Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bal des faux culs à Colombey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Bal des faux culs à Colombey   Ven 9 Nov 2007 - 17:24

Rentrant tout juste de son 3ème voyage aux Etats-Unis en l'espace de 6 mois durant lequel il a prêté serment, la main sur le coeur, de fidélité devant le Parlement américain, Nicolas Sarkozy s'est permis d'aller en personne déposer une gerbe sur la tombe du général de Gaulle en ce 9 novembre, anniversaire de sa mort.

Qu'était-il venu faire, lui qui a retrouvé le chemin de Colombey après l'avoir boycotté en 2006 pour cause de trop forte présence de chiraquiens au m² ? Expliquer au chef de la France libre et au fondateur de la Vème République qu'il avait lancé les processus qui visent à dissoudre, à la fois la France, le peuple français et les institutions gaulliennes ?

Cette cérémonie a été dans la droite ligne des sorties du nouveau président de la République : une trentaine de seconde devant la tombe du général, le temps de poser pour la photo en déposant la gerbe et demi-tour toute...

Pour le reste, nous aurions pu nous croire à la montée des marches du festival de Cannes. Entouré de groupies qui venaient spécialement le voir, le photographier et l'acclamer et non se recueillir sur l'une des figures les plus marquantes de l'Histoire de France, Nicolas Sarkozy a fait sa traditionnelle parade avec serrage de mains à la clé. Nous pouvions lire toute la joie sur les visages de ces personnes qui resteront sans doute quelques jours sans se laver les mains.

Les véritables gaullistes n'ont pu se rendre sur la tombe de de Gaulle qu'une fois les festivités terminées et l'anti de Gaulle parti, bloquant ainsi durant toute la matinée de ceux qui venaient uniquement pour se recueillir.

Le bal "des faux culs" prenant toute son ampleur, je ne me suis pas éternisé afin de ne pas être mêlé plus longtemps à un tel cinéma.

Cette semaine, l'exception française en politique étrangère, existante depuis la fondation de la Vème République et respectée par tout ceux qui ont succédé au général de Gaulle, a été mise aux oubliettes ; le renoncement au gaullisme a même atteint ceux qui feignaient de s'en réclamer encore du coté d'une ville nommée Yerres : "tout vrai gaulliste ne devrait plus d’ailleurs se nommer tel"...

La volonté d'enterrer le gaullisme est totale !

Et bien s’il ne reste plus qu’un mouvement à être fier du gaullisme et à le revendiquer, l'UPF sera celui-là !

Cet héritage, nous le ferons vivre car il reste infiniment précieux pour la France d’aujourd’hui !

"Puisque tout recommence toujours, ce que j'ai fait sera, tôt ou tard, une source d'ardeur nouvelle après que j'aurai disparu" C. de Gaulle

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle


Dernière édition par le Ven 9 Nov 2007 - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
ombre

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Ven 9 Nov 2007 - 19:41

Nous sommes gaullistes tout simplement parce que nous n'avons pas peur de notre ombre.

Nous sommes portés par le passé et nous allons vers et pour le futur de l'homme, de la femme et de l'enfant, nous sommes humains avec les autres. Nous ne le faisons pas pour nous, mais pour nos enfants ou descendants.

Ce n'est pas pour rien que nous appelons les académiciens des immortels, les anciens sont toujours avec nous.

Tout ce que je veux dire est dans le poème de Robert Mallet ci-dessous :

http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/associations/mallet/semer.htm

Le siècle dernier était juste hier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Sam 10 Nov 2007 - 9:16

Oui il est vrai, enfin pour moi, qu'il est indécent de voir un homme anti gaulliste au sein de son parti et dans sa façon de faire sa politique, aller en ce jour anniversaire de la mort du Général, se recueillir sur sa tombe.

Mais j'espère qu'en ce jour, les vrais gaullistes qui étaient présents, ont su lui montrer sur place leur mécontentement. Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
ombre

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Je parle très peu du président de la République   Sam 10 Nov 2007 - 16:29

Je parle très peu du président de la République, il suffit pour avoir des nouvelles de lui d'allumer la radio ou la télévision.
Nous avions de la chance les nuits d'insomnies, à une ou deux heures du matin nous avions une pause, mais maintenant, même à cette heure là, le poste carré se transforme en rectangle.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Et si la justice tranchait ?   Dim 11 Nov 2007 - 11:27

Je suis d'accord à 100 % avec ce qui vient d'être dit, mais je veux vous poser une question :

Sarkozy et les sarkozystes ne sont pas gaullistes. Ils n'ont aucun point commun avec Charles de Gaulle, avec ses idées politiques, avec ses idées d’indépendance nationale, avec ses idées sociales, avec ses idées morales, avec son comportement, avec sa façon d'être, avec son éthique personnelle, etc.

Pourtant, Sarkozy et les sarkozystes font leur cinéma autour de la tombe de Charles de Gaulle. Ils prétendent qu'ils sont gaullistes. Et en même temps, ils s'augmentent de 172 % et ils vont faire allégeance à leur souverain Bush !

Ce décalage est insupportable. En agissant de la sorte, ils brouillent le message du Général. En agissant de la sorte, ils donnent une mauvaise image du Général aux yeux des jeunes générations.

Ma question est donc la suivante : existe-t-il une possibilité juridique pour les empêcher de discréditer l'oeuvre et le souvenir de Charles de Gaulle ?
Un vrai gaulliste pourrait-il attaquer en justice et empêcher ces usurpateurs d'utiliser Charles de Gaulle à leur profit ? En clair, la justice pourrait-elle empêcher Sarkozy et les sarkozystes d’instrumentaliser le gaullisme ?
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Dim 11 Nov 2007 - 12:30

Sarkozy instrumentalise tout.

Il a même osé instrumentaliser l'hommage aux soldats du 11 Novembre pour balancer sa propagande européiste.

Comme le dit Sarko. à propos de la guerre 1914/1918 : "Nous nous souvenons aussi que de tant de sang et de larmes est né un grand rêve de paix"... grand rêve de paix qui aboutit 21 plus tard à la 2nde guerre mondiale et à la débâcle française de 1940 !

Bref, bientôt Sarko. va nous dire que les poilus auraient été favorables à son traité simplifié...
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Dim 11 Nov 2007 - 18:56

Sarkozy a également instrumentalisé le bicentenaire de la Cour des Comptes (05/11/07). *** Modéré - Inutile ***

Comme le dit El Caganer, Sarkozy instrumente tous les évenements historiques à son profit, les salissant du même coup.
Revenir en haut Aller en bas
saco



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Lun 12 Nov 2007 - 12:23

Nicolas Sarkozy a écrit:
"C'est l'anniversaire de sa mort et je voulais être là pour marquer que nous voulions tous nous inscrire dans l'exemple qu'il nous avait donné"

M. Sarkozy ne manque pas de culot quand il a été faire allégeance à M. Bush en multipliant les stéréotypes. M. Sarkozy confond le peuple américain et ses élites, et le peuple français et ses élites. Les élites françaises sont complètement américanisés ; comme le remarquait très justement M. Asselineau, il est étonnant de voir que beaucoup d'élites européennes ont été formé dans des universités américaines.

La présence du petit-fils de Charles De Gaulle cautionne quelque part la com' de M. Sarkozy. Cette présence est dommage.

Pour ce qui est du message de Sébastien proprement dit, je pense que la phrase citée n'est pas un abandon du gaullisme mais bien plutôt une volonté de rassembler le camp républicain dans une tradition gaulliste :

Nicolas Dupont-Aignan a écrit:
Face à ce jeu généralisé de captation - voire d’usurpation - d’héritage, tout vrai gaulliste ne devrait plus d’ailleurs se nommer tel, mais simplement porter cette « certaine idée de la France » qui manque tant à nos compatriotes.

Venant de lui, il est vrai que l'on peut néanmoins avoir des doutes, vu son ralliement rapide à l'agent américain de com'.

saco
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Lun 12 Nov 2007 - 21:42

saco a écrit:
Les élites françaises sont complètement américanisées ; comme le remarquait très justement M. Asselineau, il est étonnant de voir que beaucoup d'élites européennes ont été formées dans des universités américaines.

Concernant le voyage de Sarkozy à Washington, sa volonté de se rapprocher des Etats-Unis, son surnom " Sarkozy l'Américain " dont il est fier, etc... je pense que le mieux est de lire ce que de Gaulle disait de toutes ces élites américanisées. Je vais citer un dialogue du 30 janvier 1963. Preuve que De Gaulle est toujours d'actualité.

Citation :
« Général de Gaulle.- Je crois surtout que l’Amérique et l’Angleterre paient indirectement. Et je t’invite à venir faire des conférences ! Et je t’invite à dîner ! Et je t’invite à venir faire un semestre dans une Université ! Et je t’invite à un voyage de propagande ! Et je t’envoie une caisse de whisky ! Et il n’y a pas tellement besoin de faire d’efforts, car le snobisme anglo-saxon de la bourgeoisie française est quelque chose de terrifiant.

Mais il y a plus grave. C’est l’esprit d’abandon. Cette espèce de trahison de l’esprit, dont on ne se rend même pas compte. L’esprit de Locarno, l’esprit qui nous a amenés à tout lâcher sans aucune garantie, l’esprit qui nous a amenés à laisser réoccuper la Rhénanie, l’esprit qui nous a conduits à rendre sans contrepartie leur charbon et leur acier aux Allemands, pour construire la CECA dans les conditions où on l’a construite.

Comme si le but d’une politique française était de faire plaisir aux autres pays et de faire en sorte qu’il n’y ait plus de France ! Surtout, ne pas faire de peine aux étrangers ! Il y a chez nous toute une bande de lascars qui ont la vocation de la servilité. Ils sont faits pour faire des courbettes aux autres. Et ils se croient capables, de ce seul fait, de diriger le pays.

Inutile de dire que tous ces individus ne peuvent plus cacher leur dépit. Tous ces Jean Monnet, tous ces Guy Mollet, tous ces Paul Reynaud, tous ces Pleven, tous ces Spaak, tous ces Luns, tous ces Schroeder, tous ces Cattani, forment une confrérie européenne. Ils pensaient pouvoir se répartir les places et les fromages. Ils sont tout surpris de voir que ça ne marche pas tout seul. Alors, comment vous étonner qu’ils ne soient pas contents ? Ils sont malades d’être tenus à l’écart ! Ils peuvent compter sur moi pour les tenir à l’écart tant que je pourrai le faire. Heureusement, le peuple a la tripe nationale.

Alain Peyrefitte.- Savez-vous, mon général, que depuis votre conférence de presse du 14 janvier [1963], d’après les sondages de l’IFOP, la courbe de votre popularité a augmenté de 5 % ?

Général de Gaulle.- Peut-être. Le peuple est patriote. Les bourgeois ne le sont plus ; c’est une classe abâtardie. Ils ont poussé à la collaboration il y a vingt ans, à la CED il y a dix ans. Nous avons failli disparaître en tant que pays. Il n’y aurait plus de France à l’heure actuelle.
»

(Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, Fayard, p.389)

Aujourd'hui, la guerre continue.
Aujourd'hui, la bataille que nous livrons est la bataille du Congrès de Versailles. Nous devons absolument gagner cette bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Editorial d'Henry Afonso   Jeu 15 Nov 2007 - 16:54

Le potentiel du gaullisme en tant que pensée s'étant épuisé, selon l'analyste politique Dimitri Evstafiev dans la presse russe de ce jour (RBC Daily), ceci expliquerait le rapprochement contraint de Paris avec Washington...

Drôle de théorie où le gaullisme devient le coupable de l'atlantisme revendiqué par Nicolas Sarkozy !

Ne lui en déplaise, le gaullisme est bel et bien vivant, la meilleure preuve étant rapportée par l'UPF qui continuera longtemps à défendre ici ces idées et l'esprit positif que ses sympathisants et/ou membres veulent insuffler à travers celles-ci.

L'espoir ne consiste pas à nier l'existence des difficultés, mais à savoir qu'elles ne dureront pas toujours. Nous atteignons ce moment.

L'UPF est devenue un élément identifiable qui va permettre à notre famille d'avancer en termes de rassemblement.

Cet espoir, je ne suis pas le seul à le partager, dans le même sens, je vous invite à lire l'éditorial de Henry Afonso, président de l'Union Gaulliste et coprésident de l'UPF, daté du 9 novembre dernier :

Henry Afonso a écrit:
L’ESPOIR


S'il y a une famille politique que les trahisons et infidélités n'ont jamais épargné c'est bien la famille gaulliste.

Voilà des françaises et des français qui n'ont jamais cessé de revendiquer, tant pour leur pays que pour les autres sous domination, leur liberté et leur indépendance.

Le message est simple et d'une constante historique, bien avant Jeanne d'Arc, Jaures, Gambetta, Clémenceau et tant d'autres, la liberté est pour eux un leitmotiv récurrent, l'indépendance une valeur qui ne se marchande pas.

Demandez à cet homme ou à cette femme qui, quelque part dans le monde se dresse seul contre une hégémonie militaire ou idéologique la référence française en matière de liberté, la réponse est automatique : De Gaulle.

Ne les croyez pas nombreux et démonstratifs, ne les cherchez pas sur les plateaux de télévision à pérorer comme les usurpateurs pendant leurs campagnes électorales leur " amour pour la France " ; non les vrais gaullistes sont discrets et bien souvent modestes et, comme vous et moi soucieux du devenir de leurs pays.

Maintes fois des aventuriers, combinards et rentiers de la politique, se sont voulus héritiers de leurs idées et souvent nous avons succombé à leurs séduisants discours dans l'attente providentielle de l'homme-destin.

Bien plus, l'imposture se dévoile au plus au niveau de l'Etat, quand celui qui se dit être le continuateur inspiré des principes du fondateur de la cinquième république se met, non seulement a tripatouiller notre constitution, mais a dénier les décisions du peuple français et insulter les vrais gaullistes en allant se "recueillir"devant la tombe du plus grand d'entre eux.

L'habilité de ces intrigants fait toujours illusion, les fossoyeurs du gaullisme encombrent aujourd'hui les coulisses du pouvoir politique, demain les mêmes s'apprêtent en douce, à abandonner des pans entiers de notre souveraineté à l'europe.

En attendant les dégâts sont là, sonnés, éparpillés il nous faut nous reconstruire, nous rassembler une fois de plus, nous sommes à la recherche de ce qui reste de nous, et l'expérience à du bon pour les républicains et les gaullistes que nous sommes.

Désormais l’heure n’est plus à la nostalgie béate et à l’angélique attente, la situation est urgente pour notre pays et il faut dans un premier temps dénoncer les usurpateurs et imposteurs, faux gaullistes.

Il faut à nouveau se lever et se mettre à la recherche de ces hommes et femmes soucieux des lendemains qui malheureusement nous le pensons déchanteront, mais sur lesquels nous devons compter, car comme eux nous avons la passion de la France.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Mar 15 Jan 2008 - 9:02

Il faut savoir tout de même.

De Gaulle appartient-il aux gaullistes ou à l'histoire nationale ?

Dans ce cas là pourquoi vous interdiriez au chef de l'Etat d'aller sur sa tombe.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
lapergue

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Mar 15 Jan 2008 - 9:10

Maréchal a écrit:
Il faut savoir tout de même.

De Gaulle appartient-il aux gaullistes ou à l'histoire nationale ?

Dans ce cas là pourquoi vous interdiriez au chef de l'Etat d'aller sur sa tombe.


Tout le monde peut aller se recueillir sur la tombe de n'importe qui, à la condition d'être un minimum sincère.

Les faux semblants sont ridicules et salissent la mémoire du défunt, quelqu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Mar 15 Jan 2008 - 9:11

Maréchal a écrit:
Il faut savoir tout de même.

De Gaulle appartient-il aux gaullistes ou à l'histoire nationale ?

Dans ce cas là pourquoi vous interdiriez au chef de l'Etat d'aller sur sa tombe.

Attention : nous ne reprochons pas à Sarkozy d'aller sur la tombe du Général.

Nous lui reprochons d'insulter De Gaulle en se prétendant gaulliste et en se rendant sur sa tombe, alors que ses actes sont en TOTALE contradiction avec les idées et valeurs que défendaient De Gaulle.

Un tel manque de respect me dégoûte. Et dire qu'il allait y emmener Kadhafi...
Revenir en haut Aller en bas
Maréchal



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Mar 15 Jan 2008 - 11:01

Cerberux76 a écrit:
Attention : nous ne reprochons pas à Sarkozy d'aller sur la tombe du Général.

Nous lui reprochons d'insulter De Gaulle en se prétendant gaulliste et en se rendant sur sa tombe, alors que ses actes sont en TOTALE contradiction avec les idées et valeurs que défendaient De Gaulle.

Un tel manque de respect me dégoûte. Et dire qu'il allait y emmener Kadhafi...

Je trouve qu'il est assez proche de la Nouvelle Société de Chaban.
Revenir en haut Aller en bas
http://partisan-blanc.over-blog.com
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   Mar 15 Jan 2008 - 12:18

Maréchal a écrit:
Je trouve qu'il est assez proche de la Nouvelle Société de Chaban.

Ca se voit que tu n'as pas étudié la Nouvelle Société de Chaban ! Rolling Eyes

De toute manière, ce n’est pas le sujet ici.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal des faux culs à Colombey   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal des faux culs à Colombey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Développement durable : La semaine des faux-culs !
» Faux sucre
» FAUX CILS ADDICT PAR ICI
» Inscription de faux membres pour faire de la pub !!!
» Première pose de faux cils !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Le gaullisme :: Le gaullisme aujourd'hui-
Sauter vers: