Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Mer 14 Nov 2007 - 20:34

Comme nous vous l'avions indiqué le 24 octobre dernier, voici copie de la lettre que le bureau de l'UPF vous invite à envoyer aux parlementaires.

Si vous n’avez pas en votre possession leurs coordonnées, nous tenons à votre disposition les adresses des députés et sénateurs.

Si vous voulez écrire à tous les parlementaires, nous vous conseillons de le faire groupe par groupe. La liste semble être trop longue pour passer d'un coup.

Vous pouvez sinon l'envoyer simplement à votre parlementaire.


Citation :
Non au coup d'Etat



Mesdames et Messieurs les parlementaires,


Le 29 mai 2005, le peuple français a, à une large majorité, rejeté le traité instaurant une constitution européenne.

Aujourd'hui, la voix du peuple français risque d'être violée par la volonté du Président de la République qui ne souhaite pas l'organisation d'un référendum pour ratifier le nouveau traité.

Parce que seul le peuple français a pouvoir de défaire ce qu'il a fait, nul ne peut se substituer à lui.

Bien qu'étant élus par le peuple, les parlementaires que vous êtes n'ont en aucun cas reçu mandat de leurs électeurs (dont la plupart ont rejeté le TCE), pour fouler au pied leur choix du 29 mai 2005 et d'engager la France dans une voie que la majorité du peuple réprouve.

Il ne suffit pas de changer simplement le nom et le terme d'un traité pour justifier sa ratification, ce qui est malheureusement le cas de ce traité que vous vous apprétez à approuver. Car le peuple français n'est pas dupe, il sait que le traité présenté n'est que la copie de celui qui a été refusé.

Bien que certains d'entre vous soient, sans nul doute, favorables à l'Europe supranationale proposée, ce n'est certainement pas en l'imposant de la sorte que vous réconcilierez les français avec la construction européenne, bien au contraire.

Nous vous demandons donc de ne pas ratifier ce traité qui vous sera présenté, car seul le peuple français est maitre de son destin et de celui de la France !

Si la voix populaire est bâillonnée, nous en tirerons donc les conclusions qui s'imposent, notamment aux prochaines élections !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle


Dernière édition par le Mer 14 Nov 2007 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: D'accord !   Mer 14 Nov 2007 - 21:31

D'accord à 100 % ! Je vais l'envoyer !
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Jeu 15 Nov 2007 - 12:05

A tous nos sympathisants et/ou intervenants du forum : souhaitant vous associer et vous tenir informés des résultats de notre initiative, nous vous répercuterons quotidiennement les éventuelles réponses qui nous parviendront.

N'hésitez pas à nous faire part de celles qui vous seront adressées, le forum de l'UPF est votre outil participatif !

Nous commençons aujourd'hui par le plus prompt à nous avoir répondu, à savoir Patrick Braouezec, député GDR de Seine-Saint-Denis.


Citation :
bonjour

veuillez trouver ci joint, en réponse à votre demande la question écrite posée par Patrick Braouezec , concernant le nouveau "mini traité"

cordialement,

Mireille MF

collaboratrice de Patrick Braouezec

Citation :
Patrick Braouezec, député de Seine-Saint-Denis

Paris, le 23 octobre 07

Question écrite

Patrick Braouezec, député de Seine-Saint-Denis, attire l'attention du premier Ministre à propos de l'accord définitif sur le nouveau traité modificatif remplaçant le traité établissant une constitution européenne.

Cet accord adopté lors du sommet de Lisbonne devrait permettre que ce nouveau traité soit signé le 13 décembre à Lisbonne par l'ensemble des membres de l'Union europénne et ensuite ratifié par tous les Parlements pour entrer en vigueur au 1^er janvier 2009.

Or, en analysant le traité modificatif, on peut remarquer qu'il s’agit d’un traité qui amende les traités existants -traité de Rome (1957); traité de Maastricht (1992); traité d’Amsterdam (1997); traité de Nice (2001); traité instituant la Communauté européenne de l’énergie atomique (1957); Charte des droits fondamentaux (2000).

L’un des rares avantages du Traité constitutionnel européen (TCE) était de regrouper en un seul texte les traités UE, CE et la Charte, ce qui donnait un ensemble à peu près lisible et compréhensible. Ce nouveau traité modificatif n'a pas cet avantage puisqu'en fait ce sont les traités une fois modifiés qu’il faudrait considérer mais ils ne sont pas publiés…

Par ailleurs, le traité établissant une constitution européenne a été rejeté lors du référendum du printemps 2005 par 55% des voix. Ce référendum avait été pensé sur proposition du gouvernement -art 11 de la Constitution-. Or, aujourd'hui, la voix des citoyens qui veulent une Europe solidaire, démocratique et écologique n'est toujours pas entendue. En effet, ce nouveau traité continue et confirme la construction d'une Europe libérale fondée sur les préceptes néolibéraux inscrits dans chacun des traités; pourtant, les non français et hollandais sont l'expression d'une crise de l'Europe et non la cause.

En conséquence, il lui demande ce que le gouvernement compte faire pour que ce traité modificatif fasse l'objet d'une consultation par voix référendaire après un débat au Parlement afin que le gouvernement ne se trouve pas dans une situation de déni de démocratie.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Il faut 67 volontaires !   Dim 18 Nov 2007 - 0:17

Le site " traité simplifié " a besoin de 67 volontaires !

Si dans votre département, il y a un député du Parti Socialiste, ou un sénateur du Parti Socialiste, vous pouvez lui envoyer une lettre-type pour savoir si, lors du Congrès à Versailles, il votera OUI ou NON.

Cette lettre-type est à cette adresse :

http://www.traite-simplifie.org/deputes-senateurs-socialistes.htm

La liste des réponses et des refus de réponses sera publiée au fur et à mesure sur le site " traité simplifié ".

Comme j'ai trouvé cette idée excellente, j'ai envoyé la lettre type aux députés et aux sénateurs socialistes de mon département (Dordogne, 24).

Faites comme moi : au moins, nous saurons qui va voter quoi.

Rejoignez le groupe des envoyeurs de lettre-type !

-----------------------

Ajout du 21 Novembre 2007 :

Urgent ! Le site " traité simplifié " vient de m'envoyer un mail : il manque des patriotes de la région Bretagne pour envoyer cette lettre-type aux députés PS et aux sénateurs PS de la région Bretagne.

Y a-t-il des patriotes bretons dans la salle ?!

devine, nuggets, on a besoin de vous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Ven 23 Nov 2007 - 19:33

Concernant la lettre de l'UPF, moi je n'ai pas eu de retour !!!

On les relance ou on attend et on fait une déclaration contre les parlementaires qui ne veulent pas répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Pas de réponse moi non plus   Ven 23 Nov 2007 - 21:33

J'ai envoyé plein de lettres différentes, toutes très polies, toutes très respectueuses. J'ai notamment envoyé la lettre de l'UPF.

A chaque fois, je n'ai eu en retour AUCUNE réponse.

Ni OUI, ni NON, ni " ça ne vous regarde pas " , ni " je le garde pour moi " , ni MERDE, ni rien.

Je sens que le jacobin qui sommeille en moi commence à avoir des envies de Révolution !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Mar 4 Déc 2007 - 13:59

A J-10 du jour fatidique, où en est-on ?

L'UPF va t-il essayer de s'exprimer publiquement, voir pourquoi pas envoyer un message aux journaux du style le Canard Enchaîné, car avec l'échéance on est enchaîné.

Monsieur Braouezec ayant été le seul à nous répondre, je ne peux que lui dire merci et même si ses idées politiques ne sont pas les mêmes à 100% que les miennes il mériterait que l'UPF le remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: ALERTE ! URGENCE !   Mar 4 Déc 2007 - 21:20

Joël Mekhantar, professeur de droit constitutionnel, a écrit un modèle de lettre à envoyer aux députés (ou aux sénateurs) pour qu'un groupe de 60 députés (ou 60 sénateurs) saisissent le Conseil Constitutionnel.

Si 60 députés ne saisissent pas le Conseil Constitutionnel, Sarkozy ne le saisira pas de lui-même car l'article 54 de la Constitution française ne l'y oblige pas. Sarkozy ferait alors ratifier le traité de Lisbonne par une simple loi, votée par l'Assemblée Nationale, puis par le Sénat, entre le 13 décembre et le 24 décembre, au moment où les Français préparent le réveillon, pendant qu'ils ont la tête ailleurs.

Voici la lettre à envoyer aux députés (ou aux sénateurs) EN URGENCE :


Citation :
À ... le décembre 2007,

À Mme ou M…..
Député(e) Sénat(eur)rice
Adresse du parlementaire :
Courriel :

De la part de Mme ou M………
Electrice ou électeur à …….
Adresse de l’électeur :
Courriel :

Madame la députée, Monsieur le député,
Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur,

Le 13 décembre 2007, le Président de la République signera le Traité modificatif européen. Dès sa signature, le Traité sera ouvert à la ratification par la France. Si le Conseil constitutionnel déclare que ce nouveau Traité n’est pas conforme à notre Constitution, l'autorisation de le ratifier ne pourra intervenir qu'après une révision constitutionnelle.

Toutefois, l’article 54 de la Constitution n’oblige pas le Président de la République à saisir le Conseil constitutionnel. À ce jour, le Président de la République s’est engagé à faire ratifier ce Traité modificatif européen par la voie parlementaire avant la fin de l’année sans évoquer la saisine éventuelle du Conseil constitutionnel.

Vous souhaitez très certainement que nos règles constitutionnelles soient respectées et que nos droits et libertés constitutionnellement garantis soient préservés par ce Traité. Vous tenez sans doute aussi à ce que les conditions essentielles d’exercice de la souveraineté nationale soient maintenues. L’assurance que tous ces points seront techniquement vérifiés dépend de la saisine du Conseil constitutionnel pour laquelle, en votre qualité de parlementaire, vous pouvez faire quelque chose.

Aussi, j’ai l’honneur de vous demander, Madame la députée, ou Monsieur le député, ou Madame la sénatrice, ou Monsieur le sénateur, de bien vouloir vous joindre à d’autres collègues de votre assemblée pour saisir collectivement le Conseil constitutionnel comme l’article 54 de notre Constitution le permet à soixante députés ou soixante sénateurs afin de faire contrôler, dès sa signature, la constitutionnalité du Traité modificatif européen.

Je vous remercie de bien vouloir prendre cette demande en considération et vous informe de la publication sur Internet et dans la presse des suites que vous lui donnerez.

Je vous prie de croire, Madame la députée, ou Monsieur le député, ou Madame la sénatrice, ou Monsieur le sénateur, en l’assurance de ma considération distinguée.

Signature de l’électrice ou de l’électeur de la circonscription.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Réponse de Copé   Dim 9 Déc 2007 - 16:42

Réponse reçue par email :

Citation :
Monsieur,

Vous avez bien voulu appeler mon attention sur le traité simplifié, dit « traité de Lisbonne », et sur sa ratification par le parlement français.

Je tenais à vous assurer que j’avais pris connaissance de votre courrier avec tout l’intérêt qu’il mérite.

Je souhaitais vous préciser que la négociation d’un traité européen simplifié, ainsi que sa ratification par voie parlementaire, avaient été abordées dans le programme présidentiel de Monsieur Nicolas SARKOZY.

Au deuxième tour des élections présidentielles, Nicolas SARKOZY a été élu à une large majorité – plus de 53% des suffrages exprimés. Alors qu’il avait été clair sur ses intentions, la démocratie a été respectée.

Par ailleurs, le traité simplifié n’est pas une Constitution. Les éléments les plus représentatifs de l’ancien traité constitutionnel, mais aussi les plus contestés, tels que la création de « lois européennes » ou les symboles de l’Union, ont été supprimés. Le traité simplifié tient ainsi compte des préoccupations exprimées par les Français.

En outre, il était indispensable de parvenir à un accord entre les 27 pays membres de l’Union européenne, afin de débloquer les institutions européennes qui étaient paralysées depuis de nombreuses années. Les grandes orientations sont donc simples, à savoir adapter les institutions européennes à une Union élargie, passer à la majorité qualifiée dans plus de trente domaines et doter l’Union de compétences solides pour affronter les défis de demain.

Ainsi, le Traité simplifié améliore de façon significative le poids de la France dans le processus de décision au Conseil de l’Union européenne, le nombre de voix attribuées à chaque pays se faisant proportionnellement au nombre de la population. Le nouveau Traité permet à l’Europe de mieux fonctionner dans les domaines stratégiques où la prise de décision pouvait être bloquée du fait du refus d’un seul pays. Les institutions deviennent donc plus démocratiques et plus efficaces. Le président de la Commission sera élu par le Parlement européen, renforçant ainsi l’importance des élections européennes et leur influence sur le fonctionnement de l’Union.

De surcroît, la politique d’action extérieure, la politique de défense et l’espace de liberté, de sécurité et de justice de l’Union européenne sont rénovés.
Seule une Europe forte peut nous permettre un dialogue d’égal à égal avec nos grands partenaires, tels les Etats-Unis, la Russie ou les pays émergents comme la Chine. Ainsi, avec le nouveau Traité, la mise en place d’un Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité permettra à l’Union européenne de parler au nom des institutions européennes dans les institutions internationales lorsque l’Union aura adopté des positions communes.

Enfin, concernant le droit des individus, la Charte des droits fondamentaux, qui garantit de nombreux droits sociaux, tels que le droit de négociation et d’action collective, le droit à la sécurité sociale et à l’aide sociale, ou encore la protection contre les licenciements injustifiés, deviendra opposable, c’est-à-dire qu’elle pourra être invoquée par les citoyens européens devant un juge pour faire annuler des actes qui ne la respectent pas ou sont contraires aux droits qu’elle contient.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Jean-François COPÉ

Bref, toujours le même discours.

Le vote du second tour à la présidentielle est un chèque en blanc à Sarkozy.

Pour Sarkozy :

- lorsqu'en 2005, les français refusent par référendum le TCE, ils s'expriment en fait contre le gouvernement.

- en 2007, lorsque les français votent cette foi pour la présidentielle, en fait ils s'expriment sur le traité simplifié dont le contenu n'était pourtant pas alors fixé...

Sinon bien évidemment, le fait que le TCE est différent du traité simplifié alors que tous les gouvernements étrangers ainsi que VGE jurent que "tout y est" et que le traité simplifié reprend toutes les dispositions du TCE mais de façon désordonnée.

Evidemment, même si "le traité simplifié tient ainsi compte des préoccupations exprimées par les Français", et devrait donc si on en croit Copé faire l'unanimité parmi les français, réconcilier les français du NON et ceux du OUI, le gouvernement et Sarkozy ne se risquent pas à faire un référendum.

Quand à la politique étrangère commune, on ose imaginer quel aurait été son rôle éclatant lors de l'invasion de l'Irak par Bush... avec les 3/4 des pays européens qui suivaient docilement Bush.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Copé ment   Dim 9 Déc 2007 - 17:57

Copé ment !

Il prétend :

"Les éléments les plus représentatifs de l’ancien traité constitutionnel, mais aussi les plus contestés, tels que la création de « lois européennes » ou les symboles de l’Union, ont été supprimés."

Concernant les "lois européennes", elles ont simplement été rebaptisées "actes législatifs de l'Union" !

Je cite le traité de Lisbonne :

Citation :
"Un acte législatif de l'Union ne peut être adopté que sur proposition de la Commission, sauf dans les cas où les traités en disposent autrement. Les autres actes sont adoptés sur proposition de la Commission lorsque les traités le prévoient."

C'est le Titre III, Article 17, page 28.

Concernant les symboles de l'Union, je vous renvoie à mon message d'avant-hier où j'ai cité Valéry Giscard d'Estaing...
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Bilan de l'action pour un référendum   Lun 10 Déc 2007 - 17:05

L'UPF a lancé le mois dernier une initiative visant à écrire aux parlementaires.

A l'heure du premier bilan, force est de constater que les "élus" de la nation, n'ont que faire des remarques du peuple français devant qui ils sont pourtant responsables.

Hormis deux réponses, dont celle de Monsieur Braouezec, que nous remercions au passage, aucun n'a pris le temps de nous répondre. Il est néanmoins vrai que pour répondre aux courriers, il faudrait déjà les lire. Ne nous étonnons pas de voir la grande majorité des élus être complètement déconnectés de la réalité du terrain.

Nicolas Sarkozy ne renoncera donc probablement pas à violer la voix des français qui s'était exprimée avec force le 29 mai 2005. Nous en prenons acte avec regret.

D'ailleurs, via le courrier type diffusé par El Caganer ci-dessus, Jean-François Copé, député UMP de Seine-et-Marne, ne nous a t-il pas répondu que Nicolas Sarkozy était en droit de faire comme bon lui semble compte tenu de sa large victoire (53%) lors de la présidentielle ?

L'indignation de El Caganer est légitime !

Le peuple français n'a pas donné de chèque en blanc à Nicolas Sarkozy, notamment pour défaire ce qu'il avait décidé deux ans auparavant. Il ne suffit pas d'enlever le terme "constitution" à un traité européen pour le rendre acceptable.

Par ailleurs, l'élection présidentielle aurait donc une valeur contraignante supérieure à celle d'un référendum ? Dernière nouvelle, il faudra que le président de la République et son fidèle serviteur à l'Assemblée Nationale nous en indique le fondement !

Si nous sommes en droit de nier un scrutin à notre guise, alors il ne serait pas plus légitime à nos yeux de nier celui du 6 mai 2007 qui a vu Nicolas Sarkozy gagner la présidentielle.
Faisant notre cet exemple sur le principe sarkozien, l'Union du Peuple Français serait alors en droit de dénier la victoire de Monsieur Sarkozy et de ne pas considérer celui-ci comme le président de la République...

Il est vraiment consternant que le chef de l'Etat français accepte de voir son propre pays être régi par des lois et des diktats qui lui seront imposés sans qu'il ne puisse en dire mot !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Lun 10 Déc 2007 - 17:15

Je prends note de leur silence et peut être qu'il serait temps d'agir, puisque nous mettions dans notre lettre que notre pouvoir était le vote.

Il serait bien, peut être, mais c'est à nos dirigeants de donner une telle consigne, d'appeler à voter contre tous ceux qui, au niveau cantonal, sont proches de nos parlementaires (PS-MODEM-NOUVEAU CENTRE-UMP...)

Je prends un exemple, si on apprend qu'au niveau cantonal dans le 76 un proche de Fabius se présente dans sa circonscription, ne faudrait-il pas que l'on appelle à voter contre lui, du style : votez tout sauf lui...

Enfin c'est une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Lun 10 Déc 2007 - 17:21

anonyme gaulliste a écrit:
Je prends note de leur silence et peut être qu'il serait temps d'agir, puisque nous mettions dans notre lettre, que notre pouvoir était le vote.

Il serait bien, peut être, mais c'est à nos dirigeants de donner une telle consigne, d'appeler à voter contre tous ceux qui, au niveau cantonal, sont proches de nos parlementaires (PS-MODEM-NOUVEAU CENTRE-UMP...)

Je prends un exemple, si on apprend qu'au niveau cantonal dans le 76 un proche de Fabius se présente dans sa circonscription, ne faudrait-il pas que l'on appelle à voter contre lui, du style : votez tout sauf lui...

Enfin c'est une idée.

Lorsque la campagne des municipales et des cantonales commencera réellement, sans anticiper la décision du Conseil National, l'UPF appellera certainement à voter contre tous les parlementaires qui auront violé la démocratie.

Pour ma part, j'appellerai même en particulier à faire battre l'UMP !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Sanction électorale !   Lun 10 Déc 2007 - 19:28

D'accord à 100 % !

Pour confirmer les réponses des parlementaires, ou plutôt l'absence de réponse des parlementaires, je vous renvoie au site suivant :

http://www.traite-simplifie.org

Les auteurs de ce site n'ont envoyé une lettre qu'aux 295 parlementaires du PS, et seulement à eux.
Pas de réponse, ou presque pas !

Donc, ils ont envoyé une deuxième lettre, en les menaçant de faire voter contre eux aux prochaines élections !

Sur 295 parlementaires PS, voici les résultats :

- 38 ont répondu qu'ils voteraient NON à la révision de la Constitution française

- 8 ont répondu qu'ils voteraient OUI à la révision de la Constitution française

- 9 ont répondu de façon incompréhensible ! Les auteurs du site les ont classés dans une rubrique " Réponse floue " !

- 4 ont répondu qu'ils n'iraient même pas au Congrès à Versailles

- 2 ont répondu qu'ils attendaient les consignes officielles du Parti Socialiste

L'énorme majorité des 295 parlementaires PS n'a jamais rien répondu !

Aux prochaines élections municipales et cantonales, un seul mot d'ordre : " Règlement de comptes à O.K. Corral ! "
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Lun 10 Déc 2007 - 20:06

Pour tout dire, personnellement, je serais également partisan d'appeler à faire barrage à tous ceux qui ont rendu cette situation possible, c'est à dire ceux qui ont appelé à voter Sarkozy en mai et juin dernier !

On a beau se battre contre le nouveau TCE, si en même temps on a été de ceux qui ont appelé à voter Sarkozy, comment peut-on tenir ce paradoxe et rester crédible ?

D'ailleurs à quoi servent ces députés qui ont rejoint la majorité présidentielle pour défendre, soi-disant, notre courant au Parlement ?
L'adoption annoncée par le Parlement montre qu'ils ne servent strictement à rien et que leur ralliement n'avait qu'une visée alimentaire et non pas la défense de nos convictions.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Lun 10 Déc 2007 - 20:56

Sébastien a écrit:
Pour tout dire, personnellement, je serais également partisan d'appeler à faire barrage à tous ceux qui ont rendu cette situation possible, c'est à dire ceux qui ont appelé à voter Sarkozy en mai et juin dernier !

On a beau se battre contre le nouveau TCE, si en même temps on a été de ceux qui ont appelé à voter Sarkozy, comment peut-on tenir ce paradoxe et rester crédible ?

D'ailleurs à quoi servent ces députés qui ont rejoint la majorité présidentielle pour défendre, soi-disant, notre courant au Parlement ?
L'adoption annoncée par le Parlement montre qu'ils ne servent strictement à rien et que leur ralliement n'avait qu'une visée alimentaire et non pas la défense de nos convictions.

Sébastien, alors donc on met tout le monde dans le même bateau ?

Chevènement qui a appellé à voté Sego et NDA pour Sarko...

Non je ne pense pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Lun 10 Déc 2007 - 21:02

anonyme gaulliste a écrit:
Sébastien, alors donc on met tout le monde dans le même bateau ?

Chevènement qui a appellé à voté Sego et NDA pour Sarko...

Non je ne pense pas.

Ce n'est pas Royal qui nous a conduit à la situation que nous connaissons, c'est Sarkozy.

Mais, comme j'ai bien pris la précaution de le souligner, il ne s'agit que de ma vision personnelle, ce ne sera sans doute pas celle de l'UPF dont nous rappelons que, contrairement à d'autres mouvements, les décisions sont prises démocratiquement par le Conseil National.

Revenons-en maintenant au sujet du topic, chaque chose en son temps.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Répondre aux parlementaires du MoDem   Mar 11 Déc 2007 - 10:13

Nous devrions répondre aux parlementaires du MoDem.

François Bayrou a changé d'avis !

Voici le message que transmet l'équipe Internet aux adhérents du MoDem :

Citation :
" L'équipe Internet du Mouvement Démocrate.

Vous avez été nombreux à vous interroger sur la position du Mouvement Démocrate sur le traité simplifié et nous vous en remercions. François Bayrou a tenu à porter un éclairage à vos interrogations, il vous en fait fait part ci-dessous:

"Le traité européen de Lisbonne, qu’on appelait « simplifié » avant de le lire, fait débat au sein de nombreuses formations politiques. Pour nous, notre jugement est insatisfait mais nous n’avons pas d’hésitation pour le vote.

Nous sommes insatisfaits parce que tout ce qui était symboles, raisons de vivre ensemble, « âme » du texte a disparu. Toute lecture par un citoyen de bonne foi est devenue impossible : le traité fait 256 pages, découpées en autant d’amendements aux textes antérieurs.

Les juristes ont fait leur travail, mais les citoyens ne peuvent pas s’y retrouver, sans doute pour éviter tout référendum... C’est d’ailleurs à peu près exactement ce qu’a déclaré Valéry Giscard d’Estaing… C’est ainsi que la perspective d’un référendum a été évacuée alors même que le peuple français avait été consulté en première lecture et que nous aurions souhaité qu’il le soit à nouveau.

Il est vrai que Nicolas Sarkozy s’était clairement prononcé sur ce point, alors que je soutenais au contraire la nécessité d’une consultation populaire et qu’il peut arguer du fait qu’il a reçu ainsi un mandat du peuple. Voilà pour nos regrets.

Pour le reste, la mécanique institutionnelle est convenable, conforme pour l’essentiel au texte de la constitution. Convenable pour la mécanique, déplorable pour l’âme… Voilà à peu près le jugement que ceux qui aiment l’Europe peuvent porter sur ce texte. S’il vient devant l’Assemblée nationale, puis devant le congrès, nous le voterons donc, parce que toute avancée, même minime, est bonne à prendre, mais cela n’enlèvera pas nos regrets.
"

Merci encore pour votre engagement qui nous est précieux,

Bien amicalement,

Joséphine
Equipe du Mouvement Démocrate
www.mouvementdemocrate.fr
Revenir en haut Aller en bas
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Mar 11 Déc 2007 - 19:32

Merci pour le soutien des députés MoDem, il fait chaud au coeur Mad

On dirait que les députés qui vendent la France ont vraiment envie de faire de la figuration, dans une assemblée dépossédée de tous pouvoirs.

C'est à n'y rien comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Mar 11 Déc 2007 - 21:08

Instit a écrit:
Nous devrions répondre aux parlementaires du MoDem.

François Bayrou a changé d'avis !

Voici le message que transmet l'équipe Internet aux adhérents du MoDem :

Citation :
" L'équipe Internet du Mouvement Démocrate.

Vous avez été nombreux à vous interroger sur la position du Mouvement Démocrate sur le traité simplifié et nous vous en remercions. François Bayrou a tenu à porter un éclairage à vos interrogations, il vous en fait fait part ci-dessous:

"Le traité européen de Lisbonne, qu’on appelait « simplifié » avant de le lire, fait débat au sein de nombreuses formations politiques. Pour nous, notre jugement est insatisfait mais nous n’avons pas d’hésitation pour le vote.

Nous sommes insatisfaits parce que tout ce qui était symboles, raisons de vivre ensemble, « âme » du texte a disparu. Toute lecture par un citoyen de bonne foi est devenue impossible : le traité fait 256 pages, découpées en autant d’amendements aux textes antérieurs.

Les juristes ont fait leur travail, mais les citoyens ne peuvent pas s’y retrouver, sans doute pour éviter tout référendum... C’est d’ailleurs à peu près exactement ce qu’a déclaré Valéry Giscard d’Estaing… C’est ainsi que la perspective d’un référendum a été évacuée alors même que le peuple français avait été consulté en première lecture et que nous aurions souhaité qu’il le soit à nouveau.

Il est vrai que Nicolas Sarkozy s’était clairement prononcé sur ce point, alors que je soutenais au contraire la nécessité d’une consultation populaire et qu’il peut arguer du fait qu’il a reçu ainsi un mandat du peuple. Voilà pour nos regrets.

Pour le reste, la mécanique institutionnelle est convenable, conforme pour l’essentiel au texte de la constitution. Convenable pour la mécanique, déplorable pour l’âme… Voilà à peu près le jugement que ceux qui aiment l’Europe peuvent porter sur ce texte. S’il vient devant l’Assemblée nationale, puis devant le congrès, nous le voterons donc, parce que toute avancée, même minime, est bonne à prendre, mais cela n’enlèvera pas nos regrets.
"

Merci encore pour votre engagement qui nous est précieux,

Bien amicalement,

Joséphine
Equipe du Mouvement Démocrate
www.mouvementdemocrate.fr

Son européisme a dépassé son patriotisme, c'est triste à constater...

Je croyais vraiment que les députés démocrates crieraient haut et fort leur indignation, réclameraient un référendum (et dans le meilleur des cas, voteraient contre)...
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Un assistant parlementaire   Mer 30 Jan 2008 - 21:06

Un assistant parlementaire nous explique quel est son travail... et il nous donne un bon conseil.

Je vous suggère de lire son article :

Le journal d'un assistant parlementaire a écrit:
" Ce message est destiné à tous nos "ami(e)s" qui veulent un référendum sur le traité de Lisbonne et qui bombardent de mails les boites des sénateurs et des députés.

Vous souhaitez que le parlementaire à qui vous vous adressez, vote contre la révision constitutionnelle, afin de forcer le Président à recourir à un référendum.

Je ne suis pas ici pour discuter du fond, pourtant il y aurait des choses à dire, mais de la forme que prend votre protestation, en très rapidement résumé : elle ne sert à rien !

1ère raison : Le Président dispose d'une majorité solide et la majorité ne votera jamais contre son Président (mais ça vous le saviez tous).

2ème raison : Même l'opposition est disposée à voter cette révision constitutionnelle, enfin ça dépend des jours (un jour c'est oui, un jour c'est non, un autre c'est je m'abstiens).

3ème raison : Le "spamming" de parlementaire ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais car le boulot d'un assistant parlementaire c'est aussi de "trier" les mails reçus par le parlementaire et à partir de 30 mails identiques par jour c'est poubelle direct.

Permettez moi dès lors de vous donner un conseil : oubliez les envois massifs de mails ou de courriers identiques, demandez des rendez vous et allez voir vos élus en tête à tête, là ils sauront vraiment que vous existez.
"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Jeu 31 Jan 2008 - 10:40

Ce qui veut bien dire que tous ces élus ont oublié qui leur a permis d'être dans leur beau fauteuil.
Une fois élu et "engraissé" par la République, on oublie le bas peuple et on fait ce que l'on veut en toisant les électeurs.

Sarkozy s'est "foutu du monde", on le savait d'avance, mais que les élus du "NON" "se couchent" à présent sous la pression de ce mégalomane, c'est scandaleux.

Malheureusement, comme il est écrit plus haut, les nationaux sont minoritaires au pouvoir même s'ils sont majoritaires dans la population.

Mais on sait ce que ça donne quand l'Etat méprise le peuple et sa volonté, on sait ce qu'il en était sans démocratie et sans droit de vote, alors qu'est-ce que ça va donner dans une démocratie (même si démocratie n'a plus de sens dans cette République sarkozienne) ?
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Jeu 31 Jan 2008 - 11:37

Wings a écrit:
Ce qui veut bien dire que tous ces élus ont oublié qui leur a permis d'être dans leur beau fauteuil.
Une fois élu et "engraissé" par la République, on oublie le bas peuple et on fait ce que l'on veut en toisant les électeurs.

Sarkozy s'est "foutu du monde", on le savait d'avance, mais que les élus du "NON" "se couchent" à présent sous la pression de ce mégalomane, c'est scandaleux.

Tout à fait d'accord, quand on voit des députés comme Lionnel LUCA parler de supercherie, de méprise à l'égard du Traité de Lisbonne ; qui estiment à raison qu'il reprend 98% du TCE pourtant rejeté par le peuple mais qui finissent par s'abstenir et donc à ne rien faire contre ce viol de la démocratie, c'est lamentable !

Et dire qu'après on s'étonne que les français aient un jugement sceptique sur les politiciens !

Ils n'ont aucune conviction, alors, en effet, l'assistant parlementaire a raison, ça ne sert à rien de manifester, de leur envoyer des courriers et des pétitions...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Jeu 31 Jan 2008 - 11:54

Si on peut le faire mais avec des gens comme Jacques Myard par exemple, là on est sûr de ne pas finir à la poubelle.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   Jeu 31 Jan 2008 - 12:15

Wings a écrit:
Si on peut le faire mais avec des gens comme Jacques Myard par exemple, là on est sûr de ne pas finir à la poubelle.

Oui mais hélas des types comme Myard, il y en a pas beaucoup dans l'hémicycle... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à envoyer aux parlementaires à propos du mini traité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les tribulations des treize parlementaires et fondateurs de l'udps au Zaire de Mobutu
» Insultes et vocabulaire ordurier Normand !
» Mini-traité en cati-mini
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.
» A QUI ENVOYER MA LETTRE POUR DEVENIR A.F

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Traité européen : l'UPF et la ratification de 2008-
Sauter vers: