Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'anti-de Gaulle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: L'anti-de Gaulle   Mer 13 Déc 2006 - 11:39

Interview de Louis Vallon 5-11-1969 suite à la publication de son livre "l'anti-de Gaulle".

Louis Vallon: L'anti-de Gaulle c'est quiconque a des réflexes différentes de de Gaulle et par conséquent veut une politique différente de la sienne, ce n'est pas du tout l'équivalent d'anti-gaulliste.

Pierre Dumayet: Qui est la personne désignée ?

Louis Vallon: C'est une personne, vous devinez qui, ce n'est pas la peine de vous le dire. C'est Georges Pompidou qui a des réflexes très différentes du général, ce qui a probablement servit le général, et qui maintenant me paraît donner un tour à la politique française assez différent et surtout à mon avis, pendant une certaine période transitoire, a pris des initiatives dont certains me paraissent condamnables.



Par cette interview, Louis Vallon nous explique à sa façon qu'on ne peut se revendiquer de l'héritage du général de Gaulle si on opte pour une vision politique différente de celle qu'il a mené.

Il nous explique, donc de ce fait, que le gaullisme n'est pas qu'un terme vide de sens qui peut être interprêté n'importe comment et par n'importe qui. Le gaullisme repose bien sur les convictions et sur la politique opérée par le général de Gaulle, n'en déplaise à certains.



Sur quoi repose cette politique ?

De Gaulle avait clairement exprimé en quoi elle reposait

-Défense de l'indépendance nationale de la France
-Construction européenne reposant sur la réconciliation avec l'Allemagne et sur la coopération volontaire des nations européennes et non sur l'intégration supranationale.
-Politique européenne indépendante des USA et de l'URSS.
-Séparation des pouvoirs et pouvoir exécutif fort, président au dessus des partis élu pour 7 ans au suffrage universel (afin d'étendre son mandat sur 2 législatures).
-Liens entre le président de la République et le peuple notamment par l'intermédiaire du référendum.
-Refus du clivage gauche-droite et rassemblement du peuple français au delà des clivages politiques et de l'esprit partisan.
-Refus des dogmes politiques reposant sur une 3ème voie entre le libéralisme et le socialisme marxiste, entre le capitalisme et le collectivisme.
-Politique menant vers le progrès économique comme social.
-Mise en place de la macro et micro participation.
-Primauté du politique sur l'économique, le financier, l'administratif, etc.
-Solidarité nationale entre les citoyens et entre les territoires (sécurité sociale, services publics, péréquation, etc.)
-Droit des peuples à disposer d'eux même.



Sur quoi reposait la politique de Pompidou ?

-Politique internationale pro-atlantiste et entré de la Grande Bretagne au sein de l'union européenne.
-Discours portant sur la mise en place d'une monnaie européenne.
-Volonté d'instaurer le quinquenat (tentative échoué)
-Création de l'appellation "majorité présidentielle" transformant, d'après le terme, le Président de la République en chef de la majorité (contrairement au général qui se voulait au dessus des partis). Ce qui amena à la transformation des mentalités partisanes que l'on connait actuellement et à la bipolarisation gauche-droite.
-Réticense déclarée envers le recourt au référendum (en 1972, il en fit certes un, mais peu concluant et qui paraît avoir relevé davantage d'une manœuvre tactique pour tenter de diviser la Gauche que d'une inspiration vraiment gaullienne).
-Politique économique à tendance libérale.
-Conservatisme social notamment par le refus de la participation gaullienne et de la nouvelle société prônée par Chaban Delmas
-Politique immigrationniste dans le but unique d'une baisse des salaires en France.



Voila toute la différence entre le gaullisme et cette dérive droitière qu'on appelle néogaullisme et qui devrait plutôt s'appeler carrément Pompidolisme.


Les critiques de Louis Vallon envers la majorité Pompidolienne lui vallut, selon la logique partisane nouvellement instaurée, d'être exclu de l'UDR.
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Rand

avatar

Nombre de messages : 17
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: L'anti-de Gaulle   Sam 17 Fév 2007 - 11:46

Sébastien a écrit:

Sur quoi reposait la politique de Pompidou ?

-Politique internationale pro-atlantiste et entré de la Grande Bretagne au sein de l'union européenne.
-Discours portant sur la mise en place d'une monnaie européenne.
-Volonté d'instaurer le quinquenat (tentative échoué)
-Création de l'appellation "majorité présidentielle" transformant, d'après le terme, le Président de la République en chef de la majorité (contrairement au général qui se voulait au dessus des partis). Ce qui amena à la transformation des mentalités partisanes que l'on connait actuellement et à la bipolarisation gauche-droite.
-Réticense déclarée envers le recourt au référendum (en 1972, il en fit certes un, mais peu concluant et qui paraît avoir relevé davantage d'une manœuvre tactique pour tenter de diviser la Gauche que d'une inspiration vraiment gaullienne).
-Politique économique à tendance libérale.
-Conservatisme social notamment par le refus de la participation gaullienne et de la nouvelle société prônée par Chaban Delmas
-Politique immigrationniste dans le but unique d'une baisse des salaires en France.

Ca correspond bien à l'UMP tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
ombre

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Georges Pompidou   Jeu 12 Avr 2007 - 9:33

La politique de Georges Pompidou tendait à faire évoluer la politique gaulliste vers autre chose de certainement un peu plus libéral mais je ne pense pas qu'il voulait en arriver à ce que nous pouvons voir aujourd'hui avec les projets politiques du parti socialiste ou de Nicolas Sarkozy.

A L'époque du général de Gaulle la société n'avait pas un secteur public qui pesait autant sur les dépenses.
Notre université est bondée et tend vers la mauvaise pente. Nous avons l'absurdité de voir qu'encore aujourd'hui nous demandons aux jeunes toujours plus de diplômes.
Les systèmes d'aides aux personnes sont décuplés et composés de personnes qui cherchent à s'aider elles-mêmes en priorité.
Une abondance de lois en tous genres bloque tout du fait que les Français trichent beaucoup.
Nous avons la perte de la notion de l'intérêt général.
Les associations de loi 1901 ont perdu une partie de leur vocation, on ne travaille pas dans une association pour gagner beaucoup d'argent.

L'union du peuple Français doit se faire en majorité avec des personnalités de la vie civile, les partis politiques semblent être un peu gâtés par l'ambition et la cupidité.

Aujourd'hui nous sommes un peu perdus car nous n'avons plus cette génération politique qui venait de la résistance au nazisme.
Il doit il y avoir indépendance de la politique avec les pouvoirs de l'argent. L'Europe ne doit pas intervenir, aujourd'hui elle agit comme un empire et manie beaucoup de paramètres, elle-même certainement sous l'emprise des Etats-Unis d'Amérique.

Ce qu'il faut faire en temps qu'individu est de résister à toute forme de sectarisme ou de totalitarisme dans la mesure du possible. Il faut être aussi entreprenant dans sa vie quotidienne et rester comme le dit Voltaires le plus digne possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'anti-de Gaulle   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'anti-de Gaulle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Porte-Avions Charles de Gaulle
» Anti-air frigates (Jacob van Heemskerck class)
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Tente anti-UV
» Ombrelle vs filet anti - uv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Le gaullisme :: L'héritage et la doctrine gaulliste-
Sauter vers: