Union du Peuple Français

Mouvement gaulliste et républicain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hollande élu septième président de la Vème République

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christof.
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Localisation : Brive la Gaillarde (19)
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Hollande élu septième président de la Vème République    Dim 6 Mai 2012 - 20:06


Citation :
PARIS (Reuters) - La gauche est de retour au pouvoir en France avec l'élection dimanche du socialiste François Hollande à la présidence de la République, 31 ans après François Mitterrand.

Selon les estimations des instituts de sondage diffusées à 20h00, le député de Corrèze est élu avec 51,9% des voix contre 48,1% au président sortant Nicolas Sarkozy (Harris Interactive), avec 51,8% contre 48,2% (CSA), 52% contre 48% (TNS Sofres-Sopragroup), 51,9% contre 48,1% (Ipsos-Logica Business Consulting).

Le taux de participation dépasserait les 80% au second tour du scrutin, selon les instituts.

A 57 ans, François Hollande, qui n'a jamais exercé de fonctions gouvernementales en trente années de carrière, devient le septième président de la Ve République à sa première candidature, comme Nicolas Sarkozy en 2007 ou Valéry Giscard d'Estaing (1974) et Georges Pompidou (1969).

Surnommé parfois "le Pompidou de gauche", François Hollande s'est engagé dès avant le verdict des urnes à une présidence "juste", réconciliatrice et rassembleuse, en rupture, n'a-t-il cessé de souligner, avec le quinquennat Sarkozy.

Ce tournant dans l'histoire politique nationale et européenne marque de fait un cinglant désaveu pour Nicolas Sarkozy, qui jusqu'au bout aura espéré en un sursaut de "la France silencieuse" mais n'aura jamais vraiment pris la mesure du désamour à son égard.

Les politologues expliquent la sévérité du score tout autant par l'existence d'un désir d'alternance en France que par un rejet de la personne du président sortant.

Nicolas Sarkozy, qui avait affirmé durant la campagne qu'il arrêterait la politique en cas d'échec, ne sera pas parvenu à surmonter son handicap du premier tour - il était arrivé en seconde position derrière François Hollande avec 27,18% - malgré la quête forcenée des suffrages des quelque 6,5 millions d'électeurs du Front national.

VERS UNE PASSATION DE POUVOIRS LE 15 MAI

Cette stratégie a heurté jusque dans les rangs de la majorité, désormais confrontée à une recomposition douloureuse, et poussé le centriste François Bayrou à un choix sans précédent, celui de voter pour le candidat socialiste.

Les élections législatives des 10 et 17 juin prochains sont la prochaine épreuve pour la droite, qui redoute un raz-de-marée de gauche et l'émergence de l'extrême droite.

Si la gauche l'emporte, ce qui devrait advenir en toute logique, elle détiendrait tous les leviers du pouvoirs, exécutifs et législatifs, en France.

Le mandat de Nicolas Sarkozy prendra fin le 15 mai. La passation de pouvoirs devrait se dérouler dans la foulée, puis la nomination d'un gouvernement. La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry et le président du groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault, sont pour l'heure favoris.

François Hollande avait déclaré qu'élu, l'un de ses premiers actes serait de transmettre à ses partenaires européens un mémorandum en vue de la renégociation du pacte budgétaire européen afin de l'assortir de mesures sur la croissance.

"Avec la victoire de François Hollande, le changement en Europe, c'est maintenant", a déclaré Hannes Swodoba, le chef du groupe socialiste et démocrate au Parlement européen.

Nicolas Sarkozy est le 11e dirigeant de l'Union européenne déchu du pouvoir depuis la crise financière de 2008.

A Paris, une clameur de joie s'est élevée à l'annonce des premiers résultats rue de Solférino, devant le siège du PS, et alentour, où une foule compacte agitait des drapeaux et des roses, ainsi qu'à la Bastille, où une grande fête s'était déroulée le 10 mai 1981, date de l'élection de François Mitterrand.

François Hollande, qui se trouvait dimanche dans son fief corrézien de Tulle, devait regagner la capitale dans la soirée.

Commentaires et réaction officielle de l'UPF suivront par ailleurs.

_________________
Christophe CHASTANET
Secrétaire général d'Initiative Gaulliste et de l'Union du Peuple Français
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/initiative.gaulliste
 
Hollande élu septième président de la Vème République
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Président d'Honneur de notre forum
» Les 30% du président Dusserre et de sa majorité...
» Nouveau président en "région" Basse-Normandie.
» Un village français refuse le portrait du président Sarkozy
» Chabal président?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union du Peuple Français :: Archives :: Présidentielles et législatives 2012-
Sauter vers: