Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Scandale de l'UIMM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Scandale de l'UIMM   Lun 3 Mar 2008 - 17:38

Ca sent le roussi pour Sarkozy.

Le dernier scandale à la Une, c'est les 1,5 millions d'euros que l'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie a donné à son président Denis Gautier-Sauvagnac pour qu'il se taise face aux juges.

L'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) a donné 1,5 millions d'euros à son président Denis Gautier-Sauvagnac pour qu'il ne révèle pas le nom des syndicalistes et des hommes politiques que le patronat a corrompu pendant des années.

Bien entendu, plusieurs syndicats vont être éclaboussés par ce scandale.

Bien entendu, plusieurs hommes politiques vont être éclaboussés par ce scandale.

Bien entendu, Nicolas Sarkozy va être éclaboussé par ce scandale. En 2004, la cellule anti-blanchiment du ministère de l'Economie et des Finances a alerté le ministre Nicolas Sarkozy des retraits de centaines de milliers d'euros effectués par Denis Gautier-Sauvagnac. Quelle a été la réaction du ministre Nicolas Sarkozy ?

Il a refusé que le dossier soit transmis à la justice ! Pourquoi ? Pourquoi le ministre Nicolas Sarkozy a-t-il protégé Denis Gautier-Sauvagnac ?

A votre avis ?

Je vous suggère de lire cet article du site Marianne2.fr :

Marianne a écrit:
UIMM : pourquoi Parisot est aussi responsable

Eric Decouty
Marianne2.fr, 03.03.08

Pendant la campagne électorale de 2007, le candidat Nicolas Sarkozy s'était placé sur le terrain de la morale. Nicolas Sarkozy avait dénoncé Mai 68 car, selon lui, Mai 68 avait préparé le terrain au capitalisme sans éthique :

« Voyez comment la contestation de tous les repères éthiques, de toutes les valeurs morales, a contribué à affaiblir la morale du capitalisme, comment elle a préparé le terrain au capitalisme sans éthique et sans scrupule, des parachutes en or, des retraites-chapeau et des patrons voyous. »

Ça, ce sont les beaux discours de Nicolas Sarkozy.

Dans la réalité, Nicolas Sarkozy est l'incarnation de ce capitalisme sans éthique.

Dans la réalité, Nicolas Sarkozy fréquente et protège les patrons voyous.

Nicolas Sarkozy doit maintenant s'expliquer sur ses relations avec Denis Gautier-Sauvagnac.

-----------------------

Ajout du 08 Mars 2008 :

J’ai l’impression que Laurence Parisot n’est pas tombée des nues comme elle nous l’a expliqué dans tous les médias.

J’ai l’impression que Laurence Parisot n’est pas la justicière que l’on veut nous faire croire.

J’ai l’impression que Laurence Parisot nous prend pour des c…

Le Monde avec AFP a écrit:
Pour M. Gautier-Sauvagnac, Mme Parisot a été informée des retraits "avant l'été"

Le Monde.fr, 18.11.07

-----------------------

Ajout du 12 Mars 2008 :

Le journaliste Eric Decouty a révélé le scandale Denis Gautier-Sauvagnac, l’ancien président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM). Eric Decouty a révélé notamment que l’UIMM disposait d’une caisse noire de 600 millions d’euros.
Le 11 mars 2008, il écrit dans le journal Marianne ( page 18 ) :

« Au fond, c’est peut-être le silence de Nicolas Sarkozy qui en dit le plus long sur les secrets de Denis Gautier-Sauvagnac et de l’UIMM.

Le président de la République n’a rien dit de l’affaire. Presque rien. A l’Elysée, on brandit le prétexte de la « procédure judiciaire en cours » pour justifier cette discrétion. Argumentaire repris dans un entretien-fleuve dans Le Figaro, où Sarkozy élude : « C’est une affaire interne au MEDEF. De surcroît, il y a une procédure judiciaire qui suit son cours. »

On connaît la raison de la gêne présidentielle dans cette affaire. Comme Marianne l’a relaté (lire notre édition du 24 novembre 2007), en 2004, alors ministre des Finances, Nicolas Sarkozy a eu connaissance par Tracfin (la cellule antiblanchiment de Bercy) des opérations de Denis Gautier-Sauvagnac. Nicolas Sarkozy a alors choisi de ne pas transmettre le dossier à la justice. Après lui, Thierry Breton a fait de même, les ministres des Finances laissant perdurer en connaissance de cause le système. Pourquoi ?

Le président de la République devra fournir tôt ou tard des explications. En coulisses aujourd’hui, off the record comme le veut l’usage, beaucoup évoquent avec insistance l’existence de valises de billets à destination d’hommes ou de femmes politiques, afin de financer, par exemple, des campagnes électorales.
»

-----------------------

Ajout du 22 Avril 2008 :

La Tribune a écrit:
Un ex-patron des patrons accusé d'avoir perçu un complément de retraite en liquide

latribune.fr, 22.04.08
Revenir en haut Aller en bas
 
Scandale de l'UIMM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SCANDALE A L'ONE
» Scandale des sondages : pouquoi Bayrou n'a-t-il rien dit ?
» scandale sur les nouvelles barbies noires
» Énorme scandale à Strasbourg
» [Clip] Justice - Stress, scandale sur la toile !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: Votre économie-
Sauter vers: