Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'UPF et les régionales 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: L'UPF et les régionales 2010   Lun 8 Mar 2010 - 16:55

Alors que s'ouvre la dernière ligne droite menant aux élections régionales des 14 et 21 mars, l'UPF sort de son silence relatif pour vous faire connaître sa position officielle, arrêtée par le Bureau National, vis à vis de ce scrutin :

Citation :
Français, savez-vous pour qui voter ?


Rarement campagne électorale n'aura paru si morne et insignifiante que celle qui s'achève !

Dans moins d'une semaine les Français seront appelés aux urnes pour élire leurs conseillers régionaux alors qu'aucune des listes en présence dans les 22 régions métropolitaines n'a su répondre à leurs attentes.

En effet, seuls 49% des Français affirment s'intéresser à ces élections, ce qui laisse présager une abstention record.
Mais comment peut-il en être autrement alors que le débat a été pollué par les guerres fratricides entre Frêche et le PS ou Soumaré et l'UMP ?

Les partis, au premier rang desquels ceux de gouvernement, sont les principaux responsables de cette désaffection.

Car, outre les affaires précitées, à trop vouloir nationaliser le scrutin, l'ensemble de la classe politique, bien aidée en cela par le microcosme médiatique, a étouffé tous les enjeux régionaux alors que nos concitoyens attendaient justement des candidats qu'ils exposassent leurs projets pour nos régions qui ont gagné en puissance et sont plus que jamais impliquées dans les actions économiques.
Ils le souhaitaient d'autant plus que nombre d'entre eux méconnaissent le rôle et les compétences des régions au sein de l'enchevêtrement qui caractérise notre organisation administrative actuelle.

Quant aux rares listes se réclamant indûment de notre famille politique, elles ont perdu l’occasion de rappeler leur attachement à nos institutions républicaines et de dénoncer les dangers d’une réforme territoriale, véritable recentralisation de l'Etat, qui accélérera la mise en concurrence des territoires et instaurera en 2014 le bipartisme au niveau local en accroissant le fossé entre les électeurs et leurs représentants...

Les Français espéraient des élus de proximité qui connaissent autant le prix du ticket de métro que la part des investissements dans le budget régional, ils n'auront finalement que des carriéristes et des ambitieux aux programmes préformatés.

C'est pourquoi, l'Union du Peuple Français ne peut soutenir quiconque et laisse donc libre l'ensemble de ses militants et sympathisants de voter en leur âme et conscience, dans la fidélité aux idées gaullistes.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Invité
Invité



MessageSujet: Quid?   Ven 12 Mar 2010 - 11:35

Citation :
"Quant aux rares listes se réclamant indûment de notre famille politique, elles ont perdu l’occasion de rappeler leur attachement à nos institutions républicaines et de dénoncer les dangers d’une réforme territoriale, véritable recentralisation de l'Etat, qui accélérera la mise en concurrence des territoires et instaurera en 2014 le bipartisme au niveau local en accroissant le fossé entre les électeurs et leurs représentants..."

Cette citation me paraît vraiment tout à fait étrange...

Des listes se réclamant du gaullisme, je ne vois que celles de DLR et certaines listes DVD (je ne m'en rappelle plus lesquelles, mais j'ai lu une interview d'un leader de ces listes se réclamant du gaullisme... en Bourgogne il me semble).

On ne va pas refaire le débat ici, mais enfin l'ensemble de la classe politique reconnaît que DLR se réclame avec raison du gaullisme et n'usurpe en aucune manière cette qualité.

J'ai du mal à en croire mes yeux lorsque vous reprochez à ces listes de ne pas avoir dénoncé l'attachement aux institutions républicaines et la réforme territoriale... alors pourtant que Nicolas Dupont-Aignan a, entre autres, signé le pacte républicain de Marianne, pris de nombreuses positions contre les réformes institutionnelles de Nicolas Sarkozy dénaturant la Vème république (il l'avait déjà fait sous Chirac).

Quant à la réforme des collectivités territoriales, qui, il faut bien l'avouer, reste très nébuleuse pour la plupart des Français (y compris moi d'ailleurs), Nicolas Dupont-Aignan a encore une fois fait le maximum, créant une association s'y opposant, publiant des articles sur son blog sur ce sujet pourtant bien ardu...

Par ailleurs, si l'UPF a décidé de ne soutenir aucune de ces listes, comment expliquer la présence de l'un de vos dirigeants sur l'une d'entre elles ?
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 477
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   Ven 12 Mar 2010 - 12:04

Tythan a écrit:
Citation :
"Quant aux rares listes se réclamant indûment de notre famille politique, elles ont perdu l’occasion de rappeler leur attachement à nos institutions républicaines et de dénoncer les dangers d’une réforme territoriale, véritable recentralisation de l'Etat, qui accélérera la mise en concurrence des territoires et instaurera en 2014 le bipartisme au niveau local en accroissant le fossé entre les électeurs et leurs représentants..."

Cette citation me paraît vraiment tout à fait étrange...

Des listes se réclamant du gaullisme, je ne vois que celles de DLR et certaines listes DVD (je ne m'en rappelle plus lesquelles, mais j'ai lu une interview d'un leader de ces listes se réclamant du gaullisme... en Bourgogne il me semble).

On ne va pas refaire le débat ici, mais enfin l'ensemble de la classe politique reconnaît que DLR se réclame avec raison du gaullisme et n'usurpe en aucune manière cette qualité.

J'ai du mal à en croire mes yeux lorsque vous reprochez à ces listes de ne pas avoir dénoncé l'attachement aux institutions républicaines et la réforme territoriale... alors pourtant que Nicolas Dupont-Aignan a, entre autres, signé le pacte républicain de Marianne, pris de nombreuses positions contre les réformes institutionnelles de Nicolas Sarkozy dénaturant la Vème république (il l'avait déjà fait sous Chirac).

Quant à la réforme des collectivités territoriales, qui, il faut bien l'avouer, reste très nébuleuse pour la plupart des Français (y compris moi d'ailleurs), Nicolas Dupont-Aignan a encore une fois fait le maximum, créant une association s'y opposant, publiant des articles sur son blog sur ce sujet pourtant bien ardu...

Par ailleurs, si l'UPF a décidé de ne soutenir aucune de ces listes, comment expliquer la présence de l'un de vos dirigeants sur l'une d'entre elles ?

Cette initiative est strictement personnelle.

Sébastien NANTZ, puisqu'il s'agit bien de lui, est candidat à titre individuel sans le soutien officiel de notre mouvement.

L'UPF défend une position et une seule, elle émane du communiqué ci-dessus auquel vous répondez brillamment à côté comme d'habitude.

Votre campagne, puisqu'il s'agit bien de ce dont nous parlons et de rien d'autre, faite de "ballons en forme de coeur" ou d'"amende géante" a été médiocre et démagogique. Ne pas le reconnaitre est une nouvelle preuve flagrante de votre aveuglement.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   Ven 12 Mar 2010 - 12:43

En effet, c'est une initiative personnelle.

J'ai voulu voir par moi même, sans y mêler l'UPF, si à l'avenir une entente pouvait être possible avec DLR, sur la base bien sûr de la lutte contre la majorité présidentielle.
Preuve que je ne suis pas sectaire et demeure ouvert au dialogue.

On nous dit, vous le premier, qu'il faut donner une deuxième chance à NDA ; que les ponts seraient coupés avec l'UMP etc. maintenant j'ai pu juger sur place ce qu'il en est.

En dehors du fait que DLR se réclame de droite, vous vous êtes permis de vous allier en Lorraine avec l'Alliance Centriste de Jean Arthuis qui est, je le signale à toutes fins utiles, officiellement dans la Majorité Présidentielle. Je peux aussi affirmer que les ponts avec l'UMP sont loin d'être coupés puisque la plupart des adhérents ont également leur carte UMP dont le coordinateur régional qui est aussi membre du comité de circonscription à l'UMP.

De plus, d'après ce que j'ai entendu, l'objectif est de faire 5% et, ensuite, d'ouvrir le dialogue avec la tête de liste UMP.

Dernière anecdote, je reçois un coup de téléphone le vendredi 19 Février à 20h10 de la part d'un jeune membre de DLR qui organisait une journée porte à porte le lendemain dans la Ville de St Max. Après avoir décliné l'offre je ne sais pourquoi il en vient à m'expliquer les raisons de la fondation de cette liste, j'apprends alors de sa bouche qu'il fallait en effet la composition d'une 2ème liste de la majorité présidentielle, "vous comprenez il faut montrer aux français qu'il y a dans la majorité une droite financière (l'UMP) et une droite patriote (DLR)".

Alors voila ce qu'il en est de la réalité, les ponts ne sont pas coupés mais seulement cachés.

Force est donc de constater que non seulement idéologiquement parlant, l'UPF est le seul mouvement à être totalement gaulliste, mais visiblement c'est aussi le seul mouvement à être totalement indépendant (notamment de l'UMP) et à refuser les compromis.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   Ven 12 Mar 2010 - 14:58

Christof. a écrit:
Cette initiative est strictement personnelle.

Sébastien NANTZ, puisqu'il s'agit bien de lui, est candidat à titre individuel sans le soutien officiel de notre mouvement.

L'UPF défend une position et une seule, elle émane du communiqué ci-dessus auquel vous répondez brillamment à côté comme d'habitude.

Votre campagne, puisqu'il s'agit bien de ce dont nous parlons et de rien d'autre, faite de "ballons en forme de coeur" ou d'"amende géante" a été médiocre et démagogique. Ne pas le reconnaitre est une nouvelle preuve flagrante de votre aveuglement.

Il est totalement scandaleux de prétendre que j'ai répondu "à côté" de votre communiqué alors qu'au contraire j'en relève ce qui selon moi en constitue des erreurs (en vous citant d'ailleurs).

*** Modéré - Trollage ***

Quant à vos accusations contre la campagne de Nicolas Dupont-Aignan, elles sont vraiment limites, indigne d'un gaulliste. Comme tous les partis, Debout la République tente par tous les moyens de faire parler de lui et de ses propositions et prend des initiatives, plus ou moins heureuses. Que je sache, les initiatives médiatiques de DLR n'ont rien de condamnables et ne sont en rien ridicules. Songez simplement au fameux lipdub de l'UMP ou à la lamentable vidéo du MoDem "la région te laisse à poil" (véridique). Jamais DLR n'est tombée dans ce type d'horreurs, quoique vous en disiez.

Compte tenu des faibles moyens de DLR, les résultats obtenus sont assez remarquables.
Les amendes ont été bien reçues par les citoyens que les militants DLR ont rencontrés, de l'avis général. Il y a une vidéo disponible quelque part au sujet de l'happening autour de la Saint Valentin. Je n'y étais pas, mais il apparaît clairement que tous les participants se sont bien amusés.

Mais bon, il est tout à fait possible de critiquer ces initiatives que jamais personne n'a prétendu géniales. Après tout, les géniaux leaders de l'UPF auraient pu faire beaucoup mieux. Ce qui est inadmissible par contre, c'est de résumer la campagne de Debout la République à ces seuls slogans, alors pourtant que de nombreux gaullistes se sont donnés à fond, que DLR se base sur une solide analyse, des propositions réellement alternatives et un programme cohérent. Il est indigne pour un gaulliste de prétendre que la campagne de DLR n'est que médiocrité et démagogie et ainsi, d'alimenter la division.

La critique systématique, les a priori toujours négatif à l'égard du seul mouvement politique en lice clairement gaulliste est tout à fait contraire à la logique gaulliste et l'esprit de rassemblement qui devrait l'animer.

Il aurait pourtant été si simple de "pondre" un communiqué souhaitant bonne chance aux listes de Debout la République ! Vous auriez pu d'ailleurs l'assortir des réserves que vous auriez bien voulu trouver. Bref, toute vos palinodies sont lamentables.

Sébastien a écrit:
En effet, c'est une initiative personnelle.

J'ai voulu voir par moi même, sans y mêler l'UPF, si à l'avenir une entente pouvait être possible avec DLR, sur la base bien sûr de la lutte contre la majorité présidentielle.
Preuve que je ne suis pas sectaire et demeure ouvert au dialogue.

On nous dit, vous le premier, qu'il faut donner une deuxième chance à NDA ; que les ponts seraient coupés avec l'UMP etc. maintenant j'ai pu juger sur place ce qu'il en est.

En dehors du fait que DLR se réclame de droite, vous vous êtes permis de vous allier en Lorraine avec l'Alliance Centriste de Jean Arthuis qui est, je le signale à toutes fins utiles, officiellement dans la Majorité Présidentielle. Je peux aussi affirmer que les ponts avec l'UMP sont loin d'être coupés puisque la plupart des adhérents ont également leur carte UMP dont le coordinateur régional qui est aussi membre du comité de circonscription à l'UMP.

De plus, d'après ce que j'ai entendu, l'objectif est de faire 5% et, ensuite, d'ouvrir le dialogue avec la tête de liste UMP.

Dernière anecdote, je reçois un coup de téléphone le vendredi 19 Février à 20h10 de la part d'un jeune membre de DLR qui organisait une journée porte à porte le lendemain dans la Ville de St Max. Après avoir décliné l'offre je ne sais pourquoi il en vient à m'expliquer les raisons de la fondation de cette liste, j'apprends alors de sa bouche qu'il fallait en effet la composition d'une 2ème liste de la majorité présidentielle, "vous comprenez il faut montrer aux français qu'il y a dans la majorité une droite financière (l'UMP) et une droite patriote (DLR)".

Alors voila ce qu'il en est de la réalité, les ponts ne sont pas coupés mais seulement cachés.

Force est donc de constater que non seulement idéologiquement parlant, l'UPF est le seul mouvement à être totalement gaulliste, mais visiblement c'est aussi le seul mouvement à être totalement indépendant (notamment de l'UMP) et à refuser les compromis.

Je ne comprends toujours pas votre attitude : comment pouvez-vous être à la fois sur la liste Debout la Lorraine et critiquer ainsi DLR ? d'autant que vous n'êtes pas très logique puisque toutes les allégations que vous rapportez datent d'avant la constitution des listes...

En acceptant d'aller sur la liste, vous avez donc passé outre ces faits... qui d'ailleurs ne "cassent pas trois pattes à un canard".

DLR est indépendant de l'UMP, c'est un fait. Cela n'empêche en rien certains de nos adhérents et nombre de nos élus d'adhérer également à l'UMP, ce qui est une position d'ailleurs en général difficile pour eux et qui le sera sans doute encore plus en cas de succès électoral de NDA. Par exemple, Elisabeth Laitier est adjointe au maire : souhaitez-vous qu'elle perde sa délégation pour satisfaire votre insatiable et ridicule obsession de pureté ? Comme si l'UMP (mais c'est vrai également du MRC, du CNI...) était l'antéchrist ! C'est totalement ridicule.

D'autant que vous vous retrouvez pris à votre propre piège : vous même êtes bien, à la fois à l'UPF, qui, officiellement a choisi de ne pas prendre position, et candidat sur une liste DLR. Comment reprocher à DLR à l'égard de l'UMP ce que vous même vous autorisez à l'égard de DLR ?

Les allégations du jeune DLJ ainsi que les bruits sur une éventuelle fusion me font doucement rigoler... ce ne sont que des racontards complètement sans intérêt. Je crains qu'en Lorraine la liste n'atteigne pas les 5% nécessaires de toute façon, ce qui résout votre problème. Quand bien même ces rumeurs seraient-elles vraies que cela ne change pas grand chose à la pertinence des listes gaullistes, partout où elles existent. En quoi serait-ce honteux que des personnalités gaullistes soient élues ? D'autant qu'il faut un peu arrêter de se leurrer sur ces personnalités de DLR, la seule qui compte réellement, c'est Nicolas Dupont-Aignan. Et ce dernier est en guerre ouverte avec la Sarkozie, ce n'est un secret pour personne. Toute son action en témoigne.

*** Modéré - Trollage ***

Je ne comprends donc plus du tout votre position : si vous m'aviez répondu simplement qu'il s'agissait d'une initiative individuelle, j'aurais tout à fait compris et me serais réjoui de l'évolution favorable d'un des dirigeants de l'UPF. Cela aurait été la moitié du travail de fait ! Mais enfin pourquoi réitérer vos critiques absurdes ? Du coup, vous êtes totalement incohérent, pardonnez-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   Ven 12 Mar 2010 - 15:44

Tythan a écrit:
Je ne comprends toujours pas votre attitude : comment pouvez-vous être à la fois sur la liste Debout la Lorraine et critiquer ainsi DLR ? d'autant que vous n'êtes pas très logique puisque toutes les allégations que vous rapportez datent d'avant la constitution des listes...

En acceptant d'aller sur la liste, vous avez donc passé outre ces faits... qui d'ailleurs ne "cassent pas trois pattes à un canard".

DLR est indépendant de l'UMP, c'est un fait. Cela n'empêche en rien certains de nos adhérents et nombre de nos élus d'adhérer également à l'UMP, ce qui est une position d'ailleurs en général difficile pour eux et qui le sera sans doute encore plus en cas de succès électoral de NDA. Par exemple, Elisabeth Laitier est adjointe au maire : souhaitez-vous qu'elle perde sa délégation pour satisfaire votre insatiable et ridicule obsession de pureté ? Comme si l'UMP (mais c'est vrai également du MRC, du CNI...) était l'antéchrist ! C'est totalement ridicule.

D'autant que vous vous retrouvez pris à votre propre piège : vous même êtes bien, à la fois à l'UPF, qui, officiellement a choisi de ne pas prendre position, et candidat sur une liste DLR. Comment reprocher à DLR à l'égard de l'UMP ce que vous même vous autorisez à l'égard de DLR ?

Les allégations du jeune DLJ ainsi que les bruits sur une éventuelle fusion me font doucement rigoler... ce ne sont que des racontards complètement sans intérêt. Je crains qu'en Lorraine la liste n'atteigne pas les 5% nécessaires de toute façon, ce qui résout votre problème. Quand bien même ces rumeurs seraient-elles vraies que cela ne change pas grand chose à la pertinence des listes gaullistes, partout où elles existent. En quoi serait-ce honteux que des personnalités gaullistes soient élues ? D'autant qu'il faut un peu arrêter de se leurrer sur ces personnalités de DLR, la seule qui compte réellement, c'est Nicolas Dupont-Aignan. Et ce dernier est en guerre ouverte avec la Sarkozie, ce n'est un secret pour personne. Toute son action en témoigne.

*** Modéré - Trollage ***

Je ne comprends donc plus du tout votre position : si vous m'aviez répondu simplement qu'il s'agissait d'une initiative individuelle, j'aurais tout à fait compris et me serais réjoui de l'évolution favorable d'un des dirigeants de l'UPF. Cela aurait été la moitié du travail de fait ! Mais enfin pourquoi réitérer vos critiques absurdes ? Du coup, vous êtes totalement incohérent, pardonnez-moi.

C'est bien une initiative personnelle comme je l'ai déjà indiqué.

Maintenant pour les faits : si j'avais connaissance de l'alliance avec le CNI, je n'ai appris celle avec le mouvement d'Arthuis qu'une fois la liste constituée.

Les paroles d'un jeune de DLR ? peut-être que c'est ce que l'on pouvait croire mais les actes suivent hélas !

Comment peut-on faire alliance avec 2 partis qui sont officiellement dans la majorité présidentielle et prétendre combattre Sarkozy ? pas très cohérent, notamment quand on enregistre le soutien officiel de Christian Poncelet ancien président du Sénat et figure de l'UMP. Le coordinateur régional DLR, c'est à dire le patron des adhérents dans la région, a des fonctions à l'UMP. Et que la tête de liste régionale parle lui même d'attendre des propositions, c'est aussi des "on dit" d'un jeune de DLR peut-être ?

Mon entreprise partait d'une bonne intention, voir ce que l'on pourrait faire ensemble par la suite et cela sans engager l'UPF. Mais je peux affirmer que dans ces conditions, c'est à dire tant que DLR sera dépendant électoralement de l'UMP, nous ne pourrons pas travailler ensemble sur le plan national.

Il faudra choisir entre les gaullistes de conviction et l'UMP mais NDA ne pourra pas avoir le beurre et l'argent du beurre et naviguer selon ce qui l'arrange.

Comme vous le voyez, nous ne sommes pas les sectaires que vous pensiez mais nous avons une droiture qui fait que nous ne sommes pas du style à zigzaguer.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Arrêtez de faire semblant de ne pas comprendre   Ven 12 Mar 2010 - 16:35

Sébastien a écrit:
C'est bien une initiative personnelle comme je l'ai déjà indiqué.

Maintenant pour les faits : si j'avais connaissance de l'alliance avec le CNI, je n'ai appris celle avec le mouvement d'Arthuis qu'une fois la liste constituée.

Les paroles d'un jeune de DLR ? peut-être que c'est ce que l'on pouvait croire mais les actes suivent hélas !

Comment peut-on faire alliance avec 2 partis qui sont officiellement dans la majorité présidentielle et prétendre combattre Sarkozy ? pas très cohérent, notamment quand on enregistre le soutien officiel de Christian Poncelet ancien président du Sénat et figure de l'UMP. Le coordinateur régional DLR, c'est à dire le patron des adhérents dans la région, a des fonctions à l'UMP. Et que la tête de liste régionale parle lui même d'attendre des propositions, c'est aussi des "on dit" d'un jeune de DLR peut-être ?

Mon entreprise partait d'une bonne intention, voir ce que l'on pourrait faire ensemble par la suite et cela sans engager l'UPF. Mais je peux affirmer que dans ces conditions, c'est à dire tant que DLR sera dépendant électoralement de l'UMP, nous ne pourrons pas travailler ensemble sur le plan national.

Il faudra choisir entre les gaullistes de conviction et l'UMP mais NDA ne pourra pas avoir le beurre et l'argent du beurre et naviguer selon ce qui l'arrange.

Comme vous le voyez, nous ne sommes pas les sectaires que vous pensiez mais nous avons une droiture qui fait que nous ne sommes pas du style à zigzaguer.

*** Modéré - Contestation de la modération ***

Pour le reste Sébastien, votre défense est d'une faiblesse criante.

D'abord, il faut arrêter de me prendre pour un imbécile : si les reproches que vous faites à NDA vous gênaient tant que cela, il fallait retirer votre nom, c'était encore possible.

S'agissant de Christian Poncelet, il s'agit d'un simple soutien. Mais à n'en pas douter, DLR aurait dû suivre vos avisés conseils et repousser comme la peste cet inattendu revirement (qui, il ne faut pas se leurrer, à certainement plus à voir avec des inimités personnelles du dit monsieur qu'à de réelles convictions). En bref, il aurait mieux valu, selon vous, faire la fine bouche et se priver de quelques voix supplémentaires...

Vous n'apportez rien de nouveau, à part vos sempiternelles accusations de collusion avec l'UMP. Au bout d'un moment, il faut arrêter de vivre sur son nuage et accepter que la vie politique actuelle fait que si DLR veut rassembler des élus, elle doit accepter la double appartenance. D'ailleurs, je sais que ces élus subissent des presssions inouïes pour quitter DLR. Il s'agit là d'une élection LOCALE et non nationale.

D'autant que toute cette polémique est totalement inutile puisque je crains que DLR n'atteigne pas, en Lorraine, la barre des 5%.

Il y a des gaullistes de conviction à l'UMP. Ne croyez-vous pas qu'il vaut mieux les soutenir plutôt que de leur faire perdre tous leurs mandats ?

Pour ce qui est de l'Ile de France, qui est la seule région qui soit vraiment importante pour DLR, les choses sont très claires : il n'y aura pas de fusion.

Vous qui connaissez la vie politique française, je ne comprends toujours pas comment vous pouvez faire mine de croire que Nicolas Dupont-Aignan ne lutte pas de toutes ses forces contre la sarkozie. C'est pourtant tellement évident ! Lisez son blog bon sang, ses prises de position ! C'est pourtant clair ! Il n'y a, pardonnez-moi, que vous à ne pas le comprendre !

Mais quand allez vous réaliser que dans une démocratie, sans mauvais jeu de mots, ce ne sont pas les personnes qui importent mais les idées qu'elles portent ?
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   Ven 12 Mar 2010 - 17:30

Tythan a écrit:
Mais quand allez vous réaliser que dans une démocratie, sans mauvais jeu de mots, ce ne sont pas les personnes qui importent mais les idées qu'elles portent ?

Merci, mais c'est toujours ce que nous avons fait à l'UPF et ce que nous faisons encore lors de ces régionales.

Ici, on juge sur les idées et non sur les étiquettes, raison pour laquelle avec les gaullistes historiques nous avions soutenu Chevènement en 2002 alors que, dans le même temps, que faisait Dupont-Aignan ? il soutenait Chirac, naturellement, car de droite...

Donc tes conseils, c'est à NDA qu'il faudrait les donner pour qu'à l'avenir si un homme, même issu de la gauche mais ayant des idées proches du gaullisme, se présente, il le soutienne et non pas le candidat en face juste parce qu'il serait de droite !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Mais alors appliquez ce que vous dites   Ven 12 Mar 2010 - 17:51

Sébastien a écrit:
Merci, mais c'est toujours ce que nous avons fait à l'UPF et ce que nous faisons encore lors de ces régionales.

Ici, on juge sur les idées et non sur les étiquettes, raison pour laquelle avec les gaullistes historiques nous avions soutenu Chevènement en 2002 alors que, dans le même temps, que faisait Dupont-Aignan ? il soutenait Chirac, naturellement, car de droite...

Donc tes conseils, c'est à NDA qu'il faudrait les donner pour qu'à l'avenir si un homme, même issu de la gauche mais ayant des idées proches du gaullisme, se présente, il le soutienne et non pas le candidat en face juste parce qu'il serait de droite !

Arrêtez ce double discours qui en devient lassant. D'autant que vous en profitez, en douce, pour ne pas me répondre !

Nicolas Dupont-Aignan présente indéniablement le programme le plus gaulliste qui soit.
La seule chose que vous lui reprochez, c'est d'ailleurs le soutien dont il bénéficierait de l'UMP (qui n'existe que dans votre imagination).

Donc si vous êtes d'accord pour dire que les idées passent avant les personnes, peut-être faudrait-il réviser votre position et publier un nouveau communiqué soutenant DLR.

C'est une question de logique. *** Modéré - Trollage ***
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   Ven 12 Mar 2010 - 18:14

Tythan a écrit:
Et arrêtez ce double discours qui en devient lassant. D'autant que vous en profitez, en douce, pour ne pas me répondre!

Nicolas Dupont-Aignan présente indéniablement le programme le plus gaulliste qui soit.
La seule chose que vous lui reprochez, c'est d'ailleurs le soutien dont il bénéficierait de l'UMP (qui n'existe que dans votre imagination).

Donc si vous êtes d'accord pour dire que les idées passent avant les personnes, peut-être faudrait-il réviser votre position et publier un nouveau communiqué soutenant DLR.

C'est une question de logique. *** Modéré - Trollage ***

Je n'ai rien inventé et ce que j'affirme sur Arthuis et Poncelet est facilement vérifiable.

D'ailleurs, une autre preuve, en janvier dernier, dans l'Est Républicain, alors qu'elle devait conduire la liste de DLR, la vice-présidente du mouvement Elisabeth Laithier a bien signifié l'inutilité à ses yeux d'une telle liste, "dans la mesure où [le] programme ne sera guère différent de celui de l'UMP".

Maintenant, il faudrait vraiment que tu accordes tes violons car je n'arrive plus à comprendre : si je reprends la lecture de tes messages, tu es donc pour aider les néo-gaullistes de l'UMP afin qu'ils conservent leur poste mais tu estimes aussi qu'il est normal que des membres de DLR soient adhérents à l'UMP... et après cela tu veux faire croire que vous combattez ce parti ?

Sarkozy, alors président de l'UMP, avait dit un jour à un industriel : "on est pour moi ou contre moi", il faudra donc bien répondre définitivement à cet axiome présidentiel et non faire comme cela arrange.

Mais pour te prouver une nouvelle fois que je ne suis pas sectaire, je suis disposé à rencontrer NDA pour discuter avec lui de nos divergences.

En ce qui concerne le communiqué, j'ai surement dû mal lire, ainsi tu attends un soutien officiel de l'UPF alors que tu as toujours affirmé nous mépriser et que nous ne représentions rien, pourquoi donc une telle demande ? tu penses qu'avec le soutien officiel de l'UPF, NDA et DLR arrivera à faire un bon score ?

Le vote étant personnel et le gaullisme étant un rassemblement large, chacun votera en son âme et conscience sans avoir besoin de notre conseil.
Ceux qui veulent voter DLR peuvent bien glisser votre bulletin dans leur enveloppe mais ceux qui veulent voter pour une autre liste sont tout à fait libres de le faire. Pourquoi ? parce que l'on est contre la logique partisane.

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Une réponse pathétique!!!   Sam 13 Mar 2010 - 1:01

On va reprendre un à un tous les "arguments" que tu as pu employer... *** Modéré - Inutile ***

Sébastien a écrit:
Je n'ai rien inventé et ce que j'affirme sur Arthuis et Poncelet est facilement vérifiable.

Comme si je l'avais en quoi que ce soit contesté... *** Modéré - Trollage *** Indigne d'un débat honnête.

Sébastien a écrit:
D'ailleurs, une autre preuve, en janvier dernier, dans l'Est Républicain, alors qu'elle devait conduire la liste de DLR, la vice-présidente du mouvement Elisabeth Laithier a bien signifié l'inutilité à ses yeux d'une telle liste, "dans la mesure où [le] programme ne sera guère différent de celui de l'UMP".

Là j'avoue que les bras m'en tombent... je ne le savais pas mais Elisabeth Laithier vient de se faire exclure de DLR, léger petit indice qui devrait peut-être te mettre la puce à l'oreille. *** Modéré - Hors sujet *** Alors j'espère que tu seras d'accord avec moi pour admettre que la crédibilité de Mme Laitier s'agissant de son ancienne formation est proche de zéro. Il ne faut pas d'ailleurs lui en vouloir de maudire ce qu'elle a adoré, c'est humain. Je ne lui en veux d'ailleurs pas du tout, je sais qu'elle a dû subir des pressions.

Sur le fond, je ne connais pas le programme de DLR en Lorraine, ni d'ailleurs celui de l'UMP. Ce que je connais, c'est l'Ile de France. *** Modéré - Campagne officielle close à 00h00 ***

Sébastien a écrit:
Maintenant, il faudrait vraiment que tu accordes tes violons car je n'arrive plus à comprendre : si je reprends la lecture de tes messages, tu es donc pour aider les néo-gaullistes de l'UMP afin qu'ils conservent leur poste mais tu estimes aussi qu'il est normal que des membres de DLR soient adhérents à l'UMP... et après cela tu veux faire croire que vous combattez ce parti ?

*** Modéré - Inutile *** Au fond, ce qui m'intéresse (et ce qui devrait t'intéresser), ce sont les idées gaullistes. Il faut donc les défendre, ce que je fais en soutenant de toutes mes forces DLR. Mais je souhaite également que le maximum d'idées gaullistes passent dans d'autres partis et j'essaye donc de défendre les élus de sensibilité gaulliste, de quelque parti qu'ils soient. Vous feriez bien de vous en inspirer à l'UPF...

De nombreux élus UMP sont consternés par ce qu'il se passe. Vous qui suivez l'actualité économique de près, vous devez le savoir à l'UPF. Pourquoi ne pas les aider ? *** Modéré - Campagne officielle close à 00h00 ***

Sébastien a écrit:
Sarkozy, alors président de l'UMP, avait dit un jour à un industriel : "on est pour moi ou contre moi", il faudra donc bien répondre définitivement à cet axiome présidentiel et non faire comme cela arrange.

*** Modéré - Diffamation *** A l'évidence, Nicolas Dupont-Aignan est totalement contre Nicolas Sarkozy, ne manquant pas une occasion de dénoncer les mauvais choix de ce dernier. A l'évidence (et ce de façon incontestable depuis 2008, mais c'est vrai également avant, quoique tu le contestes à cause de votre obsession sur le pseudo-soutien du bout des lèvres de NDA au second tour dont j'ai à de nombreuses reprises parlé), si l'on applique cet idiot axiome que je condamne de toutes mes forces, NDA est contre puisque tu ne pourras pas honnêtement contester que NDA n'a jamais été un fervent supporter de Nicolas Sarkozy, et ce depuis le début de leurs carrières politiques respectives.

Sébastien a écrit:
Mais pour te prouver une nouvelle fois que je ne suis pas sectaire, je suis disposé à rencontrer NDA pour discuter avec lui de nos divergences.

Vous insultez, critiquez à longueur de journée Nicolas Dupont-Aignan pour des divergences qui n'existent pas (sauf à la marge), reconnaissez le. Et ce dernier devrait vous remercier en vous recevant alors qu'il n'a pas une minute à lui ? *** Modéré - Hors sujet *** Vous ne manquez pas d'air, c'est le moins que l'on puisse dire.

Sébastien a écrit:
En ce qui concerne le communiqué, j'ai surement dû mal lire, ainsi tu attends un soutien officiel de l'UPF alors que tu as toujours affirmé nous mépriser et que nous ne représentions rien, pourquoi donc une telle demande ? tu penses qu'avec le soutien officiel de l'UPF, NDA et DLR arrivera à faire un bon score ?

Je n'ai jamais affirmé mépriser l'Union du Peuple Français, bien au contraire. Par contre, je méprise l'orientation anti-dupont-aignantiste adoptée parfois (souvent malheureusement) par l'UPF, ce qui explique d'ailleurs son manque de succès que je ne peux que constater. C'est uniquement dans ce cadre que j'ai pu affirmer que vous n'étiez qu'un groupuscule méprisable (et ça je le pense toujours, Christof. vient une nouvelle fois d'en donner l'exemple hier sur le site Les Indiscrets). *** Modéré - Trollage *** Pour cette élection, quoique vous fassiez, cela ne changera rien. Mais pour l'avenir, qui sait ?

Sébastien a écrit:
Le vote étant personnel et le gaullisme étant un rassemblement large, chacun votera en son âme et conscience sans avoir besoin de notre conseil.

Pas grand chose à dire... mais si c'est vraiment votre conviction, alors je ne comprends plus comment vous pouvez reprocher, trois ans après les faits, le soutien du bout des lèvres de NDA à Nicolas Sarkozy lors du second tour des présidentielles.

Sébastien a écrit:
Ceux qui veulent voter DLR peuvent bien glisser votre bulletin dans leur enveloppe mais ceux qui veulent voter pour une autre liste sont tout à fait libres de le faire. Pourquoi ? parce que l'on est contre la logique partisane.

Si vous refusez la logique partisane lors d'une élection sur liste, vous risquez vraiment de vivre des jours compliqués... il n'y a vraiment pas le choix là. C'est ainsi, il faudra vous y faire.

*** Modéré - Trollage ***
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   Ven 19 Mar 2010 - 10:41

46% de participation, les Français n'ont jamais été aussi peu nombreux à se rendre aux urnes dimanche dernier pour le 1er tour des élections régionales.

Une telle désaffection ne manque pas de faire réflechir. C'est l'enseignement majeur.

Force est de constater qu'au vu du faible taux de participation, les Français ne croient plus en la force du suffrage universel. Il faut dire que nos dirigeants ont nié leurs voix exprimées lors du référendum du 29 mai 2005... aussi, il ne faut pas s'etonner que le jeu électoral ne les intéresse plus et ce n'est pas la campagne affligeante du premier tour qui pouvait démentir cet état de fait.

Par ailleurs, ce scrutin prouve également que ceux qui se sont déplacés ont voulu faire entendre leur mécontentement à la majorité présidentielle et le taux d'abstention ne saurait relativiser cet avertissement : l'UMP se fait distancer par le PS qui réalise un de ses plus hauts scores de la Vème République ; ne dispose que de très peu de réserves de voix et est en ballotage défavorable dans la quasi-totalité des régions. Ainsi, le pari de Martine Aubry de réaliser le grand chelem et de remporter toutes les régions en devient fort possible. Pour autant, cela changera-t-il la donne vis à vis du pouvoir en place ? certainement pas, le précédent de 2004 le prouve bien.

Mais à la lecture des résultats de ce premier tour, il est impossible de ne pas s'attarder un instant sur la terrible désillusion du MoDem qui subit là les conséquences de la ligne politique incompréhensible de sa direction, ou la "renaissance" sans surprise du Front National qui peut se maintenir dans une dizaine de régions et dont les électeurs qui avaient accordé leur confiance à Nicolas Sarkozy en 2007 ont fini par y retourner.

Enfin, le manque de lisibilité globale des listes de droite néo-gaulliste, sans ancrage et sans réseaux, ne pouvait que conduire à leur faible score, partout inférieur au seuil fatidique des 5%. Visiblement, la différence avec la droite traditionnelle est trop faible pour incarner aux yeux des Français une alternative à l'éternelle opposition droite/gauche ; volonté qu'ils avaient exprimé lors de la présidentielle en accordant 19% des suffrages à celui qui, à cette époque, leur donnait l'impression d'incarner cette ambition de transcendement des clivages.

Aujourd'hui, seul le gaullisme authentique, celui qui dépasse les clivages et n'a pour seul camp politique déclaré que celui de la France peut encore incarner ce changement et redonner envie à nos concitoyens de croire en la politique et de revenir aux urnes.

C'est à nous, gaullistes de conviction, de procéder à la fondation de cette entreprise que les Français attendent !

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'UPF et les régionales 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'UPF et les régionales 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Communiqué Election Régionales 2010.
» Régionales 2010: Bruno Le Maire (UMP).
» Semi Marathon 2010 de la Légion Etrangère à Castelnaudary
» Grande Tétée 2010 - Lyon
» 4ème Festival des Arts Mélanésiens - 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Les élections locales de 2010 et 2011-
Sauter vers: