Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'école en chantier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
remy2



Nombre de messages : 20
Localisation : 73
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: L'école en chantier   Ven 15 Fév 2008 - 20:09

Le Monde avec Reuters a écrit:
Nicolas Sarkozy présente la "nouvelle école primaire"

Elizabeth Pineau
Le Monde.fr, 15.02.08

Plutôt intéressant comme projet notamment la réintroduction de valeurs patriotiques, ce qui manque terriblement à la France.
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Sam 16 Fév 2008 - 18:55

Franchement, ce n'est pas avec Sarkozy que l'on verra le patriotisme refaire surface.
Il n'est pas patriote, il sait utiliser le patriotisme à son profit, nuance.

D'un coté, il nous secoue le drapeau tricolore et de l'autre, il divise les français (Sarkozy voit des noirs, des chrétiens, des blancs, des juifs etc. avant de voir des français) et dissous la France dans l'Union Européenne.
Il récupère à son profit les diverses commémorations historiques (le bicentenaire de la Cour des Comptes par exemple), mais le respect n'y est pas.

Il ne suffit pas de dire "les élèves devront se lever pour honorer La Marseillaise" ou "il faudrait qu'Austerlitz soit célébrée" pour être patriote, il faut qu'il y ait derrière une véritable attitude patriotique.

Encore une fois, il ne suffit pas de jeter de la poudre aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mar 1 Avr 2008 - 22:17

Liberation.fr/libevilles a écrit:
Des retraités appelés à la rescousse dans les écoles primaires d’Ille et Vilaine

Note parue dans le site d'actualité "Liberennes.fr" - 01.04.08
Revenir en haut Aller en bas
Santa Anna

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Projet de réforme de l'enseignement   Mar 27 Mai 2008 - 13:30

Bonjour,

Je vous présente un projet de réforme (un résumé) de l'enseignement.
Les personnes qui l'ont rédigé ont besoin de soutien pour avancer.
Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à les contacter en me demandant leur courriel par MP.

Citation :
Dans le cadre d'un projet sur la réforme de l'école, nous vous invitons à venir découvrir notre blog.
Nous souhaitons remettre un rapport au ministre de l'éducation, Monsieur Darcos, afin de lui faire part des attentes de nos citoyens et des élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mar 27 Mai 2008 - 13:33

Santa Anna a écrit:
Bonjour,

Je vous présente un projet de réforme (un résumé) de l'enseignement.
Les personnes qui l'ont rédigé ont besoin de soutien pour avancer.
Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à les contacter en me demandant leur courriel par MP.

Citation :
Dans le cadre d'un projet sur la réforme de l'école, nous vous invitons à venir découvrir notre blog.
Nous souhaitons remettre un rapport au ministre de l'éducation, Monsieur Darcos, afin de lui faire part des attentes de nos citoyens et des élèves.

Sujet intéressant, mais pourquoi ne pas convier ces personnes à venir discuter du sujet ici ?

Plus on est à débattre, plus le projet se construit de manière réfléchie et riche des idées de tous.

Seuls sur leur blog, vos amis ont peu de chance d'être entendus par Mr Darcos.
Revenir en haut Aller en bas
Santa Anna

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: BLOG IMPORTANT   Dim 10 Aoû 2008 - 15:24

Wings a écrit:
Seuls sur leur blog, vos amis ont peu de chance d'être entendus par Mr Darcos.

Comme vous le savez, un groupe de réflexion a ambitionné de rédiger un rapport sur la modernisation du système éducatif en lycée général et technologique.

Force est de constater qu'ils ont réussi :

Le blog du Groupe de réflexion sur la modernisation du système éducatif en lycée général et technologique a écrit:
Le rapport touche enfin à sa fin !

Le groupe de réflexion
groupe-de-reflexion-education, 30.07.08

Laissez quelques commentaires pour le travail qu'ont effectué ces personnes, par respect et par remerciement.

Un grand merci d'avance Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'école en chantier   Lun 11 Aoû 2008 - 9:15

Santa Anna a écrit:
Laissez quelques commentaires pour le travail qu'ont effectué ces personnes, par respect et par remerciement.

Un grand merci d'avance Very Happy

Commentaire laissé sur leur blog et retranscrit ci-après :

Citation :
Bonjour, tout ce travail serait surement très utile pour remettre le système éducatif sur les bons rails. Le BEPC est dévalorisé depuis longtemps, le BAC n'a plus sa valeur d'antan et il y a un profond décalage entre la réalité économique et les voies scolaires. J'attends aussi votre rapport car il sera surement un des piliers de la refondation de notre éducation.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mar 13 Jan 2009 - 14:47

Le Parisien - Aujourd'hui en France a écrit:
La rentrée agitée de Sarkozy

Nathalie Schuck
Article paru dans l'édition du 13.01.09

Les cancres Darcos et Laporte cloués au pilori, l'élève modèle Hirsch promu haut-commissaire à la Jeunesse, poste tout aussi fumeux que son haut-commissariat aux Solidarités actives contre la pauvreté...

Le maitre Sarkozy a remis bons points et mauvaises notes, hier, à Saint-Lô lors de ses vœux au personnel de l'Éducation nationale.

Nous en sommes fort aises. Mais ce n'est certainement pas ce genre d'annonce qui va déminer le terrain et étouffer la grogne qui s'amplifie comme en atteste la manifestation réprimée hier.

Car, en annonçant la poursuite de la réforme du lycée sans moyens supplémentaires, Nicolas Sarkozy s'est enfermé dans ses certitudes que la dure réalité et les tensions sociales vont vite rattraper.

Comment pourrait-il en être autrement ? cette réforme, d’inspiration libérale, entérine la destruction du lycée républicain en instaurant la concurrence entre les établissements et en réduisant les horaires et le niveau de connaissance.

Délibérément provocateurs, la litanie des vœux présidentiels n'en finit pas de créer des remous.
Il est grand temps que l'on en termine !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
SAC

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mer 14 Jan 2009 - 17:25

Citation :
Car, en annonçant la poursuite de la réforme du lycée sans moyens supplémentaires, Nicolas Sarkozy s'est enfermé dans ses certitudes que la dure réalité et les tensions sociales vont vite rattraper.

Faux, faux et encore faux !

Le budget de l'Education est de l'ordre de 60 milliards d'euros, soit une hausse de 1,5% et pèse 22% du budget de l'Etat.

Ne dites pas n'importe quoi ! On croirait entendre un satané syndicaliste ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mer 14 Jan 2009 - 17:39

SAC a écrit:
Faux, faux et encore faux !

Le budget de l'Education est de l'ordre de 60 milliards d'euros, soit une hausse de 1,5% et pèse 22% du budget de l'Etat.

Ne dites pas n'importe quoi ! On croirait entendre un satané syndicaliste ! Laughing

Vous n'avez certainement pas écouté les voeux de Sarkozy au personnel de l'Education !

On ne va pas vous en vouloir tant l'exercice est barbant, néanmoins, avant de défendre aveuglemment la politique sarkozyste, vous devriez vous renseigner sur les propos tenus par le président.

Lisez attentivement :

Le Nouvel Observateur avec AP a écrit:
Avant Darcos, "tous les ministres de l'Education ont échoué", pointe Sarkozy

nouvelobs.com, 12.01.09

C'est son choix, assumez-le donc jusqu'au bout puisque vous l'approuvez !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
SAC

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mer 14 Jan 2009 - 17:42

Christof. a écrit:
Vous n'avez certainement pas écouté les voeux de Sarkozy au personnel de l'Education !

On ne va pas vous en vouloir tant l'exercice est barbant, néanmoins, avant de défendre aveuglemment la politique sarkozyste, vous devriez vous renseigner sur les propos tenus par le président.

Lisez attentivement :

Le Nouvel Observateur avec AP a écrit:
Avant Darcos, "tous les ministres de l'Education ont échoué", pointe Sarkozy

nouvelobs.com, 12.01.09

C'est son choix, assumez-le donc jusqu'au bout puisque vous l'approuvez !

Moi je vous parle de faits, pas de discours !

Le budget 2009 alloué à l'Education est en augmentation par rapport à l'année précédente.

Pouvez-vous affirmer le contraire ?
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mer 14 Jan 2009 - 17:46

SAC a écrit:
Moi je vous parle de faits, pas de discours !

Le budget 2009 alloué à l'Education est en augmentation par rapport à l'année précédente.

Pouvez-vous affirmer le contraire ?

On peut débattre là dessus !

C'est bien d'augmenter un peu les budgets, le tout c'est qu'ils soient bien utilisés !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
SAC

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mer 14 Jan 2009 - 17:57

Sébastien a écrit:
On peut débattre là dessus !

C'est bien d'augmenter un peu les budgets, le tout c'est qu'ils soient bien utilisés !

Et c'est bien ce que dit Sarkozy !

Il a augmenté les budgets de manière raisonnable et il répond aux syndicalistes, demandant toujours plus, que cela ne sert à rien de verser de l'eau dans un tonneau percé et qu'il faut repenser la manière dont on doit utiliser cet argent.

Supprimons les postes bureaucratiques dans l'Education Nationale, et augmentons le nombre de professeurs sur le terrain !
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Mer 14 Jan 2009 - 18:43

SAC a écrit:
Moi je vous parle de faits, pas de discours !

Le budget 2009 alloué à l'Education est en augmentation par rapport à l'année précédente.

Pouvez-vous affirmer le contraire ?

Vous avez bien appris l'argumentaire des jeunes populaires, je vous félicite !

Sauf que l'on peut tout faire dire aux chiffres !

La preuve : le budget 2009 de l'Éducation nationale s'élève à 59,9 milliards d'euros, ce qui signifie en euros constants (c'est- à-dire en neutralisant l'effet de l'inflation) une diminution de 56,5 milliards à 53,5 milliards d’euros...



Vous voulez vraiment continuer à jouer avec le budget de l'Education Nationale ? vous ne gagnerez rien en agissant de la sorte !

D'autant plus qu'à aucun moment je n'ai parlé du budget 2009, adopté le 19 novembre dernier, mais des annonces faites par le président de la République à Saint-Lô...

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'école en chantier   Jeu 15 Jan 2009 - 13:27

Et puis il est toujours facile de s'enorgueillir d'une augmentation de 1 % sur un an après des années de diminution ou de la création d'un poste de professeur alors que l'on en supprime depuis des années ainsi que des classes.

Et après on s'étonne des actions des jeunes qui n'ont plus de repères, ni familiaux, ni scolaires.

Il n'y a pas de lycée dans des villes de plus de 5 000 habitants (Ecouen, Ezanville, Domont, Villiers le Bel) alors qu'il y a un siècle, avec moins d'habitants, elles en disposaient. Il est où le progrès ?
Revenir en haut Aller en bas
SAC

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Jeu 15 Jan 2009 - 15:00

Christof. a écrit:
Vous avez bien appris l'argumentaire des jeunes populaires, je vous félicite !

Sauf que l'on peut tout faire dire aux chiffres !

La preuve : le budget 2009 de l'Éducation nationale s'élève à 59,9 milliards d'euros, ce qui signifie en euros constants (c'est- à-dire en neutralisant l'effet de l'inflation) une diminution de 56,5 milliards à 53,5 milliards d’euros...



Vous voulez vraiment continuer à jouer avec le budget de l'Education Nationale ? vous ne gagnerez rien en agissant de la sorte !

D'autant plus qu'à aucun moment je n'ai parlé du budget 2009, adopté le 19 novembre dernier, mais des annonces faites par le président de la République à Saint-Lô...

Si vous voulez faire un combat de chiffres, je peux vous rétorquer que votre graphique ne prend pas en compte les dépenses indirectes des autres ministères, les dépenses des collectivités territoriales et les dépenses des autres administrations publiques. Smile
Revenir en haut Aller en bas
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Jeu 15 Jan 2009 - 21:06

SAC a écrit:
Si vous voulez faire un combat de chiffres, je peux vous rétorquer que votre graphique ne prend pas en compte les dépenses indirectes des autres ministères, les dépenses des collectivités territoriales et les dépenses des autres administrations publiques. Smile

Oui mais là vous ne parlez que de l'Education Nationale.
Revenir en haut Aller en bas
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Jeu 19 Aoû 2010 - 23:03

Cette nouvelle, tombée depuis environ 2 jours, est presque passée inaperçue, mais il me semble que c'est pourtant d'une gravité de premier ordre :

TVMag a écrit:
Réforme scolaire: l'histoire en danger ?

Gilles Boussaingault
TVMag.com, 18.08.10

Dans le fond évidemment, mais aussi dans la forme : le fait de ne pas trouver cette information dans aucun grand journal français mais dans des blogs militants comme Riposte Laïque, ou, malheureusement, celui de François Desouche, est très inquiétant en ce qui concerne l'information et la partialité des journalistes "conventionnels".
Laisser la défense de cette cause à des extrémistes tels que François Desouche est peut-être finalement la pire nouvelle pour notre République...

Riposte Laïque a écrit:
François Ier, Henri IV, Louis XIV et Napoléon représenteront la portion congrue des nouveaux programmes !

Bonapartine, 26.07.10

Des monuments de l'Histoire de France tels que François Ier, Louis XIV ou Napoléon Ier se font littéralement évincer des programmes scolaires, au profit des royaumes africains du Songhaï et du Monomotapa.
Sans dire que ces royaumes sont inintéressants (au contraire sans doute, là n'est pas la question), il faut être bien candide pour ne pas y voir une offensive des idéaux communautaristes contre les valeurs républicaines.

L'Histoire enseignée dans les collèges et lycées français sert à former des citoyens français qui auront une compréhension cohérente du pays et du continent dans lequel ils vivent, pas à vanter ici et là les origines de chacun.
De plus, apprendre l'histoire de ces royaumes africains comme cela, sans aucune perspective avec les autres Etats africains et leur continent est ridicule et quasi-inutile car sans cohérence avec le reste du programme... L'enseignement même de la matière risque d'en pâtir !

La consternation règne d'ailleurs chez les historiens à propos de cette nouvelle.

Cela a beaucoup plus sa place dans les études supérieures et universitaires d'Histoire, où, là, l'Histoire Mondiale s'ouvre aux étudiants.

L'UPF et ses réseaux ne connaissent-ils pas des professeurs des collèges & lycées engagés dans le combat républicain ?
Ne serait-il pas temps qu'un groupe de professeurs se rassemble, de nouveaux Hussards noirs de la République, pour enrayer ce qui devient une propagande hostile ?

Je crois qu'il faudrait faire tourner cette information au plus de monde possible !

Je terminerais par une question : y aura-t-il une réaction officielle de l'UPF sur son site à propos de cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Napoléon Calland

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/07/2010

MessageSujet: 4e scolaire    Ven 20 Aoû 2010 - 16:14

Brian a écrit:
Cette nouvelle, tombée depuis environ 2 jours, est presque passée inaperçue, mais il me semble que c'est pourtant d'une gravité de premier ordre :

TVMag a écrit:
Réforme scolaire: l'histoire en danger ?

Gilles Boussaingault
TVMag.com, 18.08.10

Dans le fond évidemment, mais aussi dans la forme : le fait de ne pas trouver cette information dans aucun grand journal français mais dans des blogs militants comme Riposte Laïque, ou, malheureusement, celui de François Desouche, est très inquiétant en ce qui concerne l'information et la partialité des journalistes "conventionnels".
Laisser la défense de cette cause à des extrémistes tels que François Desouche est peut-être finalement la pire nouvelle pour notre République...

Riposte Laïque a écrit:
François Ier, Henri IV, Louis XIV et Napoléon représenteront la portion congrue des nouveaux programmes !

Bonapartine, 26.07.10

Des monuments de l'Histoire de France tels que François Ier, Louis XIV ou Napoléon Ier se font littéralement évincer des programmes scolaires, au profit des royaumes africains du Songhaï et du Monomotapa.
Sans dire que ces royaumes sont inintéressants (au contraire sans doute, là n'est pas la question), il faut être bien candide pour ne pas y voir une offensive des idéaux communautaristes contre les valeurs républicaines.

L'Histoire enseignée dans les collèges et lycées français sert à former des citoyens français qui auront une compréhension cohérente du pays et du continent dans lequel ils vivent, pas à vanter ici et là les origines de chacun.
De plus, apprendre l'histoire de ces royaumes africains comme cela, sans aucune perspective avec les autres Etats africains et leur continent est ridicule et quasi-inutile car sans cohérence avec le reste du programme... L'enseignement même de la matière risque d'en pâtir !

La consternation règne d'ailleurs chez les historiens à propos de cette nouvelle.

Cela a beaucoup plus sa place dans les études supérieures et universitaires d'Histoire, où, là, l'Histoire Mondiale s'ouvre aux étudiants.

L'UPF et ses réseaux ne connaissent-ils pas des professeurs des collèges & lycées engagés dans le combat républicain ?
Ne serait-il pas temps qu'un groupe de professeurs se rassemble, de nouveaux Hussards noirs de la République, pour enrayer ce qui devient une propagande hostile ?

Je crois qu'il faudrait faire tourner cette information au plus de monde possible !

Je terminerais par une question : y aura-t-il une réaction officielle de l'UPF sur son site à propos de cela ?

Bonjour Brian,

Quelques réponses à vos interrogations (légitimes) à propos des programmes d'Histoire.

Le Mouvement Bonapartiste a réagi aussitôt la nouvelle parue, en faisant suivre à nos amis de l'UPF ces informations alarmantes.
Par ailleurs, nous sommes les premiers (et certainement pas les extrémistes) qui avons alerté l'UPF sur le sujet, ce qui a d'ailleurs poussé les membres du Conseil National ainsi que des représentants des mouvements confédérés à rejoindre le groupe et signer la pétition sur Facebook...

D'autant plus que notre mouvement, déjà représenté sur les cinq continents, est justement ouvert à d'autres cultures que la nôtre, et que nous sommes bien placés, étant donné les apports de Napoléon le Grand et de Napoléon III dans ce domaine (pour plus de renseignements, voir le prochain numéro de notre journal) pour relever les incohérences dans la politique actuelle qui cherche à faire taire ces vérités.

Notre mouvement apporte donc bien sa pierre à l'édifice de l'UPF, et nous n'en resterons pas là, naturellement. Notre devoir de mémoire appelle - vous avez tout à fait raison de le réclamer - à une réponse officielle de notre part, en tant que Mouvement Bonapartiste, et nous proposons - bien entendu - une réponse collective de la part de l'UPF.

Je compte sur vous pour faire passer le message à vos responsables à France Bonapartiste, au cas où ils souhaiteraient se joindre à nous sur ce point.

Honneur et Fraternité,
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'école en chantier   Ven 24 Juin 2011 - 11:39

La réflexion gaulliste du jour :

Que l’on puisse se poser la question de l’avenir du baccalauréat pour une vulgaire affaire de fuites apparaît totalement disproportionné mais ne saurait vraiment surprendre car cela participe d’une volonté récurrente de jeter le discrédit sur cette épreuve, jugée trop coûteuse, voire dépassée pour certains.

On voudrait porter un coup fatal à cette vénérable institution que l’on ne s’y prendrait pas autrement !

Certes, le bac pourrait être amélioré, de la conception des sujets jusqu’à l’instauration d’une dose de contrôle continu, comme en Faculté.

Naturellement, tout le monde sait bien également que le bac n’est pas une fin en soi et qu’il n’est qu’une étape vers des études supérieures ; tout comme il peut être régulièrement vérifié qu’il existe un avenir sans ou après un échec au bac (Pierre Bérégovoy ou André Malraux en sont la preuve).

Il n’en demeure pas moins un rite de passage immuable qui marque une étape importante dans la vie d’un jeune et de sa famille et, au-delà, un examen anonyme, symbole du mérite républicain auquel les gaullistes sont tant attachés.

Oui, le bac a encore du sens !

-----------------------

Ajout du 18 Août 2011 :

La réflexion gaulliste du jour :


L’annonce de « Familles de France » a refroidi un été déjà bien terne : le coût de la rentrée scolaire est en augmentation de près de 7 % cette année.

Il ne manquait que ça pour plomber définitivement le moral des français.

Le prix des matières premières flambe ; les sollicitations de la grande consommation sont de plus en plus fortes ; le dispositif des « essentiels », un panier de produits à moindre coût, est un échec monumental et l’allocation de rentrée scolaire trop peu modulée : tout est réuni pour que le cartable pèse lourd dans le portefeuille des familles, notamment les plus modestes.

A quand la généralisation de coopératives d’achat de fournitures, actuellement cantonnées à certaines associations de parents d'élèves ?

La gratuité totale des fournitures scolaires essentielles doit être effective de la maternelle au lycée inclus. Ce principe n’est pas une largesse de plus mais un engagement sur l’avenir : les chances de chacun doivent être préservées.

-----------------------

Ajout du 6 Septembre 2011 :

La réflexion gaulliste du jour :

La rentrée scolaire est toujours un moment particulier, pour les élèves et les parents naturellement, mais également pour les enseignants... peut-être davantage cette année que n'importe quelle autre alors qu'une nouvelle coupe claire dans les effectifs assombrit l'horizon.

De plus, près de 11 000 jeunes stagiaires, ayant réussi le concours en 2011, sont jetés dans le grand bain sans formation et vont devoir enseigner sans n'avoir jamais été confrontés à une classe. Quelle gageure !

L'éducation est un pari sur le futur et sur l'espoir, il devrait être LA priorité de tout responsable politique, quel que soit le contexte budgétaire ou les objectifs de la funeste RGPP.

Face aux inégalités sociales et à l'échec scolaire qui augmentent, les vieilles méthodes éculées ne résoudront rien.

Au delà d'une approche comptable, se limitant à prôner la création de nouveaux postes d'enseignants (le nombre ne fait pas la qualité), il serait plus utile, à court terme, de donner les moyens à ceux qui débutent dans ce métier si difficile, notamment en ZEP où il faudrait mettre le maximum mais où aucun projet n'est plus financé.

Naturellement, cela ne saurait éviter de réfléchir en profondeur sur la nécessaire transformation de l'école, qui doit mieux assurer la transmission du savoir et des valeurs républicaines, et d'envisager un examen dépassionné sur l'idée même du métier d'enseignant.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école en chantier   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école en chantier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrée à l'école sans BCG : comment faire ?
» [Divers écoles de spécialité] École des Pilotes de la Flotte à St Malo 35
» BE - batiments-école du type Léopard
» Centenaire de la première école Maria Montessori
» 1930. Le patois Normand à l'école.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: La politique-
Sauter vers: