Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'UPF et la présidentielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: L'UPF et la présidentielle   Mar 10 Avr 2012 - 9:18

Résolution adoptée par le Conseil National de l'UPF du 7 avril 2012

L'Union du Peuple Français, réunie en Conseil National à Paris le samedi 7 avril 2012, a arrêté sa position officielle en prévision du premier tour de l'élection présidentielle :

Compte tenu de la vocation de rassemblement qui a toujours été et demeure celle de l’Union du Peuple Français,

Compte tenu de l'impossibilité, malgré notre enthousiasme et un travail acharné, de réunir les “républicains des deux rives” autour d’un projet fédérateur du fait de querelles d'égos personnels,

Compte tenu de l'étouffement du débat démocratique induit par l’absence de véritable campagne électorale,

Compte tenu du profil des candidats en présence et de leur programme pour la France,

A l'unanimité, en responsabilité et en conscience, l’UPF laisse le libre choix à ses adhérents et sympathisants, du candidat qui incarnera le mieux à leurs yeux les valeurs défendues par notre confédération gaulliste et républicaine lors du premier tour de l'élection présidentielle.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
rabateliere

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Mar 10 Avr 2012 - 12:10

Christof. a écrit:
Résolution adoptée par le Conseil National de l'UPF du 7 avril 2012

L'Union du Peuple Français, réunie en Conseil National à Paris le samedi 7 avril 2012, a arrêté sa position officielle en prévision du premier tour de l'élection présidentielle :

Compte tenu de la vocation de rassemblement qui a toujours été et demeure celle de l’Union du Peuple Français,

Compte tenu de l'impossibilité, malgré notre enthousiasme et un travail acharné, de réunir les “républicains des deux rives” autour d’un projet fédérateur du fait de querelles d'égos personnels,

Compte tenu de l'étouffement du débat démocratique induit par l’absence de véritable campagne électorale,

Compte tenu du profil des candidats en présence et de leur programme pour la France,

A l'unanimité, en responsabilité et en conscience, l’UPF laisse le libre choix à ses adhérents et sympathisants, du candidat qui incarnera le mieux à leurs yeux les valeurs défendues par notre confédération gaulliste et républicaine lors du premier tour de l'élection présidentielle.

Pour moi, et après très longue réflexion, il n'y a qu'un candidat qui peut sortir la FRANCE de l'impasse financière et sociale dans laquelle nous nous trouvons c'est Monsieur François HOLLANDE, avec cependant tous mes respects pour Monsieur SARKOZY.

Monsieur SARKOZY a tellement fait de promesses sans effet et non tenues, a tellement menti aux français qu'il n'est plus crédible et ce, quand bien même il prêche à qui veut bien l'entendre, qu'il "a changé".

Pour mémoire (bel exploit en 5 ans on n'a jamais fait pire !) :

- Augmentation d'un million de sans emplois (chiffres officiels)
- Croissance en berne
- Déficit colossal
- Mensonges en tous genres et amalgames nauséabonds !
- Réception avec les honneurs des plus grands dictateurs du monde !
- Modification du départ de l'âge à la retraite sans aucune concertation avec les partenaires sociaux ce qui démontre son sens du dialogue social.
- Report du départ possible en retraite pendant que nous avons 25% de jeunes sans emplois !
- Augmentation très nette de la précarité (8 millions vivent sous le seuil de pauvreté)
- Aggravation de l'insécurité et notamment de l'atteinte aux personnes (chiffres non contestables !)

On pourrait rajouter le plan banlieue, l'environnement etc.

Désolé Monsieur SARKOZY, mais il va falloir quitter votre fonction vous n'avez nullement la capacité intellectuelle de l'assumer ! clown
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Mar 10 Avr 2012 - 13:20

rabateliere a écrit:
Pour moi, et après très longue réflexion, il n'y a qu'un candidat qui peut sortir la FRANCE de l'impasse financière et sociale dans laquelle nous nous trouvons c'est Monsieur François HOLLANDE, avec cependant tous mes respects pour Monsieur SARKOZY.

Monsieur SARKOZY a tellement fait de promesses sans effet et non tenues, a tellement menti aux français qu'il n'est plus crédible et ce, quand bien même il prêche à qui veut bien l'entendre, qu'il "a changé".

Pour mémoire (bel exploit en 5 ans on n'a jamais fait pire !) :

- Augmentation d'un million de sans emplois (chiffres officiels)
- Croissance en berne
- Déficit colossal
- Mensonges en tous genres et amalgames nauséabonds !
- Réception avec les honneurs des plus grands dictateurs du monde !
- Modification du départ de l'âge à la retraite sans aucune concertation avec les partenaires sociaux ce qui démontre son sens du dialogue social.
- Report du départ possible en retraite pendant que nous avons 25% de jeunes sans emplois !
- Augmentation très nette de la précarité (8 millions vivent sous le seuil de pauvreté)
- Aggravation de l'insécurité et notamment de l'atteinte aux personnes (chiffres non contestables !)

On pourrait rajouter le plan banlieue, l'environnement etc.

Désolé Monsieur SARKOZY, mais il va falloir quitter votre fonction vous n'avez nullement la capacité intellectuelle de l'assumer ! clown

Mais quel avenir pour un François Hollande élu président par défaut ?

Ne croyez-vous pas qu'il serait temps de dépasser l'anti-sarkozysme primaire, qui n'a jamais fait une politique ou un programme, et de s'entendre sur des propositions qui permettront de redresser la France !?

Enfin, n'oubliez pas que le choix ne résume pas, au premier tour, à un duel.
Il sera toujours temps, au soir du 22 avril, de se prononcer en fonction des deux finalistes.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Mer 11 Avr 2012 - 11:01

Christof. a écrit:
Mais quel avenir pour un François Hollande élu président par défaut ?

Ne croyez-vous pas qu'il serait temps de dépasser l'anti-sarkozysme primaire, qui n'a jamais fait une politique ou un programme, et de s'entendre sur des propositions qui permettront de redresser la France !?

Enfin, n'oubliez pas que le choix ne résume pas, au premier tour, à un duel.
Il sera toujours temps, au soir du 22 avril, de se prononcer en fonction des deux finalistes.

Oui, on verra au soir du 22 Avril 2012 qui sera face à face. 2002 nous a prouvé qu'il ne fallait jamais croire que tout était écrit d'avance.

Surtout que l'anti-sarkozysme, ne se limite pas au seul vote pour François Hollande.
Soyons quand même démocrate et laissons un espoir aux autres candidats et regardons leurs programmes.
Revenir en haut Aller en bas
rabateliere

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Lun 16 Avr 2012 - 17:22

Christof. a écrit:
Mais quel avenir pour un François Hollande élu président par défaut ?

Pourquoi par défaut ! s'il est élu, ce que je souhaite, ce sera le choix du PEUPLE !

Christof. a écrit:
Ne croyez-vous pas qu'il serait temps de dépasser l'anti-sarkozysme primaire, qui n'a jamais fait une politique ou un programme, et de s'entendre sur des propositions qui permettront de redresser la France !?

J'ai lu et relu les 60 propositions chiffrées de Mr Hollande.
Rien dans ses textes n'ont un rapport quelconque avec un 'anti-sarkozysme primaire" (ça c'est dans ta tête).

Par contre, j'ai aussi lu les 32 propositions de Sarkozy... je n'aurais jamais dû jeter son programme de 2007... c'est du copier/coller et du racket d'électeurs de tous bords : lamentable !

Christof. a écrit:
Enfin, n'oubliez pas que le choix ne résume pas, au premier tour, à un duel.
Il sera toujours temps, au soir du 22 avril, de se prononcer en fonction des deux finalistes.

Bien évidemment qu'il restera 2 candidats au second tour : Sarkozy/Hollande... quoi de bien nouveau si ce n'est qu'en étant pessimiste Hollande recevra 53% des voix !
Revenir en haut Aller en bas
Anthony76



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Lun 16 Avr 2012 - 20:47

Christof. a écrit:
Résolution adoptée par le Conseil National de l'UPF du 7 avril 2012

L'Union du Peuple Français, réunie en Conseil National à Paris le samedi 7 avril 2012, a arrêté sa position officielle en prévision du premier tour de l'élection présidentielle :

Compte tenu de la vocation de rassemblement qui a toujours été et demeure celle de l’Union du Peuple Français,

Compte tenu de l'impossibilité, malgré notre enthousiasme et un travail acharné, de réunir les “républicains des deux rives” autour d’un projet fédérateur du fait de querelles d'égos personnels,

Compte tenu de l'étouffement du débat démocratique induit par l’absence de véritable campagne électorale,

Compte tenu du profil des candidats en présence et de leur programme pour la France,

A l'unanimité, en responsabilité et en conscience, l’UPF laisse le libre choix à ses adhérents et sympathisants, du candidat qui incarnera le mieux à leurs yeux les valeurs défendues par notre confédération gaulliste et républicaine lors du premier tour de l'élection présidentielle.


Cette décision de n'appeler à voter pour aucun candidat est très regrettable, bien que peu surprenante...

A quoi bon "rassembler" les gaullistes dans un mouvement qui au final s'auto-neutralise ?

Pourtant, il y a un candidat gaulliste authentique (NDA) et une candidate gaulliste "objective" (Marine Le Pen) en lice dans cette élection. On ne peut donc pas dire que les idées gaullistes sont absentes chez l'ensemble des candidats.

A la rigueur, il aurait été intéressant que les membres du bureau donnent chacun leur point de vue sur "leur" candidat, ou bien que le bureau donne de façon collective la liste des points positifs et négatifs pour chacun des candidats, tout en laissant le libre arbitre à ses sympathisants.

Par conséquent, botter en touche comme le fait ici l'UPF met en lumière sa propre incapacité à exister politiquement et à être utile dans cette élection à l'enjeu capital.
Revenir en haut Aller en bas
joel rigolat



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: pourquoi l'UPF a choisi la liberté de vote   Lun 16 Avr 2012 - 22:45

Anthony76 a écrit:
Cette décision de n'appeler à voter pour aucun candidat est très regrettable, bien que peu surprenante...

A quoi bon "rassembler" les gaullistes dans un mouvement qui au final s'auto-neutralise ?

Pourtant, il y a un candidat gaulliste authentique (NDA) et une candidate gaulliste "objective" (Marine Le Pen) en lice dans cette élection. On ne peut donc pas dire que les idées gaullistes sont absentes chez l'ensemble des candidats.

A la rigueur, il aurait été intéressant que les membres du bureau donnent chacun leur point de vue sur "leur" candidat, ou bien que le bureau donne de façon collective la liste des points positifs et négatifs pour chacun des candidats, tout en laissant le libre arbitre à ses sympathisants.

Par conséquent, botter en touche comme le fait ici l'UPF met en lumière sa propre incapacité à exister politiquement et à être utile dans cette élection à l'enjeu capital.

La prise de position de l'UPF laissant la liberté de vote pour ces élections présidentielles est au contraire l'expression d'un constat simple : il n’y a pas aujourd’hui dans cette élection présidentielle de 2012 un candidat exprimant pleinement les options gaullistes car le gaullisme n’est ni de droite ni de gauche. Le gaullisme est au-dessus de ce clivage complètement dépassé et Anthony nous propose uniquement des candidats de droite voire même d’extrême-droite ! Ce n’est évidemment pas acceptable !

Je rappellerais à Anthony que le Général souhaitait non pas rassembler les gaullistes mais rassembler les français ! ce n’est pas en se situant sur un seul versant politique, comme vous le faites, que l’on pourra parvenir à ce nécessaire rassemblement… ce que vous dites n’est pas du tout conforme à une démarche gaullienne.

A l’UPF, nous travaillons non pas pour un homme politique, aussi talentueux et proche de nos idées soit-il, mais pour des idées et des valeurs en entendant rassembler au-delà de la droite et de la gauche !

Et, pour y arriver, il nous a semblé plus juste de laisser la liberté de vote à chacun car l’élection présidentielle n’est pas une affaire de parti politique mais l'affaire d’un homme (ou d’une femme) qui propose un chemin au peuple français.
De plus, après la présidentielle, il y aura probablement beaucoup de désillusions. Notre but sera alors de rassembler autour des valeurs gaullistes quelque fut le vote de chacun.

L’U.P.F. est une confédération plurielle et c’est très bien ainsi… nous sommes issus d’horizons différents mais tous unis par une certaine idée de la France… ce pluralisme est assumé et cela laisse à chaque adhérent, et à chaque composante, la liberté de soutenir ou non un candidat. Nous n’imposons rien, nous cherchons patiemment à nouer les fils et à rassembler les gaullistes aujourd’hui dispersés en d’innombrables chapelles et portant leurs suffrages sur plusieurs candidats.

C’est ainsi que nous concevons le rôle de l’UPF. Pour pouvoir le faire, seule une position de neutralité de notre part était concevable.

Joël RIGOLAT, coprésident de l'UPF
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien
Admin
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Lun 16 Avr 2012 - 23:55

Anthony76 a écrit:
Cette décision de n'appeler à voter pour aucun candidat est très regrettable, bien que peu surprenante...

A quoi bon "rassembler" les gaullistes dans un mouvement qui au final s'auto-neutralise ?

Pourtant, il y a un candidat gaulliste authentique (NDA) et une candidate gaulliste "objective" (Marine Le Pen) en lice dans cette élection. On ne peut donc pas dire que les idées gaullistes sont absentes chez l'ensemble des candidats.

A la rigueur, il aurait été intéressant que les membres du bureau donnent chacun leur point de vue sur "leur" candidat, ou bien que le bureau donne de façon collective la liste des points positifs et négatifs pour chacun des candidats, tout en laissant le libre arbitre à ses sympathisants.

Par conséquent, botter en touche comme le fait ici l'UPF met en lumière sa propre incapacité à exister politiquement et à être utile dans cette élection à l'enjeu capital.

Suite à cette intervention, je vais donc moi aussi répondre en tant que coprésident de l'UPF et garant de l'unité du mouvement.

Marine Le Pen fait partie d'une famille politique qui n'a jamais et ne sera jamais gaulliste. Un courant qui a combattu le général de Gaulle de son vivant et tenté de l'assassiner. Par conséquent, il serait malvenu aujourd'hui de se réclamer du général maintenant qu'il est mort.

Je vous déconseille d'ailleurs d'aller à un meeting du FN avec un drapeau qui comporte une croix de Lorraine, vous verrez comment vous y serez encore accueilli.

Le gaullisme ne se résume d'ailleurs pas à l'indépendance nationale, qui est l'une des bases mais pas la seule. Etre pour l'indépendance nationale est donc totalement insuffisant pour pouvoir se prétendre "gaulliste".

Concernant NDA, il se montre hélas bien incapable de pouvoir rassembler les gaullistes et sa campagne le prouve chaque jour un peu plus. Réaliser un faible score (1 ou 2 %) risquerait même de porter un grave coup à notre famille politique (qui n'a pas besoin de ça) ce qui, de fait, laisserait croire aux Français que le gaullisme ne représente plus que cela. Et puis, si nos idées ne sont pas éloignées, elles ne sont pas communes sur tout, la participation par exemple n'est pas défendue par NDA. Il reste également ancré dans le clivage droite-gauche et n'arrive pas à adopter la vision originelle du gaullisme du dépassement des clivages. Il l'a d'ailleurs confirmé en indiquant, pas plus tard que la semaine dernière sur RMC chez Bourdin, ne pas avoir rejoint Chevènement en 2002 parce qu'il était de droite et ne pouvait franchir le Rubicon...

Des gaullistes ont décidé de soutenir d'autres candidats pour telle ou telle raison. L'UPF dans ces conditions ne peut officiellement prendre position. Il ne faut pas oublier que l'UPF se veut la maison commune de tous les gaullistes et non le satellite d'un parti ou d'un candidat.

Mais ne vous inquiétez pas, les membres de l'UPF n'attendent pas nos consignes pour savoir pour qui voter, ils sont assez grands et réfléchis pour pouvoir décider par eux-mêmes !

L'avenir passera après cette élection...

_________________
"Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres" : Charles de Gaulle

"Etre gaulliste, c'est être de gauche et de droite à la fois" : Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://u.p.f.over-blog.com
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Au revoir, au revoir, président !   Mar 24 Avr 2012 - 16:28

Communiqué du Bureau National de l'UPF du 23 avril 2012

Le Bureau National de Union du Peuple Français a arrêté sa position officielle en prévision du second tour de l'élection présidentielle :

Le duel annoncé, et voulu par les grands médias, aura bien lieu entre François Hollande et Nicolas Sarkozy.

Le choix des Français est la seule légitimité qui vaille, il doit donc être respecté même si l'on peut y voir là un manque de maturité politique.

Aucun des deux finalistes ne porte le choix de société que nous nous efforçons de proposer.

Toutefois, l'abstention n'est pas un refuge confortable. Ne pas voter le 6 mai reviendrait, en l'état actuel des choses, à favoriser le président sortant.

Or, aujourd'hui, la France ne peut pas se permettre de vivre 5 ans d'injustices sociales, de renoncements face aux marchés, de pantalonnades diplomatiques, d'abandons et de trahisons supplémentaires.

C'est pourquoi, comme elle l'avait fait en 2007, si l'Union du Peuple Français ne s'engagera pour aucun des duellistes, elle invite ses adhérents et sympathisants à faire barrage par tous les moyens à Nicolas Sarkozy.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Ven 27 Avr 2012 - 11:05

Christof. a écrit:
Communiqué du Bureau National de l'UPF du 23 avril 2012

Le Bureau National de Union du Peuple Français a arrêté sa position officielle en prévision du second tour de l'élection présidentielle :

Le duel annoncé, et voulu par les grands médias, aura bien lieu entre François Hollande et Nicolas Sarkozy.

Le choix des Français est la seule légitimité qui vaille, il doit donc être respecté même si l'on peut y voir là un manque de maturité politique.

Aucun des deux finalistes ne porte le choix de société que nous nous efforçons de proposer.

Toutefois, l'abstention n'est pas un refuge confortable. Ne pas voter le 6 mai reviendrait, en l'état actuel des choses, à favoriser le président sortant.

Or, aujourd'hui, la France ne peut pas se permettre de vivre 5 ans d'injustices sociales, de renoncements face aux marchés, de pantalonnades diplomatiques, d'abandons et de trahisons supplémentaires.

C'est pourquoi, comme elle l'avait fait en 2007, si l'Union du Peuple Français ne s'engagera pour aucun des duellistes, elle invite ses adhérents et sympathisants à faire barrage par tous les moyens à Nicolas Sarkozy.

Une bonne chose que vous avez écrite là mais qui mérite des éclaircissements ou une synthèse de votre Bureau car cela me chagrine quelque peu.

En 2007, et pour moi à juste propos, il a été reproché à NDA d'avoir indiqué à l'issue du premier tour qu'il voterait Sarkozy. Cette année, en ce qui le concerne, point de renseignements et de consignes.

Vous n'aviez pas donné de consignes en 2007 et ce fut louable, mais cette année, à mon sens, vous en donnez une : faire barrage par tous les moyens à Nicolas Sarkozy, donc vous annoncez ainsi officiellement que les gaullistes que vous représentez veulent qu'un vote sanction à Nicolas Sarkozy s'effectue.

Or, comme on sait tous que ce vote n'est pas blanc et comme vous le dites

Citation :
Ne pas voter le 6 mai reviendrait, en l'état actuel des choses, à favoriser le président sortant.
donc vous appelez à voter Hollande ?...
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Ven 27 Avr 2012 - 11:11

dadoun a écrit:
Une bonne chose que vous avez écrite là mais qui mérite des éclaircissements ou une synthèse de votre Bureau car cela me chagrine quelque peu.

En 2007, et pour moi à juste propos, il a été reproché à NDA d'avoir indiqué à l'issue du premier tour qu'il voterait Sarkozy. Cette année, en ce qui le concerne, point de renseignements et de consignes.

Vous n'aviez pas donné de consignes en 2007 et ce fut louable, mais cette année, à mon sens, vous en donnez une : faire barrage par tous les moyens à Nicolas Sarkozy, donc vous annoncez ainsi officiellement que les gaullistes que vous représentez veulent qu'un vote sanction à Nicolas Sarkozy s'effectue.

Or, comme on sait tous que ce vote n'est pas blanc et comme vous le dites

Citation :
Ne pas voter le 6 mai reviendrait, en l'état actuel des choses, à favoriser le président sortant.
donc vous appelez à voter Hollande ?...

Vous avez sans doute mal lu dans la précipitation : l'UPF ne soutiendra pas François Hollande.

N'avez-vous donc aucun souvenir de l'élection présidentielle de 2002 lorsqu'il s'est agi pour nombre d'acteurs politiques de faire battre Le Pen au second tour et certainement pas d'affirmer par là même leur soutien à Chirac... et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres !

Notre position n'est pas un soutien mais un désaveu et une opposition à une politique, tout comme en 2007.

Nous ne dérobons pas, à la différence de certains.

Nous en mesurons les conséquences et nous les acceptons.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
culain



Nombre de messages : 3
Localisation : ANNECY
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Dim 29 Avr 2012 - 15:56

Personnellement, je ne peux me résoudre à laisser le champ libre à Monsieur Hollande, qui finalement ne se sert que de l'antisarkozysme comme programme en plus des promesses faites à tous les catégories socioprofessionnelles, dont il ne fera pas la moitié, hormis des actes symboliques comme le mariage homosexuel, ainsi que le droit d'adoption.
Sans parler du droit de vote des immigrés aux élections locales, qui, quoi qu'on en dise, aura des répercutions au niveau national et la régularisation de sans papiers.

Quant à tout ce qu'il avait dénoncé pendant le quinquennat comme la réforme des retraites, il n'y touchera pas ou fera mine d'y toucher. N'oublions pas que le plan de relance proposé par le PS était de loin supérieur à celui mis en place par le gouvernement actuel et que la dette tant décriée par les socialistes serait encore plus importante s’ils avaient été au pouvoir.

Quant au fait de s'attaquer aux riches, il ne s'attaquera finalement qu’aux plus pauvres des payeur de l'ISF, comme des agriculteurs ou des familles qui ont hérité de leur parents ou grand parents et les forçant ainsi à vendre leur bien pour payer leur impôts. Ce qui d'ailleurs sera lié à sa réforme du droit de succession...

Et puis personnellement quelqu'un qui veut s'attaquer aux riches gagnant plus de 4000 euros pour un couple alors que lui-même en gagne quasiment 20000 à lui tout seul sans parler de son patrimoine, j'appelle ça un populiste qui se moque du monde. Et encore je ne parle pas de toutes les histoires « bling-bling » tant dénoncées, alors que l'ancien favori des socialistes, Monsieur Strauss-Kahn, se paye des chemises à 15000 euros, roule en Porsche Panamera, se loue un appartement dans les plus beaux quartiers de NEW YORK, qu'il est capable de sortir des millions du jour au lendemain pour payer sa caution, et qu'il est lui meme multimillionnaire. C'est sur que lui, il n'a nul besoin de demander à un de ses amis de lui prêter un yacht, puisqu'il a largement les moyens de se l'offrir...

Sur le fond la politique menée sera la même que pendant ces 5 dernières années parce que rien ne changera fondamentalement. Juste de l'irresponsabilité liée à du populisme primaire dont les smicards et les classes moyennes seront les premières victimes...
Revenir en haut Aller en bas
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: François Hollande, un "homme normal" devient président‎   Dim 6 Mai 2012 - 23:11

Communiqué du Bureau National de l'UPF du 6 mai 2012

Réaction du Bureau National de Union du Peuple Français à l'issue du second tour de l'élection présidentielle :

Les Français ont souhaité le changement en choisissant un nouveau président de la République.

Nicolas Sarkozy quitte le pouvoir au terme de 5 années d’erreurs, d’injustices et d'inégalités qui ont affaibli notre pays.

Il appartient maintenant à François Hollande de conduire les destinées d’un pays profondément divisé.

Dans un discours empreint de gravité, le nouveau chef de l'Etat a manifestement pris la mesure de la tache qui l’attend.

Elle est considérable et ne sera pas simple d’autant que rien n’indique, au vu de l’ampleur toute relative de sa victoire, qu’il disposera d’une majorité stable à l’Assemblée Nationale dans un mois.

Que l’on ne s’y trompe pas, ce soir, l’Union du Peuple Français ne donne aucun quitus au nouveau président et sera vigilante, dès demain matin, à ses premières décisions, notamment au plan économique.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
dadoun

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   Mar 8 Mai 2012 - 15:20

Christof. a écrit:
Communiqué du Bureau National de l'UPF du 6 mai 2012

Réaction du Bureau National de Union du Peuple Français à l'issue du second tour de l'élection présidentielle :

Les Français ont souhaité le changement en choisissant un nouveau président de la République.

Nicolas Sarkozy quitte le pouvoir au terme de 5 années d’erreurs, d’injustices et d'inégalités qui ont affaibli notre pays.

Il appartient maintenant à François Hollande de conduire les destinées d’un pays profondément divisé.

Dans un discours empreint de gravité, le nouveau chef de l'Etat a manifestement pris la mesure de la tache qui l’attend.

Elle est considérable et ne sera pas simple d’autant que rien n’indique, au vu de l’ampleur toute relative de sa victoire, qu’il disposera d’une majorité stable à l’Assemblée Nationale dans un mois.

Que l’on ne s’y trompe pas, ce soir, l’Union du Peuple Français ne donne aucun quitus au nouveau président et sera vigilante, dès demain matin, à ses premières décisions, notamment au plan économique.

Pour que le président puisse être contrôlé et, surtout, doive tenir ses promesses de campagne, il faut que les gaullistes mais aussi les autres tendances aient leur mot à dire.

Il ne faut pas que le peuple français donne une majorité absolue au président et, s'il est nécessaire qu'il dispose de députés travaillant dans son sens, il est important que certains puissent le mettre en difficulté si les promesses ne sont pas au rendez-vous.

Ne refaisons pas l'erreur des derniers quinquennats, ne laissons pas les mains si libres que ça à l'UMP ou au PS pour revivre 5 ans de promesses non tenues.

J'attends donc que les gaullistes et républicains puissent politiquement agir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'UPF et la présidentielle   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'UPF et la présidentielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Top 30 des affiches de la campagne présidentielle de Sarkozy
» N°370 Caravane Résidentielle
» Variante Caravane Résidentielle
» Présidentielle 2017
» Présidentielle 2017 : le programme d'Emmanuel Macron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Présidentielles et législatives 2012-
Sauter vers: