d'abord sociaux puis au fur et mesure ethniques ; ghettos qui sont devenus de véritables barils de poudre.

Notre pays a toujours su intégrer des migrants qui, mêlés aux autres français, se sont fondus dans la masse, mais de nos jours que faire lorsque la proportion d'étrangers dans une cité atteint 80 ou 90% de la population (idem dans les écoles) ?
A vouloir concentrer les spécificités, l'on renforce le sentiment d'exclusion et le communautarisme. Comment parler le français, comment vivre "à la française" là où personne ne le fait ou très peu voire très mal ?

Que faire alors ? Tout simplement avoir une politique volontariste sur plusieurs axes.

Concernant l'éducation, il ne faut pas avoir peur de fermer les classes, voir les écoles, qui regroupent plus d'un certain seuil d'enfants d'immigrés afin de mieux les répartir. Ensuite, ne pas hésiter à mettre en place des bourses d'internat afin de permettre une réussite scolaire à ceux qui en ont les moyens mais qui connaissent des conditions familiales ou environnementales peu favorables.

Concernant l'habitat, il faut transformer les cités soit pour reconstruire autrement soit pour rénover. Il faut aussi retrouver une plus grande mixité car il n'est pas normal de voir ce concentrer toute la population immigrée dans certaines banlieues, ce phénomène met de plus en plus à mal l'unité de la France.

Il faut aussi avoir le courage, pour retrouver le "mieux vivre" dans nos quartiers de mettre en place une véritable tolérance zéro. Si l'on veut intégrer, il faut se donner les moyens de casser l'oppression qui pèse sur les familles, sur les plus jeunes, sur les femmes, etc… Ce n'est pas en dépensant toujours plus pour "acheter" la paix que l'on résoudra les problèmes mais en changeant les règles. Tolérance zéro, apprentissage des règles et de la discipline à l'école comme à la maison.

Il faut aussi se pencher sur le problème que représente l'islamisation de plus en plus ouverte de bon nombre d'immigrés. Il est évident que seul peut exister en France un Islam modéré et fédéré, à mille lieux de ce que veulent les intégristes. Il faut que l'Islam de France soit tout d'abord un Islam français, il n'est pas normal que ce soit des nations étrangères qui nomment à la tête des grandes mosquées de France les responsables, exemple avec le grand recteur de la mosquée de Paris. Il n'est pas non plus normal que les imams, dans de nombreux cas, ne soient pas français et ne pratiquent que très difficilement notre langue. Tout comme, il n'est pas normal, que nous ayons aussi un Islam du "grand jour" et un "islam des caves" où le contrôle de ce qui s'y dit et s'y fait est très difficile. L'intégration des musulmans doit se faire, elle est possible mais il ne faut pas que celle-ci se fasse dans la légitimation et le cautionnement des mouvements intégristes…
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 13:06

Franck a écrit:
Cerberux76 a écrit:
Bonne question Franck !

Pour ma part, je suis plus partisan de l'assimilation que de l'intégration.

L'immigration relève avant tout d'une démarche volontaire de la part du migrant : il doit en accepter les conditions.

Merci Cerberux76.

Bonne réponse alors, si vous me le permettez.

Je suis également pour l'assimilation étant donné que c'est le modèle français.

Cordialement,

Franck

Pour moi, assimiler revient à annihiler toute différence.

Or, la France n'est constituée que des différences apportées au fur et à mesure des vagues migratoires (Gaulois, Romains, Francs, Saxons etc.), alors pourquoi refuser les nouvelles différences si ces dernières ne sont pas dangereuses à la société ?

Je dirais quant à moi TRES mauvaise réponse de Cerberux car le modèle Français c'est l'intégration républicaine (école, armée, etc.) et non le modèle de l'assimilation qui est celui des extrémistes fanatiques (nazisme, stalinisme ou islamisme radical) et que Franck, procédant par affirmation, décrit comme modèle français.
Revenir en haut Aller en bas
Tomgu

avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 17:25

Bonjour,

En effet, comme le dit très bien Wings, l'assimilation entraine une uniformisation des populations et un asservissement à un mode de vie, à une culture unique.
L'intégration, au contraire, vise à permettre à tous de vivre ensemble dans le respect de chacun, sous condition que ceux-ci s'engagent à respecter des valeurs et des principes communs.

Selon moi, l'assimilation est unilatérale, c'est à dire que seul celui qui arrive doit faire des efforts pour devenir comme les autres alors que l'intégration engage le groupe social dans la mesure où le nouvel arrivant doit faire des efforts d'adaptation et ceux qui l'accueillent doivent également faire des efforts pour que son insertion se passe le mieux possible.
Revenir en haut Aller en bas
http://lactualite.over-blog.com/
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 18:31

Tomgu a écrit:
Bonjour,

En effet, comme le dit très bien Wings, l'assimilation entraine une uniformisation des populations et un asservissement à un mode de vie, à une culture unique.
L'intégration, au contraire, vise à permettre à tous de vivre ensemble dans le respect de chacun, sous condition que ceux-ci s'engagent à respecter des valeurs et des principes communs.

Selon moi, l'assimilation est unilatérale, c'est à dire que seul celui qui arrive doit faire des efforts pour devenir comme les autres alors que l'intégration engage le groupe social dans la mesure où le nouvel arrivant doit faire des efforts d'adaptation et ceux qui l'accueillent doivent également faire des efforts pour que son insertion se passe le mieux possible.

Mais c'est à celui qui arrive de faire des efforts, non ? On ne l'a pas forcé à venir !
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre M.

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : 94-75
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 19:07

Tomgu a écrit:
Bonjour,

En effet, comme le dit très bien Wings, l'assimilation entraine une uniformisation des populations et un asservissement à un mode de vie, à une culture unique.
L'intégration, au contraire, vise à permettre à tous de vivre ensemble dans le respect de chacun, sous condition que ceux-ci s'engagent à respecter des valeurs et des principes communs.

Selon moi, l'assimilation est unilatérale, c'est à dire que seul celui qui arrive doit faire des efforts pour devenir comme les autres alors que l'intégration engage le groupe social dans la mesure où le nouvel arrivant doit faire des efforts d'adaptation et ceux qui l'accueillent doivent également faire des efforts pour que son insertion se passe le mieux possible.

Je rejoins Tomgu sur cet avis.

Je trouve d'ailleurs que c'est une voie entre l'intégration et l'assimilation.

Chacun peut pratiquer sa religion, sa culture, mais dans le respect des valeurs républicaines, laïques... et que cela soit discret.
Revenir en haut Aller en bas
Tomgu

avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 19:10

Cerberux76 a écrit:
Mais c'est à celui qui arrive de faire des efforts, non ? On ne l'a pas forcé à venir !

Effectivement, personne n'a forcé personne à venir.

Comme je l'ai dit précédemment, celui qui arrive doit tout faire pour s'insérer.

Il faut toutefois que l'environnement d'arrivée soit propice car malgré tous les efforts du monde, si l'on vous rejette sans vous connaitre, vous ne pouvez rien faire.
Aussi, les "locaux" doivent également favoriser l'arrivée de ceux qui arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
http://lactualite.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 21:04

Les meilleures réponses sont ces deux ci :

Cerberux76 a écrit:
Bonne question Franck !

Pour ma part, je suis plus partisan de l'assimilation que de l'intégration.

L'immigration relève avant tout d'une démarche volontaire de la part du migrant : il doit en accepter les conditions.


et

Tomgu a écrit:
Effectivement, personne n'a forcé personne à venir.

Comme je l'ai dit précédemment, celui qui arrive doit tout faire pour s'insérer.

Il faut toutefois que l'environnement d'arrivée soit propice car malgré tous les efforts du monde, si l'on vous rejette sans vous connaitre, vous ne pouvez rien faire.
Aussi, les "locaux" doivent également favoriser l'arrivée de ceux qui arrivent.

Mais la chose principale, c'est qu'un Français qu'il soit blanc, d’origine maghrébine ou d'Afrique noire soit considéré comme un Français et non pas, pour le premier, comme un Français de souche et pour les autres, comme un arabe ou un noir Wink.

Souvent, ceux qui viennent du bled font la démarche et s'intègrent bien, c'est la deuxième génération qui a du mal.
Peut être que le pouvoir français n'a pas encore fait le nécessaire pour que la deuxième génération se sente français et pas autre chose scratch scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Mer 30 Juil 2008 - 21:58

Wings a écrit:
[...] le modèle Français c'est l'intégration républicaine (école, armée, etc.) et non le modèle de l'assimilation qui est celui des extrémistes fanatiques (nazisme, stalinisme ou islamisme radical) et que Franck, procédant par affirmation, décrit comme modèle français.

Bonsoir,

Je suis assez étonné que durant la journée personne n'a relevé les propos de Wings.

Jusqu'à preuve du contraire, il est bien écrit dans la doctrine nazie que les Allemands - entendons la race pure - ne doivent pas se mélanger avec des autres races, car elles seraient inférieures.

Wings, on cherche encore le modèle assimilationniste dans l'Allemagne des années 30 Rolling Eyes .
Cela suffit pour démontrer que Wings a une drôle perception de l'histoire study et des événements.

Cordialement,

*** Christof. - Attention néanmoins à respecter la thématique, le sujet concerne l'immigration, pas l'Allemagne nazie Wink ***
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 9:14

L'assimilation était le modèle français (le fameux "nos ancêtres les gaulois" enseigné au petits africains), et cela a bien fonctionné (le cas de Lazare Ponticelli, le dernier poilu en est un exemple).

Même si ce modèle pouvait parfois paraître un peu naïf (dans le cas des petits africains évoqués précédemment) et était sans doute assez violent culturellement pour l'assimilé, c'était le prix à payer pour la cohésion nationale et la légitimité de l'Etat-Nation, principe fondateur du modèle républicain.

Remarquons au passage que cette assimilation n'a pas touché que les immigrés mais aussi les cultures régionales (Bretagne...)
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 9:27

Bonjour,

Le modèle français, qu'on le veuille ou non, fut assimilationniste.
Il ne faut pas dire, comme Wings, de manière exagérée que ce modèle a été celui des extrémistes fanatiques. D'ailleurs, je lui ai démontré que c'était faux.

De même, lorsque l'on prend les définitions entre assimilation et intégration du point de vue sociologique, on peut dans le deuxième cas être intégré à un groupe d'individus tout en gardant sa langue, alors que dans l'assimilation, on parle d'assimilation culturelle et donc de la langue.

Enfin, l'intégration a été un échec (les politiques d'intégration pour être précis), donc il faudrait quand même penser à revoir la copie.

Il ne faut pas avoir peur des mots et être lucide : la France fut assimilationniste. Merci à El Caganer de ses judicieux rappels.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 11:07

Je pense que ce débat commence à sérieusement dériver et, surtout, est d'une stérilité à toute épreuve.

Donc pour conclure ma participation à cet échange que j'estime être un dialogue de sourd, voici ce qui peuvent être avérés comme des faits :

1/ La France a toujours eu pour principe l'intégration dite républicaine.
Il suffit de voir tout ce qui a été réalisé depuis 1885. L'assimilation n'a jamais été un principe républicain depuis la IIIème république, sauf durant l'Etat Français bien sûr.
D'ailleurs, aujourd'hui, que représentent les "vrais" Français de souche(s) ? 20-30% ? Que de monde à expulser du pays !!!

2/ L'assimilation et surtout l'exclusion sont des vœux pieux extrémistes exacerbés lors des périodes de récession économique. On se souvient du rejet des Italiens puis des Portugais, des Espagnols et à présent des Maghrébins.

3/ Enfin, pour conclure, il est facile de montrer du doigt des coupables alors que le vrai responsable est l'Etat qui n'a pas contrôlé les flux migratoires ; laissé les gens nouvellement installés sans aide quelconque (travail, logement, et aide à l'intégration via la langue, la culture ou l'école).

*** Modéré - Inutile ***

Au lieu d'attiser les haines et les rejets destructeurs, réfléchissons à intégrer les Français d'origine étrangère laissés pour compte par la société UMP/PS ; stoppons le flux incontrôlé dévastateur pour notre pays et pour les pays d'origine que l'on prive de leurs ressources humaines et enfin organisons une coopération comme de Villiers (et non le MPF) entre la Vendée et le Bénin.

Pour précision, stopper le flux migratoire incontrôlé ne veut pas dire "immigration 0" mais immigration voulue par le demandeur en fonction de nos capacités d'accueil.

*** Modéré - Hors sujet, cf. topic sur la Nationalité ***

A ce moment là, si la France est en mesure d'accueillir le demandeur, elle doit aider à intégrer, donner les mêmes droits aux nouveaux venus et les mêmes chances qu'à ses propres ressortissants.

Ceci est plus dans les idées de l'UPF que tout ce qui a été dit par nos collègues précédemment.

Ce débat me rappelle ce que mes ex-nouveaux amis (transfuges du FN vers le MPF en 2007) m'avaient dit => quand nous serons au pouvoir tu choisiras ton pays de retour parmi les 4 dont tu es originaire ! Ce n'est pas beau comme discours ça ? Mon sang est mélangé Austro-hongrois par ma mère et Anglo-Flamand par mon père mais ma culture, mon éducation, mon mode de vie sont français, tout comme mes parents car, quand mes grands parents sont arrivés en France, l'accueil de l'époque était digne d'une vraie intégration et non d'une assimilation au forceps !
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 11:46

Wings a écrit:
Je pense que ce débat commence à sérieusement dériver et, surtout, est d'une stérilité à toute épreuve.
Le débat ne dérive pas puisqu'il reste centré sur l'essentiel, à savoir l'opposition entre assimilation et intégration.

Il peut devenir stérile puisque vous avez écrit de manière péremptoire des idées que nos exemples historiques circonstanciés viennent contredire et vous continuez à persister dans cette voie.

Wings a écrit:
1/ La France a toujours eu pour principe l'intégration dite républicaine.
Voilà le genre d'affirmation qui est vraiment insipide et qui en vient à nier l'Histoire de France.

Cette dernière et Dieu merci, ne commence pas en 1789 ou 1792.
Elle commence, soit au baptême de Clovis avec les Francs qui ont donné leur nom à notre pays, soit avec l'élection d'Hugues Capet.

Que faites-vous des mille d'ans d'histoire antérieurs à votre République ?

Wings a écrit:
Il suffit de voir tout ce qui a été réalisé depuis 1885.
Effectivement, deux guerres mondiales menées de façon désastreuses, une immigration incontrôlée, une économie débridée, une armée trahie en 1962 etc.

Wings a écrit:
L'assimilation n'a jamais été un principe républicain depuis la IIIème république, sauf durant l'Etat Français bien sûr.
En quoi l'Etat Français fut-il assimilationniste ?

Wings a écrit:
2/ L'assimilation et surtout l'exclusion sont des vœux pieux extrémistes exacerbés lors des périodes de récession économique. On se souvient du rejet des Italiens puis des Portugais, des Espagnols et à présent des Maghrébins.
Durant les 30 glorieuses, les immigrés ont souffert, le modèle était assimilationniste et la période économique était bonne. Encore une affirmation dénuée de vérité historique.

Wings a écrit:
3/ Enfin, pour conclure, il est facile de montrer du doigt des coupables alors que le vrai responsable est l'Etat qui n'a pas contrôlé les flux migratoires ; laissé les gens nouvellement installés sans aide quelconque (travail, logement, et aide à l'intégration via la langue, la culture ou l'école).
Les vrais coupables sont de Gaulle, Giscard, Chirac, on le sait bien, merci.

Wings a écrit:
Pour précision, stopper le flux migratoire incontrôlé ne veut pas dire "immigration 0" mais immigration voulue par le demandeur en fonction de nos capacités d'accueil.
Pour le moment, on n'a pas besoin d'immigration. Il n'y a plus de logements, plus de travail, si c'est ajouter de la misère à la misère ce n'est pas la peine. Il y a de nombreuses familles vivant sous le seuil de pauvreté, d'autres qui dorment sous les ponts, nous avons déjà assez à faire en France. Occupons-nous des personnes qui vivent dans notre pays, après on verra bien.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 11:56

Franck a écrit:
Les vrais coupables sont de Gaulle, Giscard, Chirac, on le sait bien, merci.

Exit Mitterrand ? Est-ce parce qu'il était "socialiste" ?

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 12:01

Sébastien a écrit:
Exit Mitterrand ? Est-ce parce qu'il était "socialiste" ?

Mitterrand a été un des seuls hommes de droite la Vème République.

Quand il arrive au pouvoir, le mal est déjà fait depuis quelques années. L'abandon de l'Algérie a déjà eu lieu, le regroupement familial également.

Mais si vous voulez, on peut le citer comme responsable. D'ailleurs il aurait pu arrêter le mouvement mais il l'a amplifié.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 12:20

De toute façon, la situation actuelle ne convient à personne.

Intégration, régulation et coopération sont les 3 axes que nous étudions et qui sont des solutions à la non exclusion, à l'éradication du communautarisme, à la préservation des forces humaines des pays avec lesquels il faut travailler.

Après, si vous préférez vos idées d'assimilation/exclusion/immigration 0 etc., vous pouvez aller les développer au FN ou à la Droite (Nationale) Socialiste pour qui ces solutions semblent être les bonnes...

Ici ce n'est pas notre credo et nous ne céderons jamais à la xénophobie et à l'extrémisme.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 12:44

Wings a écrit:
De toute façon, la situation actuelle ne convient à personne.

Intégration, régulation et coopération sont les 3 axes que nous étudions et qui sont des solutions à la non exclusion, à l'éradication du communautarisme, à la préservation des forces humaines des pays avec lesquels il faut travailler.

Après, si vous préférez vos idées d'assimilation/exclusion/immigration 0 etc., vous pouvez aller les développer au FN ou à la Droite (Nationale) Socialiste pour qui ces solutions semblent être les bonnes...

Ici ce n'est pas notre credo et nous ne céderons jamais à la xénophobie et à l'extrémisme.

Je ne me considère pas comme frontiste en défendant l'assimilation plutôt que l'intégration, qui ne fonctionne plus.

C'est un fait : ça marche moins bien que ça a marché par le passé. C'est la modernité, l'évolution du monde (mondialisation, creusement du fossé Nord/Sud et des inégalités) qui en est responsable.

Et dire cela, ce n'est être ni xénophobe, ni extrémiste.

Et je ne suis pas, moi, transfuge du MPF.

_________________
Le Patriote, la boutique en ligne des souverainistes !
http://www.comboutique.com/lepatriote
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 12:46

Wings a écrit:
De toute façon, la situation actuelle ne convient à personne.

Intégration, régulation et coopération sont les 3 axes que nous étudions et qui sont des solutions à la non exclusion, à l'éradication du communautarisme, à la préservation des forces humaines des pays avec lesquels il faut travailler.

Après, si vous préférez vos idées d'assimilation/exclusion/immigration 0 etc., vous pouvez aller les développer au FN ou à la Droite (Nationale) Socialiste pour qui ces solutions semblent être les bonnes...

Ici ce n'est pas notre credo et nous ne céderons jamais à la xénophobie et à l'extrémisme.

Je suis catholique traditionaliste, le racisme je ne connais pas.

Je me prénomme Franck ABED. Je suis français et pourtant j'ai du sang kabyle et malgache dans les veines. Mon grand-père militaire, officier, blanc, royaliste, catholique s'est marié à Madagascar avec une malgache, une noire de chez noire. Il n'est plus jamais revenu en France. Dans un sens tant mieux, il aurait vu la situation de la Nation il en aurait pleuré.

Vos accusations primaires de racisme me concernant, vous pouvez vous les garder et les retirer.

Je considère qu'aujourd'hui la coupe est pleine. Il faut impérativement fermer les frontières pour nous donner le temps d'assimiler les français d'origines étrangères qui le souhaitent vraiment.
Quand on veut vivre dans un pays on doit y adopter les coutumes locales, si c'est pour vivre chacun chez soi comme il l'entend, ce n'est pas la peine. Si c'est pour faire comme aux USA ou en Angleterre où des communautés cohabitent chacune dans leur coin, ce n'est pas la peine également. Aujourd'hui, on voit le résultat dans le 13ème arrondissement ou à Roubaix.

Il me semble qu'il serait bon de considérer que les politiques d'intégration ont échoué lamentablement.
Pour quelles raisons vouloir nier les évidences ? Pour quelles raisons me dire d'aller débattre ailleurs, vous n'êtes donc pas démocrate affraid ?

Les communautés qui actuellement se mettent en place partout en France ne sont que le fruit des diverses politiques d'intégration. Le refuser, c'est nier la réalité No .


Cerberux76 a écrit:
Je ne me considère pas comme frontiste en défendant l'assimilation plutôt que l'intégration, qui ne fonctionne plus.

C'est un fait : ça marche moins bien que ça a marché par le passé. C'est la modernité, l'évolution du monde (mondialisation, creusement du fossé Nord/Sud et des inégalités) qui en est responsable.

Et dire cela, ce n'est être ni xénophobe, ni extrémiste.

Et je ne suis pas, moi, transfuge du MPF.

Faites attention, vous dites des gros mots. *** Modéré - Inutile ***

Je n'ai jamais voté ni FN, ni MPF, ni MNR. Je n'ai jamais défendu des "faux-nez".

L'assimilation, quoiqu'en dise l'ami Wings a été imposée par la IIIème République, mais cela aussi il se refuse à le voir. *** Modéré - Inutile ***

Je suis pour l'assimilation, autant par principe que par réalités historiques et politiques et jamais, je dis bien jamais, je ne me considérerais comme un petit nazillon ou un petit fasciste en herbe. On leur a fait la guerre, ce n'est pas pour rien.

Cordialement,

Franck
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 12:57

Franck a écrit:
Je suis catholique traditionaliste, le racisme je ne connais pas.

Je me prénomme Franck ABED. Je suis français et pourtant j'ai du sang kabyle et malgache dans les veines. Mon grand-père militaire, officier, blanc, royaliste, catholique s'est marié à Madagascar avec une malgache, une noire de chez noire. Il n'est plus jamais revenu en France. Dans un sens tant mieux, il aurait vu la situation de la Nation il en aurait pleuré.

Vos accusations primaires de racisme me concernant, vous pouvez vous les garder et les retirer.

Je considère qu'aujourd'hui la coupe est pleine. Il faut impérativement fermer les frontières pour nous donner le temps d'assimiler les français d'origines étrangères qui le souhaitent vraiment.
Quand on veut vivre dans un pays on doit y adopter les coutumes locales, si c'est pour vivre chacun chez soi comme il l'entend, ce n'est pas la peine. Si c'est pour faire comme aux USA ou en Angleterre où des communautés cohabitent chacune dans leur coin, ce n'est pas la peine également. Aujourd'hui, on voit le résultat dans le 13ème arrondissement ou à Roubaix.

Il me semble qu'il serait bon de considérer que les politiques d'intégration ont échoué lamentablement.
Pour quelles raisons vouloir nier les évidences ? Pour quelles raisons me dire d'aller débattre ailleurs, vous n'êtes donc pas démocrate affraid ?

Les communautés qui actuellement se mettent en place partout en France ne sont que le fruit des diverses politiques d'intégration. Le refuser, c'est nier la réalité No .

Je vous avais bien reconnu monsieur Abed, il n'était pas nécessaire de faire semblant de vous dévoiler.

Je ne nie pas l'évidence, je vous la confirme même : LA POLITIQUE D'INTEGRATION MENEE DEPUIS 25 ANS NE FONCTIONNE PAS !!!

C’est lisible là ?

*** Modéré - Hors sujet ***
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 13:09

Wings a écrit:
Je vous avais bien reconnu monsieur Abed, il n'était pas nécessaire de faire semblant de vous dévoiler.

Je ne nie pas l'évidence, je vous la confirme même : LA POLITIQUE D'INTEGRATION MENEE DEPUIS 25 ANS NE FONCTIONNE PAS !!!

C’est lisible là ?

*** Modéré - Hors sujet ***

Je ne me dévoile pas, certains me connaissent, d'autres non.

La différence entre vous et moi, c'est que vous évoquez la démocratie à tout bout de champ. Ce n'est pas mon cas !

*** Modéré - Inutile *** Répondez à mes arguments circonstanciés au lieu de fuir et de vous cachez derrière des attaques insipides en pointant du doigt la contradiction, pour finir par évoquer les heures les plus sombres de notre histoire, dès que l'on n'est pas d'accord avec vous.

Cela devient fatiguant de se faire traiter de nazis ou de fascistes dès que la contradiction s'installe. *** Modéré - Inutile *** Je ne vous permets pas de dire cela, ma famille a été dans la résistance Twisted Evil .

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 13:28

Franck a écrit:
Je ne me dévoile pas, certains me connaissent, d'autres non.

La différence entre vous et moi, c'est que vous évoquez la démocratie à tout bout de champ. Ce n'est pas mon cas !

*** Modéré - Inutile *** Répondez à mes arguments circonstanciés au lieu de fuir et de vous cachez derrière des attaques insipides en pointant du doigt la contradiction, pour finir par évoquer les heures les plus sombres de notre histoire, dès que l'on n'est pas d'accord avec vous.

Cela devient fatiguant de se faire traiter de nazis ou de fascistes dès que la contradiction s'installe. *** Modéré - Inutile *** Je ne vous permets pas de dire cela, ma famille a été dans la résistance Twisted Evil .

Cordialement,

Au final, vous auriez pu utiliser votre sujet de présentation pour cet échange afin de venir évoquer votre programme.

Je ne fuis pas et mes attaques n'en sont pas. Je dis simplement que nous discutons de tout entre nous pour faire avancer nos idées et les développer afin de proposer aux Français un projet différent basé sur les idéaux gaullistes et souverainistes qui nous semblent être les seules voies pour sortir le pays de l'ornière.

*** Modéré - Inutile ***

Ne soyez pas fatigué de vous faire attaquer car, tant que vous exposerez vos doctrines là où elles sont rejetées, vous risquez d'autres déconvenues.

*** Modéré - Inutile ***

Quant à moi, je ne veux plus du communautarisme à la française et les USA ne sont pas un modèle pour moi.
J'ai ma propre idée sur la question et les solutions de l'UPF me semblent les plus appropriées et c'est sur celles là que je veux travailler. En aucun cas sur une assimilation voulant "absorber" les gens et les rendre uniformes sans particularités ni spécificités.
La France est riche de ses différences et ça l'a fait grandir depuis des siècles.

*** Sébastien - @ tous : ceci est un topic pour débattre, pas pour s'agresser ou s'insulter, merci de dialoguer cordialement sous peine de voire le sujet clos. ***
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 13:53

Cerberux76 a écrit:
Je ne me considère pas comme frontiste en défendant l'assimilation plutôt que l'intégration, qui ne fonctionne plus.

C'est un fait : ça marche moins bien que ça a marché par le passé. C'est la modernité, l'évolution du monde (mondialisation, creusement du fossé Nord/Sud et des inégalités) qui en est responsable.

Et dire cela, ce n'est être ni xénophobe, ni extrémiste.

Et je ne suis pas, moi, transfuge du MPF.

Je suis moi aussi pour l'assimilation (même si je reconnais qu'elle peut être "cruelle" parfois) afin que dans 3 ou 4 générations, il n'y ait plus de "Français d'origine..." mais tout simplement des Français.

Maintenant, nous n'avons sans doute pas la même définition de l'assimilation que Wings : il ne s'agit pas de convertir au catholicisme les immigrés, juste se reconnaître dans une même culture, une histoire, des valeurs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 14:31

El Caganer a écrit:
Je suis moi aussi pour l'assimilation (même si je reconnais qu'elle peut être "cruelle" parfois) afin que dans 3 ou 4 générations, il n'y ait plus de "Français d'origine..." mais tout simplement des Français.

Maintenant, nous n'avons sans doute pas la même définition de l'assimilation que Wings : il ne s'agit pas de convertir au catholicisme les immigrés, juste se reconnaître dans une même culture, une histoire, des valeurs...

Voilà, c'est tout à fait ça.

Mais je pense que F. Abed n'a pas cette définition en tête *** Modéré - Inutile ***

Je pense que Cerberux voulait aussi dire cela : il y a l'assimilation-intégration et l'assimilation-annihilation ou rejet qui, elle, est xénophobe et extrémiste.

Et, en effet, je pense aussi que le qualificatif "Français d'origine..." n'a pas lieu d'exister.

Cerberux76 a écrit:
Et je ne suis pas, moi, transfuge du MPF.

Bien que transfuge (et fier de l'être), j'ai quitté le MPF à cause de la frontisation (entre autre).

Le MPF n'est d'extrême droite que depuis la prise en main par les peltieristes, avant c'était un mouvement tolérant, souverainiste et progressiste.

C'est notamment pour cela que je ne rejette pas le qualificatif de villiériste, car je reste villiériste *** Modéré - Hors sujet ***
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Immigration   Jeu 31 Juil 2008 - 15:07

Wings a écrit:
Je pense que Cerberux voulait aussi dire cela : il y a l'assimilation-intégration et l'assimilation-annihilation ou rejet qui, elle, est xénophobe et extrémiste.

Exactement : l'assimilation, ce n'est pas la conversion comme les missionnaires de jadis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immigration   Ven 1 Aoû 2008 - 9:14

Franck a écrit:
Wings a écrit:
Je pense que ce débat commence à sérieusement dériver et, surtout, est d'une stérilité à toute épreuve.
Le débat ne dérive pas puisqu'il reste centré sur l'essentiel, à savoir l'opposition entre assimilation et intégration.

Il peut devenir stérile puisque vous avez écrit de manière péremptoire des idées que nos exemples historiques circonstanciés viennent contredire et vous continuez à persister dans cette voie.

Wings a écrit:
1/ La France a toujours eu pour principe l'intégration dite républicaine.
Voilà le genre d'affirmation qui est vraiment insipide et qui en vient à nier l'Histoire de France.

Cette dernière et Dieu merci, ne commence pas en 1789 ou 1792.
Elle commence, soit au baptême de Clovis avec les Francs qui ont donné leur nom à notre pays, soit avec l'élection d'Hugues Capet.

Que faites-vous des mille d'ans d'histoire antérieurs à votre République ?

Wings a écrit:
Il suffit de voir tout ce qui a été réalisé depuis 1885.
Effectivement, deux guerres mondiales menées de façon désastreuses, une immigration incontrôlée, une économie débridée, une armée trahie en 1962 etc.

Wings a écrit:
L'assimilation n'a jamais été un principe républicain depuis la IIIème république, sauf durant l'Etat Français bien sûr.
En quoi l'Etat Français fut-il assimilationniste ?

Wings a écrit:
2/ L'assimilation et surtout l'exclusion sont des vœux pieux extrémistes exacerbés lors des périodes de récession économique. On se souvient du rejet des Italiens puis des Portugais, des Espagnols et à présent des Maghrébins.
Durant les 30 glorieuses, les immigrés ont souffert, le modèle était assimilationniste et la période économique était bonne. Encore une affirmation dénuée de vérité historique.

Wings a écrit:
3/ Enfin, pour conclure, il est facile de montrer du doigt des coupables alors que le vrai responsable est l'Etat qui n'a pas contrôlé les flux migratoires ; laissé les gens nouvellement installés sans aide quelconque (travail, logement, et aide à l'intégration via la langue, la culture ou l'école).
Les vrais coupables sont de Gaulle, Giscard, Chirac, on le sait bien, merci.

Wings a écrit:
Pour précision, stopper le flux migratoire incontrôlé ne veut pas dire "immigration 0" mais immigration voulue par le demandeur en fonction de nos capacités d'accueil.
Pour le moment, on n'a pas besoin d'immigration. Il n'y a plus de logements, plus de travail, si c'est ajouter de la misère à la misère ce n'est pas la peine. Il y a de nombreuses familles vivant sous le seuil de pauvreté, d'autres qui dorment sous les ponts, nous avons déjà assez à faire en France. Occupons-nous des personnes qui vivent dans notre pays, après on verra bien.

Cordialement,

On voit bien (ici aussi) que les débats sur l'immigration sont toujours extrêmement vifs, toujours passionnels et hélas pas toujours passionnants.

Il faut donc en revenir d'abord aux vérités historiques incontestables : la France (avant ou après 1789) a toujours pratiqué l'assimilation, c'est à dire que l'immigré adopte les us et coutumes françaises...

Les politiques dites d'intégration ont échouées depuis des dizaines d'années parce qu'elles ne consistent pas à assimiler l'étranger qui arrive (légalement) sur notre sol mais à adapter la République à lui en acceptant les us et coutumes de son pays d'origine !
Ces politiques ne peuvent effectivement que mener à l'échec car l'immigration d'aujourd'hui a changé de nature. Autrefois, il s'agissait de Portugais, d'Espagnols ou d'Italiens tous européens et catholiques... aujourd'hui, l'immigration est le fait de population extérieure à l'Europe et le plus souvent de confession musulmane... d'ou les difficultés graves rencontrées par la société française et les malaises qui en résultent !

La seule solution est d'en revenir à la politique d'assimilation, c'est à dire que l'immigré, quelque soit ses origines, doit accepter les us et coutumes françaises et les valeurs républicaines qui sont celles de la France d'aujourd'hui (je pourrais citer la laïcité ou l'égalité homme-femme...).

Ceux qui n'acceptent pas ces règles de vie en commun que sont nos valeurs républicaines n'ont effectivement pas leur place sur le territoire national.

C'est à dire qu'il convient de contrôler fortement les entrées et les sorties de notre territoire et bien sûr la France doit prendre la tête d'un mouvement pour la justice dans le monde afin de réduire fortement les disparités de développement en faisant diminuer la pauvreté, source première de l'immigration.
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Immigration   Ven 1 Aoû 2008 - 9:53

joel rigolat a écrit:
On voit bien (ici aussi) que les débats sur l'immigration sont toujours extrêmement vifs, toujours passionnels et hélas pas toujours passionnants.

Il faut donc en revenir d'abord aux vérités historiques incontestables : la France (avant ou après 1789) a toujours pratiqué l'assimilation, c'est à dire que l'immigré adopte les us et coutumes françaises...

Bonjour,

*** Modéré - Inutile ***

Il y a quand même certaines vérités historiques qui me paraissent difficile de contredire ou de nier, merci Monsieur Rigolat de les avoir rappelées.

Encore une fois, pour nous donner le temps d'assimiler les immigrés qui le désirent vraiment, nous devons interrompre l'immigration cherry.
Comment les assimiler correctement si chaque année des vagues migratoires viennent leur rappeler les us et coutumes de leurs pays d'origine ?

Pour finir, seule une politique assimilationniste volontaire sera efficace.
Les politiques d'intégration ne peuvent qu'échouer car elles ne sont pas représentatives du modèle français. Je ne parle pas volontairement du modèle républicain qui, pour moi, ne veut rien dire tongue .

Cordialement,

Franck
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Immigration   Ven 1 Aoû 2008 - 12:36

Vous m'expliquerez comment faire pour qu'une personne renonce à ses racines, à tout ce qui fait partie de son histoire et de celle de sa famille.

En tant que Secrétaire général mon rôle est d'opérer la synthèse afin de faire le rassemblement le plus large mais cela ne m'empêche pas d'avoir ma propre opinion entre l'intégration républicaine et l'assimilation.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immigration   

Revenir en haut Aller en bas
 
Immigration
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Cité de l’immigration
» [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin
» l'immigration "choisie", un exemple espagnol
» MESURES IMMIGRATION ARABIE SAOUDITE ET EMIRATS
» Drame de l'immigration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: L'UPF en action :: Programme de l'UPF-
Sauter vers: