Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 22 novembre 2010, un double anniversaire à célébrer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: 22 novembre 2010, un double anniversaire à célébrer !   Lun 22 Nov 2010 - 23:08

22 novembre 2010, la date est d'importance car nous fêtons un double anniversaire.

A commencer, bien évidemment, par celui de la naissance du général de Gaulle qui aurait eu 120 ans aujourd'hui.

Le 22 novembre est bien trop souvent oublié au détriment du 9 novembre et pourtant, cette date fut à l'origine d'un long combat pour la France qui ne prend pas fin un soir d'automne 1970...

Ayant eu l'honneur d'une visite privée de la Maison Natale dans le cadre de notre commémoration du 18 juin dernier à Lille, les représentants de l'Union du Peuple Français ont ressenti, comme nul part ailleurs, ce message d'espoir et d'avenir sans cesse renouvelé.


Devant le berceau de celui qui a incarné cette idée de la France que nous partageons, qui oserait poser la question de ce qu'il reste du gaullisme après sa mort ?

Cela n'est d'ailleurs pas sans raison si un certain 22 novembre 2006, trois personnes, l'une étant issue de l'UMP et de son courant souverainiste DLR ; l'autre d'Initiative Gaulliste héritière de Jean Charbonnel et la dernière du MRC, décidèrent qu'il était temps de jeter les bases d'un projet rassembleur devant conduire à la refondation d'un véritable mouvement gaulliste en France.

Car, vous l'avez compris, l'UPF a 4 ans aujourd'hui, l'occasion de faire un état des lieux !

Fondé par des hommes et des femmes désintéressés n'ayant pour seule ambition que de voir durablement défendues et installées leurs idées dans le paysage politique national, notre mouvement a offert une perspective politique originale, porteuse d'espoir, où le refus des compromissions autant que le nécessaire rassemblement des gaullistes et républicains des deux rives ont perpétuellement sous-tendu notre démarche.

En effet, abhorrant le clientélisme et rejetant le populisme assumé de certains, l'UPF a toujours exclu de reproduire le comportement de ceux qui, par opportunisme et mauvais calcul politique, retournent leurs vestes au gré du vent au détriment du difficile, mais nécessaire, combat pour les valeurs léguées par l'homme né en ce 22 novembre 1890 à Lille.

Loin d'une entreprise hégémonique, le but de l'UPF n'a jamais été de créer une structure supplémentaire ou de revendiquer une légitimité devant laquelle il faudrait s'effacer. Ce sont ces comportements qui ont fait échouer toute tentative de regroupement politique au sein de notre famille de pensée et, qui malheureusement, la parasitent toujours.
Bien au contraire, conçue et pensée de manière confédérale, l'unique objectif de l'UPF a toujours été de devenir cette maison commune propre à rassembler les mouvements tout en respectant leur sensibilité et les raisons de leur fondation ; de mutualiser les compétences et les efforts ; d'assurer une meilleure communication et d'accroître la visibilité de la stratégie commune ou bien encore de rendre nos actions et nos projets plus intelligibles pour nos électeurs grâce à un parti politique plus ouvert et en prise avec la société actuelle.
C'est dans cette optique qu'Initiative Gaulliste, l'Union Gaulliste, le Mouvement Démocrate Français et le Mouvement Bonapartiste ont décidé de participer ensemble à cette refondation qui s'est notamment traduite par des initiatives unanimement saluées (pétition de défense du 8 mai, 40ème anniversaire du 18 juin 1940 à la Maison Natale de Lille) ; des prises de position singulières et engagées (réforme des institutions, boycott des élections européennes) ; des candidatures aux élections municipales, etc.

Aussi, alors qu'aujourd'hui tout le monde se réclame du gaullisme sans savoir ce que renferme cet héritage ; alors que selon le Premier ministre de la France "on peut être gaulliste, centriste et libéral en même temps" ; alors que la crise de l'euro et la disparition politique de nombreux représentants du souverainisme font croire à certains que leur heure est venue, qui d'autre que l'UPF peut mieux rappeler qu'un programme gaulliste est un ensemble cohérent et indissociable !

Si l'indépendance de la France, essentielle pour conduire une politique de redressement national est, bien entendu, l'un des piliers fondamentaux de toute politique gaulliste pour le pays, il n'est pas le seul, ce qui fait toute notre différence et notre originalité.
Un discours enflammé n'a jamais fait un projet de société, pas plus que celui-ci ne peut être basé uniquement sur le rétablissement de la souveraineté nationale. Le gaullisme est avant tout un ensemble de réflexions et de propositions permanentes, destiné à apporter des réponses cohérentes aux problèmes de notre société : des institutions fortes et stables ; une certaine idée de l'homme indissociable d'une certaine idée de la France ; le refus du libéralisme économique au profit d'une économie orientée par un État fort ; une troisième voie sociale pour plus de justice et d'équité mais surtout le rassemblement de tous les Français au delà des clivages politiques !

Car, confrontés à la politique menée par nos gouvernants qui consiste à démanteler notre pays, sa souveraineté, son indépendance, ses services publics et son système social, c'est tous ensemble que nous nous devons de réagir.

Et c'est bien parce que l'UPF a toujours cru que la souveraineté nationale ne pouvait être défendue que par la souveraineté populaire, en restant à l'écart du cloaque des petites ambitions personnelles, qu'il est aujourd'hui le mouvement le plus qualifié pour apporter avec sérieux, patience, ténacité et dévouement des réponses cohérentes aux problèmes de notre société.

Pour l'avenir de la France, il est temps...

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
 
22 novembre 2010, un double anniversaire à célébrer !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» double anniversaire Sophie et Muriel !
» Genealogiades pour les Nordistes les 31/10 et 1/11
» BSM LA PALLICE
» grève 7$$ ou pas
» JetSki sur la barrière - Samedi 27 novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: L'UPF en action :: Communiqués de l'UPF et de son président-
Sauter vers: