Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sarkozy : haro sur le RSA, les arrêts-maladie, la fraude sociale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Sarkozy : haro sur le RSA, les arrêts-maladie, la fraude sociale...   Mer 16 Nov 2011 - 10:50

La réflexion gaulliste du jour :

Les amalgames de Nicolas Sarkozy sont de plus en plus insupportables : non, tous les malades ne sont pas des fraudeurs et tous les chômeurs ne sont pas des voleurs !

Le chef de l’Etat était évidemment en campagne, hier à Bordeaux : cette manie de trouver des boucs émissaires et de vouloir opposer, cliver et diviser les Français est sa marque de fabrique, déjà testée avec efficacité en 2007.

Mais comme il est encore en fonction, il n’hésitera pas à faire de la France un laboratoire d’idées jusqu’à la fin de son mandat.

Sous couvert de leçons vertueuses au nom de la protection d’un modèle social hérité du Conseil National de la Résistance, qu’il a allégrement piétiné pendant 5 ans, se cache plus prosaïquement la recherche désespérée d’économies.
L’instrumentalisation est trop visible, tout comme l’instauration d’un jour de carence supplémentaire pour tout le monde (une nouveauté pour les fonctionnaires qui ne réduira en rien les écarts entre public et privé) pour l'indemnisation des arrêts maladie, le jour même où le président de la République lance l’offensive contre la fraude sociale, ce qui est tout sauf une coïncidence.

Sous couvert également de « redonner de la dignité », l’expérimentation en direction des allocataires du Revenu de Solidarité Active leur imposant 7h de travail par semaine, véritable serpent de mer au sein de la majorité, sera lancée d’ici la fin de l’année.
Le stéréotype du chômeur assisté a décidemment la vie dure à droite de l'échiquier politique ! Réinventer une forme de "Service du Travail Obligatoire" pour prétendre justifier de droits sociaux, résonne comme une humiliation de plus : 410 €, ce n’est pas de l’assistanat, c’est le minimum que l’on peut attendre d’un pays qui entend lutter contre le chômage et la pauvreté !

Les mesures populistes se succèdent les unes après les autres. Elles méprisent les valeurs qui ont inspiré les grands acquis sociaux de la Libération.

L’ère sarkozyste s’achève comme elle a commencé : dans l’injustice.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: Sarkozy : haro sur le RSA, les arrêts-maladie, la fraude sociale...   Mer 16 Nov 2011 - 17:43

Christof. a écrit:
La réflexion gaulliste du jour :

Les amalgames de Nicolas Sarkozy sont de plus en plus insupportables : non, tous les malades ne sont pas des fraudeurs et tous les chômeurs ne sont pas des voleurs !

Le chef de l’Etat était évidemment en campagne, hier à Bordeaux : cette manie de trouver des boucs émissaires et de vouloir opposer, cliver et diviser les Français est sa marque de fabrique, déjà testée avec efficacité en 2007.

Mais comme il est encore en fonction, il n’hésitera pas à faire de la France un laboratoire d’idées jusqu’à la fin de son mandat.

Sous couvert de leçons vertueuses au nom de la protection d’un modèle social hérité du Conseil National de la Résistance, qu’il a allégrement piétiné pendant 5 ans, se cache plus prosaïquement la recherche désespérée d’économies.
L’instrumentalisation est trop visible, tout comme l’instauration d’un jour de carence supplémentaire pour tout le monde (une nouveauté pour les fonctionnaires qui ne réduira en rien les écarts entre public et privé) pour l'indemnisation des arrêts maladie, le jour même où le président de la République lance l’offensive contre la fraude sociale, ce qui est tout sauf une coïncidence.

Sous couvert également de « redonner de la dignité », l’expérimentation en direction des allocataires du Revenu de Solidarité Active leur imposant 7h de travail par semaine, véritable serpent de mer au sein de la majorité, sera lancée d’ici la fin de l’année.
Le stéréotype du chômeur assisté a décidemment la vie dure à droite de l'échiquier politique ! Réinventer une forme de "Service du Travail Obligatoire" pour prétendre justifier de droits sociaux, résonne comme une humiliation de plus : 410 €, ce n’est pas de l’assistanat, c’est le minimum que l’on peut attendre d’un pays qui entend lutter contre le chômage et la pauvreté !

Les mesures populistes se succèdent les unes après les autres. Elles méprisent les valeurs qui ont inspiré les grands acquis sociaux de la Libération.

L’ère sarkozyste s’achève comme elle a commencé : dans l’injustice.

Mais pourquoi changerait-il une façon de faire qui a marché en 2007 ?

Dans le même ordre d'idées, on nous annonce des mesures d'austérité et deux frondeurs de la Chambre des députés (Lionnel Luca et sa collègue de Seine-et-Marne Chantal Brunel) ont proposé que leurs indemnités soient abaissées de 10% par solidarité avec le peuple : la réponse fut sans appel, abstention de la gauche pour paraitre moins coupable et Non unanime de la droite et du reste.

Monsieur le président et Messieurs les ministres, ainsi que l'ensemble de la représentation nationale, montrez l'exemple et ayez le courage et la bonne conscience, pour notre peuple qui souffre, de mettre vous aussi la main à la poche.
Revenir en haut Aller en bas
zazou



Nombre de messages : 4
Localisation : Luc-la-Primaube
Date d'inscription : 30/10/2009

MessageSujet: re : sarko   Jeu 17 Nov 2011 - 16:11

dadoun a écrit:
Mais pourquoi changerait-il une façon de faire qui a marché en 2007 ?

Dans le même ordre d'idées, on nous annonce des mesures d'austérité et deux frondeurs de la Chambre des députés (Lionnel Luca et sa collègue de Seine-et-Marne Chantal Brunel) ont proposé que leurs indemnités soient abaissées de 10% par solidarité avec le peuple : la réponse fut sans appel, abstention de la gauche pour paraitre moins coupable et Non unanime de la droite et du reste.

Monsieur le président et Messieurs les ministres, ainsi que l'ensemble de la représentation nationale, montrez l'exemple et ayez le courage et la bonne conscience, pour notre peuple qui souffre, de mettre vous aussi la main à la poche.

Mais pourquoi changer ce qui a marché en 2007 ? car il est grand temps que tout change mais je crois, comme beaucoup de Français, que "c'est pas gagné"...

C'est tellement gentil d'avoir l'idée de réduire leur "salaire" de 10 % alors que le notre n'a pas augmenté de 10 %... que de choses que l'on pourrait réaliser, par exemple relancer l'économie, vivre mieux entre autre... mais non, voyons, nous ne sommes pas assez pris à la gorge, il faut qu'ils continuent...

Ils nous, du moins me, font rire pour le jour supplémentaire de carence... il y a ceux qui abusent de toute façon comme pour tout et c'est toujours les mêmes qui en paient les pots cassés. Pourquoi ne pas aligner les fonctionnaires sur le privé ?

Enfin, c'est un sujet parmi tout ce qu'il veut faire où il y aurait tant à dire !

A force de gratter toujours plus les moyens et les bas salaires, le jour où nous ne pourrons plus rien donner ou rien faire, c'est eux qui vont relancer l'économie ?

L'exemple, pourquoi ne viendrait-il pas d'eux pour une fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarkozy : haro sur le RSA, les arrêts-maladie, la fraude sociale...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarkozy : haro sur le RSA, les arrêts-maladie, la fraude sociale...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3 questions : arrêt maladie et déclaration pajemploi heures complémentaires et congés payés
» Suicide d'une policière avec son arme de service, chez elle, à Suresnes
» Collaboration et arrêt maladie
» arrêt maladie pour cause.....d'allaitement
» CP (congé parental) et arrêt maladie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Présidentielles et législatives 2012-
Sauter vers: