Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Ven 23 Mai 2008 - 16:47

Rappel du premier message :

Citation :
COMMUNIQUÉ
de Paul-Marie Coûteaux,
député français au Parlement européen,
Président du Rassemblement pour l’Indépendance et la souveraineté de la France (RIF),
Directeur de L’Indépendance



1- A l’approche de la présidence française de l’UE, du référendum irlandais du 12 juin et de l’anniversaire du référendum du 29 mai 2005, la question européenne redevient d’actualité. Elle touche même nos débats intérieurs, comme l’a montré le débat OGM, dont tous les cadres avaient été fixés par la directive 2001/18/CE de la Commission, et qui ne pouvaient faire l’objet que d’une retranscription dans le droit français, nullement d’un examen libre par la représentation nationale, obligeant le gouvernement à rejeter des amendements pourtant soutenus par une majorité de Français et de leurs élus (dont de nombreux UMP), vraie cause des péripéties que l’on vit. La chape de plomb européenne est au centre de la scène française, et pour longtemps.

2- Après le coup de force du Traité de Lisbonne, qui reprend l'essentiel de la Constitution rejetée, j'invite Parisiens et Franciliens à se rassembler le jeudi 29 mai, fête nationale de la souveraineté, à 18 heures 30, Place St-Germain des Prés (Paris VIème) et à défiler sous la bannière « Traité de Lisbonne = Coup d’Etat » - seul insigne autorisé, le drapeau national.
Ce même jour des rassemblements semblables auront lieu dans plusieurs villes de province, notamment à Aubagne, Compiègne, Perpignan, Toulouse. Ces rassemblements pacifiques entrent dans le cadre des manifestations spontanées organisées à travers tout le pays à l’initiative d’Etienne Chouard sous l’enseigne commune des MOCRIE (manifestations Obstinées Contre le Régime Illégitime Européen), auxquelles j’invite tous les électeurs du Non à participer.
La veille, mercredi 28 mai, à 16 heures 30, les députés souverainistes français au parlement européen, Patrick Louis et moi-même, accompagnés d’élus irlandais partisans du Non, organisent une conférence de presse au siège parisien du Parlement européen. Celle-ci sera suivie, à 19 heures, d’un pique-nique de soutien qui aura lieu devant l'ambassade d'Irlande, 12 avenue Foch, Paris XVIème (M° Ch.de Gaulle)

3- Elu le 17 mai Président du RIF, j'entends en faire un pont entre les souverainistes de tous horizons, notamment en vue de préparer des listes communes lors des élections européennes de juin 2009.
A ce sujet, le RIF condamnera les aventures solitaires, notamment celle dans laquelle semble s'engager Nicolas Dupont-Aignan qui, depuis plusieurs semaines déjà, annonce de son propre chef vouloir présenter dans 7 circonscriptions européennes des listes qu’il serait seul à parrainer, cela sans nullement chercher la concertation avec quiconque. Il estime que M. de Villiers a pourtant conquis dans ce type d’élection, après trois campagnes prometteuses (12,4% en 1994 ; 13,1 % en 1999 avec Charles Pasqua ; 6,9% en 2004) une légitimité incontestable. Il rappelle à M. Dupont-Aignan, comme aux militants de Debout la République, cette évidence physique et politique que, quiconque "déstabilise" le premier de cordée prend le risque de chuter le premier.

4- Dans l’immédiat, j’appelle tous les Français, connus ou inconnus, à signer le texte intitulé "Le traité illégitime de Lisbonne ne peut fonder aucun droit en France" (1) déjà signé par Jean Foyer, Pierre Lefranc, Pierre-Marie Gallois, Jean-Pierre Chevènement, Philippe de Villiers, Nicolas Dupont-Aignan, Patrick Louis, Maxime Gremetz, Jean-Paul Bled, Alain Bournazel, ainsi qu’une cinquantaine d’autres personnalités. Ce texte doit devenir une plate forme commune pour poursuivre la lutte contre la supranationalité qui, bafouant chaque jour la démocratie, enlève à la France et aux Français la pleine responsabilité d’eux-mêmes.


(1) Le Peuple français a rejeté le 29 mai 2005 le projet de Constitution européenne. Ce même projet, sous la forme du traité de Lisbonne, a été ratifié dans le mépris du peuple et la trahison de l’indépendance nationale, avec l’approbation, au Parlement, de représentants non mandatés à cet effet. La souveraineté est inhérente à notre Nation ; nul représentant ne peut l’abolir. Or, le traité porte une atteinte mortelle à l’indépendance et à l’unité de la Nation. Il met fin à notre liberté chèrement acquise, et à notre faculté de décider de notre avenir. En validant la charte des droits fondamentaux, il mène au communautarisme, à l’inégalité des droits entre Français, et à la désintégration nationale. Illégitime, il est nul et non avenu, comme le seront les textes et jugements fondés sur lui. Les auteurs de cette forfaiture devront en répondre devant le peuple.

Il semblerait que Dupont-Aignan se lance seul pour 2009 et que le RIF condamne cela en précisant que seul de Villiers peut unir les souverainistes et les défenseurs du "NON".

D'un autre coté, Paul-Marie Coûteaux ne peut ignorer nos actions afin d'obtenir des listes unitaires.

Quel est votre avis ?

- une tentative de relever de Villiers des tréfonds qu'il a atteint en 2007 ?
- une tentative de faire du RIF la tête de file de la pensée souverainiste en France ?
- une basse vengeance vis à vis de Dupont-Aignan ?

Bizarre tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Brian

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Lun 30 Mar 2009 - 18:27

Christof. a écrit:
Suite aux récents événements, liés aux préparatifs des élections européennes, qui ont secoué notre famille politique, je vous invite à lire le communiqué de Nicolas Stoquer, président du RPF et coprésident de l'UPF :

Citation :
LA TENTATION DE L’EXTREMISME


La famille souverainiste, orpheline de vrais leaders incontestés, se sent aujourd’hui déboussolée.
La guerre des petits chefs, les arrières pensées qui l’emportent, et de loin, sur une quelconque pensée un temps soit peu novatrice, les petits calculs égoïstes, à courte vue, qui alternent entre politique du pire et vibrionisme électoral, ont achevé de désespérer une base cantonnée dans le rôle ingrat de spectateur désabusé.
Aucune action militante digne de ce nom n’est proposée si ce n’est de servir d’éternels marche pieds au carriérisme forcené de quelques uns. Il faut de l’estomac pour avaler les couleuvres de certains élus sortants, un talent inné de contorsionniste. Le spectacle est édifiant qui les montre exécutant une danse du ventre enlevée devant de généreux mécènes et leurs maigres troupes tentant de suivre maladroitement dans un rythme saccadé la performance du chef de fil.

Certains resteront au bord de la route ! Au moins cela ne versent pas dans le caniveau…

Certes, l’élection européenne est une élection de riche. Comme durant les championnats du monde de Formule 1, si vous permettez la métaphore empreintée au sport mécanique, nos champions doivent payer pour accéder à un baquet, acheter un volant pour la saison et accessoirement montrer ce que l’on vaut. Les écuries souverainistes ne sont pas les plus riches, faisant concourir des politiciens dont l’espoir secret est souvent de rejoindre rapidement une équipe de pointe qui finance, elle, parfois, les véritables talents, quoi que ces derniers se fassent de plus en plus rares…
Il suffit de voir le duo parisien aussi consternant politiquement que timoré intellectuellement, réunissant le bien faible Barnier et l’abonnée des magazines peoples qui vit son futur exil bruxellois comme une disgrâce frappant l’ancienne courtisane qu’elle fut. Alors, bien sûr on en vient à rêver d’une place éligible, derrière ses ténors un peu poussifs, prise de guerre à son intérêt consentant, instrumentalisé à l’insu de son plein gré. Faut-il pour cela ne pas avoir trop surjoué le rôle du parfait opposant, ne pas aller jusqu’à entrer en contradiction avec la volonté présidentielle dans un domaine réservé. Faire preuve d’euroscepticisme, passe encore, mais s’opposer à la réintégration par la France du commandement intégré du traité de l’Atlantique Nord, ferme définitivement certaines portes ! Les décideurs de l’UMP collent à leur époque, taxidermiste par essence. On aime bien le souverainiste, mais de préférence mort et empaillé ! Ils n’ont que l’embarras du choix…

Face à cette désespérante actualité, la tentation est grande chez beaucoup de verser dans l’extrémisme.
Le mépris affiché par le système envers d’authentiques talents, l’ostracisme aussi injuste que révoltant de l’Establishment à l’égard de certains de nos ténors pourraient précipiter ces derniers vers de biens funestes récifs ! Lorsque le célèbre borgne de la Trinité sur Mer prénomma sa fille du doux nom de Marine, le roman familial célébra probablement les sirènes, mais certainement le père hésitait-il secrètement entre Charybde et Scylla ! De toutes les manières, « l’homme du détail » rêve t-il de voir se fracasser le système sur celle qui n’a aujourd’hui plus qu’un prénom… Le Pen hait le monde entier ! Mais il exècre plus que tout autre chose le gaullisme politique. Vichy, l’Algérie française, sont les prémisses d’une haine qui plonge ses racines tout à la fois dans la pensée contre révolutionnaire, le paganisme celtique et un provincialisme anti étatique sous jacent. Il confond tous les héritiers du gaullisme même les plus improbables, dans une même opprobre. Il choisit Mitterrand contre de Gaulle avant de le préférer à nouveau à ses lointains héritiers, même ses fossoyeurs. Salir le gaullisme, l’engloutir avec lui dans une même réprobation, se confondre avec l’ennemi intime jusque dans la tombe, n’est-elle pas aujourd’hui l’ultime tentation sénile du fondateur du Front National ? Au moment de quitter la scène, de rejoindre le royaume des ombres, le vieux leader ne rêve t-il pas d’un dernier coup d’éclat le voyant corrompre un des derniers rejetons du gaullisme politique. Les élections européennes qui unissent souverainistes et gaullistes dans un même combat contre le fédéralisme européen lui offre le terrain politique et l’occasion de réaliser ce dernier fantasme.

Mais pour que la tentation se matérialise, pour que le fantasme devienne réalité, faut-il encore être deux. Faire se rencontrer deux tentations, tirer les ficelles, flatter l’ambition et l’intérêt égoïste, c’est tout ce qui lui reste…

Marine Le Pen veut sortir de l’ostracisme dans lequel l’a cantonné les excès, les dérives, les insanités charriées par le discours du père ! Pour cela, lui faut-il encore des complices, quelques uns prêt à jouer le jeu. La personne idoine est probablement à rechercher dans les milieux souverainistes, dans une base militante, aussi, écœurée par le système, ses abus, son mépris, l’incapacité de ses leaders naturels à offrir une alternative crédible. Comme Le Pen a-t-il du se délecter en reprenant le combat contre l’OTAN si cher aux gaullistes, lui pourtant viscéralement atlantiste, celte et atlantiste ! Cela sent la manœuvre à plein nez ! Il voudrait attirer à lui certain éléments du souverainisme politique qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

Bon nombre de souverainistes ayant décidé pour leur part de radicaliser leurs discours, un terrain d’entente, commun à des souverainistes et à des frontistes pourraient apparaître…C’est déjà probablement le cas mais c’est encore à l’heure actuelle occulté. Peut être plus pour très longtemps…

Le RPF ne s’associera jamais à d’aussi sordides manipulations. Le rejet du système qui nous anime ne saurait passer par une adhésion politique aux thèses ou aux actions d’un parti qui flatte encore les sentiments ouvertement antisémites et racistes de beaucoup trop de ces militants. N’oublions pas par ailleurs que le Front National développe des thèses économiques ultra libérales aux antipodes des solutions économiques prônées par notre famille politique. Le lepénisme incarne d’ailleurs sous plusieurs aspects une forme d’internationalisme droitier qui a toujours eut court dans certains milieux contre révolutionnaire. La Nation n’est pour Le Pen qu’un prétexte, certainement pas une conviction. Il n’y a pas d’essence nationale, socle de l’action politique et sociale dans l’idéologie du parti d’extrême droite. Selon l’adage lepéniste, la France est préférable à l’Europe mais moins que sa Bretagne natale, la Trinité sur Mer où vécut dans ses jeunes années le futur pupille de la Nation représentant un des sommets des amours lepénistes.

Le gaullisme politique n’a rien à faire avec ce parti d’extrême droite qui fut longtemps considéré à juste titre comme un ennemi acharné à sa perte. Les mannes du héros national, sauveur de la Nation à plusieurs reprises, ne pourront jamais servir de caution au rapprochement illégitime de certains milieux souverainistes avec le parti de Jean Marie Le Pen.

Néanmoins, l’actualité, ces derniers temps ne nous a rien épargné. Peut être faut il s’attendre au pire ! Mais à ce défi là, aussi assurément, nous saurons répondre.
Toujours est-il que toute tentative de rapprochement avec le Front National peut apparaître aujourd’hui absolument à contre sens des intérêts stratégiques de notre camp politique à plus long terme. Ce n’est pas maintenant que l’extrême droite française connaît de sérieux signes d’essoufflement que nous allons lui tendre une main secourable. Il ne faut pas oublier que le parti lepéniste est le meilleur ennemi du politiquement correct, le dernier prétexte de cette idéologie frelatée pour tenir à l’écart des grandes décisions politiques le peuple et ses légitimes représentants, la meilleure manière qu’il ait trouvé pour interdire des débats nécessaires au prétexte que « l’homme du point de détail » s’est emparé du sujet, à eu le malheur d’aborder des questions gênantes pour une certaine élite nationale. Si demain il n’avait plus cet alibi pour maintenir leurs principes erronés et nocifs, nous pourrions alors reprendre l’avantage. Tous ceux qui dans l’avenir pourrait trouver des intérêts personnels et à court terme à une alliance de circonstance avec les Le Pen seraient au final d’authentiques traitres à leur camp politique et à ses convictions profondes. Ils devraient assumer par la suite devant l’Histoire nationale toutes les conséquences de leurs errements et reniements caractérisés.

Un communiqué incisif et clair de Mr Stoquer.

Il faut en effet à tout prix éviter que souverainisme, gaullisme, bonapartisme (le patriotisme en général) soit récuperé par l'extrême-droite !

Malheureusement, la propagande patriotique de cet extrême est confirmé par la propagande du système qui classe tous les patriotes avec les extremistes pour mieux discréditer et marginaliser les premiers.

Dans ces conditions, dur de résister... mais heureusement loin d'être impossible, c'est un combat du quotidien !
Le communiqué du RPF s'inscrit dans ce combat et je lui adresse donc toutes mes (humbles) félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Ven 3 Avr 2009 - 19:46

Le Figaro a écrit:
Les pérégrinations de Coûteaux

Lefigaro.fr - Le Figaro Magazine, 03.04.09
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Dim 12 Avr 2009 - 1:56

18 Juin, tu indiques par ailleurs sur ce forum que nous, souverainistes, n'auront pas de députés si je ne vote pas pour les listes DLR.

Tu es mal informé, DLR n'est pas souverainiste mais euroréaliste.

DLR fait campagne comme le PS, l'UMP ou le MoDem pour la fameuse "Autre Europe".
Revenir en haut Aller en bas
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Dim 12 Avr 2009 - 8:18

El Caganer a écrit:
18 Juin, tu indiques par ailleurs sur ce forum que nous, souverainistes, n'auront pas de députés si je ne vote pas pour les listes DLR.

Tu es mal informé, DLR n'est pas souverainiste mais euroréaliste.

DLR fait campagne comme le PS, l'UMP ou le MoDem pour la fameuse "Autre Europe".

C'est là où tu n'as rien compris à DLR : Dupont-Aignan est la vitrine, politiquement correcte et aux beaux discours consensuels, mais il y a beaucoup de patriotes et de souverainistes à DLR.

*** Modéré - Hors sujet, cf. topic sur DLR, souverainiste ou pas ? ***

La fin justifie les moyens et je pense que vous vous égarez à ne pas prendre part à ce vote européen.

Vous faites le jeu des fédéralistes et c'est bien désagréable de le lire !
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Dim 12 Avr 2009 - 16:15

18 Juin a écrit:
C'est là où tu n'as rien compris à DLR : Dupont-Aignan est la vitrine, politiquement correcte et aux beaux discours consensuels, mais il y a beaucoup de patriotes et de souverainistes à DLR.

C'est tout à fait vrai et c'est bien ce que je dénonce *** Modéré - Hors sujet, cf. topic sur DLR, souverainiste ou pas ? ***

Avant même les élections, les "fédéralistes" auront déjà gagné une belle victoire : quelqu'un comme toi, sans doute un citoyen républicain et souverainiste plein de convictions, va se retrouver à coller des affiches "Osons une Europe différente", alors qu'au fond de toi, tu sais très bien que c'est totalement illusoire.

Les fédéralistes seront contents, il n'y aura pas de voix remettant réellement en cause l'UE.

Des milliers de patriotes souverainistes occupés à coller des affiches "Osons une Europe différente", c'est le rêve des euro-fédéralistes !
Revenir en haut Aller en bas
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Lun 13 Avr 2009 - 22:35

El Caganer a écrit:
Les fédéralistes seront contents, il n'y aura pas de voix remettant réellement en cause l'UE.

Des milliers de patriotes souverainistes occupés à coller des affiches "Osons une Europe différente", c'est le rêve des euro-fédéralistes !

Tu as tort, il y a des voix pour remettre en cause l'UE : les extrémistes de gauche comme de droite.

"Osons une Europe différente", c'est gaullien !
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Mar 14 Avr 2009 - 8:55

18 Juin a écrit:
"Osons une Europe différente", c'est gaullien !

Autre Europe ou "Osons une Europe différente" ? quelles différences ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckabed.com
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   Mar 14 Avr 2009 - 21:12

18 Juin a écrit:
"Osons une Europe différente", c'est gaullien !

Alors, dans ce cas, l'UMP, le MoDem ou le PS sont gaulliens car eux aussi veulent une autre Europe...

Quant au Général, souvenons-nous de ses propos plein de bon sens sur l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
18 Juin



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Blog de Chevènement   Mar 19 Mai 2009 - 13:54

Marianne a écrit:
Chevènement : Ce n'est (pas) qu'un au revoir

Malakine
Marianne2.fr, 18.05.08
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'alliance entre les souverainistes a-t-elle du plomb dans l’aile ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Elle pose nue dans le cadavre d’un cheval !
» Régler l'écartement vertical et horizontal entre vos icônes du bureau
» Diversification, je suis perdue !
» démocratie directe
» Poussette Poupée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Européennes 2009-
Sauter vers: