Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Grande-Bretagne, un modèle pour Sarkozy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: La Grande-Bretagne, un modèle pour Sarkozy...   Lun 15 Oct 2007 - 18:37

20minutes.fr a écrit:
Faute de dentistes, les Anglais s’arrachent parfois eux-mêmes les dents

C.F. avec AFP
Article paru dans l'édition du 15.10.07

Ceux qui ont voté Sarkozy devront être de sacrés bricoleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: La France prend le virage d'une intégration au monde anglo-saxon   Ven 28 Mar 2008 - 12:10

Bernard Guetta a écrit:
Bonne ou mauvaise, une rupture diplomatique

Carla par ci, Carla par là, Carla partout. On comprend, bien sûr, puisque la grâce et la beauté ont plus de charmes que des enjeux diplomatiques mais cette visite d’Etat à Londres ne se réduit pourtant pas au maintien de la nouvelle Première dame. Nicolas Sarkozy a eu beau démentir, hier, qu’il ait amorcé pendant ces deux jours une réorientation stratégique au détriment de l’Allemagne et au profit de la Grande-Bretagne, c’est pourtant bien ce qu’il vient de faire.

Après cinquante ans bientôt de partenariat privilégié avec la République fédérale, on a soudain vu un Président français se rendre au Royaume-Uni pour y tracer les lendemains de l’Union européenne avec les Britanniques et non plus les Allemands ; y esquisser, du Darfour à l’immigration, un plan d’action commun sur la scène internationale ; s’y couler dans le moule britannique de l’Europe des nations ; y chanter, et avec quel lyrisme, « le modèle » et « la référence » que constituerait, pour la France, la politique de libéralisation économique initiée par Margaret Thatcher et poursuivie par ses successeurs travaillistes et faire sienne, surtout, une conception de l’Europe de la Défense aussi éloignée des ambitions passées de la France que parfaitement compatible avec la priorité que la Grande-Bretagne donne à la prééminence des Etats-Unis.

Ce dernier point est, de loin, le plus important. La grande idée diplomatique de Nicolas Sarkozy, intéressante et prometteuse, était que le désarroi des Etats-Unis était tel après leur fiasco irakien qu’il devenait possible de leur arracher la levée de leur veto à la constitution d’une Europe de la Défense en échange d’un retour de la France dans le commandement intégré de l’Otan dont le général de Gaulle l’avait fait sortir pour affirmer l’indépendance de la politique extérieure de la France.

Qui dit Défense commune dit appréciation commune des intérêts et risques communs, élaboration, donc, d’une diplomatie commune et émergence d’une recherche et d’une industrie d’armements communes dont les retombées économiques sont potentiellement gigantesques. Qui dit Défense commune dit affirmation d’une Europe politique mais à la condition qu’elle soit réellement autonome, dans le cadre de l’Alliance atlantique mais européenne, alors que Nicolas Sarkozy, loin de rappeler cette exigence, n'a parlé, à Londres, que d'efforts militaires accrus des pays européens réclamés depuis toujours par les Etats-Unis.

On a assisté, à Londres, au même glissement atlantiste sur l’Afghanistan car autant Nicolas Sarkozy a raison de dire qu’on ne peut se permettre d’y perdre devant les taliban et al Qaëda, autant y envoyer mille hommes de plus sans qu’une stratégie qui s’est révélée totalement perdante ne soit totalement revue ne revient qu’à une chose – voler au secours des Etats-Unis sans infléchir leur politique, verser du sang dans le sable sans espoir de résultats. Loin de l’Allemagne et de son modèle d’économie sociale de marché, la France prend le virage d'une intégration au monde anglo-saxon. Bonne ou mauvaise, plus qu’un tournant, ce serait une révolution.

Lien : France Inter - Les chroniques - Géopolitique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande-Bretagne, un modèle pour Sarkozy...   Ven 28 Mar 2008 - 14:43

En s'accoquinant avec Brown, Sarkozy doit penser faire un début d'allégeance à Bush. Il envoie 1000 Français en Afghanistan et bientôt il enverra 10000 hommes en Irak.

Et puis l'américanisation de la politique (sarkozyste) française n'est pas une nouveauté.
*** Modéré - Inutile ***

Les USA ont toujours été un exemple pour le petit Nicolas, ne doutons pas qu'à présent, à la présidence, il va calquer son discours et son action internationale sur les desideratas de son comparse de Washington.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grande-Bretagne, un modèle pour Sarkozy...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grande-Bretagne, un modèle pour Sarkozy...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charia en Grande-Bretagne
» Grande-Bretagne : des "boules de neige" formées par le vent
» Mon voyage en Grande Bretagne - 6 - ST ALBANS
» Mon voyage en Grande Bretagne - 8 - The Henry Moore Foundation
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité internationale :: L'Europe-
Sauter vers: