Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'emploi   Mer 7 Mai 2008 - 13:23

Après la suppression de la dispense de recherche d'emploi pour les plus de 57 ans et demi ; le crédit d'impôt lié à la prime de mobilité remis en cause ; le contrôle du train de vie des RMistes ; la remise en cause pour certains de la prime pour l'emploi qui financerait le RSA et toutes les autres tentatives pour "puiser" dans la poche des plus démunis, voilà que le gouvernement veut s'en prendre aux chômeurs : ces derniers vont être obligés d'accepter un emploi payé jusqu'à 80% de leur salaire antérieur sous peine de voir leur allocation fortement amputée voire supprimée.

De plus, avec 20% de revenus en moins, ils seront obligés d'accepter un poste situé jusqu'à 30 kilomètres de chez eux ou bien à une heure de transport.

On appelle ça relancer le pouvoir d'achat ? je pense que je nommerai cela plutôt accentuer la marginalisation et/ou la misère.

Ce gouvernement ne fait rien pour l'emploi mais trouve toutes les solutions pour mettre les gens à la rue.
Sarkozy, lui, a reçu une augmentation de 200% et non pas une diminution de 20% par rapport au salaire de Chirac. Aux plus puissants les mains pleines et aux autres les mains à la poche *** Modéré - Inutile ***.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: L'emploi   Lun 9 Juin 2008 - 16:36

Comment faire baisser les chiffres du chômage ?

Valérie vient de se faire radier de l'ANPE.
Elle raconte pourquoi sur le le blog du Contre journal.
Son témoignage explique beaucoup de choses :

Libération / Contre Journal a écrit:
Chiffres du chômage: la réponse d’une radiée de l’ANPE

Le Contre journal, 06.06.08
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: L'emploi   Lun 18 Aoû 2008 - 14:59

Lundi 18 août, sur le site des Echos :

Les Echos a écrit:
Les destructions d'emploi font craindre une remontée du chômage

Lucie Robequain
Lesechos.fr, 04.07.08
Revenir en haut Aller en bas
Tomgu

avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Une nouvelle taxe pour financer le RSA   Jeu 28 Aoû 2008 - 15:28

Nicolas Sarkozy a annoncé, ce jeudi en Mayenne, la mise en place d'un nouveau prélèvement sur les revenus du capital pour financer le RSA (Revenu de Solidarité Active).

Bien que je sois plutôt favorable à ce dispositif, j'émets quelques doutes sur sa source de financement.

En effet, la taxation, entre autres, des assurances-vie risque de plomber un peu plus le budget des Français et notamment des classes moyennes.

L'idée initiale était intéressante mais elle a été quelque peu gangrenée par sa mise en application.
Revenir en haut Aller en bas
http://lactualite.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'emploi   Jeu 28 Aoû 2008 - 16:32

Tomgu a écrit:
Nicolas Sarkozy a annoncé, ce jeudi en Mayenne, la mise en place d'un nouveau prélèvement sur les revenus du capital pour financer le RSA (Revenu de Solidarité Active).

Bien que je sois plutôt favorable à ce dispositif, j'émets quelques doutes sur sa source de financement.

En effet, la taxation, entre autres, des assurances-vie risque de plomber un peu plus le budget des Français et notamment des classes moyennes.

L'idée initiale était intéressante mais elle a été quelque peu gangrenée par sa mise en application.

Oui, en effet, pour une fois l'idée n'était pas mauvaise mais l'application a encore conduit à pénaliser un peu plus la classe dite moyenne.

Tant que personne ne fera une révision profonde du système de taxation et ne généralisera pas la CSG, les mêmes continueront à être "submergés" par les taxes en tout genre.

La CSG est le seul impôt "juste" et qui se répartit équitablement sur toute la population quel que soit le profit, gain, ou revenu concerné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'emploi   Jeu 28 Aoû 2008 - 19:19

Tomgu a écrit:
Nicolas Sarkozy a annoncé, ce jeudi en Mayenne, la mise en place d'un nouveau prélèvement sur les revenus du capital pour financer le RSA (Revenu de Solidarité Active).

Bien que je sois plutôt favorable à ce dispositif, j'émets quelques doutes sur sa source de financement.

En effet, la taxation, entre autres, des assurances-vie risque de plomber un peu plus le budget des Français et notamment des classes moyennes.

L'idée initiale était intéressante mais elle a été quelque peu gangrenée par sa mise en application.

Non aux impôts supplémentaires !

Oui au pouvoir d'achat et à la bonne gestion des dépenses publiques !

Il faut cesser de taxer les petits épargnants, les petits actionnaires et les petits propriétaires.
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Pour l'UMP, le Parlement doit pouvoir évaluer tous les ans l'efficacité du RSA   Mer 3 Sep 2008 - 12:05

Yahoo! Actualités France avec AP a écrit:
Jean-François Copé: le Parlement doit pouvoir évaluer tous les ans l'efficacité du RSA

Yahoo! Actualités France, 03.09.08

... et si tous les ans le Parlement évaluait aussi l'efficacité du bouclier fiscal, ça serait une bonne idée...
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: L'emploi   Ven 19 Déc 2008 - 9:29

Les Echos a écrit:
Des destructions d'emplois massives

V. L. B.
Lesechos.fr, 19.12.08
Revenir en haut Aller en bas
SAC

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: L'emploi   Ven 19 Déc 2008 - 13:45

Instit a écrit:
Les Echos a écrit:
Des destructions d'emplois massives

V. L. B.
Lesechos.fr, 19.12.08

La crise sera très dure pour toute la société.

Espérons seulement que cette crise fera revenir certaines industries en France, avec comme objectif de réindustrialiser notre pays.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'emploi   Sam 20 Déc 2008 - 17:47

SAC a écrit:
La crise sera très dure pour toute la société.

Espérons seulement que cette crise fera revenir certaines industries en France, avec comme objectif de réindustrialiser notre pays.

Effectivement, l'objectif doit être une politique de réindustrialisation de notre pays : des industries nouvelles, non-polluantes bien évidemment !

Il faut assumer ce que nous sommes à savoir que nous préconisons une politique PROTECTIONNISTE afin de protéger notre pays et nos travailleurs et permette le retour de la prospérité économique de la France et donc un haut niveau de vie pour les français.

*** Modéré - Hors sujet ***

Bien évidemment ce ne sont sûrement pas les gouvernements européistes actuels qui pourraient pratiquer cette politique mais un véritable gouvernement français soucieux de l'indépendance nationale dont l'UPF ferait partie... raison de plus pour intensifier notre combat pour une alternative politique !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Grève du 29/01/09   Lun 26 Jan 2009 - 8:40

Le Nouvel Observateur avec Reuters a écrit:
Nicolas Sarkozy à l'épreuve de la grève nationale du 29 janvier

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse
nouvelobs.com, 26.01.09

Faire grève ne devrait être qu'un ultime recours quand des négociations n'aboutissent pas ou que certaines demandes obtiennent une fin de non recevoir.

Dans le cas de celle prévue le 29/01/09, organisée pour exiger "des mesures urgentes en faveur de l’emploi, des rémunérations" et bien qu'elle soit principalement axée sur les conditions de travail des salariés, elle se présente aussi comme une revendication plus générale sur la façon dont est actuellement gouverné le pays, sur la limitation du droit d'expression des oppositions, sur la main mise de l'Etat sur les médias et plus généralement sur la destruction progressive que subit notre démocratie par les différents coups que lui porte l'équipe Sarkozy.

C'est pourquoi l'UPF, à l'instar des autres partis de tous bords, devrait se prononcer d'une manière forte en soutien de cette grève générale. Pour une fois l'unité se fera entre les salariés public et privé, entre les partis de droite ou de gauche. Seule l'UMP semble majoritairement se réjouir de la situation actuelle, même si la grogne ne cesse de s'amplifier dans ses propres rangs.

Croissance négative, + de 2 millions de chômeurs (officiellement), des centaines de SDF dans les rues, la précarité salariale devenue d'une banalité inacceptable, les délocalisations à outrance, l'argent public injecté dans les entreprises en difficulté et qui repart aussitôt dans les bonus financiers de leurs dirigeants, le Parlement muselé et verrouillé par l'UMP, les médias sous contrôle de l'Etat qui accordent leurs éditoriaux quasi unanimement à la majorité ou à la vie "people" de Monsieur Sarkozy, etc.

Ca suffit !
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'emploi   Ven 30 Jan 2009 - 12:16

Wings a écrit:
Le Nouvel Observateur avec Reuters a écrit:
Nicolas Sarkozy à l'épreuve de la grève nationale du 29 janvier

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse
nouvelobs.com, 26.01.09

Faire grève ne devrait être qu'un ultime recours quand des négociations n'aboutissent pas ou que certaines demandes obtiennent une fin de non recevoir.

Dans le cas de celle prévue le 29/01/09, organisée pour exiger "des mesures urgentes en faveur de l’emploi, des rémunérations" et bien qu'elle soit principalement axée sur les conditions de travail des salariés, elle se présente aussi comme une revendication plus générale sur la façon dont est actuellement gouverné le pays, sur la limitation du droit d'expression des oppositions, sur la main mise de l'Etat sur les médias et plus généralement sur la destruction progressive que subit notre démocratie par les différents coups que lui porte l'équipe Sarkozy.

C'est pourquoi l'UPF, à l'instar des autres partis de tous bords, devrait se prononcer d'une manière forte en soutien de cette grève générale. Pour une fois l'unité se fera entre les salariés public et privé, entre les partis de droite ou de gauche. Seule l'UMP semble majoritairement se réjouir de la situation actuelle, même si la grogne ne cesse de s'amplifier dans ses propres rangs.

Croissance négative, + de 2 millions de chômeurs (officiellement), des centaines de SDF dans les rues, la précarité salariale devenue d'une banalité inacceptable, les délocalisations à outrance, l'argent public injecté dans les entreprises en difficulté et qui repart aussitôt dans les bonus financiers de leurs dirigeants, le Parlement muselé et verrouillé par l'UMP, les médias sous contrôle de l'Etat qui accordent leurs éditoriaux quasi unanimement à la majorité ou à la vie "people" de Monsieur Sarkozy, etc.

Ca suffit !

"Quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit" : cette provocation du président de la République est présente dans tous les esprits à l'heure du bilan de celle d'hier qui est loin d'être passée inaperçue !

Ce sont près de 2 millions de personnes qui ont manifesté dans toute la France, ce qui constitue l'une des plus fortes mobilisations sociales de ces premières années du siècle.

Preuve d'un malaise profond, à côté du secteur public (enseignants, agents hospitaliers, professions judiciaires, cheminots...), les salariés du privé ont également été nombreux à défiler, ce qui est plutôt rare.

L'incertitude du lendemain n'a jamais été aussi forte, la défiance envers le pouvoir aussi marquée.

Ainsi, si l'UPF, comme d'autres mouvements d'opposition, n'a pas voulu s'exprimer avant cette journée de grève générale c'est, comme l'a fort justement indiqué Wings lundi, qu'il y a manifestement bien autre chose qu'un simple rejet de la politique économique du gouvernement : l'expression d'un ras-le-bol qui ne supportait aucune récupération politique de quelque nature que ce soit.

Cette agrégation des inquiétudes doit faire réfléchir.

Le bougisme sarkozyste ne fait plus illusion, la crise, avec ses angoisses et ses peurs, est désormais bien ancrée.

Personne ne peut rester aveugle et sourd face à ces mécontentements et le mépris affiché par un de Villiers ou un Dupont-Aignan qui qualifient respectivement les manifestations d'hier "de manœuvre politicienne de la part des partis et des syndicats de gauche" et de " thermomètre mais non [d']un remède en soi" prouvent une nouvelle fois que ces responsables politiques n'ont pas la pris la mesure de ce qui se passe en France.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'emploi   Ven 30 Jan 2009 - 13:27

Christof. a écrit:
"Quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit" : cette provocation du président de la République est présente dans tous les esprits à l'heure du bilan de celle d'hier qui est loin d'être passée inaperçue !

Ce sont près de 2 millions de personnes qui ont manifesté dans toute la France, ce qui constitue l'une des plus fortes mobilisations sociales de ces premières années du siècle.

Preuve d'un malaise profond, à côté du secteur public (enseignants, agents hospitaliers, professions judiciaires, cheminots...), les salariés du privé ont également été nombreux à défiler, ce qui est plutôt rare.

L'incertitude du lendemain n'a jamais été aussi forte, la défiance envers le pouvoir aussi marquée.

Ainsi, si l'UPF, comme d'autres mouvements d'opposition, n'a pas voulu s'exprimer avant cette journée de grève générale c'est, comme l'a fort justement indiqué Wings lundi, qu'il y a manifestement bien autre chose qu'un simple rejet de la politique économique du gouvernement : l'expression d'un ras-le-bol qui ne supportait aucune récupération politique de quelque nature que ce soit.

Cette agrégation des inquiétudes doit faire réfléchir.

Le bougisme sarkozyste ne fait plus illusion, la crise, avec ses angoisses et ses peurs, est désormais bien ancrée.

Personne ne peut rester aveugle et sourd face à ces mécontentements et le mépris affiché par un de Villiers ou un Dupont-Aignan qui qualifient respectivement les manifestations d'hier "de manœuvre politicienne de la part des partis et des syndicats de gauche" et de " thermomètre mais non [d']un remède en soi" prouvent une nouvelle fois que ces responsables politiques n'ont pas la pris la mesure de ce qui se passe en France.

Les derniers chiffres annoncent même 2,5 millions de personnes dans les rues.

Non seulement le privé et le public mais aussi des retraités ainsi que quelques représentants UMP (même eux en ont marre...)

Cette grève a su montrer l'unanimité du pays, tous syndicats, partis et corporations confondus. Et Sarkozy ne voit rien ? la France elle, elle a vu.

Il faut espérer que les organisateurs n'en profiteront pas pour transformer cette réussite sociale en plébiscite personnel.

Quant aux réactions de Dupont-Aignan et de Villiers, cela confirme le fond de ma pensée qui est de n'avoir aucun lien avec eux au niveau national. La preuve, cette ridicule perche qu'ils viennent de tendre à Sarkozy.
Revenir en haut Aller en bas
Instit



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: L'emploi   Lun 20 Avr 2009 - 16:36

Lundi 20 avril 2009, communiqué de l’OFCE : « On attend plutôt une reprise en 'L' et le scénario qu'on a en tête c'est le Japon des années 1990 ».

Lisez cet article :

Boursorama avec Reuters a écrit:
L'OFCE prévoit la destruction de 800.000 emplois en 2009 et 2010

Véronique Tison, édité par Yves Clarisse
Boursorama.com, 20.04.09

Pour savoir ce qu’a subi le Japon dans les années 90, lisez cet article :



Conclusion :

- nous sommes en 1929 ;

- la France va subir une crise économique pendant dix ans.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'emploi   Jeu 25 Fév 2010 - 22:42

"Je sais que dans les semaines et les mois qui viennent, vous verrez reculer le chômage dans notre pays" - 25.01.10

Ce qui est sûr, c'est que Nicolas Sarkozy ne risque pas de faire carrière dans la voyance ! C'est bien la seule note souriante du très mauvais chiffre du chômage annoncé hier : 19 500 inscrits en plus en janvier.

Mais qui pouvait réellement croire à ses prédictions sur le recul du chômage ? et que dire des propos consternants de Christine Lagarde, tentant de s'autoconvaincre que ce chiffre de janvier "confirme que le plus gros de la crise sur l'emploi est probablement derrière nous..." ! Shocked

Combien de temps encore le gouvernement va sous-estimer la gravité de la situation ?

Loin des débats stériles sur l'identité nationale et la burqa, enrayer la courbe du chômage et régler urgemment la situation des chômeurs en fin de droit (ils seront un million cette année dont 400 000 qui n'auront droit à aucune des prestations sociales existantes) devraient être les priorités absolues de nos gouvernants !

Plutôt que de s'appuyer sur des solutions inefficientes, à l'exemple du PS (qui ne préconise rien d'autre qu'une nouvelle "Allocation solidarité crise" et le rétablissement des emplois jeunes), si ces chômeurs de longue durée pouvaient ne serait-ce que se voir proposer des formations qualifiantes dans le cadre d'un Contrat de transition professionnel (CTP) ou d'une Convention de reclassement personnalisé (CRP), jusqu'à présent réservés aux salariés qui ont été licenciés pour motif économique, alors peut-être pourrait-on commencer à parler de réinsertion dans le monde du travail, certainement pas avant.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Allemagne   Lun 2 Jan 2012 - 15:07

En Europe, nous n'avons pas la même vision d'un coté et de l'autre du Rhin.

Du coté du Parlement Européen, c'est la morosité et surtout la baisse de l'emploi occupé par les actifs.

De l'autre coté, voici ce qu'il en est :

Boursorama avec AFP a écrit:
Le nombre de gens qui travaillent à son plus haut historique en Allemagne

Boursorama.com, 02.01.12

Alors pourquoi ça marche en Allemagne et pas en France ? peut être qu'ils encouragent un peu plus les produits fabriqués par les Allemands là bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'emploi   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'emploi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pôle Emploi
» MODE D'EMPLOI POUR UNE DEMANDE DE DÉBARQUEMENT
» Régionales - mode d'emploi
» Offre d'emploi: recherche directrice pour faire mon ménage
» auto-entrepreneurs: Mode d'emploi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Actualité nationale :: Votre économie-
Sauter vers: