Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Législatives et autres ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Législatives et autres ...   Jeu 15 Mar 2007 - 8:51

Une fois passée la présidentielle, ne faudra t'il pas réfléchir à des candidatures "UPF" dans les futures échéances ??? DLR en tant que tel n'aura sans doute pas de candidats partout, pourquoi alors ne pas avoir ce "label" UPF pour les municipales (les candidats gardant leur identité) ??? voir ensuite pour les législatives et autres ...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
ombre

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: adhésion à l'UPF   Ven 16 Mar 2007 - 18:43

Il y a de grandes chances que lors des prochaines élections, j'adhère à l'UPF en particulier pour les municipales et surtout pour les européennes.
Les grands candidats changent d'avis en fonction des sondages d'opinion ils y perdent un peu leur âme, beaucoup n'en feront qu'à leur tête, ils font passer la victoire avant leurs convictions.
Je regrette fortement ce soir que Nicolas Dupont-Aignan n'ait pas réussi à obtenir son nombre de signatures, il est vrai qu'il est important pour la France de rester digne et forte.
A l'U.D.F. nous allons avoir des surprises à vouloir unir les contraires, nous ne pouvons pas tout abandonner sous pretexte de tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
nuggets

avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Législatives 2007   Mar 15 Mai 2007 - 12:24

Bureau National F.B. a écrit:
DLR en tant que tel n'aura sans doute pas de candidats partout

Debout la République local en Ille et Vilaine choisit de soutenir le candidat du MPF !
Revenir en haut Aller en bas
le capitaliste

avatar

Nombre de messages : 205
Localisation : La France d'Après 2007 !
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Mar 15 Mai 2007 - 21:14

nuggets a écrit:
Debout la République local en Ille et Vilaine choisit de soutenir le candidat du MPF !

Ah ! Un parti logique. Villiers est le seul candidat souverainiste ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://president-sarkozy.forumdediscussions.com/index.htm
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Position de VLR ! : le mouvement républicain est compromis   Mer 16 Mai 2007 - 23:22

Citation :
"VIVE LA REPUBLIQUE" RENONCE A LA CAMPAGNE LEGISLATIVE COMMUNE AVEC "DEBOUT LA REPUBLIQUE"


En indiquant qu'il votait pour Nicolas Sarkozy, Nicolas DUPONT-AIGNAN a de fait engagé tous ceux et celles qui envisageaient de se rassembler derrière lui après la présidentielle.
La nouvelle formation qu'il entend construire se situe de facto dans l'aire de la majorité présidentielle. Opposé au nouveau président sur des questions-clefs, comme l'adoption d'un mini-traité européen au parlement, la privatisation du secteur de l'énergie, où la réorientation atlantiste de la politique étrangère, Vive la République est contraint de décliner l'offre qui lui a été faite de participer à un mouvement commun et de mener sous son égide une campagne législative commune.
Pour autant, VLR entend continuer à oeuvrer au rassemblement des républicains de toute origine et poursuivra le travail commun entrepris avec Nicolas DUPONT-AIGNAN et "Debout la République".

Le Conseil d'Administration de VLR !
Paris, 12 mai 2007

Comme on pouvait hélas s'y attendre, le mouvement républicain a déjà du plomb dans l'aile !

Le retour au morcellement des républicains, à l'heure pourtant ou par exemple les radicaux envisagent un rassemblement au delà du clivage droite/gauche.

NDA n'aurait pas du dire qu'il votait Sarko (enfin il faut reconnaître que VLR ! avait rapidement lancé un appel a voter pour Ségolène, alors ils sont assez mal placés pour reprocher à NDA d'avoir pris position alors qu'eux même l'avaient déjà fait...) ... je pense que la raison est à chercher dans les législatives toutes proches, avec une circonscription à la clef ! (comme De Villiers qui a opéré un virage assez déroutant pour les militants MPF, tout ça pour sauver son siège en Vendée)
Revenir en haut Aller en bas
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Jeu 17 Mai 2007 - 15:54

Oui sans doute mais les chefs des petits mouvements, pour la survie financière de ceux-ci, sont obligés de passer par là ... l'argent encore une fois est le nerf de la guerre ...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: 7639 candidats au départ...   Mar 22 Mai 2007 - 19:10

Ci-dessous, un article paru dans Le Parisien-Aujourd'hui en France de ce mardi 22 mai 2007 qui fait le point sur les élections législatives de juin prochain.

La bataille est lancée et l'UPF n'en sera pas absente.

Sans surprises, il est d'ores et déjà acquis que notre mouvement, en tant que tel, ne mènera pas une campagne qui le situerait dans le cadre de la majorité présidentielle.

Mais je n'éventerai pas plus notre position puisque nous allons nous exprimer plus longuement sur ce sujet dans les prochains jours.

Néanmoins, dès aujourd'hui, nous sommes très heureux d'annoncer la candidature de notre trésorier Philippe CARTELLIER dans la 2ème circonscription du Rhône sous l'étiquette DLR.

Bien entendu, nous lui apportons tous nos voeux de réussite.
De cette candidature, nous en reparlerons également très bientôt.

Bonne lecture.

Le Parisien-Aujourd'hui en France a écrit:

TOUS LES PARTIS politiques sonnent la mobilisation : les 10 et 17 juin, les Français devront de nouveau voter pour élire 577 députés. Passionnés par la campagne présidentielle, les électeurs devront retourner aux urnes pour ces législatives qui n'ont rien d'une formalité : elles conditionnent la politique que pourra mener le gouvernement, selon que Nicolas Sarkozy obtiendra ou non une majorité parlementaire pour mettre en oeuvre son programme présidentiel. Elles déterminent aussi, et c'est loin d'être accessoire, le montant du financement public des partis politiques pour la durée de la législature. D'où l'inflation de candidats : 7 640. Même si les sondages annoncent une vague bleue de grande ampleur, rien n'est jamais acquis.
Chaque camp va devoir mobiliser ses électeurs, avec le même casse-tête : éviter l'abstention. Celle d'un électorat de gauche menacé par le découragement, et celle d'un électorat de droite habité par le triomphalisme.
Le Parti socialiste est « en ordre de bataille », a affirmé hier Stéphane Le Foll, porte-parole de François Hollande. Le premier secrétaire du PS sera ce soir à Argenteuil (Val-d'Oise) et tiendra demain un meeting de lancement de campagne à Bordeaux (Gironde), terre symbolique d'Alain Juppé, dont la réélection s'annonce compliquée.

Limiter les dégâts en ne donnant pas une majorité trop « écrasante » à la droite

Le Foll, qui sera lui-même candidat dans la Sarthe contre François Fillon, a insisté sur « l'effort de renouvellement » effectué par le PS : 30 % de candidatures nouvelles, 48 % de femmes candidates et 17 candidatures issues de la diversité. Tous les autres leaders du PS feront campagne : Dominique Strauss-Kahn, Laurent Fabius et bien sûr Ségolène Royal. Mais, hier, le discours était déjà celui des battus : pour les socialistes, il faut surtout limiter les dégâts en ne donnant pas une majorité trop « écrasante » à la droite.
Du côté de l'UMP, le renouvellement était plus problématique. Difficile de changer les têtes quand on a 364 députés sortants sur 577. Lors d'une réunion à Matignon, hier, François Fillon a mis en place un « groupe de pilotage » pour caler le dispositif de campagne de la majorité sortante. Demain soir, le Premier ministre sera à Marseille pour un grand meeting. Et c'est jeudi que François Bayrou, à la tête de son tout nouveau Mouvement démocrate (MoDem), réunira ses propres troupes au Zénith. Tous les sondages donnent la droite largement favorite. Si tel était le cas, au terme des élections des 10 et 17 juin, ce serait la première fois, depuis 1981, qu'une majorité se succède à elle-même à l'Assemblée nationale.

Béatrice Houchard

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Ven 25 Mai 2007 - 11:46

A mon avis cette multitude d'étiquettes devrait disparaître à l'avenir.

A partir du moment ou plusieurs mouvements de notre tendance s'associent pour présenter un candidat et un suppléant de deux partis différents le choix de l'étiquette devrait être UPF qui serait le symbole d'une alliance souverainiste.

De même un appel au second tour à voter pour un candidat devrait être officiellement désapprouvé par l'UPF ainsi la crédibilité du mouvement resterait intacte.

Pourquoi ne pas obliger les candidats se présentant en tant qu'UPF à dire dès avant le premier tour qu'ils ne feront appel à voter pour personne au second ?
Revenir en haut Aller en bas
El Caganer



Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Ven 25 Mai 2007 - 21:38

Wings a écrit:
A mon avis cette multitude d'étiquettes devrait disparaître à l'avenir.

A partir du moment ou plusieurs mouvements de notre tendance s'associent pour présenter un candidat et un suppléant de deux partis différents le choix de l'étiquette devrait être UPF qui serait le symbole d'une alliance souverainiste.

De même un appel au second tour à voter pour un candidat devrait être officiellement désapprouvé par l'UPF ainsi la crédibilité du mouvement resterait intacte.

Pourquoi ne pas obliger les candidats se présentant en tant qu'UPF à dire dès avant le premier tour qu'ils ne feront appel à voter pour personne au second ?

Tout à fait d'accord.

C'est triste que les républicains, qui ont 95% de convictions communes, s'entre-déchirent sur l'appel à voter pour ou contre d'autres candidats qui ont des idées profondément anti-républicaines.

Le principe d'un engagement à s'abstenir de toute consigne de vote permettrait le rassemblement des républicains au delà du clivage droite/gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Sam 26 Mai 2007 - 16:52

Oui c'est bien dommage, vous êtes tous d'accord à 98%, mais pour le choix du vote, vous lâchez tout.

Je pense qu'il serait même mieux de créer un autre nom.
Pourquoi pas vous réunir tous sous l'étiquette "Les Mouvements Gaullistes Républicains" ?
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Analyse du 1er tour des élections législatives   Lun 11 Juin 2007 - 21:51

(Source : Ministère de l'Intérieur)


La messe est dite, l'UMP et la droite ont largement remporté les élections législatives avant même le second tour de dimanche prochain. Et les abstentionnistes n'y changeront rien.
Même si ce résultat était prévisible, son ampleur est néanmoins inégalée et va déboucher sur une chambre "introuvable".

Le principal enseignement (une confirmation plutôt...) de ce premier tour réside dans le fait que les législatives n'ont aucune spécificité propre du fait du quinquennat et de l'inversion du calendrier électoral.
Sauf dissolution, ces élections sont condamnées à n'être et demeurer qu'une élection "annexe" de la présidentielle avec pour seul intérêt celui de savoir si le président nouvellement élu disposera d'une majorité absolue ou pas pour gouverner...

Une des conséquences de cette dynamique et non des moindres en est l'absence de représentativité de l'Assemblée Nationale qui subit le fait majoritaire comme jamais auparavant.

L'autre conséquence majeure étant la forte abstention des français et la désaffection des urnes puisque la victoire aux législatives est annoncée dès le soir du second tour de l'élection présidentielle. Le taux d'hier constitue un record sous la Vème République et risque bien de se répéter dimanche prochain malgré les appels à la mobilisation de la gauche.

Au final, très peu de surprises dans ce premier tour des législatives 2007, à l'image de la présidentielle et du rapport de force droite/gauche de cette année.
L'UMP écrase la concurrence, le PS ramasse les miettes et 17 points derrière le MODEM, le FN et le PC végètent... les joies du bipartisme en somme !

Et c'est reparti pour un tour dimanche...

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Abstention ?   Mer 13 Juin 2007 - 15:09

Bonjour à tous !

J'aurais voulu savoir quelle était votre intention de vote pour le second tour...

Abstention ou pas ?

Pour moi c'est décidé, je ne voterai pas ce dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Abstention ?   Mer 13 Juin 2007 - 15:42

Cerberux76 a écrit:
Bonjour à tous !

J'aurais voulu savoir quelle était votre intention de vote pour le second tour...

Abstention ou pas ?

Pour moi c'est décidé, je ne voterai pas ce dimanche.

Tout d'abord, bienvenue à vous sur notre forum au sein duquel j'espère que vous trouverez un lieu de dialogue et de débats convivial et enrichissant.

En ce qui concerne votre question, l'UPF n'a jamais choisi la voie de l'abstention et ne le fera pas plus pour ce second tour des législatives.

A la question peut-on être responsable d'un mouvement politique et inciter ses sympathisants à ne pas voter, je réponds que je ne le concevrai jamais.

Voter, c’est faire respirer la démocratie, lui donner tout son sens et toute sa force. S’abstenir, c’est laisser les autres décider à sa place, c’est risquer de voir le pouvoir confisqué au profit de quelques-uns.
Il est donc absolument nécessaire de s’exprimer par le vote en désignant ceux qui vont représenter la communauté nationale.

Les particularismes locaux et les duels divers et variés de dimanche prochain font qu'il est impossible, même si nous l'avions souhaité, que l'UPF donne des consignes de vote.
Néanmoins, comme vous le savez, l'UPF s'est clairement positionné dans l'opposition à la majorité présidentielle et ne peut que souhaiter et encourager le pluralisme au sein de la future Assemblée Nationale.

Chacun de nos sympathisants votera en son âme et conscience.
Je ne doute pas qu'ils feront le bon choix ! Wink

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français


Dernière édition par le Mar 19 Juin 2007 - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Cerberux76
Modérateur


Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Mer 13 Juin 2007 - 15:45

Christof. a écrit:
Néanmoins, comme vous le savez, l'UPF s'est clairement positionné dans l'opposition à la majorité présidentielle et ne peut que souhaiter et encourager le pluralisme au sein de la future Assemblée Nationale.

Chacun de nos sympathisants votera en son âme et conscience.
Je ne doute pas qu'ils feront le bon choix ! Wink

Je vous ai compris... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Législatives et autres ...   Jeu 14 Juin 2007 - 3:12

Cerberux76 a écrit:
Je vous ai compris... Wink
Quelle belle entrée en matière qui me rappelle quelqu'un ! Wink

Plus sérieusement, pour compléter les propos de Christophe, l'UPF ne décidera jamais à la place de ses sympathisants. Chacun doit être libre de juger par soi même de ce qui semble le mieux à ses yeux.

Pour ma part, je ne conçois pas d'appeler à voter directement ou indirectement pour un parti, ne jugeant que sur les personnalités en présence et non sur les étiquettes.
Je peux aussi bien voter pour quelqu'un de droite que pour quelqu'un de gauche ou du centre, tout dépend de ce que la personne en question propose.

L'UPF a des valeurs et un héritage qu'il défend mais se compose de gens qui placent dans leurs priorités certaines idées exprimées par la gauche (solidarité, humanisme...), d'autres qui placent dans leurs priorités des idées exprimées par la droite (sécurité, autorité...).
Chacun vote donc en son âme et conscience et sur les sujets qui leur semblent les plus importants actuellement.

Néanmoins, pour appuyer les propos de Christophe, cela n'empêche pas qu'il est certain, au vu de nos positions gaullistes, républicaines et de défense de la souveraineté nationale que nous ne pouvons pas approuver le programme de Nicolas Sarkozy et de la majorité présidentielle qui va à l'encontre de nos combats.

Voila notre différence par rapport à Nicolas Dupont-Aignan qui, lui, a décidé de se placer clairement dans cette majorité, ce qui l'obligera à soutenir quoi qu'il arrive le gouvernement, à lui accorder la confiance systématiquement et à voter le budget même si celui-ci est déséquilibré.

Par ambition personnelle il a décidé de s'emprisonner dans ce système du bipartisme loin de la véritable vision gaullienne, ce ne sera pas notre cas.
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Jeu 14 Juin 2007 - 10:45

Au second tour, dans la mesure où les particularismes de chaque candidat entrent pour beaucoup en ligne de compte, les bonapartistes ne donnent pas de consignes de vote particulières ... simplement nous disons à chacun de voter pour celle ou celui qui est le plus proche de nos idées...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Jeu 14 Juin 2007 - 11:03

Contrairement aux présidentielles ou il fallait choisir entre la peste et le choléra, les législatives, comme les municipales, peuvent mettre en évidence les qualités d'un homme au détriment de sa couleur politique.
Un exemple concret, le maire de ma commune est quelqu'un de très efficace au niveau communal et franchement il n'y a pas grand chose à lui reprocher sur sa gestion. Il se présentait au premier tour et bien qu'étant du MoDem j'ai voté pour lui. S'il est bon pour sa ville, pourquoi ne le serait-il pas à l'assemblée ? de plus il n'y avait aucun candidat de notre mouvance en liste donc...

Par contre au second tour il reste un PS et un UMP. Par conséquent, je voterai blanc car le PS est là depuis X années et est franchement nul et l'UMP est à la solde de Sarkozy donc un béni oui oui.

Mais il faut voter et je pense qu'un non vote devrait être sanctionné d'une amende car nos ancêtres ont fait une révolution pour pouvoir avoir des droits donc, nous autres, les descendants, devons respecter ces droits obtenus dans le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Communiqué de Paul-Marie Coûteaux   Jeu 14 Juin 2007 - 13:01

Dans le sens des intentions de chacun en vue du scrutin de dimanche, vous trouverez ci-dessous, le communiqué (plutôt direct) de Paul-Marie Coûteaux diffusé hier, conseillant aux électeurs qui avaient voté NON à la Constitution européenne de boycotter l'UMP au second tour des législatives...

Même si l'UPF diverge sur certains points de son contenu, ce communiqué est globalement acceptable.

Citation :
Dimanche prochain, aucune des voix opposées à la Constitution européenne ne saurait se porter sur un candidat de l'UMP, ce parti dont les députés européens ont approuvé encore, jeudi 7 juin, le rapport Baron-Crespo/Brok exigeant "la poursuite du processus constitutionnel en cours, sur la base du traité constitutionnel, si nécessaire sous une forme différente".
En prétendant qu'il n'y aurait pas de Constitution européenne, M. Sarkozy a joué sur les mots et trompé les Français : se disant "en plein accord" avec Romano Prodi comme Angela Merkel ou José Zapatero, défenseurs de l'adoption de la Constitution telle qu'elle est, M. Sarkozy a rangé la France dans le camp des Oui. C'est une insulte aux Français qui ont dit Non et à leurs porte-paroles.

Je m'étonne donc que le MPF appelle aujourd'hui à voter UMP. Alors que le Système a noyé les 55% de Non du 29 mai, ceux-ci pourraient n'avoir plus de porte-parole dans la future Assemblée, aux seules exceptions de Mme Besse et de M. Sarlot.
Il est évident que toutes les voix souverainistes doivent aller aux sur les derniers d'entre eux encore en lisse au second tour, notamment Marie-Françoise Bechtel (2ème-Indre), Marine Le Pen (14ème-Pas de Calais), Jean-Pierre Chevènement (2ème-Belfort), Vincent Peillon (3ème-Somme), Georges Sarre (2ème-Creuse).

Par ailleurs, le candidat RIF - Rassemblement pour l’Indépendance de la France - dans la 2ème de Gironde (où se présente M. Juppé) a reçu consigne d'appeler à voter blanc au second tour.

Une inévitable majorité UMP va ratifier aussi vite que possible un "traité simplifié" supprimant, comme se proposait de le faire la Constitution rejetée, ce qui reste à la France de souveraineté nationale et populaire. Pas avec nos voix !

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Bureau National F.B.



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Jeu 14 Juin 2007 - 13:26

Il se peut que Paul-Marie oublie d'autres noms...
Revenir en haut Aller en bas
http://bonapartiste.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Jeu 14 Juin 2007 - 21:51

Paul-Marie Coûteaux en est à deux bons appels, le premier c'était je ne donne pas de consignes entre les deux tours de la présidentielle et voilà le second.

Juste un petit reproche au monsieur, entre les deux tours, il a dit je ne me suis jamais senti aussi devillieriste, donc on peut en deduire qu'il a apporté indirectement son soutien à Sarkozy.
Revenir en haut Aller en bas
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Ven 15 Juin 2007 - 10:16

Voilà qui va renforcer la position de l'UPF avec une telle reconnaissance.

Quant aux représentants du NON au second tour, j'ai balayé la liste et il me semble qu'il n'y aura bien que les personnes listées par Paul-Marie Coûteaux.

Seul l'appel a voter pour Marine me parait douteux. Même si il vaut mieux que se soit elle que son concurrent.
C'est un peu comme choisir entre Ségo/Sarko de mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Analyse du second tour des élections législatives   Lun 18 Juin 2007 - 22:28


(Source : Ministère de l'Intérieur)


Avec le second tour des élections législatives, les échéances électorales de 2007 prennent fin.

Même si l'UMP dispose de la majorité absolue dans la nouvelle Assemblée Nationale, la déferlante bleue annoncée n'a pas eu lieu.

Le peuple français est décidemment bien imprévisible.

Nous ne nous en plaindrons pas à l'UPF, tant cette réaction est une bonne chose pour la démocratie et le pluralisme à l'Assemblée Nationale. Notre appel de mercredi dernier a été entendu.

Bien plus qu'attribuer à la gauche (toujours empêtrée dans ses questions d'identité) un vrai statut d'opposition comme le laisse entendre Le Figaro de ce lundi, les françaises et les français ont montré, avant tout, qu'ils éprouvent une réelle aspiration pour une démocratie diverse et variée. Les prochaines échéances locales seront des rendez-vous privilégiés pour proposer ce changement.

Au delà de ces attentes légitimes, comment expliquer les résultats de ce second tour ?

1/ L'UMP est un très bon parti de premier tour mais n'a pas ou très peu de réservoir de voix après celui-ci. Pourquoi ? hégémonique, l'UMP a réduit à portion congrue le FN ; le MPF n'existe pas électoralement ; le MoDem verse majoritairement dans le camp socialiste... en somme l'UMP n'a plus d'alliés.

2/ La TVA sociale (à propos de laquelle nous nous exprimerons prochainement car elle fait partie de notre projet et que son but n'est certainement pas de taxer plus encore les ménages !) a été très mal expliquée et a fait légitimement craindre aux français une spectaculaire hausse des prix.

3/ Il apparaît manifeste que Nicolas Sarkozy s'est trompé en se croyant porté par un état de grâce irrésistible et que celui-ci est déjà terminé. Il subit un gros coup dur en perdant dans la bataille le numéro 2 du gouvernement et ministre d'Etat, Alain Juppé. Les conséquences ne vont pas se faire attendre : le remaniement ministériel sera plus important que prévu et l'"ouverture" à gauche semble condamnée.

A côté de tous ces enseignements, la rupture médiatique du couple Hollande-Royal apparaît bien anecdotique !

-----------------------

Ajout du 19 Juin 2007 :

Ci-dessous, un article paru dans Le Parisien-Aujourd'hui en France de ce mardi 19 juin 2007 qui rejoint mon analyse d'hier et qui dresse un fort intéressant état des lieux au lendemain du second tour des législatives.

Rien n'a fonctionné comme prévu et Nicolas Sarkozy ne s'est pas caché, en privé, pour désigner bouc-emissaires et autres responsables d'un résultat qu'il considère comme une défaite.

Du côté du PS, rien n'importe plus aux cadres socialistes que le leadership du parti. La surprise de dimanche n'était pas attendue, aussi les dirigeants se comportent presque comme si celle-ci n'était pas intervenue...

Il reste pour nous tous, gaullistes et républicains, à tirer les leçons de ces échéances : absence de candidat à la présidentielle ; stratégies hasardeuses de la part de certains de nos responsables dont on a vu la limite aux législatives... désormais le temps est venu de clarifier la donne.

Cessons de nous voiler la face : nos idées sont actuellement inaudibles !
Pourquoi ? principalement à cause de notre absence totale d'organisation face aux rouleaux compresseurs de l'UMP, du PS et des médias acquis à leur cause.
Or, nous n'existerons politiquement, et nos idées avec nous, qu'en se rassemblant. Unis, nous serons plus forts !
C'est pourquoi nous devons utiliser nos particularismes comme une force au service de tous et non comme un outil de division !

Ce devoir d'exigence, l'UPF l'a rempli, nous attendons qu'il en soit de même pour tous nos compagnons et néanmoins amis.

Bonne lecture.

Le Parisien-Aujourd'hui en France a écrit:
L'UMP dispose de la majorité absolue des sièges à l'Assemblée nationale. Et pourtant, 62 % des Français estiment que c'est le PS - et non Nicolas Sarkozy - qui sort renforcé des élections.

Jamais on n'avait vu état de grâce aussi bref. Six semaines après son élection, un mois après sa prise de fonctions, Nicolas Sarkozy se retrouve dans une situation qu'il n'avait absolument pas prévue, et qu'il avait hier quelque peine à maîtriser. Entre les deux tours des législatives, la mobilisation de la gauche, encouragée par les cafouillages autour du projet de TVA sociale (qui vont coûter à Jean-Louis Borloo le ministère des Finances) et largement accentuée par l'abstention d'une partie de la droite qui pensait la partie gagnée, le prive du raz de marée bleu dont il avait rêvé.
Il ne faut pas se tromper sur l'analyse des résultats. Oui, la droite est bel et bien majoritaire à l'Assemblée et pourra conduire ses réformes. Elle s'en sort mieux que la gauche de François Mitterrand qui, en 1988, après la réélection du président en mai, avait obtenu en juin une majorité soumise au bon vouloir du PC ou de quelques élus d'outre-mer. Oui, c'est la première fois depuis 1978 qu'une majorité sortante est reconduite, et ce n'est pas anodin. Mais la victoire a pris dimanche des allures un peu surréalistes de défaite, et sa faible ampleur prive le président d'une marge de manoeuvre : s'il veut modifier la Constitution, il n'aura pas la majorité requise des trois cinquièmes au Parlement. Ce n'est pas essentiel, mais c'est symbolique. Bref, la fête est gâchée. Le sondage CSA pour « le Parisien » et « Aujourd'hui en France » le prouve : aux yeux des Français, c'est Sarkozy qui est affaibli et le PS qui est renforcé. Le président de la République, en intervenant demain soir à la télévision, devra trouver les mots et le ton pour reprendre l'initiative.

Du plomb dans l'aile

Gâchée, la fête l'est d'autant plus que l'homme clé du gouvernement, Alain Juppé, qui avait obtenu le grand ministère de l'Ecologie, avec le rang de numéro deux, a été battu en Gironde. Juppé, « le meilleur d'entre nous », disait Jacques Chirac. Mais aussi Juppé le maudit, qui a payé (pour d'autres ?) dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et qui croyait s'être refait une virginité en partant un an au Québec. Las ! Sa carrière politique (il en dira plus demain à Bordeaux) a du plomb dans l'aile. Pour le remplacer, les hypothèses sont allées bon train pendant toute la journée d'hier. Mais aucune personnalité n'aura autant de poids politique que l'ancien Premier ministre de Chirac, sincèrement converti aux nécessités du développement durable.
A gauche, hier, on hésitait entre la joie et la consternation. Joie presque trop bruyante d'avoir échappé à la défaite historique que laissait entrevoir le premier tour. Et consternation de voir étalée sur la place publique, et cette fois de manière officielle, la séparation de François Hollande et de Ségolène Royal. Vie privée, vie publique, on se doutait bien que la nuance était de plus en plus ténue. Mais en congédiant (y a-t-il un autre mot ?) son compagnon avec ensuite l'ambition de le remplacer comme premier secrétaire du PS, Royal a ajouté un acte à cette incroyable pièce politique commencée il y a dix-huit mois. S'il ne s'agissait pas d'affaires sérieuses, on croirait presque qu'il s'agit d'un vaudeville.

Béatrice Houchard

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Wings
Invité



MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   Mer 20 Juin 2007 - 10:43

Christof. a écrit:
Il reste pour nous tous, gaullistes et républicains, à tirer les leçons de ces échéances : absence de candidat à la présidentielle ; stratégies hasardeuses de la part de certains de nos responsables dont on a vu la limite aux législatives... désormais le temps est venu de clarifier la donne.

Cessons de nous voiler la face : nos idées sont actuellement inaudibles !
Pourquoi ? principalement à cause de notre absence totale d'organisation face aux rouleaux compresseurs de l'UMP, du PS et des médias acquis à leur cause.
Or, nous n'existerons politiquement, et nos idées avec nous, qu'en se rassemblant. Unis, nous serons plus forts !
C'est pourquoi nous devons utiliser nos particularismes comme une force au service de tous et non comme un outil de division !

Ce devoir d'exigence, l'UPF l'a rempli, nous attendons qu'il en soit de même pour tous nos compagnons et néanmoins amis.

Prions le ciel pour que vous soyez entendus !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Législatives et autres ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Législatives et autres ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sources de calcium - pour Melplan (et les autres !lol)
» ce que j'attends des autres
» Economie du livre et des autres formes d’édition
» DES W.C PAS COMME LES AUTRES...
» Paul Bedel et les autres dans Paris Match.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: L'UPF et les échéances de 2007-
Sauter vers: